Ignorer la navigation
Macédoine du Nord

Accroître la responsabilisation et promouvoir le concept de consommateurs et de citoyens informés, d'utilisateurs de services et de droits via: (MK0080)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Macédoine, deuxième plan d'action, 2014-2016

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Conseil pour la protection des consommateurs du gouvernement de la République de Macédoine et Organisation des consommateurs de Macédoine

Institution(s) d'appui : Ministère de l'Économie

Domaines politiques

Formations, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Macédoine Rapport de fin de trimestre 2014-2016, Rapport d'avancement sur la Macédoine 2014-2015

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Efficace i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Accroître la responsabilité et promouvoir le concept de consommateurs et citoyens informés, d'utilisateurs de services et de droits, à travers:

Résumé du statut de fin de session IRM

XIX. Gouvernement ouvert pour les consommateurs 

Engagement 7.1: Gouvernement ouvert pour les consommateurs

Texte d'engagement: 7.1. Accroître la responsabilisation et promouvoir le concept de consommateurs et citoyens informés, d'utilisateurs de services et de droits au moyen de: 1) Sensibilisation ciblée] dans les différents domaines de la protection des consommateurs; 2) Soutien considérablement accru à la société civile œuvrant dans les domaines de l’éducation, du conseil et de l’information des consommateurs (y compris l’enseignement obligatoire); 3) Réunions régulières du Conseil des consommateurs du gouvernement sur la constitution de [nouveaux membres et la publication] de conclusions et de recommandations; 4) Ateliers avec toutes les parties prenantes en reconnaissance de la législation […] et de la nécessité de réglementer davantage. Réunions tenues avec […] des conseils des consommateurs au niveau de l'administration locale pour une coopération en matière d'éducation, d'information et de conseil aux citoyens; 5) Tenue de réunions avec le Conseil des consommateurs existant ou nouvellement formé au niveau des gouvernements locaux pour une coopération en matière d’éducation, d’information et de conseil aux citoyens.

Institution (s) responsable (s): Conseil de la protection du consommateur du gouvernement et Organisation pour la protection du consommateur 

Institution (s) de soutien: Ministère de l'Economie

Date de début: 1/7/2014     Date de fin: 31/12/2016

Objectif de l'engagement

Cet engagement appuyait la mise en œuvre du cadre juridique modifié pour la protection des consommateurs, qui renforçait notamment les structures opérationnelles..

Statut

Mi-parcours: limité

Cet engagement à mi-parcours a peu progressé. Aucune information supplémentaire concernant cette mesure ne figurait dans le rapport d'auto-évaluation du gouvernement. Les activités étaient axées sur la sensibilisation et le renforcement des capacités par le biais d'ateliers et de formations. Des conseils de consommateurs locaux ont été mis en place dans certaines municipalités, notamment à Skopje.[Note 149: EC, Rapport d’avancement annuel pour 2014, 56.] mais leur travail était limité dans des municipalités plus petites et moins développées. Le Conseil national de la consommation ne s'est réuni qu'une fois à 2014.[Remarque 150: sur 17-18 décembre.]

Pour plus d'informations, consultez le rapport de mi-parcours IRM 2014-2016.

Fin du mandat: Limité

Le rapport d'autoévaluation du gouvernement ne contenait aucune information sur cet engagement. En outre, il n’existait aucun groupe de travail sur ce domaine au cours de la deuxième année de mise en œuvre ou des consultations pour la préparation du troisième plan d’action. Dans son rapport d’auto-évaluation de fin de mandat, le gouvernement notait que le deuxième plan d’action du PGO était axé sur «six domaines prioritaires».[Note 151: MISA, Informations pour les travaux des groupes de travail sur la mise en œuvre du plan d'action national OGP 2014-2016, ainsi qu'une auto-évaluation finale (Skopje: 2016), 2.] omettre l'engagement en matière de protection des consommateurs. Bien que le gouvernement n'ait pas officiellement retiré cet engagement, le chercheur de l'IRM n'a pas pu trouver la preuve d'une quelconque action de la part du gouvernement dans ce domaine.

Comme lors de la première année de mise en œuvre, les activités menées par l'Organisation pour la protection des consommateurs ont été axées sur l'éducation et le renforcement des capacités.[Note 152: Organisation pour la protection du consommateur, Rapport annuel pour 2015, (Skopje: OCP, 2016), disponible sur: http://bit.ly/2dvpalU [en macédonien].] La seule exception est la coopération avec la ville de Skopje, où l'organisation a efficacement aidé la ville à mettre en œuvre son programme de protection des consommateurs, notamment une étude sur la satisfaction des consommateurs et la protection des services publics à Skopje.[Note 153: Marijana Loncar Velkova, Aleksandar Nikolov, Dusko Todorovski, Ivo Kostovski, Protection des droits et intérêts des consommateurs de services publics. (Skopje: OPM, 2016), disponible à l’adresse: http://bit.ly/2iKfhFD [en macédonien].] Les CE n'ont également constaté aucun progrès en matière de protection des consommateurs.[Note 154: EC, Rapport d’avancement annuel pour 2016, 76.]

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: marginale

Les droits des consommateurs en Macédoine restent l’un des plus violés du pays,[Note 155: Médiateur pour la République de Macédoine, Rapport annuel pour 2015, Skopje: 2016, disponible à l'adresse suivante: http://bit.ly/2cFiKPw. ] selon le nombre de plaintes annuelles déposées par des citoyens auprès du médiateur. Des organisations de la société civile et des experts ont identifié le manque d'efficacité des structures actuelles de protection des consommateurs et ont recommandé de nouvelles réformes juridiques.[Note 156: Marijana Loncar Velkova, Aleksandar Nikolov, Dusko Todorovski, Ivo Kostovski, Associations de consommateurs dans le système de protection du consommateur: recommandations pour l'amélioration de leur position en Macédoine, (Skopje: OPM, 2016), disponibles à l'adresse: http://bit.ly/2dhMJQu [en macédonien].] Parmi les problèmes auxquels les consommateurs sont confrontés figurent l'absence de système unifié de réception et de traitement des plaintes des consommateurs, l'insuffisance des fonds versés par l'État pour la protection des consommateurs et les obstacles juridiques aux poursuites judiciaires collectives et à la représentation dans les affaires de protection des consommateurs. L'engagement visait à soutenir et à faire progresser la protection des consommateurs dans le pays, notamment par la transparence et la participation des citoyens.

Cet engagement n'a amélioré que marginalement la participation citoyenne des consommateurs. Cela est principalement dû à la coopération entre l'Organisation pour la protection des consommateurs et la ville de Skopje, au cours de laquelle l'organisation a évalué la satisfaction des citoyens à l'égard des services publics et proposé des recommandations d'amélioration. Le chercheur de l'IRM a constaté que le nombre de municipalités ayant mis en place un conseil de la protection des consommateurs était passé de huit à 2014 à 29 à 2015, mais aucune preuve de leurs travaux n'était disponible sur leurs sites Web ou grâce à un examen des médias électroniques.[Note 157: Les collectivités locales suivantes ont des conseils: Skopje, Tetovo, Cashka, Ohrid, Petrovec, Gazi Baba, Mavrovo i Rostuse, Gostivar, Bitola, Zrnovci, Kocani, Vasilevo, Centar, Valandovo, Kandvo, Kicevo, Ohrid, Shtip, Kavadarci, Veles, Ceshino-Oblesevo, Prilep, Karpos, Aerodrom, Krivogashtani, Vinica, Kriva Palanka, Kisela Voda, Bogdanci et Berovo. ] Le chercheur de l'IRM a contacté 12 dans des municipalités sélectionnées au hasard.[Remarque 158: Skopje, Tetovo, Cashka, Ohrid, Petrovec, Gazi Baba, Mavrovo i Rostuse, Gostivar, Kocani, Vasilevo, Centar et Veles.] En dehors de la ville de Skopje, aucune autre municipalité n’a de conseil actif. Six ont déclaré qu'il n'y avait pas de conseil établi, tandis que cinq ont affirmé qu'il existait un conseil officiel, mais ne se sont pas réunis à 2015 ou 2016.

Le chercheur de l'IRM n'a également pas pu trouver d'éléments de preuve dans les médias en ligne ni dans l'examen du site Web des réunions du Conseil national pour la protection du consommateur. Enfin, l’Organisation pour la protection des consommateurs a publié une analyse de la capacité de la société civile travaillant dans ce domaine. Elle a révélé des lacunes importantes dans le cadre législatif, institutionnel et financier à l'appui de leurs travaux.[Note 159: Ibid, note 7.]

En ce qui concerne l'accès à l'information, le chercheur de l'IRM n'a pas pu trouver de preuve en ligne, par le biais d'entretiens téléphoniques avec des responsables municipaux ou de consultations avec la société civile locale, indiquant que l'engagement renforçait la quantité ou la qualité des informations présentées sur les droits des consommateurs. Toutes les brochures et tous les bulletins disponibles ont été publiés avant que le pays n'adopte ces engagements, à l'exception d'un nouveau site Web lancé après la période couverte dans le présent rapport, qui fournit des informations sur les aliments biologiques, les magasins et les producteurs.[Note 160: http://organskisvet.mk/ .]

Reportés?

Cet engagement ne se reflète pas dans le nouveau plan d'action. Au cas où le gouvernement reconsidérerait sa promesse en matière de protection des consommateurs, le chercheur de l'IRM recommande de mettre l'accent sur les domaines prioritaires suivants:

       Réforme juridique conforme aux recommandations de la société civile et à la législation de l'UE;

       Soutien principal adéquat aux organisations pour contrôler efficacement la protection des droits ainsi que l'efficacité du système de protection des consommateurs.


Engagements

Open Government Partnership