Ignorer la navigation
Lettonie

Projet de loi sur la protection des lanceurs d'alerte (LV0025)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national de la Lettonie 2015-2017

Cycle du plan d'action: 2015

Statut: inactif

Institutions

Établissement responsable: Chancellerie d'État

Institution (s) de soutien: ministère de la Justice, ministère de l'Intérieur, ministère des Affaires sociales, Cour suprême, bureau du procureur général. ONG Delna Organisation des syndicats libres de Lettonie

Domaines politiques

Anti-Corruption, Protections des dénonciateurs

Revue IRM

Rapport IRM: Lettonie Rapport de fin de trimestre 2015-2017, Rapport d'avancement à mi-parcours de la Lettonie 2015-2017

Étoilé: non

Premiers résultats: n'a pas changé

Design i

Vérifiable: non

Pertinent par rapport aux valeurs OGP: responsabilité publique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Statu quo: Perceptions négatives du grand public à propos des lanceurs d'alerte et d'un mécanisme permettant de les protéger efficacement. Objectif principal: Créer une perception positive des lanceurs d’alerte parmi la société et les agents publics afin d’instaurer un climat de confiance mutuelle.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

8. Projet de loi sur la protection des lanceurs d'alerte

Texte d'engagement:

Statu quo: Perceptions négatives du grand public à propos des lanceurs d'alerte et d'un mécanisme permettant de les protéger efficacement. Objectif principal: Créer une perception positive des lanceurs d’alerte parmi la société et les agents publics afin d’instaurer un climat de confiance mutuelle.

Institution responsable: Chancellerie d'Etat

Institution (s) de soutien): Ministère de la Justice, ministère de l'Intérieur, ministère des Affaires sociales, Cour suprême, Bureau du procureur général. ONG Delna Organisation des syndicats libres de Lettonie

Date de début: 2014 .................... Date de fin: 2014

Note éditoriale: La date de fin ci-dessus est tirée du plan d'action initial. Dans le plan d'action mis à jour publié dans 2017, la date de clôture est modifiée en 31 December 2016.

Contexte et objectifs

Cet engagement visait à élaborer une loi visant à protéger les dénonciateurs. La question était à l’ordre du jour des ONG et des institutions gouvernementales lors de la mise en œuvre du premier plan d’action. La Chancellerie d'État a créé un groupe de travail interministériel chargé d'élaborer une note conceptuelle sur la protection des lanceurs d'alerte, qui a abouti à la décision de 2014 d'élaborer un projet de loi.

La protection des lanceurs d'alerte est une question de politique publique majeure en Lettonie. Jusqu'à présent, il n'y a pas de réglementation en vigueur pour protéger ces personnes, donc aucune incitation à informer sur les affaires de corruption. Les dénonciateurs sont punis par d'autres moyens légaux, tels que la réduction de leur salaire, leur mutation, la réorganisation d'une institution pour les licencier et le ralentissement du développement de carrière. Eurobaromètre les données montrent que 92% des répondants en Lettonie n'ont pas signalé une corruption dont ils étaient au courant (les pays de l'UE indiquent une moyenne de 74%). Eurobaromètre spécial 397 (2014), http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/ebs/ebs_397_en.pdf. L'enquête révèle également que les gens ne font pas confiance aux institutions sur lesquelles ils pourraient informer; ceux-ci incluent la police, les tribunaux, le bureau du procureur et les syndicats. Seulement X% des personnes interrogées feraient rapport à la police et 29% seulement au système judiciaire.

Malgré l'importance de cette question, le libellé de l'engagement est vague. Par exemple, il ne précise pas le contenu du règlement proposé ni la manière dont il atteindra l'objectif déclaré de créer une meilleure perception des lanceurs d'alerte dans la société. Par conséquent, il est difficile de déterminer l’impact possible du projet de loi. L'annotation au projet de loi montre que plusieurs ONG ont participé à son groupe de travail. Ces ONG comprennent la section locale de Transparency International, «Delna» (qui a fourni expertise et matériel méthodologique), la Confédération des syndicats libres de Lettonie et l’Association des grandes villes (qui a commenté les projets par écrit). http://tap.mk.gov.lv/lv/mk/tap/?pid=40377799&mode=vss&date=2016-12-15. Bien que la qualité des experts du groupe de travail soit élevée, que le projet de loi soit élaboré de manière inclusive et que la réglementation des lanceurs d'alerte revêt une importance nationale, le chercheur de l'IRM considère que l'impact potentiel de l'engagement est modéré.

Annotations sur les règlements (qui ne sont pas publiquement disponibles) et informations sur le site Web du Cabinet des ministres http://www.mk.gov.lv/lv/content/trauksmes-celeji. suggère que la loi contienne les principes suivants:

  • Identifier les institutions auxquelles une personne peut soumettre un rapport sous forme orale, écrite ou électronique;
  • Établir des mesures de protection juridiques pour les dénonciateurs, à adopter si cela est jugé nécessaire;
  • Permettre au Bureau de la prévention et de la lutte contre la corruption d'engager des poursuites disciplinaires à l'encontre de fonctionnaires qui ont tenté d'agir contre les lanceurs d'alerte;
  • Permettre aux dénonciateurs d'être indemnisés pour le préjudice matériel et / ou moral subi du fait des actes illégaux d'un fonctionnaire.
Comme écrit, l'engagement est pertinent pour la responsabilité publique. Si elle est correctement conçue et mise en œuvre, elle permettrait aux citoyens de faire part de leurs préoccupations, d'informer le gouvernement de l'utilisation abusive des ressources publiques et des actions illégales de fonctionnaires ou d'institutions et d'avoir confiance en leur protection et leur bien-être.
Aboutissement

Au cours de la première année de mise en œuvre du plan d'action, le projet de loi a été examiné par le groupe de travail. Le Cabinet des ministres a prorogé le délai d'approbation du projet à 31 December 2016. Une réunion d’harmonisation a eu lieu en juillet 2016 et le projet de loi a été approuvé par le Cabinet des ministres en mars 2017. Toutefois, ces deux événements sont survenus après la clôture de la période évaluée par le présent rapport (July 2015 - June 2016). En conséquence, l’engagement n’avait atteint qu’un niveau d’achèvement limité à mi-parcours du plan d’action.

Premiers résultats (le cas échéant)

Bien que le gouvernement ait publié des informations en ligne sur le projet de loi, S'il te plait regarde http://bit.ly/2piXWYl et http://www.mk.gov.lv/lv/content/trauksmes-celeji  cette information mise à jour n'était disponible qu'après la première année de mise en œuvre du plan. Ces informations seront pleinement évaluées dans le rapport de fin de trimestre du GRI. Le projet de loi n'était pas publiquement disponible au moment de la rédaction du présent rapport. Les ONG participantes approuvent le projet qui, à leur avis, contient tous les principes nécessaires à une protection efficace des lanceurs d'alerte. Cependant, les premiers résultats étaient limités au moment de cette évaluation, compte tenu de l'approbation en attente du projet par le gouvernement et le Parlement.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM suggère d'adopter le projet tout en préservant les principes conformément aux normes de transparence, telles que:

· L'obligation de mettre en place des systèmes de protection des lanceurs d'alerte au sein des organisations;

· Un cadre commun pour traiter les soumissions de toutes les institutions impliquées dans le traitement des rapports; et

· Mesures de protection des lanceurs d'alerte, notamment l'anonymat, l'interdiction de prendre des mesures à l'encontre de la personne et la charge de la preuve incombant à l'employeur.

Le prochain plan d'action pourrait être axé sur le suivi de la mise en œuvre de la nouvelle loi et l'évaluation de la manière dont elle modifie la culture de signalement des affaires de corruption et des fautes dans d'autres domaines tels que la fraude, la santé publique et la construction.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 8. Protections des dénonciateurs

Texte d'engagement:

Projet de loi sur la protection des lanceurs d'alerte

Perceptions négatives du grand public à propos de la dénonciation. Un nombre relativement petit de personnes qui sont prêtes à signaler des irrégularités. Le mécanisme de protection des lanceurs d'alerte n'est pas efficace.

Objectif principal: mise au point d’un cadre juridique unique pour le blanchiment des dents [sic] et la protection des dénonciateurs.

Institution responsable: Chancellerie d'Etat

Institutions de soutien: ministère de l'Intérieur, ministère des Affaires sociales, ministère de la Justice, Cour suprême, Bureau de la prévention de la corruption et du combat, Bureau du Procureur général, ONG "Association pour la transparence - Delna", Confédération des syndicats libres de Lettonie (membres du groupe de travail pour l’élaboration de la loi sur la protection des dénonciateurs)

Date de début: 2014 ........ Date de fin: 31 décembre 2016

Note éditoriale: Le texte d'engagement ci-dessus est tiré de la version mise à jour du plan d'action, publiée en octobre 2016 et disponible à l'adresse http://bit.ly/2EK34dH. La version originale du plan d'action est disponible à l'adresse suivante: http://bit.ly/2ptZ0sq. Pour voir les changements entre les deux versions, visitez le site http://bit.ly/2FPvK4r.

But de l'engagement

L'engagement vise à élaborer un règlement visant à assurer la protection juridique des lanceurs d'alerte. Cette question était à l’ordre du jour des ONG et des institutions gouvernementales lors de la mise en œuvre du premier plan d’action. Au cours de la mise en œuvre de ce plan, la Chancellerie d'État a créé un groupe de travail interministériel chargé d'élaborer une note conceptuelle sur la protection des lanceurs d'alerte. Le groupe de travail a décidé dans 2014 d'élaborer un projet de loi sur la protection des lanceurs d'alerte.

Bien que le texte original de l'engagement soit vague, le gouvernement a mieux précisé le résultat escompté de l'engagement dans la version révisée du deuxième plan d'action. Il est maintenant clair que l'objectif de l'engagement consistait à élaborer un cadre juridique unique pour la dénonciation. La version mise à jour du plan d'action précisait en outre que le projet de loi devait être annoncé lors d'une réunion des secrétaires d'État en décembre 2015 et soumis au Conseil des ministres avant le 2016 en décembre.

Statut

Mi-parcours: limité

Au cours de la première année de mise en œuvre de ce plan d'action, le projet de loi a été examiné par le groupe de travail. Le Cabinet des ministres a prorogé le délai d'approbation du projet à 31 December 2016. En conséquence, à mi-parcours du plan d’action, l’engagement n’était pas achevé. Pour plus d'informations, voir le rapport de mi-parcours IRM 2015 – 2016. «Rapport d'avancement à mi-parcours de la Lettonie 2015 – 2017,» Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/documents/latvia-mid-term-progress-report-2015-2017.

Fin du mandat: Terminé

L'engagement est techniquement mis en œuvre, puisqu'il visait à élaborer - et non à mettre en œuvre - un projet de loi, qui relève du domaine exclusif de l'exécutif. Néanmoins, la loi n'est pas en vigueur et n'a pas été approuvée par le Parlement, qui a entamé son examen du projet de loi le 16 March 2017. «Loi sur la protection des lanceurs d'alerte», Legal Projects, Parlement, http://titania.saeima.lv/LIVS12/saeimalivs12.nsf/webAll?SearchView&Query=([Title]=*trauksmes+c%C4%93l%C4%93ju*)&SearchMax=0&SearchOrder=4. Au moment de la rédaction du présent rapport, le projet de loi était encore à l’étude.

Au cours de la deuxième année de mise en œuvre, la Chancellerie d'État a dirigé le processus de rédaction de la loi par le biais d'une coordination avec les institutions publiques et les membres du public, qui comprenait une réunion d'harmonisation tenue en juillet 2016. Le projet de loi a été approuvé par le Cabinet des ministres en mars 2017. «Projet de loi« Loi sur la protection des lanceurs d'alerte »», Propositions législatives, Projet de législation du Cabinet des ministres de la République de Lettonie, http://tap.mk.gov.lv/lv/mk/tap/?dateFrom=2016-09-06&dateTo=2017-09-06&text=trauksme&org=0&area=0&type=0. La Chancellerie d'Etat a ajouté une section spéciale sur la protection des lanceurs d'alerte à la page Web du Cabinet des ministres, expliquant les principaux concepts et décrivant le processus de développement du droit. «Dénonciateurs», Cabinet des ministres, http://www.mk.gov.lv/lv/content/trauksmes-celeji. Sur le portail officiel de la loi, sur les réseaux sociaux et dans les médias, la Chancellerie d'État a également fourni une explication de la loi et de sa nécessité. Inese Kuske, «Mise en place du mécanisme de protection des lanceurs d'alerte en Lettonie», Par Likumu un Valsti, 6 février 2017, http://www.lvportals.lv/visi/viedokli/285003-trauksmes-celeju-aizsardzibas-mehanisma-izveide-latvija/. La Chancellerie d'Etat continue de sensibiliser le public, par exemple en organisant une conférence internationale sur le sujet en novembre 2017. À la fin de 2017, un groupe de travail des commissions du Parlement a été créé pour élaborer un projet de loi alternatif. Le groupe comprend la Chancellerie d'Etat, le ministère de la Justice, l'ONG «Delna», la Confédération des employeurs de Lettonie, l'Association des syndicats libres de Lettonie et l'Alliance civique de Lettonie. Dans son rapport précédent, l'IRM avait suggéré d'adopter le projet tout en préservant les principes conformément aux normes de transparence, telles que

  • Une obligation de mettre en place des systèmes de protection des lanceurs d'alerte au sein des organisations;
  • Un cadre commun pour traiter les soumissions de toutes les institutions impliquées dans le traitement des rapports; et
  • Mesures de protection des lanceurs d'alerte, notamment l'anonymat, l'interdiction de prendre des mesures à l'encontre de la personne et la charge de la preuve incombant à l'employeur.

Les principes ci-dessus ont été préservés lors de la révision du Cabinet. Le chercheur de l'IRM recommande de les conserver également lors de l'examen du parlement.

At-il ouvert le gouvernement?

Responsabilité publique: n'a pas changé

À ce stade, bien que l’engagement soit achevé sur le plan technique, il n’ya aucun changement dans les pratiques gouvernementales, car la loi n’est pas en vigueur.

Reportés?

Le troisième plan d'action comprend un engagement prévoyant des mesures de sensibilisation sur la protection des dénonciateurs. La mise en œuvre de l'engagement dépendra de l'approbation du projet de loi susmentionné par le Parlement. À l'avenir, il sera important que la société civile reste engagée, car une plus grande demande de changement de la part des citoyens augmentera les chances que la loi soit adoptée.


Engagements

  1. Transparence dans les marchés publics et les contrats

    LV0040, 2019, Accès à l'information

  2. Open Data

    LV0041, 2019, Accès à l'information

  3. Transparence dans le lobbying

    LV0042, 2019, Renforcement des capacités

  4. Gouvernement municipal ouvert

    LV0043, 2019, Gouvernement électronique

  5. Engagement du public dans l'élaboration des politiques

    LV0044, 2019, Renforcement des capacités

  6. Mesures anti-corruption

    LV0045, 2019, Anti-Corruption

  7. Participation du public à la prise de décision

    LV0028, 2017, Accès à l'information

  8. Services juridiques en ligne

    LV0029, 2017, Accès à l'information

  9. Open Data

    LV0030, 2017, Accès à l'information

  10. Transparence du lobbying

    LV0031, 2017, Renforcement des capacités

  11. Transparence budgétaire

    LV0032, 2017, Gouvernement électronique

  12. Protections des dénonciateurs

    LV0033, 2017, Anti-Corruption

  13. Ethique en gestion publique

    LV0034, 2017, Renforcement des capacités

  14. Zéro bureaucratie

    LV0035, 2017, Législation et Réglementation

  15. Marchés publics ouverts

    LV0036, 2017, Accès à l'information

  16. Transparence dans la gestion de l'état

    LV0037, 2017, Accès à l'information

  17. Beneficial ownership

    LV0038, 2017, Anti-Corruption

  18. Gouvernance fondée sur des preuves

    LV0039, 2017, Renforcement des capacités

  19. Engagement étoilé Note conceptuelle sur la publication des données

    LV0018, 2015, Accès à l'information

  20. Portail rédaction de législature et élaboration de documents de planification

    LV0019, 2015, Gouvernement électronique

  21. Pages Web de la plate-forme unificatrice

    LV0020, 2015, Gouvernement électronique

  22. Engagement étoilé Transparence de la sélection des candidats aux conseils d'administration des entreprises d'entités publiques

    LV0021, 2015, Législation et Réglementation

  23. Fonctionnaires responsables des ressources publiques

    LV0022, 2015, Anti-Corruption

  24. Modèle durable de financement des ONG

    LV0023, 2015, Espace civique

  25. Engagement étoilé Collection en ligne de signatures sur les référendums

    LV0024, 2015, Gouvernement électronique

  26. Projet de loi sur la protection des lanceurs d'alerte

    LV0025, 2015, Anti-Corruption

  27. Évaluation du système de financement des partis politiques

    LV0026, 2015, Intégrité politique

  28. Code de déontologie et manuel de l'employé des administrations publiques pour le secteur public

    LV0027, 2015, Renforcement des capacités

  29. Fonds des ONG

    LV0001, 2012, Renforcement des capacités

  30. Renforcer les partenaires sociaux

    LV0002, 2012, Participation publique

  31. Droit syndical

    LV0003, 2012, Espace civique

  32. Co-travail des ONG

    LV0004, 2012, Espace civique

  33. Modèle d'engagement du public

    LV0005, 2012, Règlement ouvert

  34. Points d'accès Internet

    LV0006, 2012, Gouvernement électronique

  35. Évaluation de la fonction publique

    LV0007, 2012, Prestation de services publics

  36. Améliorer les services électroniques

    LV0008, 2012, Gouvernement électronique

  37. E-services de transport

    LV0009, 2012, Gouvernement électronique

  38. Divulgation de l'actif

    LV0010, 2012, Anti-Corruption

  39. Loi sur le lobbying

    LV0011, 2012, Législation et Réglementation

  40. Protection des dénonciateurs

    LV0012, 2012, Anti-Corruption

  41. Contrôle des subventions publiques

    LV0013, 2012, secteur privé

  42. Gestion des entreprises appartenant à l'État

    LV0014, 2012, secteur privé

  43. Plateforme unique pour les sites Web et les informations du gouvernement

    LV0015, 2012, Gouvernement électronique

  44. Radiodiffusion en ligne du Cabinet et du Parlement

    LV0016, 2012, Gouvernement électronique

  45. Site Web pour la participation publique

    LV0017, 2012, Gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!