Ignorer la navigation
Kigoma-Ujiji, Tanzanie

Publiez le plan directeur du Conseil en ligne avec des informations détaillées sur toutes les utilisations des sols, les zones planifiées, les zones non planifiées et les espaces ouverts d'ici juillet 2017 (KIG0001)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Kigoma, Tanzanie Plan d'action

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution principale: Département de l'urbanisme, des terres et des ressources naturelles

Institution (s) de soutien: Ministère des Terres, du Logement et des Établissements humains, Ministère de l'Administration régionale et des Gouvernements locaux Société civile, Secteur privé KIUNGONET KIOO NYAKITONTO Jeunesse pour le développement Sans frontières ni voisins Kigoma Ujiji TOSHANEWORK Promotion et développement des femmes MWOCACHI KIWOHEDE L'espoir de l'Initiative de développement de la jeune génération Kigoma (KDI) membres de dirigeants religieux des médias

Domaines politiques

E-gouvernement, Ouverture fiscale, Aménagement du territoire et de l'espace, Publication des informations budgétaires / fiscales, Sous-national

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport final IRM Kigoma 2017

Étoilé: non

Premiers résultats: n'a pas changé

Design i

Vérifiable: oui

Relatives aux valeurs OGP: Accès à l'information

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Question à traiter: La terre est une ressource très importante pour les habitants de Kigoma Ujiji et les Tanzaniens en général en raison de sa rareté. Les responsables du conseil municipal de Kigoma consacrent beaucoup de temps et de ressources financières à la résolution des conflits fonciers. Le temps et les ressources financières consacrés à la résolution des conflits fonciers auraient peut-être été utilisés dans d'autres activités de développement pour améliorer le niveau de vie de ses résidents. Un des facteurs clés observés qui contribuent pour une large part est le manque de transparence et d'ouverture dans le traitement des questions relatives à la terre. Le conseil municipal de Kigoma Ujiji a décidé de traiter au minimum ce type de conflits en assurant une gouvernance juste, équitable et efficace des questions foncières et en réduisant les risques de conflits fonciers. Objectif principal: Transparence sur les questions foncières pour assurer une gouvernance juste, équitable et efficace des questions foncières et réduire les conflits fonciers, disposer de données pour la collecte des revenus et le développement futur des municipalités. Description succincte: Préparer et rendre accessible en ligne le plan d’utilisation des terres municipales (avec des informations détaillées sur toutes les terres délimitées et titrées, les terres inoccupées et les espaces ouverts disponibles pour un usage public, réduire les conflits liés aux terres en raison du manque d’information, données pour la collecte / gestion des revenus et pour avoir un plan futur approprié pour le développement municipal Défi OGP: ayant un plan d’utilisation des sols accessible en ligne, le public aura accès à des informations sur tous les aspects du domaine foncier Ouverture à l’information Les membres du public auront le courage d'interroger leurs dirigeants / responsables sur l'utilisation ou l'attribution faite à une parcelle donnée si son utilisation a été modifiée. Les citoyens seront en mesure de désigner des agents publics pour assumer leurs responsabilités conformément aux lois (participation civique). Afficher et pouvoir accéder à des informations en ligne au moment d'un individu, il ouvre la voie à une ouverture et à une responsabilité complètes.

Résumé du statut de fin de session IRM

1. Transparence des terres

Texte d'engagement

Publiez le plan directeur du Conseil en ligne avec des détails [à propos de]informations sur toutes les utilisations du sol, les zones planifiées, les zones non planifiées et les espaces ouverts d'ici juillet 2017.

La transparence sur les questions foncières afin de garantir une gouvernance juste, équitable et efficace des questions foncières et de réduire les conflits fonciers, dispose de données pour la collecte des revenus et le développement futur des municipalités.

L’objectif principal est de préparer et d’avoir un plan d’utilisation des terres municipal en ligne accessible (avec des informations détaillées sur toutes les terres délimitées et titrées, les terres inoccupées et les espaces ouverts disponibles pour un usage public, de réduire les conflits fonciers en raison du manque d’information, corriger les données pour la collecte / gestion des revenus et d’avoir un plan futur approprié pour le développement municipal.

Milestones

1.1. Publier le schéma général de planification du conseil (plan d'occupation des sols) en ligne à l'intention du public le janvier 2017

1.2. Publier tous les trimestres des informations sur tous les titres mesurés et les titres fonciers délivrés, publiées sur le site Web de la municipalité

1.3. Publication trimestrielle d'informations sur les espaces inoccupés dans la municipalité

Aperçu de l'engagement
But de l'engagement

Objectif général et pertinence

La terre a été une source de conflit à Kigoma Ujiji en raison de sa rareté et du manque de transparence et de responsabilité en matière de gestion des terres. À l’heure actuelle, les citoyens doivent passer par un processus complexe et fastidieux par l’intermédiaire du Département foncier municipal pour acheter et enregistrer légalement leurs terres, notamment en recherchant la propriété et en identifiant le statut et le prix d’une parcelle de terrain donnée. demande au département des terres municipales. Malgré l’existence d’une loi nationale sur l’accès à l’information, Disponible à: http://parliament.go.tz/polis/uploads/bills/1466686784-A%20BILL%20-THE%20ACCESS%20TO%20INFORMATION%20ACT,%202015%20(2)%20(FOR%20PRINTING).pdf. le conseil municipal a eu des difficultés à faire appliquer la loi, aucune directive n'étant en place pour sa mise en œuvre. En outre, les habitants de Kigoma ont organisé des manifestations pour protester contre des différends fonciers de longue date et les OSC ont dénoncé des pratiques de corruption au sein du département foncier municipal (notamment des cas de double attribution et d'allocation illégale de terres). Il n’ya pas eu beaucoup de documentation sur les conflits fonciers à Kigoma, à part quelques reportages dans les médias, notamment: http://www.ippmedia.com/sw/minister-lands-welcomed-protest-kigoma-region. Cette affirmation a cependant été soulevée à plusieurs reprises lors de la réunion du chercheur de l'IRM avec l'ONG; Kigoma Development Initiative et confirmé lors d’une réunion avec l’équipe de la haute direction du Conseil, y compris le responsable des terres. La faible responsabilisation en matière de gestion des terres à Kigoma a également contribué à l'inégalité du fait que seules quelques personnes ayant accès au Département des terres municipales sont en mesure de revendiquer leurs propres terres. Cela incite ceux qui travaillent dans le département foncier à utiliser le manque d'informations pour poursuivre la vente illégale de terrains dans la municipalité.

À la lumière de ces questions, cet engagement vise à promouvoir la transparence sur les questions foncières et à assurer une gouvernance juste et efficace des terres en publiant en ligne (1) tLe schéma de planification générale du Conseil (plan d’utilisation des sols), des informations (2) sur tous les titres fonciers délivrés et des informations (3) sur les espaces inoccupés de la municipalité à des fins publiques.. Cet engagement est pertinent par rapport à la valeur d'accès aux informations du PGO, car il prévoit de réduire les obstacles potentiels à l'accès à des informations qui étaient auparavant difficiles à obtenir en les publiant en ligne. À mesure que les citoyens ont de plus en plus accès à l’information sur l’attribution et la propriété des terres, ils seront en mesure d’exiger une reddition de comptes crédible. Les informations offrent aux citoyens de nouveaux outils, qu'ils utilisent pour imposer la responsabilité de leurs dirigeants impliqués dans la gouvernance foncière. Cependant, bien que cet engagement puisse renforcer de manière significative la capacité des citoyens à responsabiliser leurs dirigeants, y compris les responsables de la gouvernance foncière, il ne demande pas explicitement la création d'un mécanisme invitant les membres du gouvernement à justifier leurs actions ou à répondre aux attentes des citoyens. retour d'information.

Spécificité et impact potentiel

Le chercheur de l'IRM considère que cet engagement a une spécificité moyenne. Il contient des activités vérifiables qui impliquent la publication d’informations sur les titres fonciers et indique un calendrier général lorsque la publication est attendue. Cependant, il ne fournit pas de feuille de route pour détailler le processus par lequel les informations seront publiées, y compris la manière dont elles seront vérifiées. Il manque également de spécificité quant au format dans lequel il serait publié et à la manière dont les citoyens accèderaient à cette information.

Les résultats attendus sont un plan d’utilisation des sols et une base de données sur l’utilisation des sols, transparents et accessibles, qui fournissent des informations crédibles sur l’attribution des terres dans la municipalité. Les bénéficiaires visés ont deux volets. les citoyens seront en mesure d'obtenir des informations crédibles sur l'attribution des terres, et la transparence accrue aidera le conseil municipal à percevoir des revenus sur la propriété des terres.

Le respect de l'engagement et de ses étapes pourrait contribuer à réduire considérablement les conflits fonciers dans la municipalité. En divulguant des informations sur les terres disponibles, les plans d'utilisation des terres et l'allocation des terres, la corruption dans le secteur foncier pourrait être considérablement réduite et le coût d'accès à la terre pour de nombreux citoyens pourrait diminuer à mesure que ces informations seront disponibles en ligne. En outre, un meilleur accès aux informations sur les terres pourrait contribuer de manière significative à l'autonomisation économique des citoyens de Kigoma Ujiji, car beaucoup dépendent de leurs terres pour d'autres activités économiques, notamment l'accès à des crédits indispensables d'institutions financières. Cela pourrait représenter un changement de culture important pour le gouvernement, étant donné que la publication de ce type d'informations n'est pas la pratique habituelle du gouvernement. À la lumière de ces avancées potentielles, le chercheur de l'IRM estime que cet engagement pourrait avoir un impact potentiellement transformateur sur l'accès à l'information foncière à Kigoma Ujiji. Cependant, il est important de préciser que son succès dépend également de la qualité des informations publiées, ainsi que de la capacité du gouvernement à réagir à une éventuelle augmentation du nombre de plaintes des citoyens. De plus, l'accent mis exclusivement sur la publication en ligne, bien qu'il s'agisse d'une amélioration du statu quo, risque de ne pas atteindre autant de citoyens que possible à Kigoma, en raison du faible taux de pénétration de l'internet dans la région.

Aboutissement
Pas commencé

La mise en œuvre de cet engagement n'a pas encore commencé. Le maire de Kigoma Ujiji a informé le chercheur de l'IRM que cet engagement avait été retardé car le plan directeur du Conseil n'avait pas été élaboré à temps, ce qui aurait permis de définir le cadre des trois étapes à atteindre. Divers facteurs ont empêché l'élaboration du plan directeur. Tout d’abord, l’officier des terres en place a quitté ses fonctions à 2015 et le poste n’a été pourvu qu’en septembre 2017. Le processus d'embauche du nouvel officier du territoire se fait au niveau national et le Conseil a dû attendre que ce poste soit nommé par le ministère du Territoire chargé de la terre, du logement et des établissements humains. En l'absence de l'officier de la terre, il était impossible d'élaborer et d'approuver le plan directeur. Dans un autre cas, le bureau d'enregistrement immobilier a été touché par un incendie à 2015, qui a entraîné la perte de documents importants. Depuis lors, le Département des terres s’est efforcé de reconstituer ses archives, dont certaines sont obtenues du Ministère. Cela a principalement affecté la capacité du Conseil à rassembler des informations sur la propriété foncière à Kigoma Ujiji.

Les dirigeants de la société civile pour la transparence des terres (à savoir l'Initiative de développement de Kigoma) ont confirmé que des progrès très limités ont été réalisés avec cet engagement. Dans une interview avec le chercheur de l'IRM, le directeur exécutif de la Kigoma Development Initiative a expliqué qu'il y avait eu des tentatives de numérisation du plan directeur du Conseil. Celles-ci avaient toutefois échoué en l'absence d'un plan approuvé. Un plan d'urbanisme détaillé a été soumis au Conseil pour approbation en novembre 2017 afin de poursuivre la mise en œuvre de l'engagement. Cependant, le maire a informé le chercheur de l'IRM que l'approbation complète du conseil n'avait été reçue qu'en juillet 2018 et qu'elle avait depuis été soumise au bureau régional et au ministère des Terres pour approbation.

Premiers résultats: a-t-il ouvert le gouvernement?
Accès à l'information: pas de changement

Entre janvier et décembre 2017, cet engagement visait à améliorer la transparence dans la gestion des terres à Kigoma Ujiji en permettant aux citoyens d’avoir accès à des informations plus fiables sur les terres. L'engagement aurait probablement un effet transformateur sur l'accès minimal à l'information sur les terres qui existait avant le plan d'action. Cependant, l'engagement n'a pas été commencé en raison de retards sans précédent dans l'élaboration du plan directeur du Conseil, résultant du manque de personnel compétent au sein du département des terres municipales. À ce titre, rien n'indique que le comportement du gouvernement a été modifié pour améliorer la transparence et la responsabilisation dans la gestion des terres.

Recommandations

Étant donné qu'un nouvel officier du territoire a été nommé (en septembre 2017), il est impératif que le conseil municipal consacre plus d'énergie à la publication de son plan directeur, qui a été approuvé en juillet 2018. La publication du plan devrait aller de pair avec la divulgation du plan d'utilisation des terres, des informations sur les espaces inoccupés, les espaces ouverts et tous les terrains et titres fonciers arpentés. Pour ce faire, le conseil municipal devra travailler en étroite collaboration avec le ministère de la Terre, du Logement et des Établissements humains, ainsi qu'avec des acteurs non étatiques, tels que la Fondation du Cadastre et la Kigoma Development Initiative, qui sont actifs dans ces domaines.


Engagements

  1. Publiez le plan directeur du Conseil en ligne avec des informations détaillées sur toutes les utilisations des terres, les zones planifiées, les zones non planifiées et les espaces ouverts d'ici juillet 2017

    KIG0001, 2017, Gouvernement électronique

  2. Divulgation d'informations sur la réception de fonds, de médicaments et de fournitures médicales, sur la distribution de médicaments, de fournitures médicales et sur les patients traités sur le site Web de la municipalité juillet 2017

    KIG0002, 2017, Anti-Corruption

  3. Mise en ligne des données du secteur de l’éducation et des recettes du Fonds pour l’éducation gratuite d’ici juillet 2017

    KIG0003, 2017, Gouvernement électronique

  4. Informations sur les services d'eau, les égouts, les sources d'eau et les étangs d'égout accessibles au public et utilisables d'ici juillet 2017.

    KIG0004, 2017, Gouvernement électronique

  5. Engagement étoilé Rendre les données budgétaires (cinq rapports budgétaires clés) et les rapports trimestriels du Comité d'audit accessibles en ligne chaque année.

    KIG0005, 2017, Gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!