Ignorer la navigation
Lettonie

Pages Web du gouvernement unifiant la plateforme (LV0020)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national de la Lettonie 2015-2017

Cycle du plan d'action: 2015

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Chancellerie d'État; Ministère de la protection de l'environnement et du développement régional

Institution (s) de soutien: institutions de l'administration publique (ministères et institutions subordonnées) Grand public

Domaines politiques

E-gouvernement

Revue IRM

Rapport IRM: Lettonie Rapport de fin de trimestre 2015-2017, Rapport d'avancement à mi-parcours de la Lettonie 2015-2017

Étoilé: non

Premiers résultats: n'a pas changé

Design i

Vérifiable: non

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: accès à l'information, à la technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Statu quo: de nombreuses institutions publiques ont des sites Web obsolètes sur le plan fonctionnel et technique, qui ne répondent pas aux exigences des technologies modernes, ne peuvent pas garantir des services axés sur les clients et ne sont pas conviviaux. Il existe différentes plateformes de gestion de contenu et il n'est pas possible de partager les meilleures pratiques. Une étude a établi que seuls les utilisateurs de 16 sur les sites Web d’institutions gouvernementales 115 étaient considérés comme bons. Il a été admis que les sites Web ont une fonctionnalité faible et des structures non transparentes. L'objectif principal: les institutions publiques disposent de sites Web conviviaux, à la pointe de la technologie, adaptés aux besoins du public.
Ceci sera réalisé en concevant une plate-forme de gestion de site Web uniforme et centralisée au niveau gouvernemental.
La réforme permettra d'atteindre les objectifs suivants:
1. Les exigences de qualité et de sécurité pour les sites Web des institutions publiques du pays sont définies de manière centralisée.
2. Le service ciblé sur le client est un canal de communication de qualité qui facilite la participation du public. Les sites Web sont basés sur des solutions technologiques de pointe, ils sont conviviaux et de conception simple.
3. Un avantage financier considérable est assuré, car il est impossible de créer de nouveaux sites Web ou d'investir dans ceux-ci sur la base de décisions subjectives. L'administration publique n'aura pas à dépenser beaucoup en raison des mêmes fonctionnalités développées à plusieurs reprises.
4. Planification plus efficace du développement des sites Web des institutions publiques.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

3. Mise en place d'une plate-forme commune pour la gestion de sites Web d'institutions publiques

Texte d'engagement:

Statu quo: de nombreuses institutions publiques ont des sites Web obsolètes sur le plan fonctionnel et technique, qui ne répondent pas aux exigences des technologies modernes, ne peuvent pas garantir des services axés sur les clients et ne sont pas conviviaux. Il existe différentes plateformes de gestion de contenu et il n'est pas possible de partager les meilleures pratiques. Une étude a établi que seuls les utilisateurs de 16 sur les sites Web d’institutions gouvernementales 115 étaient considérés comme bons. Il a été admis que les sites Web ont une fonctionnalité faible et des structures non transparentes.

L'objectif principal: les institutions publiques disposent de sites Web conviviaux, à la pointe de la technologie, adaptés aux besoins du public. Ceci sera réalisé en concevant une plate-forme de gestion de site Web uniforme et centralisée au niveau gouvernemental. La réforme permettra d'atteindre les objectifs suivants:

1. Les exigences de qualité et de sécurité pour les sites Web des institutions publiques du pays sont définies de manière centralisée.

2. Le service ciblé sur le client est un canal de communication de qualité qui facilite la participation du public. Les sites Web sont basés sur des solutions technologiques de pointe, ils sont conviviaux et de conception simple.

3. Un avantage financier considérable est assuré, car il est impossible de créer de nouveaux sites Web ou d'investir dans ceux-ci sur la base de décisions subjectives. L'administration publique n'aura pas à dépenser beaucoup en raison des mêmes fonctionnalités développées à plusieurs reprises.

4. Planification plus efficace du développement des sites Web des institutions publiques

Institution responsable: Chancellerie d'Etat; Ministère de la protection de l'environnement et du développement régional

Institution (s) de soutien): Institutions de l'administration publique (ministères et institutions subordonnées), Grand public

Date de début: 2013 .................... Date de fin: 2020

Contexte et objectifs

Chaque ministère et chaque institution gouvernementale utilise son propre système informatique pour se procurer sa page d'accueil. Les réglementations obligent les institutions gouvernementales à suivre les mêmes principes pour leurs sites Web, mais les pages d'accueil des institutions ont des styles et des fonctionnalités différentes. Cela rend difficile pour les utilisateurs finaux de naviguer facilement et de trouver les informations nécessaires. De plus, les ressources publiques ne sont pas utilisées efficacement car les pages institutionnelles peuvent être mises à jour en fonction de changements de direction, d'identité ou de style, plutôt que de besoins fonctionnels. En outre, peu de sites Web sont actuellement adoptés pour la visualisation sur des appareils mobiles.

L'objectif de l'engagement est de développer une plate-forme commune pour les pages d'accueil de tous les ministères et institutions gouvernementales. Le gouvernement entend établir des exigences de qualité et de sécurité, des technologies de pointe, une fonctionnalité simple et de nouveaux modèles. Cela faciliterait l'accès des citoyens à l'information et fournirait de nouvelles technologies pour la participation civique. De cette manière, le gouvernement mettrait en œuvre la directive européenne 2016 / 2102 et la norme européenne EN 301 549 V1.1.2. La directive européenne 2016 / 2102 oblige les pays de l'UE à améliorer l'accessibilité des sites Web et des applications mobiles du secteur public en les rendant plus perceptibles, exploitables, compréhensibles et robustes. La directive est disponible ici: http://bit.ly/2oEWm40. European La norme EN 301 549 V1.1.2, en revanche, définit les exigences en matière d'accessibilité pour tous les produits et services des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les marchés publics. La norme est disponible ici: http://bit.ly/1MSXUHm  en garantissant l'accès des personnes handicapées aux sites Web et en utilisant des outils et des solutions de programmation spécifiques permettant aux citoyens de se familiariser avec les informations en ligne fournies par l'administration publique.

Comme écrit, toutefois, l'engagement ne précise pas comment il compte impliquer les citoyens. Le texte mentionne que "le service ciblé sur le client est un canal de communication de qualité facilitant la participation du public", mais ne précise pas quels nouveaux services seront fournis, ni comment ils amélioreront les canaux de communication entre le gouvernement et les citoyens. Le gouvernement a sollicité la contribution des ONG, qui devraient contribuer à modifier le site Web. cette consultation a eu lieu dans 2013, avant le début du plan d’action actuel. Page d'accueil du Cabinet des ministres, http://tap.mk.gov.lv/sabiedribas-lidzdaliba/vk-dokumenti/-/timekla-vietnu-attistibas-koncepcija/ En conséquence, l'engagement est pertinent pour l'accès à l'information, à la technologie et à l'innovation.

L'engagement est faible sur les détails. Il propose une «plate-forme commune» pour les sites Web gouvernementaux, mais ne spécifie aucune caractéristique ou fonction que l'on pourrait évaluer. Il n'indique pas non plus comment exactement les sites Web deviendront "à la pointe de la technologie", "conviviaux" ou planifiés plus efficacement.

Le chercheur de l'IRM estime que l'impact potentiel de l'engagement peut être modéré, car l'uniformité facilitera l'accès des citoyens aux informations. En outre, les normes des pages d’accueil seront élaborées en fonction des besoins des ministères et des suggestions des ONG. Les résultats pourraient simplifier le processus de recherche d'informations, augmenter la quantité de données ouvertes et de services en ligne offerts par les ministères et permettre au public de suivre l'évolution des politiques.

Aboutissement

Cet engagement faisait également partie du premier plan d'action. Les résultats de la recherche et les directives de conception approuvées par le gouvernement ont donné forme à des idées pour améliorer les sites Web. Ces idées ont été élaborées et publiées pour discussion entre les ministères et le public sur 19 December 2013. Lignes directrices pour le développement de sites Web gouvernementaux à http://tap.mk.gov.lv/sabiedribas-lidzdaliba/vk-dokumenti/-/timekla-vietnu-attistibas-koncepcija/. Plus tard, le 21 August 2014, la chancellerie d'État a prolongé la période de discussion jusqu'au mois de février 2015 afin d'obtenir le consentement et le respect des obligations de toutes les institutions impliquées. Cet engagement a été reporté dans le deuxième plan d'action. La Chancellerie d'Etat avait interrogé les ONG du début de 2014 sur leurs besoins et la fonctionnalité des pages d'accueil existantes. Selon l'agence, ces données d'enquête internes seront utilisées pour développer les nouvelles fonctionnalités du site.

Au cours de la première année de mise en œuvre du deuxième plan d'action, la Chancellerie d'État a détaillé la documentation technique du programme d'investissement, qui devait être financé par le Fonds européen de développement régional. Le projet ne figurait pas parmi les priorités de financement de la première année. Toutefois, lors de son entretien, la Chancellerie d'État a indiqué son intention d'accélérer le processus et de préparer une documentation destinée au Cabinet des ministres afin de modifier le calendrier des investissements prévus. Entretien avec Linda Jākobsone, Chancellerie d'État, 17 August 2016. Il convient de noter que le projet ne produira aucun résultat avant quelques années, car il doit passer par les procédures compliquées et fastidieuses du financement de l'UE. Néanmoins, l'engagement est pris en compte à temps, selon les informations fournies par la Chancellerie d'Etat et compte tenu du fait qu'il s'agit d'un projet d'investissement à long terme.

ONG interrogées Entretiens avec Iveta Kažoka, Centre de la politique «Providus», 22 August 2016; et Kristīne Zonberga, Alliance civique de Lettonie, 23 August 2016.

sont impatients de trouver des solutions plus rapides, mais le gouvernement ne dispose d'aucune autre ressource pour les programmes d'investissement, et les pages d'accueil ne sont qu'un élément du système informatique public plus large.

Premiers résultats (le cas échéant)

Il n’ya pas de résultats à ce stade, mis à part la documentation technique du programme d’investissement.

Prochaines étapes

Cet engagement devrait être reporté dans le prochain plan d'action, compte tenu de son calendrier et de son importance pour la société civile. Pour assurer une communication bidirectionnelle, le chercheur IRM recommande aux mandataires des développeurs d'inclure des consultations avec les parties prenantes sur la fonctionnalité et le contenu des pages d'accueil.

Au lendemain des discussions au Conseil du mémorandum sur l'intégration des ONG dans les premières étapes de l'élaboration des politiques, les ONG ont suggéré de publier des plans de travail ministériels annuels. Ces plans, ainsi que les possibilités de participer à l’élaboration des projets, devraient être inclus dans la conception des nouvelles pages du site Web. Le chercheur de l'IRM a également recommandé l'inclusion d'une fonctionnalité «d'audience publique» dans les pages d'accueil du ministère afin que les citoyens puissent soumettre des suggestions d'amélioration des politiques en général.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 3. Plate-forme Web uniforme

Texte d'engagement:

Plate-forme uniforme pour les sites Web des institutions publiques et d'information

De nombreuses institutions publiques ont des sites Web obsolètes du point de vue technique et technique, qui ne répondent pas toujours aux exigences des technologies modernes, peuvent garantir des services orientés client et ne sont pas conviviaux. Il existe différentes plateformes de gestion de contenu et il n'est pas possible de partager les meilleures pratiques. Une étude a établi que seuls les utilisateurs de 16 sur les sites Web des autorités publiques de 115 étaient reconnus comme bons. Il a été admis que les sites Web ont une fonctionnalité faible et des structures non transparentes.

Objectif principal: il faut encourager le développement de sites Web modernes, conviviaux et adaptés aux besoins de la société.

Ceci sera réalisé en développant un uniforme, au niveau gouvernemental, une plate-forme de gestion de site Web centralisée. La réforme permettra d'atteindre les objectifs suivants:

1. Les exigences de qualité et de sécurité pour les sites Web des institutions publiques du pays sont définies de manière centralisée.

2. Un service ciblé sur le client et un canal de communication de haute qualité facilitant la participation du public seront fournis. Les sites Web seront basés sur des solutions technologiques modernes. Ils seront faciles à utiliser et de conception simple.

3. Un avantage financier considérable est assuré, car il est impossible de créer de nouveaux sites Web ou d'investir dans ceux-ci sur la base de décisions subjectives. L'administration publique n'aura pas à dépenser beaucoup en raison des mêmes fonctionnalités développées à plusieurs reprises.

4. Planification plus efficace du développement de sites Web d’institutions publiques (pages d’accueil). Il n'y a pas de différences de fond entre les versions originale et révisée du plan d'action concernant cet engagement.

Institutions responsables: Chancellerie d'État, ministère de la Protection de l'environnement et du Développement régional

Institutions d'appui: autres institutions de l'administration publique (ministères et institutions subordonnées), grand public

Date de début: 2013 ..................... Date de fin: Non spécifié

Note éditoriale: Le texte d'engagement ci-dessus est tiré de la version mise à jour du plan d'action, publiée en octobre 2016 et disponible à l'adresse http://bit.ly/2EK34dH. La version originale du plan d'action est disponible à l'adresse suivante: http://bit.ly/2ptZ0sq. Pour voir les changements entre les deux versions, visitez le site http://bit.ly/2FPvK4r.

But de l'engagement

Avant la mise en œuvre du plan d’action actuel, chaque ministère et chaque institution gouvernementale utilisait son propre système informatique et assurait ainsi le développement de sa propre page Web. Bien que des réglementations obligeaient les sites Web gouvernementaux à suivre des principes communs, les pages Web des institutions avaient des styles et des fonctionnalités différents. En conséquence, il était difficile pour les utilisateurs finaux de s'y retrouver facilement et de trouver des informations. En outre, au lieu de réutiliser une plate-forme Web existante, les institutions gaspillaient souvent des ressources publiques en créant des pages institutionnelles uniques après des changements de direction, d'identité ou de style. Pour aggraver les choses, seuls quelques sites Web pouvaient être visionnés sur des appareils mobiles.

Pour remédier à ces problèmes, cet engagement vise à créer une plate-forme commune pour les pages Web du gouvernement, avec des normes communes répondant aux besoins des personnes handicapées et permettant un accès facile à l'information via des appareils mobiles. La réalisation de ces objectifs faciliterait l'accès des citoyens aux informations et pourrait fournir de nouvelles technologies pour la participation civique. Cependant, comme écrit, l'engagement ne précise pas comment il compte favoriser la participation civique. Comme pour les premier et deuxième engagements, il s’agit d’un projet d’investissement à long terme, et aucun résultat concret n’était attendu lors de la mise en œuvre du plan d’action actuel.

Statut

Mi-parcours: limité

Au cours de la première année de mise en œuvre du plan d'action, la Chancellerie d'État a préparé une documentation technique pour le programme d'investissement à financer par le Fonds européen de développement régional. Lors de l'élaboration du rapport, le projet ne faisait pas partie des priorités de financement de la première année. Lors de son entretien, un représentant de la chancellerie d'État a déclaré son intention d'accélérer le processus et de préparer une documentation destinée au Cabinet des ministres afin de modifier le calendrier des investissements prévus. Linda Jākobsone (Chancellerie d'État), interview accordée à 17 August 2016, chercheur à l'IRM. Pour plus d'informations, voir le rapport de mi-parcours IRM 2015 – 2016. Open Government Partnership, Mécanisme indépendant d'information: rapport d'avancement de la Lettonie 2015 – 2016, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Latvia_Progress-Report_2015-2017_for-public-comment_0.pdf.

Fin du mandat: Limité

Le Cabinet des ministres a approuvé le financement du projet sur 29 August 2017, après la fin de la période de mise en œuvre du plan d'action. «Une plate-forme commune pour les sites Web des autorités publiques: le gouvernement donne son feu vert à la mise en œuvre du projet», Cabinet des ministres, 29 August 2017, http://www.mk.gov.lv/lv/aktualitates/vienota-platforma-valsts-iestazu-timeklvietnem-valdiba-dod-zalo-gaismu-projekta. Selon la Chancellerie d'Etat, elle aurait mené une enquête auprès des utilisateurs de pages Web. L'enquête montre que les utilisateurs ont besoin de versions mobiles de pages Web et souhaitent que les informations divulguées soient mieux structurées. Les options de recherche pourraient également être améliorées. En outre, les utilisateurs ont souligné la nécessité de veiller à ce que les informations visuelles et textuelles soient concises. La Chancellerie d'État a également mené une enquête sur les institutions gouvernementales 99, montrant que leurs pages Web reposent sur des cadres technologiques obsolètes. Ibid. Les résultats des deux enquêtes serviront à définir les spécifications techniques relatives à la passation de marchés de services pour le développement de la plate-forme. Cependant, étant donné que l'objectif principal de l'engagement - établir une plate-forme commune pour les sites Web du gouvernement - n'a pas été atteint, cet engagement n'a pu être achevé qu'à la fin du plan d'action.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Comme la nouvelle plate-forme n'a pas été créée et n'est pas opérationnelle, cet engagement n'a pas changé le statu quo en matière d'accès à l'information.

Reportés?

L'engagement n'est pas reporté dans le troisième plan d'action. Néanmoins, l’activité est toujours incluse dans les plans du gouvernement, Ibid. et le troisième plan d'action OGP indique que la plate-forme sera créée comme un moyen d'améliorer la participation du public. À l'avenir, le gouvernement devrait préciser de quelle manière exactement la plate-forme améliorera l'engagement civique, afin que la société civile puisse surveiller et contribuer au développement des nouvelles fonctionnalités Web. Le chercheur de l'IRM recommande l'inclusion des éléments suivants sur les sites Web: une section de participation du public; un calendrier pour les documents de politique prévus et les projets de loi; une section de consultation; des informations sur les groupes de travail et organes consultatifs actuels, leurs participants, leurs ordres du jour (publiés avant les réunions) et leurs protocoles; les coordonnées des responsables chargés de travailler avec les ONG; et un lieu pour la soumission d'idées, entre autres caractéristiques.


Engagements

  1. Transparence dans les marchés publics et les contrats

    LV0040, 2019, Accès à l'information

  2. Open Data

    LV0041, 2019, Accès à l'information

  3. Transparence dans le lobbying

    LV0042, 2019, Renforcement des capacités

  4. Gouvernement municipal ouvert

    LV0043, 2019, Gouvernement électronique

  5. Engagement du public dans l'élaboration des politiques

    LV0044, 2019, Renforcement des capacités

  6. Mesures anti-corruption

    LV0045, 2019, Anti-Corruption

  7. Participation du public à la prise de décision

    LV0028, 2017, Accès à l'information

  8. Services juridiques en ligne

    LV0029, 2017, Accès à l'information

  9. Open Data

    LV0030, 2017, Accès à l'information

  10. Transparence du lobbying

    LV0031, 2017, Renforcement des capacités

  11. Transparence budgétaire

    LV0032, 2017, Gouvernement électronique

  12. Protections des dénonciateurs

    LV0033, 2017, Anti-Corruption

  13. Ethique en gestion publique

    LV0034, 2017, Renforcement des capacités

  14. Zéro bureaucratie

    LV0035, 2017, Législation et Réglementation

  15. Marchés publics ouverts

    LV0036, 2017, Accès à l'information

  16. Transparence dans la gestion de l'état

    LV0037, 2017, Accès à l'information

  17. Beneficial ownership

    LV0038, 2017, Anti-Corruption

  18. Gouvernance fondée sur des preuves

    LV0039, 2017, Renforcement des capacités

  19. Engagement étoilé Note conceptuelle sur la publication des données

    LV0018, 2015, Accès à l'information

  20. Portail rédaction de législature et élaboration de documents de planification

    LV0019, 2015, Gouvernement électronique

  21. Pages Web de la plate-forme unificatrice

    LV0020, 2015, Gouvernement électronique

  22. Engagement étoilé Transparence de la sélection des candidats aux conseils d'administration des entreprises d'entités publiques

    LV0021, 2015, Législation et Réglementation

  23. Fonctionnaires responsables des ressources publiques

    LV0022, 2015, Anti-Corruption

  24. Modèle durable de financement des ONG

    LV0023, 2015, Espace civique

  25. Engagement étoilé Collection en ligne de signatures sur les référendums

    LV0024, 2015, Gouvernement électronique

  26. Projet de loi sur la protection des lanceurs d'alerte

    LV0025, 2015, Anti-Corruption

  27. Évaluation du système de financement des partis politiques

    LV0026, 2015, Intégrité politique

  28. Code de déontologie et manuel de l'employé des administrations publiques pour le secteur public

    LV0027, 2015, Renforcement des capacités

  29. Fonds des ONG

    LV0001, 2012, Renforcement des capacités

  30. Renforcer les partenaires sociaux

    LV0002, 2012, Participation publique

  31. Droit syndical

    LV0003, 2012, Espace civique

  32. Co-travail des ONG

    LV0004, 2012, Espace civique

  33. Modèle d'engagement du public

    LV0005, 2012, Règlement ouvert

  34. Points d'accès Internet

    LV0006, 2012, Gouvernement électronique

  35. Évaluation de la fonction publique

    LV0007, 2012, Prestation de services publics

  36. Améliorer les services électroniques

    LV0008, 2012, Gouvernement électronique

  37. E-services de transport

    LV0009, 2012, Gouvernement électronique

  38. Divulgation de l'actif

    LV0010, 2012, Anti-Corruption

  39. Loi sur le lobbying

    LV0011, 2012, Législation et Réglementation

  40. Protection des dénonciateurs

    LV0012, 2012, Anti-Corruption

  41. Contrôle des subventions publiques

    LV0013, 2012, secteur privé

  42. Gestion des entreprises appartenant à l'État

    LV0014, 2012, secteur privé

  43. Plateforme unique pour les sites Web et les informations du gouvernement

    LV0015, 2012, Gouvernement électronique

  44. Radiodiffusion en ligne du Cabinet et du Parlement

    LV0016, 2012, Gouvernement électronique

  45. Site Web pour la participation publique

    LV0017, 2012, Gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!