Ignorer la navigation
Mongolie

Améliorer le système de compte Glass (MN0030)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Mongolie 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Autorité du gouvernement central

Institution(s) de soutien : Tous les régulateurs du budget ; Unités mettant en œuvre le projet « Citoyens surveillent le budget » Réseau d'ONG, ONG d'audit et de suivi MNB, Association de journalisme mongol MNCCI

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, E-gouvernement, Ouverture fiscale, Législation et réglementation, Participation du public, Publication des informations budgétaires / fiscales, La responsabilité sociale

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de cycle de la Mongolie 2016-2018, Rapport à mi-parcours sur la Mongolie 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Statu quo ou problème abordé dans l'engagement: les activités visant à garantir la transparence budgétaire et financière ont un impact important sur la mise en œuvre du compte Glass (Glass) (2014) et toutes les organisations gouvernementales commencent maintenant à rendre leurs dépenses budgétaires plus transparentes pour le public. Malgré cette réalisation, le public soupçonne les agences gouvernementales de cacher leurs dépenses budgétaires en divisant leurs dépenses par plus de 5 sur les dépenses budgétaires réelles. Ceci est nécessaire pour réduire le seuil de transparence des transactions à MNT 1 millions pour les organisations gouvernementales. Objectif principal: Augmenter la transparence du budget et des activités financières. Brève description de l’engagement (limite de caractères 140): Améliorer et affiner les indicateurs permettant de mesurer la transparence des informations budgétaires et financières des organisations gouvernementales. Tout en renforçant les mécanismes de réponse aux plaintes et aux réactions des citoyens et des organisations de la société civile.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

9. Promotion du système de compte en verre

Texte d'engagement:

Améliorer et affiner les indicateurs permettant de mesurer la transparence des informations budgétaires et financières des organisations gouvernementales. Tout en renforçant la capacité du gouvernement à répondre aux plaintes et aux réactions des citoyens et des organisations de la société civile.

Statu quo ou problème abordé:

Les activités visant à assurer la transparence budgétaire et financière ont eu un impact important sur la mise en œuvre de la loi sur le compte Glass (2014), et toutes les organisations gouvernementales commencent maintenant à rendre leurs dépenses budgétaires plus transparentes pour le public. En dépit de cet exploit, le public soupçonne les agences gouvernementales de cacher leurs dépenses budgétaires en divisant leurs dépenses par plus de 5 sur les dépenses budgétaires réelles. Pour cette raison, il est nécessaire de réduire le seuil de transparence des transactions à MNT 1 millions pour les organisations gouvernementales.

Objectif principal: Augmenter la transparence du budget et des activités financières

Jalons:

9.1. Promouvoir un système en ligne mis à jour et amélioré pour le compte Law on Glass de manière régulière et continue.

9.2. En plus de les informations de transaction pour les dépenses supérieures à 5 dans les budgets et les finances, le gouvernement devrait télécharger des informations sur les décisions et les principaux accords en rapport avec cette transaction.

9.3. Rechercher et développer un mécanisme permettant aux membres de la communauté de surveiller, de faire rapport et de suivre les dépenses de leur communauté.

Institution responsable: Autorité centrale chargée du budget et des finances

Institutions d'appui: Tous les régulateurs de budget, unités mettant en œuvre le projet "Réseau de contrôle des citoyens", réseau d'ONG, ONG d'audit et de suivi, MNB, Association mongole du journalisme (MNCCI)

Date de début: 30 Juin 2016

Date de fin: 30 Juin 2018

Contexte et objectifs

Le Parlement mongol a adopté la loi sur les comptes en verre en juillet 2014, qui est entrée en vigueur en janvier 2015 et oblige toutes les agences gouvernementales et les personnes morales impliquées avec les pouvoirs publics à mettre à la disposition du public des informations budgétaires.[Note95: Loi de la Mongolie sur les comptes en verre, disponible en mongol sur: http://www.legalinfo.mn/law/details/10497et en anglais sur: http://www.iaac.mn/old/pdf/law_en/8_on_glass_accounts.pdf.] L'article 6.4.4 impose aux agences gouvernementales de divulguer les marchés publics de plus de 5 millions de tonnes (~ 2,100 2017 dollars EU) afin de se conformer à la loi. Cependant, les budgets gouvernementaux en Mongolie restent opaques avec peu de contrôle public. Notamment, dans son enquête sur le budget ouvert de XNUMX, l'International Budget Partnership a constaté que la Mongolie fournit au public des informations budgétaires limitées et peu d'occasions de participer au processus budgétaire.[Note96: Partenariat budgétaire international, Enquête sur le budget ouvert 2017 pour la Mongolie, disponible à l’adresse suivante: https://www.internationalbudget.org/wp-content/uploads/mongolia-open-budget-survey-2017-summary-english.pdf.]

Cet engagement vise à rendre le système de comptes en ligne Glass plus ouvert et à l'écoute du public. Plus spécifiquement, le gouvernement prévoit de télécharger des informations sur les décisions et les accords principaux en plus des transactions elles-mêmes, et de développer un mécanisme permettant aux membres de la communauté de surveiller, de rendre compte et de suivre les dépenses de leurs communautés. En outre, l’engagement prévoit de réduire le seuil de divulgation des contrats d’achat financés par des fonds publics de millions de 5 à millions de 1. L’engagement s’inspire de l’engagement 3.3.1.3 du plan d’action précédent, qui a créé le système intégré de comptes en verre du budget de l’État. Bien que l'engagement 3.3.1.3 ait reçu la note «étoiles» dans le rapport d'avancement du MRI, le rapport de fin de mandat du MIR a révélé que le gouvernement n'avait toujours pas divulgué d'avantages sociaux aux fonctionnaires, ni de rapports sur le rendement de projets financés par l'État, ni de revenus non budgétaires tels que organismes de bienfaisance avant la fin de la première période du plan[Note97: Mécanisme d’établissement de rapports indépendant, Rapport de fin de mandat pour la Mongolie 2014-2016, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Mongolia_EOTR_2014-2016.pdf, pg. 13.]

La publication d'informations supplémentaires sur les contrats et la réduction du seuil de reporting de 5 à 1 millions de MNT font de cet engagement un engagement pertinent par rapport à la valeur d'accès à l'information du PGO. L'engagement comprend des activités de mise en œuvre principalement vérifiables, telles que la création d'un mécanisme de retour d'informations et l'inclusion d'opérations financées par des fonds publics d'un montant supérieur à 1 millions de MNT. Cependant, le type de «décisions» et d '«accords principaux» concernant les transactions sera chargé dans le système en ligne.

En outre, alors que l'engagement appelle à la mise en place d'un mécanisme permettant de «surveiller, faire rapport et suivi» des dépenses communautaires, il ne prévoit pas d'obligation redditionnelle pour les agences gouvernementales afin de répondre aux plaintes ou aux commentaires reçus. Par conséquent, la spécificité est marquée comme moyenne. Publier des informations supplémentaires dans le système des comptes Glass constituerait une amélioration indispensable de la transparence budgétaire en Mongolie, tandis que la création du mécanisme de retour d'information donnerait aux citoyens un contrôle accru sur l'allocation des fonds publics, en particulier au niveau local. Il est également important de réduire le seuil de déclaration, car de nombreuses transactions quotidiennes pour les autorités locales sont bien inférieures au million 5 et que le public soupçonne de plus en plus que les agences gouvernementales «divisent leurs dépenses» pour masquer les dépenses supérieures à un million 5. Toutefois, les activités de l'engagement (en particulier le mécanisme de retour d'informations envisagé dans le jalon 9.3) sont formulées de manière vague et il est donc difficile de savoir comment elles vont changer comme d'habitude en ce qui concerne l'opacité actuelle des informations budgétaires en Mongolie. Par conséquent, l'impact potentiel est marqué comme modéré.

Aboutissement

Pour se conformer à la loi sur les comptes Glass, les agences gouvernementales publient leurs plans budgétaires et leurs rapports de performance sur le portail des comptes Glass. http://www.shilendans.gov.mn (en opération depuis 2015). Bien que les agences gouvernementales continuent de mettre à jour leurs informations sur le portail des comptes Glass tous les mois, le type d'informations disponibles sur le portail n'a pas changé depuis la précédente période du plan d'action. En outre, le gouvernement n'a pas mis au point de mécanisme efficace permettant aux citoyens de surveiller, de signaler et de suivre les informations disponibles sur le portail, et le seuil de déclaration n'a pas été abaissé à MNT 1 millions.

Le MRI a demandé au secrétariat du Cabinet de fournir des informations sur le mécanisme permettant aux membres de la communauté de mineures et de faire rapport sur les dépenses, ainsi que sur le pourcentage de conformité du système avec le compte en verre parmi les agences gouvernementales. Cependant, le secrétariat du Cabinet n'a pas répondu à cette demande. Pour plus de détails, voir Section IV: Méthodologie et sources. Par conséquent, la mise en œuvre de cet engagement est considérée comme n’ayant pas commencé à la fin de la première année de la période du plan d’action.

Prochaines étapes

L'IRM recommande de reporter cet engagement dans le prochain plan d'action, mais avec une plus grande clarté quant aux informations sur les transactions qui seront publiées sur le portail des comptes Glass. L'engagement devrait également fournir davantage de détails sur le fonctionnement du mécanisme de rétroaction proposé, notamment les procédures de soumission de questions sur les dépenses, les plaintes concernant l'utilisation abusive de fonds et les obligations des représentants du gouvernement de répondre à ces demandes de renseignements.

Résumé du statut de fin de session IRM

9. Promotion du système de compte en verre

Texte d'engagement:

Améliorer et affiner les indicateurs permettant de mesurer la transparence des informations budgétaires et financières des organisations gouvernementales. Tout en renforçant la capacité du gouvernement à répondre aux plaintes et aux réactions des citoyens et des organisations de la société civile.

Statu quo ou problème abordé:

Les activités visant à assurer la transparence budgétaire et financière ont eu un impact important sur la mise en œuvre de la loi sur le compte Glass (2014), et toutes les organisations gouvernementales commencent maintenant à rendre leurs dépenses budgétaires plus transparentes pour le public. En dépit de cet exploit, le public soupçonne les agences gouvernementales de cacher leurs dépenses budgétaires en divisant leurs dépenses par plus de 5 sur les dépenses budgétaires réelles. Pour cette raison, il est nécessaire de réduire le seuil de transparence des transactions à MNT 1 millions pour les organisations gouvernementales.

Jalons:

9.1. Promouvoir un système en ligne mis à jour et amélioré pour le compte Law on Glass de manière régulière et continue.

9.2. En plus des informations sur les transactions pour les dépenses supérieures à 5 millions dans les budgets et les finances, le gouvernement devrait télécharger des informations sur les décisions et les principaux accords relatifs à cette transaction.

9.3. Rechercher et développer un mécanisme permettant aux membres de la communauté de surveiller, de faire rapport et de suivre les dépenses de leur communauté.

Institution responsable: Autorité centrale chargée du budget et des finances

Institutions d'appui: Tous les régulateurs du budget, Unités mettant en œuvre le projet Réseau d'ONG «Les citoyens surveillent le budget», ONG pour l'audit et le suivi, MNB, Association de journalisme mongol MNCCI

Date de début: 30 Juin 2016

Date de fin: 30 Juin 2018

Note éditoriale: Ceci est une version abrégée du texte d'engagement. Pour le texte complet d'engagement du Plan d'action national mongol, voir: https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2017/05/Mongolia-NAP2-Final-Eng_0.pdf

But de l'engagement

Cet engagement visait à rendre le système Glass Accounts en ligne plus ouvert au public, y compris la publication des décisions et des contrats. L'engagement spécifiait également l'intention d'abaisser le seuil de divulgation des paiements et des contrats, et de développer un mécanisme permettant aux membres de la communauté de surveiller, de rendre compte et de suivre les dépenses dans leurs communautés.

La loi sur les comptes en verre est entrée en vigueur en janvier 2015 et oblige toutes les agences gouvernementales et les personnes morales impliquées par l'État à mettre les informations budgétaires à la disposition du public.

Statut

Mi-parcours: pas commencé

Pour se conformer à la loi sur les comptes de verre, les agences gouvernementales ont publié leurs plans budgétaires et rapports de performance sur le portail des comptes de verre. http://www.shilendans.gov.mn (en service depuis 2015). Alors que les agences gouvernementales continuaient de mettre à jour leurs informations sur le portail sur une base mensuelle, le type d'informations disponibles sur le portail n'avait pas changé depuis la période précédente du plan d'action (étape 9.1).

De même, à mi-parcours, le gouvernement n'avait pas mis au point un mécanisme efficace permettant aux citoyens de surveiller, signaler et suivre les informations disponibles sur le portail, et le seuil de déclaration n'avait pas non plus été abaissé à 1 million de MNT (jalons 9.2 et 9.3).

Au cours du premier semestre 2017, l'Open Society Forum (OSF), une OSC active dans le domaine de la transparence budgétaire, a effectué un suivi de la mise en œuvre de la loi sur les comptes en verre pour les gouvernements municipaux et aimag, et certaines entreprises publiques sélectionnées. (55) Selon le rapport de suivi de l'OSF, la mise en œuvre a été suffisante jusqu'à la fin du premier semestre 2016. (56) Cependant, selon le rapport, la mise en œuvre a été plus faible au second semestre de 2016 et cela a été attribué au changement de gouvernement résultant des élections législatives de 2016.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le rapport d'étape de l'IRM 2016-2017. (57)

Fin du mandat: Limité

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Responsabilité publique: marginale

L'engagement n'a pas donné lieu à la publication d'informations complémentaires sur les décisions et les accords contractuels sur le portail des comptes en verre. Il n'a pas non plus constaté d'abaissement du seuil de déclaration pour les transactions inférieures à 1 million de MNT, et ces transactions n'ont donc pas été divulguées. Les principaux détenteurs d'engagement gouvernemental ont toutefois publié une vidéo promotionnelle pour encourager les citoyens à s'engager dans le système et ont également fourni des instructions sur l'utilisation d'un mécanisme de rétroaction et de plaintes. Bien que de portée limitée, cela représente une amélioration marginale de l'accès des citoyens aux informations détenues par le gouvernement.

Alors que le jalon manquait de spécificité dans sa rédaction et que l'efficacité réelle du mécanisme reste floue, le cadrage par le gouvernement du mécanisme de retour d'information et de plainte adressé au public dans la pratique introduit une obligation claire pour le gouvernement de répondre aux plaintes et aux commentaires des citoyens. En conséquence, cet engagement a également contribué à une amélioration marginale de la responsabilité publique.

Reportés?

L'engagement n'est pas inclus dans le troisième plan d'action de la Mongolie.

(55) Rapport annuel OSF 2017 (non disponible en ligne)
(56) Rapport annuel OSF 2017. p 55
(57) Mécanisme de rapport indépendant, rapport d'étape sur la Mongolie 2016-2017, https://bit.ly/3fjy1qM

Engagements

Open Government Partnership