Ignorer la navigation
Lettonie

Transparence de la sélection des candidats aux conseils d’administration et aux conseils d’entreprises d’entités publiques (LV0021)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national de la Lettonie 2015-2017

Cycle du plan d'action: 2015

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Chancellerie d'État, ministère de l'Économie

Institution (s) de soutien: tous les actionnaires des entreprises appartenant à des entités publiques

Domaines politiques

Législation & Régulation, Législatives

Revue IRM

Rapport IRM: Lettonie Rapport de fin de trimestre 2015-2017, Rapport d'avancement à mi-parcours de la Lettonie 2015-2017

Étoilé: oui Suivis

Premiers résultats: majeur Majeur

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Statu quo: Différentes pratiques dans les procédures de sélection des candidats au conseil d’administration et au conseil d’entreprise d’une entreprise publique; le processus n'est souvent pas transparent, ce qui laisse planer un doute sur l'approbation des candidats les plus appropriés. Objectif principal: nommer des candidats aux postes de membres du conseil d’administration et des membres du conseil sur la base de critères de compétence professionnelle (formation, expérience, connaissances du terrain, finances, gestion, etc.) pour lesquels l’affiliation politique du candidat n’est pas un facteur déterminant. .

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

✪ 4. Sélection ouverte, juste et professionnelle des candidats à l’adhésion aux conseils d’administration des entreprises publiques

Texte d'engagement:

Statu quo: Différentes pratiques dans les procédures de sélection des candidats au conseil d’administration et au conseil d’entreprise d’une entreprise publique; le processus n'est souvent pas transparent, ce qui laisse planer un doute sur l'approbation des candidats les plus appropriés.

Objectif principal: nommer des candidats aux postes de membres du conseil d’administration et des membres du conseil sur la base de critères de compétence professionnelle (formation, expérience, connaissances du terrain, finances, gestion, etc.) pour lesquels l’affiliation politique du candidat n’est pas un facteur déterminant. .

Institution responsable: Chancellerie d'État / Centre de coordination intersectorielle

Institution (s) de soutien): N / A

Date de début: 2014 .................... Date de fin: 2016

Contexte et objectifs

Les entreprises appartenant à l'État gèrent une quantité importante de ressources publiques; il est donc important de veiller à leur gestion efficace et d'éviter les conflits d'intérêts entre les membres du conseil de surveillance. Les conseils de surveillance des entreprises d'État ont été supprimés en Lettonie sous 2009. Les journalistes et les analystes de la corruption ont découvert que leurs membres nommés à des fonctions politiques étaient de généreux donateurs des partis politiques. Voir l'article, http://www.diena.lv/raksts/latvija/politika/delna-valsts-un-pasvaldibu-uznemumi-joprojam-tiek-izmantoti-ka-partiju-barotnes-13900312.

La supervision des entreprises par des responsables ministériels n'a toutefois pas résolu le problème du contrôle adéquat et suffisant de l'État. Le Baltic Institute for Corporate Governance (BICG) a déclaré que «[l] es responsables chargés de la surveillance des entreprises d'État sont clairement poussés au-delà de leurs capacités techniques et physiques. L'absence de conseils d'administration professionnels bien établis, ou de structures mieux à même de contrôler la direction… pourrait rendre les entreprises publiques lettones vulnérables à d'autres défaillances de la gouvernance à l'avenir. ” Institut balte de gouvernance d'entreprise, Gouvernance des entreprises publiques des États baltes (2012), http://bit.ly/2jFdW0R. Tenant compte des recommandations de l'OCDE, le gouvernement a décidé de renouveler les conseils de surveillance.

L'engagement vise à nommer des membres sur la base de leurs qualifications professionnelles. Bien que le texte d’engagement ci-dessus ne précise pas quels nouveaux mécanismes, procédures ou outils favoriseront une sélection «ouverte, juste et professionnelle» des membres du conseil d’administration, les nouvelles procédures sont définies dans la loi sur la gouvernance des actions de capital d’une personne publique. Sociétés de capitaux et dans un ensemble d’instructions du Cabinet des ministres, qui sont citées dans le plan d’action. Gouvernement de Lettonie, Deuxième Plan d’action OGP, 2015-2017, http://bit.ly/2ptZ0sq  Entre autres choses, la loi spécifie qu'il y aura une procédure de candidature publique et un comité de nomination qui nommera les candidats. Il décrit également les critères de disqualification des candidats. Gouvernement de Lettonie, Loi sur la gouvernance des actions de capital d'une personne publique et de sociétés de capitaux, 18 June 2015, http://bit.ly/2pdA1sG  Pour cette raison, l'engagement est considéré comme présentant un haut niveau de spécificité.

De même, bien que le texte d’engagement ci-dessus n’indique pas clairement en quoi les nouvelles procédures proposées impliqueraient le public, la loi citée dans le plan d’action précise que les comités de nomination doivent comprendre des experts indépendants et, si nécessaire, des observateurs indépendants dotés de pouvoirs de conseil. Ibid, section 31. En outre, le règlement du Cabinet des ministres cité dans le plan d'action impose l'obligation d'informer le public sur les candidats et le processus de sélection des candidats, ainsi que sur les résultats du processus d'évaluation… ». Cabinet des ministres, Amendements au Règlement No686, http://bit.ly/2pqlgkK  En conséquence, l'engagement est considéré comme pertinent tant pour l'accès à l'information que pour la participation civique.

En impliquant les citoyens dans le processus de suivi de la nomination et de la sélection des membres des conseils d'administration et des conseils, l'engagement pourrait contribuer à réduire l'utilisation abusive des ressources publiques. Concrètement, l'engagement pourrait améliorer considérablement l'ouverture en permettant aux journalistes et à la société de contrôler si les revenus générés par le fait de siéger au conseil d'administration sont redirigés vers les partis politiques. Étant donné que le public disposait d'informations limitées sur cet important processus avant le plan d'action, la participation active des citoyens à la surveillance irait au-delà de la simple transparence du processus et représenterait un écart important par rapport au statu quo.

Aboutissement

Le premier plan d'action de la Lettonie prévoyait la rédaction d'une loi sur la gestion des entreprises publiques. Les procédures de sélection des membres du conseil d'administration ont été mises en place. Le projet de loi sur la gouvernance des actions de capital d'une personne publique et de sociétés de capitaux a été adopté en deuxième lecture le 3 July 2014. Le projet d’instruction du Cabinet des ministres intitulé «Procédures de sélection des candidats à un conseil d’administration ou à un conseil d’entreprise dans lequel l’État actionnaire a le droit de désigner des membres du conseil d’administration ou du conseil» a été adopté lors de la réunion du Conseil des ministres de 23. Septembre 2014. Le projet de loi a été approuvé par le Parlement et est entré en vigueur le 1 de janvier 2015. Voir la base de données officielle de la loi, http://likumi.lv/ta/id/269907-publiskas-personas-kapitala-dalu-un-kapitalsabiedribu-parvaldibas-likums. Le projet de loi définit les procédures à suivre pour annoncer publiquement un appel d'offres, établir un comité de nomination, publier les noms des membres élus du conseil d'administration et définir des critères de compétence professionnelle, notamment en termes d'éducation, d'expérience, de connaissances du domaine, de finances et de gestion.

Au cours du plan actuel, le gouvernement a délégué des fonctions de supervision au centre de coordination intersectoriel, Base de données de loi officielle, http://likumi.lv/ta/id/274282-par-valsts-kapitalsabiedribu-un-valsts-kapitala-dalu-parvaldibas-koordinacijas-instituciju. une institution gouvernementale chargée de la planification stratégique et des politiques relevant du Premier ministre. Page d'accueil du Cabinet des ministres, http://www.pkc.gov.lv/par-pkc. En outre, le gouvernement a mis en place de nouvelles procédures, notamment en ce qui concerne l'annonce des offres, la création d'un comité et la publication des noms et des qualifications des candidats.

Premiers résultats (le cas échéant)

À la fin du mois de mai, 2016 avait sélectionné trois conseils d’administration conformément aux nouvelles procédures. Les nouvelles procédures exigent la publication de l’intention de choisir un conseil d’administration, la publication d’un appel d’offres exposant les critères de sélection des candidats, y compris les partenaires sociaux dans les comités de nomination (tels que la Fédération des employés de Lettonie), ainsi que la publication du nom des candidats sélectionnés leur rémunération. Le processus était transparent dans la mesure où les journalistes et le public pouvaient suivre les offres sur Internet - de la publication de la publicité à la publication de la liste finale des candidats. Page d'accueil du Cabinet des ministres, http://www.pkc.gov.lv/kapit%C4%81lsabiedr%C4%ABbu-p%C4%81rvald%C4%ABba. Cependant, certains candidats sélectionnés étaient liés d'une manière ou d'une autre à d'autres entreprises d'État. Voir http://financenet.tvnet.lv/zinas/610687-valsts_uznemumu_padomes_joprojam_izvelas_politiki. Par conséquent, les parties prenantes ont identifié des lacunes dans le processus de sélection et dans les critères utilisés pour choisir les membres potentiels du conseil.

Le BICG est un forum de parties prenantes bien organisé pour cet engagement. Le Baltic Institute of Corporate Governance (BICG) est une initiative non gouvernementale à but non lucratif à laquelle les entreprises et les dirigeants politiques baltes sont fortement associés. BICG est un chef de file qui aide à créer des sociétés publiques et privées mieux gérées. Il fournit des études et des directives sur la gouvernance d'entreprise pour les entités du secteur privé et les entreprises d'État et met en œuvre des programmes de formation à l'intention des dirigeants, des propriétaires d'entreprise et des membres des conseils de surveillance et de direction. Afin de déterminer pourquoi les nouvelles procédures de sélection n’ont pas donné les résultats escomptés, le BICG a organisé en mars 2016 un débat public intitulé «Comment créer des conseils de surveillance professionnels dans les entreprises publiques», avec des représentants des ministères et des entreprises d'État, des entrepreneurs et des experts. À partir de la discussion et des principes de gouvernance d'entreprise de l'OCDE, BICG a élaboré une liste de recommandations qui ont été présentées aux institutions gouvernementales. Les recommandations sont disponibles en letton Voir la page d'accueil de la BCIG à http://www.bicg.eu/wp-content/uploads/2016/07/BICG-Recommendations-on-Nomination-Process-of-Supervisory-Board-Members-in-Latvian-SOEs.pdf. et anglais. Page d'accueil du BCIG, http://www.bicg.eu/wp-content/uploads/2016/07/Recommendations-2.pdf.

Il y a quatre recommandations:

1.Change la stratégie de sélection des membres du conseil de surveillance;

2.Utiliser de nouvelles directives pour recruter des comités de nomination;

3.Définir les exigences des candidats potentiels au conseil de surveillance en fonction des besoins de l’entreprise concernée et de son conseil; et

  1. Améliorer les pratiques de communication pour assurer la transparence du processus de sélection. BCIG, http://www.bicg.eu/wp-content/uploads/2016/07/Recommendations-2.pdf.

Chaque recommandation est expliquée plus en détail dans la publication, y compris les étapes pratiques à mettre en œuvre pour les futurs processus de sélection. Les entretiens ont montré que les recommandations du BICG avaient été bien accueillies par le centre de coordination intersectoriel, qui avait préparé les amendements nécessaires à la loi. Les modifications ont été approuvées en octobre 2016 - après la clôture de la période d'évaluation dans le présent rapport - et seront évaluées dans le rapport de fin de mandat du MIR.

Prochaines étapes

Les ONG interviewées Entretiens avec Iveta Kažoka, Centre de la politique «Providus», 22 August 2016; Jānis Volberts, section locale de TI «Delna», 22 August 2016; Liene Gātere, section locale de TI «Delna», 22 August 2016; et Andris Grafs, Institut balte pour la gouvernance d'entreprise, 23 August 2016.

a proposé d'élargir l'engagement de mettre en place une surveillance étroite des membres du conseil d'administration dans les entreprises appartenant au gouvernement et de recruter des directeurs dans les institutions gouvernementales nationales et locales. Le chercheur de l'IRM est d'accord avec les suggestions du BICG. Le rapport de fin de mandat du MRI évaluera les progrès du gouvernement dans la mise en œuvre de ces recommandations.

Même si de bonnes mesures de sélection sont en place, comme ce fut le cas à la fin du premier plan d'action, tous les aspects et tous les résultats du processus ne peuvent être prévus. Pour cette raison, le chercheur de l'IRM suggère de surveiller en permanence la question, en particulier une surveillance publique de la sélection du personnel de direction des institutions gouvernementales locales et nationales.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 4. Sélection du tableau ouvert

Texte d'engagement:

Sélection ouverte, juste et professionnelle des candidats aux postes de membres du conseil d'administration et de conseillers des sociétés appartenant à une personne publique

Différentes pratiques dans les procédures de sélection des candidats aux postes du conseil d’administration et des membres du conseil d’une société de capitaux; le processus n'est souvent pas transparent, ce qui laisse planer un doute sur l'approbation des candidats les plus appropriés.

Objectif principal: il est essentiel d’établir une procédure transparente pour la nomination des candidats aux postes de membres des conseils d’administration et des conseils, sur la base de critères de compétence professionnelle (formation, expérience, connaissances du terrain, finances, gestion, etc.), le cas échéant. l'appartenance politique d'un candidat n'est pas un facteur décisif.

Institution responsable: Centre de coordination intersectorielle

Institutions d'appui: tous les actionnaires d'une personne publique

Date de début: 2015 ...... ...................... Date de fin: 2017

Note éditoriale: Le texte d'engagement ci-dessus est tiré de la version mise à jour du plan d'action, publiée en octobre 2016 et disponible à l'adresse http://bit.ly/2EK34dH. La version originale du plan d'action est disponible à l'adresse suivante: http://bit.ly/2ptZ0sq. Pour voir les changements entre les deux versions, visitez le site http://bit.ly/2FPvK4r.

But de l'engagement

Les entreprises publiques gèrent une quantité importante de ressources publiques. En 2016, le chiffre d’affaires total des entreprises d’État lettones 65 a atteint 3.26 milliards d’euros. «Les recettes totales des entreprises publiques lettones atteignent EUR 3.26 milliards de 2016», The Baltic Course, 10 November 2017, http://www.baltic-course.com/eng/markets_and_companies/?doc=134952. Il est donc important d’assurer une gestion efficace des ressources et d’éviter tout conflit d’intérêts entre les membres du conseil. Les conseils de surveillance des entreprises d'État ont été supprimés en Lettonie sous 2009, ces derniers étant considérés comme une source de revenus pour les partis politiques. Les journalistes et les analystes de la corruption ont découvert que les membres des conseils d'administration nommés par politique étaient de généreux donateurs aux partis politiques. «Delna: les entreprises des gouvernements des États et des administrations locales sont toujours utilisées par les partis politiques», Diena, 27 August 2011, http://www.diena.lv/raksts/latvija/politika/delna-valsts-un-pasvaldibu-uznemumi-joprojam-tiek-izmantoti-ka-partiju-barotnes-13900312.

Néanmoins, la supervision des entreprises par des représentants du ministère ne permettait pas un contrôle adéquat et suffisant de la part de l'État. En conséquence, et compte tenu des recommandations de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le gouvernement a décidé de renouveler les conseils de surveillance des grandes entreprises d'État et d'ouvrir le processus de sélection des membres du conseil exécutif et du conseil consultatif.

Cet engagement vise à améliorer la gouvernance des entreprises d'État en proposant et en sélectionnant des conseils d'administration et des membres de conseils consultatifs en fonction de leurs qualités professionnelles. La version révisée du plan d'action décrit explicitement le résultat attendu: faire en sorte que toutes les entités publiques et tous les actionnaires des entreprises d'État respectent les nouvelles procédures de sélection des candidats aux postes d'administrateurs et de conseillers.

Bien que le texte de l'engagement ci-dessus ne précise pas les mécanismes qui favoriseront une sélection «ouverte, juste et professionnelle» des membres du conseil, la loi sur la gouvernance des actions de capital d'une personne publique et des sociétés de capitaux et un ensemble de règlements du Cabinet des ministres, cité dans le plan d'action initial, Gouvernement de Lettonie, Open Government Partnership Deuxième plan d'action national de la Lettonie, 2015 – 2017, http://bit.ly/2ptZ0s.q. préciser les procédures proposées. Ces procédures incluent des aspects du gouvernement ouvert, tels que la publication de l'intention de choisir un conseil, l'annonce d'un appel d'offres décrivant les critères de sélection des candidats, y compris les partenaires sociaux dans les comités de nomination (tels que la Confédération des employeurs de Lettonie), et la publication du nom des candidats sélectionnés. . Selon les procédures proposées, les membres du conseil doivent également déclarer leurs revenus et publier la plupart de leurs déclarations.

Cet engagement peut donc considérablement améliorer l'ouverture en permettant aux journalistes et à la société en général de suivre chaque étape du processus de sélection, d'identifier les conflits d'intérêts des candidats sur la base de leurs déclarations et de participer directement au processus de sélection par le biais de comités de nomination. qui impliquent des membres du public.

Statut

Mi-parcours: substantiel

Le Parlement a rédigé la loi sur la gouvernance des actions en capital d'une personne publique et de sociétés de capitaux lors de la mise en œuvre du premier plan d'action de la Lettonie. L'organisme a approuvé le projet de loi sur 3 July 2014. Les règlements pertinents du Cabinet des ministres ont ensuite été adoptés le 23 de septembre 2014. Les deux documents sont entrés en vigueur le 1 de janvier 2015. «Capital des entités publiques et gestion du capital», Législation de la République de Lettonie, base de données de droit, http://likumi.lv/ta/id/269907-publiskas-personas-kapitala-dalu-un-kapitalsabiedribu-parvaldibas-likums. Le projet de loi prévoyait les procédures énumérées ci-dessus, y compris la publication d’un appel d’offres; établir un comité de nomination; et établir et publier des critères de compétence professionnelle, tels que l'éducation, l'expérience, la connaissance du terrain, les finances et la gestion.

Au cours de la première année du deuxième plan d'action, le gouvernement a mis en œuvre les nouvelles procédures, notamment en annonçant les appels d'offres, en créant un comité et en publiant les noms et les qualifications des candidats. Les fonctions de l'institution de surveillance ont été déléguées au Centre de coordination intersectorielle, institution gouvernementale chargée de la planification stratégique et de la planification des politiques, qui relève du Premier ministre. «À propos de PKC», Cabinet des ministres, http://www.pkc.gov.lv/par-pkc. Pour plus d'informations, voir le rapport de mi-parcours IRM 2015 – 2016. Open Government Partnership, Mécanisme indépendant d'information: rapport d'avancement de la Lettonie 2015 – 2016, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Latvia_Progress-Report_2015-2017_for-public-comment_0.pdf.

Fin du mandat: Terminé

La deuxième année de mise en œuvre a donné lieu à deux produits principaux: (1) une page Web contenant des données. «Gestion des agences de la capitale nationale», Centre de coordination intersectorielle, http://www.valstskapitals.lv. sur les entreprises d'État et (2) des directives pour la sélection des membres du conseil d'administration et du conseil de surveillance. «Les chefs d'état-major de la guerre, les chefs d'état-major, les chefs d'état-major, les chefs d'état-major, les chefs d'état-major, les chefs d'état-major, les centres de coordination et de coordination, http://www.pkc.gov.lv/sites/default/files/images-legacy/Kapitalsabiedribas/Vadlinijas_kap_sab_valde_padome.pdf.

Selon les nouvelles directives approuvées sur 16 October 2016, chaque commission de nomination doit décrire les procédures et les critères de sélection, qui sont examinés par le centre de coordination intersectorielle. Pour garantir la transparence de la procédure, le gouvernement publie des informations sur le poste vacant, les candidats, les résultats de la sélection et la procédure appliquée sur les pages Web du SOE et de l'actionnaire (l'institution publique à la majorité des actions du SOE). . Les avis d’appel d’offres et leurs résultats sont publiés sur http://www.valstskapitals.lv/.

Bien qu’elle ne soit pas directement liée à l’objectif d’engagement, la base de http://www.valstskapitals.lv/ fournit des rapports annuels sur les entreprises publiques, les indicateurs généraux, les bilans, les indicateurs de rentabilité et de stabilité financière, les indicateurs financiers, ainsi que sur le financement et les contributions au budget de l'État. Il donne également des listes des actions et des actionnaires des entreprises d'État. Les données sont gratuites et réutilisables, sont fournies dans un format de données ouvert et peuvent être téléchargées au format Excel par quiconque sans autorisation.

La page Web contient également une section intitulée «Participation publique», qui comprend les sous-sections suivantes directement liées à cet engagement: documents de politique (1), lois, règlements et directives en cours de rédaction; (2) postes vacants actuels de membres de conseils d’administration et de conseils consultatifs dans des entreprises publiques; et (3) ont sélectionné des membres de conseils d’administration et de conseils consultatifs.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: majeur

Participation civique: majeure

Cet engagement a permis de réaliser d'importants progrès dans la publication d'informations supplémentaires sur le processus de sélection des membres du conseil d'administration de SOE et la participation des citoyens à ce processus. En pratique, le gouvernement a mis en place un cadre réglementaire et des lignes directrices, Ibid. et il y a maintenant une surveillance pour chaque offre particulière. Le gouvernement informe le grand public des offres, des candidats aux postes vacants, du processus de sélection des candidats et des résultats finaux. Des informations facilement accessibles sur les entreprises et les postes vacants au conseil d’administration sont également disponibles sur un site Web (http://www.valstskapitals.lv/), qui contient des données sur les entreprises d'État dans un format de données ouvert. Plus précisément, le nouveau site Web comporte une page dédiée répertoriant tous les postes vacants. «Postes vacants dans les sociétés de capitaux», Direction des agences de la capitale nationale, Centre de coordination intersectorielle, http://www.valstskapitals.gov.lv/lv/sabiedribas-lidzdaliba/vakances-kapitalsabiedribas/. et un autre contenant des informations sur certains membres du conseil d'administration et du conseil. «Information sur les membres élus du conseil et du conseil», Gestion des agences de la capitale nationale, Centre de coordination intersectorielle, http://www.valstskapitals.gov.lv/lv/sabiedribas-lidzdaliba/informacija-par-ieveletiem-valdes-un-padomes-locekliem/. Comparé aux informations publiques limitées disponibles sur le processus de sélection des membres du conseil d'administration de SOE avant le plan d'action, cet engagement a entraîné un changement majeur d'accès à l'information.

Cet engagement a également entraîné un changement majeur dans la participation civique. Par exemple, des ONG (telles que la Confédération des employeurs de Lettonie) sont désormais incluses dans les commissions de nomination qui définissent les procédures de sélection des membres du conseil d’administration. Bien que ces commissions n'aient pas de rôle décisionnel, elles surveillent le processus de sélection. En outre, après la première mise à l'essai des nouveaux processus de sélection du conseil d'administration de 2016, des représentants ministériels et des entreprises d'État ont collaboré étroitement avec le Baltic Institute of Corporate Governance (BICG) et d'autres ONG pour améliorer les procédures de sélection. Open Government Partnership, Latvija Progresa Zinojums 2015 – 2016, http://bit.ly/2AJnG7a. La plupart des recommandations du BICG ont été intégrées aux nouvelles directives, soulignant le rôle déterminant de la société civile au cours de ce processus.

En ce qui concerne l'impact des procédures sur le processus de sélection, le gouvernement letton a commencé à mettre en œuvre les nouvelles procédures au tout début de 2016. En mai, 2016 avait sélectionné trois conseils suivant les nouvelles procédures (publication de l’intention de sélectionner un conseil, publication de l’offre, définition des critères de sélection, organisation de la société civile dans les comités de nomination, publication du nom des candidats sélectionnés et de leurs modèles de rémunération ). Même si la transparence était meilleure, le public pouvant suivre le processus de bout en bout, certains des candidats sélectionnés avaient toujours des liens politiques étroits. «Les politiciens choisissent encore les conseils nationaux des entreprises», Finance Net, 29 May 2016, http://bit.ly/2BHD18n. Ainsi, ce problème a persisté. Récemment, une nouvelle membre choisie pour le conseil de la radio lettone a suspendu son travail avec un parti politique un jour à peine avant de présenter sa candidature au conseil. «Vejonis: la nomination d'un membre du conseil de la radio lettone« crée une réflexion », mais la procédure a été suivie», médias publics lettons, 19 December 2017, http://bit.ly/2o1rtDs. C’est un exemple de la manière dont le gouvernement n’a pas encore pleinement atteint l’objectif ultime de réduire les doutes du public quant aux mérites professionnels des nouveaux membres du conseil d’administration et du conseil de SOE, même si cet engagement a contribué à des changements importants dans la transparence du gouvernement.

Reportés?

Le chercheur de l'IRM suggère une surveillance continue de cette question et une plus grande transparence en ce qui concerne la sélection du personnel de direction pour les institutions gouvernementales locales telles que les sociétés de transport détenues par des gouvernements locaux. En outre, un expert du BICG Andris Grafs (Institut balte de la gouvernance d'entreprise), interview réalisée par 12 September 2017, chercheur à l'IRM. a proposé plusieurs mesures pour plus d'ouverture: renouveler les données sur les entreprises tous les trimestres (et non annuellement comme cela se fait maintenant) et ajouter des informations à la base de données sur les services publics fournis par les entreprises. Jusqu'à présent, la base de données ne fournit que des informations économiques.

Le troisième plan d'action s'appuie sur cet engagement et cherche à améliorer encore la transparence des entreprises d'État. Le troisième plan comprend des activités telles que la publication de données non financières, la divulgation des fonctions publiques des entreprises d'État, l'amélioration des échanges de données, la publication de rapports trimestriels afin de réduire les risques en temps voulu et la mise à profit des meilleures pratiques. Les projets du gouvernement n'incluent toutefois pas, à ce stade, de mettre l'accent sur les institutions gouvernementales locales.


Engagements

  1. Transparence dans les marchés publics et les contrats

    LV0040, 2019, Accès à l'information

  2. Open Data

    LV0041, 2019, Accès à l'information

  3. Transparence dans le lobbying

    LV0042, 2019, Renforcement des capacités

  4. Gouvernement municipal ouvert

    LV0043, 2019, Gouvernement électronique

  5. Engagement du public dans l'élaboration des politiques

    LV0044, 2019, Renforcement des capacités

  6. Mesures anti-corruption

    LV0045, 2019, Anti-Corruption

  7. Participation du public à la prise de décision

    LV0028, 2017, Accès à l'information

  8. Services juridiques en ligne

    LV0029, 2017, Accès à l'information

  9. Open Data

    LV0030, 2017, Accès à l'information

  10. Transparence du lobbying

    LV0031, 2017, Renforcement des capacités

  11. Transparence budgétaire

    LV0032, 2017, Gouvernement électronique

  12. Protections des dénonciateurs

    LV0033, 2017, Anti-Corruption

  13. Ethique en gestion publique

    LV0034, 2017, Renforcement des capacités

  14. Zéro bureaucratie

    LV0035, 2017, Législation et Réglementation

  15. Marchés publics ouverts

    LV0036, 2017, Accès à l'information

  16. Transparence dans la gestion de l'état

    LV0037, 2017, Accès à l'information

  17. Beneficial ownership

    LV0038, 2017, Anti-Corruption

  18. Gouvernance fondée sur des preuves

    LV0039, 2017, Renforcement des capacités

  19. Engagement étoilé Note conceptuelle sur la publication des données

    LV0018, 2015, Accès à l'information

  20. Portail rédaction de législature et élaboration de documents de planification

    LV0019, 2015, Gouvernement électronique

  21. Pages Web de la plate-forme unificatrice

    LV0020, 2015, Gouvernement électronique

  22. Engagement étoilé Transparence de la sélection des candidats aux conseils d'administration des entreprises d'entités publiques

    LV0021, 2015, Législation et Réglementation

  23. Fonctionnaires responsables des ressources publiques

    LV0022, 2015, Anti-Corruption

  24. Modèle durable de financement des ONG

    LV0023, 2015, Espace civique

  25. Engagement étoilé Collection en ligne de signatures sur les référendums

    LV0024, 2015, Gouvernement électronique

  26. Projet de loi sur la protection des lanceurs d'alerte

    LV0025, 2015, Anti-Corruption

  27. Évaluation du système de financement des partis politiques

    LV0026, 2015, Intégrité politique

  28. Code de déontologie et manuel de l'employé des administrations publiques pour le secteur public

    LV0027, 2015, Renforcement des capacités

  29. Fonds des ONG

    LV0001, 2012, Renforcement des capacités

  30. Renforcer les partenaires sociaux

    LV0002, 2012, Participation publique

  31. Droit syndical

    LV0003, 2012, Espace civique

  32. Co-travail des ONG

    LV0004, 2012, Espace civique

  33. Modèle d'engagement du public

    LV0005, 2012, Règlement ouvert

  34. Points d'accès Internet

    LV0006, 2012, Gouvernement électronique

  35. Évaluation de la fonction publique

    LV0007, 2012, Prestation de services publics

  36. Améliorer les services électroniques

    LV0008, 2012, Gouvernement électronique

  37. E-services de transport

    LV0009, 2012, Gouvernement électronique

  38. Divulgation de l'actif

    LV0010, 2012, Anti-Corruption

  39. Loi sur le lobbying

    LV0011, 2012, Législation et Réglementation

  40. Protection des dénonciateurs

    LV0012, 2012, Anti-Corruption

  41. Contrôle des subventions publiques

    LV0013, 2012, secteur privé

  42. Gestion des entreprises appartenant à l'État

    LV0014, 2012, secteur privé

  43. Plateforme unique pour les sites Web et les informations du gouvernement

    LV0015, 2012, Gouvernement électronique

  44. Radiodiffusion en ligne du Cabinet et du Parlement

    LV0016, 2012, Gouvernement électronique

  45. Site Web pour la participation publique

    LV0017, 2012, Gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!