Ignorer la navigation
Macédoine du Nord

Participation des citoyens à la politique de santé (MK0154)

Tour d'Horizon

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de Macédoine du Nord 2021-2023

Cycle du plan d'action : 2021

Statut:

Institutions

Institution principale : ministère de la Santé

Institution(s) d'appui : Ministères/Agences établissements de santé OSC, secteur privé, multilatéraux et groupes de travail 1. Association ESE, 2. Station LET, 3. Romano Chachipe, 4. Mère, 5. Forum des femmes

Domaines politiques

Santé, Inclusion, Participation du public, Prestation de services publics, Objectifs de développement durable, Jeunes

Revue IRM

Rapport IRM: Examen du plan d'action de la Macédoine du Nord 2021-2023

Premiers résultats : examen du MII en attente

Conception i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : Oui

Ambition (voir définition): Pas de données

Implémentation i

Achèvement : en attente d'examen par le MII

Description

Quel problème public est abordé par l'engagement ? Les pays d'Europe du Sud-Est et d'Europe centrale, dont la République de Macédoine du Nord, sont en retard sur les pays d'Europe occidentale en ce qui concerne les indicateurs clés de la santé et du bien-être. Le fait que les institutions publiques soient fermées et que les citoyens soient peu sensibilisés à leurs droits fondamentaux, couplé au manque de partenariat effectif entre les organisations de la société civile et les institutions publiques, limitent le processus d'amélioration des services publics et leur accès. En outre, les opportunités de développement technologique et de numérisation dans le monde ont encouragé les gouvernements de la région, y compris le gouvernement du RNM, à lancer des processus de numérisation de certains services et à introduire des technologies de publication automatisée des données. Jusqu'à présent, bon nombre de ces initiatives concernent le développement de produits qui contribueraient à améliorer la transparence des institutions, mais une part importante d'entre elles compromettent la nécessité d'impliquer les citoyens et ne tiennent pas compte de leurs opinions, c'est-à-dire un volume accru de données mises à la disposition du public sous les initiatives précédentes et destinées à contribuer à une participation accrue des citoyens à la prise de décision, n'ont pas donné les résultats escomptés. Deux raisons spécifiques ont conduit à une telle situation : la complexité des données publiées et l'incapacité des citoyens à les comprendre, ainsi que le manque de mécanismes de communication bidirectionnels entre ceux qui publient les données et les utilisateurs prévus de ces données. L'absence de mécanismes de communication bidirectionnelle entre le ministère de la Santé et les citoyens contribue à une faible confiance parmi les bénéficiaires de ses services et à une faible réaction de la part des citoyens, en mettant l'accent sur les groupes et les environnements vulnérables.

Objectif principal de l'engagement L'objectif principal et à long terme de cet engagement est d'établir un système et une pratique organisés pour une communication bidirectionnelle entre les citoyens et les décideurs en ce qui concerne la création, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques et des services de santé.

Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public? Les activités entreprises dans le cadre de cet engagement contribueront à l'initiation de changements et à l'établissement de pratiques positives à deux niveaux : national et local, grâce à la coopération entre les institutions publiques susmentionnées et les organisations de la société civile. Toutes les activités se concentreront sur la mise en place de mécanismes d'implication des citoyens identifiés comme bénéficiaires des programmes de soins de santé préventifs, en mettant l'accent sur ceux destinés aux femmes et aux enfants. En particulier, l'engagement sera axé sur : 1) l'établissement d'une coopération continue entre le ministre de la santé/secrétaire d'État chargé de la planification, de la mise en œuvre et du suivi des programmes de santé préventive et les organisations de la société civile impliquées dans cet engagement, qui poursuivront ultérieurement cette coopération et s'engageront dans un travail continu sur le développement de politiques ciblées ; 2) développer des plateformes de consultation et de transparence et travailler avec les citoyens des groupes vulnérables, afin de les familiariser avec leurs droits dans le cadre de ces politiques, recueillir leurs recommandations et avis, et les familiariser avec les possibilités d'implication future dans la prise de décision ; 3) promouvoir les plateformes développées avec le grand public afin d'en assurer une large utilisation, par l'implication directe des personnes chargées des relations publiques au Ministère de la Santé/Cabinet du Ministre de la Santé et l'implication des citoyens dans la planification, le suivi et l'évaluation des services dans le domaine concerné ; 4) améliorer les politiques/pratiques sur la base des propositions reçues et de la participation des citoyens, en fournissant un retour d'information sur l'état et les mesures prises par rapport à leurs propositions.

En quoi l'engagement est-il pertinent pour les valeurs OGP ? L'ENGAGEMENT EST IMPORTANT POUR LA TRANSPARENCE car il anticipe le développement et le lancement d'outils et de mécanismes de diffusion de plus d'informations sur le travail de budgétisation et de programmation par les institutions qui fournissent des services de santé aux femmes, aux mères et aux enfants. En outre, l'engagement travaille à l'amélioration de la qualité et de la disponibilité des informations existantes et nouvelles L'ENGAGEMENT EST IMPORTANT POUR LA PARTICIPATION CIVIQUE car il permet le développement d'outils de communication et de consultation avec les groupes cibles avant et pendant l'adoption et la mise en œuvre des politiques dans le domaine concerné et prévoit une approche pour mobiliser et motiver les citoyens à participer activement et à utiliser ces outils. 50 L'ENGAGEMENT EST IMPORTANT POUR LA RESPONSABILITÉ PUBLIQUE car il permet la mise en place de mécanismes qui contribueront à promouvoir la responsabilité des agents publics.

Informations supplémentaires L'engagement comprend des activités qui impliquent la mise en place et l'utilisation de mécanismes d'implication civique dans la prise de décision relative aux politiques de santé. Par conséquent, toutes les solutions proposées contribuent à la réalisation des objectifs et des actions définis par le gouvernement du RNM après la soumission de l'examen national volontaire sur la mise en œuvre des ODD lors du Forum politique de haut niveau sur le développement durable en 2020. En particulier, prochaine étape dans le cadre de l'ODD3 : Ministère de La santé poursuivra la mise en œuvre des initiatives et des activités issues des documents stratégiques et des plans d'action et lancera des activités pour l'élaboration de la nouvelle stratégie nationale de la santé d'ici 2030. Cette stratégie fournira une orientation pour les réformes du système de santé à tous les niveaux. Lien vers les objectifs de développement durable des Nations Unies Lien vers l'ODD 16 : Paix, justice et institutions solides Cible 16.6 de l'ODD : Développer des institutions efficaces, responsables et transparentes à tous les niveaux. Les mesures prises dans le cadre de cet engagement contribuent à améliorer la planification, la mise en œuvre et le suivi des services publics qui, à leur tour, contribueront à une plus grande satisfaction des citoyens vis-à-vis des services publics fournis.

No. Indicateurs d'étape Titulaire de l'activité Date de début Date de fin 3.2.1 Mettre en place un organe de coordination composé de neuf membres : un représentant de chaque organisation de la société civile impliquée dans cette activité (5 au total, dont 1 de l'organisation nationale et 4 des organisations locales) et quatre représentants du ministère de la Santé, un responsable de la prévention des soins de santé, un responsable de la planification stratégique, un représentant du cabinet du ministre et un représentant responsable des questions financières L'organe de coordination est établi (oui/non) Ministère de la Santé, Association ESE, en coopération avec 4 OSC locales : Station LET Romano Chachipe, Women's Forum and Mother Janvier 2022 Janvier 2023 51 3.2.2 Développer et lancer une plateforme électronique pour la diffusion d'informations, le suivi et l'implication des citoyens dans les programmes de soins de santé préventifs et concevoir un mécanisme de collecte, d'examen et de retour d'information sur les propositions faites par les citoyens Nombre de documents/rapports publiés sur la mise en œuvre des programmes de santé Nombre de propositions de programmes de santé soumises par les citoyens Nombre d'incohérences et d'irrégularités dans la mise en œuvre des programmes de santé préventifs signalés Nombre de commentaires positifs/d'éloges pour les programmes de santé Nombre de propositions des citoyens prises comme base pour avancer politiques/pratiques (cible : au moins 25 %) Ministère de la santé, Administration de la santé en ligne et Association ESE, en coopération avec 4 OSC locales : Station LET, Romano Chachipe, Forum des femmes et Mère Février 2022 Décembre 2022 3.2.3 Mener une campagne d'information publique sur les opportunités proposés par la plateforme, en développantet mise en œuvre de la stratégie de communication % d'activités mises en œuvre issues de la stratégie de communication Ministère de la Santé, Relations Publiques / Cabinet du Ministre et Association ESE, en coopération avec 4 OSC locales : Station LET, Romano Chachipe, Women's Forum et Mother Janvier 2023 Juin 2023 3.2.4 Mettre en place un projet pilote coopération avec les OSC de Tetovo, Kumanovo, Shuto Orizari et Prilep pour identifier les femmes et les enfants Nombre de ménages cartographiés pour l'identification des femmes et des enfants Ministère de la Santé, PHI régional de Tetovo, Kumanovo, Skopje et Février 2022 Juin 2023 52 4 Programme de protection active de la santé de la mère et de l'enfant, programme de détection précoce des maladies malignes, programme d'examens systématiques, programme d'exonération du paiement des frais de contribution, programme de santé publique qui comprend des services destinés aux groupes vulnérables, avec application de l'approche multidisciplinaire, comme faciliter l'expression de avis et propositions des femmes et des mères devant les institutions compétentes ns en utilisant la plate-forme développée. Le projet pilote concernera uniquement les programmes destinés à la santé préventive des femmes, des mères et des enfants. groupes vulnérables afin de les familiariser avec leurs droits issus des programmes de soins de prévention4 auprès des groupes vulnérables (cible : 250 par commune) Nombre de rencontres organisées avec les ménages identifiés (cible : 1 rencontre par ménage) Nombre de citoyens enquêtés (cible : 1000) Nombre de plans élaborés pour répondre aux problèmes des citoyens (cible 1) Prilep, et Association ESE, en collaboration avec 4 OSC locales : Station LET

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Examen du plan d'action


Engagement 3.2 : Politiques et services de santé préventive basés sur les priorités des citoyens 

● Vérifiable : Oui

● A-t-il une optique de gouvernement ouvert ? Oui

● Cet engagement a été regroupé comme suit : Prestation de services publics basée sur les priorités des citoyens (Engagements 3.1, 3.2 et 3.3 du plan d'action)

● Potentiel de résultats : Substantiel

Groupe d'engagement 2 : Prestation de services publics basée sur les priorités des citoyens

(Agence pour l'emploi, ministère de la Santé, ministère de l'Éducation et des Sciences, Association pour l'émancipation, la solidarité et l'égalité des femmes)

Pour une description complète des engagements inclus dans ce groupe, voir les engagements 3.1, 3.2 et 3.3 du plan d'action ici.

Contexte et objectifs:

Ce cluster établit des mécanismes de participation publique dans la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques sociales. L'engagement 3.1 porte sur le secteur de l'emploi. L'Agence pour l'emploi (ESARNM) et l'Association pour l'émancipation, la solidarité et l'égalité des femmes (ESE) mettront en place un organe de coordination qui offrira à la société civile l'occasion de discuter des politiques de l'emploi et d'aider à leur mise en œuvre. L'ESARNM développera également une plate-forme électronique permettant aux citoyens de suivre l'évolution des politiques et des services de l'emploi et de soumettre des propositions. Enfin, l'ESARNM et l'ESE travailleront avec les OSC de Kumanovo, Prilep, Shuto Orizari et Tetovo pour identifier les citoyens non enregistrés, les chômeurs et les citoyens des groupes vulnérables afin de les familiariser avec leurs droits et les services disponibles. L'engagement 3.2 concerne le secteur de la santé et comprend les mêmes activités et indicateurs que l'engagement 3.1, à mettre en œuvre par le ministère de la santé et l'ESE. En coopération avec les OSC des quatre municipalités énumérées ci-dessus, le ministère de la Santé et l'ESE identifieront les femmes et les enfants des groupes vulnérables afin de les familiariser avec leurs droits dans le cadre des programmes de soins de santé préventifs.

L'engagement 3.3 concerne le secteur de l'éducation et implique le ministère de l'Éducation et des Sciences et l'ESE. Bien que ses objectifs soient similaires aux deux autres, ses activités se concentrent principalement sur l'amélioration de la transparence des matériels pédagogiques, et non sur la participation à la conception des politiques éducatives. L'étape 3.3.3 consiste à établir des outils de suivi pour les élèves, les parents et les enseignants, mais il n'est pas clair si cette activité conduira à la conception et à la mise en œuvre conjointes de politiques éducatives, comme dans le cas des engagements 3.1 et 3.2. De même, l'étape 3.3.4 stipule que les institutions locales et nationales discuteront des problèmes et des solutions dans le secteur, mais il n'est pas clair si la société civile et les citoyens seront impliqués. Le MII s'est renseigné auprès du ministère de l'Éducation et des Sciences pour comprendre pourquoi les activités ont été conçues différemment des deux autres engagements, mais n'a pas reçu de réponse au moment de la rédaction de cet examen du plan d'action.

ESE a lancé les engagements 3.1 et 3.2 au cours du processus de co-création, et ces engagements ont été élaborés conjointement avec les institutions concernées. Selon ESE, avant le début de la co-création, il y avait un consensus avec les institutions sur l'orientation des activités. Il y a eu des discussions pour inclure ces engagements dans les plans d'action précédents et ESE était content que ces engagements soient maintenant inclus dans le cinquième plan. Un représentant de l'ESARNM a convenu que le processus était inclusif et que les idées ont été activement échangées lors de la formulation de l'engagement 3.1. Selon l'ESARNM, l'engagement 3.1 n'est techniquement pas lié aux deux autres engagements. Cependant, ESE note que même si les services publics présentent leurs propres défis, les engagements ont des objectifs et des méthodologies partagés. Ainsi, les examiner ensemble peut fournir un aperçu plus large de l'accès et de la participation des citoyens à ces services publics importants. Les trois engagements sont pertinents pour les valeurs de transparence de l'OGP, en fournissant aux citoyens des informations sur les progrès des services et des politiques sociales. Ils sont également pertinents pour la participation civique, car la société civile sera directement impliquée dans la conception et l'aide aux politiques de l'emploi et de la santé (pour les engagements 3.1 et 3.2) et les parents et les élèves seront impliqués dans la conception des politiques éducatives. Les jalons des engagements 3.1 et 3.2 sont vérifiables avec des cibles et des indicateurs mesurables, mais les jalons de l'engagement 3.3 sont comparativement moins spécifiques.

Potentiel de résultats: Substantiel

Les engagements 3.1 et 3.2 proposent des changements révolutionnaires dans la manière dont les citoyens et la société civile peuvent superviser la conception et la prestation des services publics essentiels. Il n'existe actuellement aucun mécanisme en Macédoine du Nord permettant aux citoyens de participer de manière organisée à la conception des services et des politiques d'emploi et de santé, ni de plateformes où les citoyens peuvent exprimer leurs opinions, préoccupations ou plaintes en fonction de leurs expériences avec les services publics. service de livraison. Selon l'ESE, de nombreux chômeurs ne s'inscrivent pas à l'ESARNM parce qu'ils estiment que les services proposés ne contribueront pas à améliorer leur situation. De plus, les personnes qui s'inscrivent sont souvent au chômage pendant de longues périodes, ce qui suggère un manque d'efficacité. En ce qui concerne les soins de santé, l'ESE a remarqué que les gens ont peu d'informations sur la portée des programmes existants et utilisent rarement les services associés. Les commentaires et les expériences des citoyens qui ont utilisé les services ne sont pas inclus dans les plans et programmes annuels, et il a été difficile d'inclure des propositions de changements en fonction des besoins des citoyens.

Les instances de coordination au titre des engagements 3.1 et 3.2 offriront de nouvelles opportunités à la société civile de s'impliquer directement dans la tutelle des politiques et des services en matière d'emploi et de santé. Étant donné que les organismes seront composés d'OSC nationales et locales, ils pourraient se traduire par des services qui répondent mieux aux besoins des citoyens. En outre, la coopération avec les OSC locales pourrait se traduire par des services d'emploi et de santé plus adaptés aux besoins des groupes socialement vulnérables qui sont souvent exclus de ces services. Bien qu'il s'agisse de projets pilotes et qu'ils ne couvrent que quatre municipalités, leurs échantillons ciblés sont importants : cartographie de 250 ménages par municipalité pour identifier les chômeurs (ESARNM) et les femmes et les enfants des groupes socialement vulnérables (ministère de la Santé) et enquête auprès de 1,000 XNUMX citoyens pour résoudre les problèmes identifiés dans prestation de services publics. La coopération avec les OSC locales indique une volonté de la part des institutions publiques d'atteindre les citoyens socialement vulnérables. Selon ESE, les OSC locales ont souvent un meilleur accès à ces groupes que les institutions publiques. ESE a diffusé un questionnaire sur les expériences des citoyens sans emploi dans les quatre municipalités pour l'Engagement 3.1. Une enquête similaire sera menée pour l'Engagement 3.2 en relation avec les services de santé. Sur la base de ces questionnaires, les institutions publiques et les OSC locales recueilleront les avis des citoyens qui utilisent les services de l'agence. L'ESE, l'ESARNM et le ministère de la Santé développeront du matériel pédagogique pour chaque ménage cartographié afin d'informer les citoyens sur les services disponibles. Les plans seront adoptés sur la base des données recueillies à partir des questionnaires et d'autres informations recueillies par les OSC.

En termes de transparence, les plateformes électroniques permettront aux citoyens de voir qui utilise certains services d'emploi et de santé. L'ESE a commencé à travailler avec l'ESARNM (et prévoit de travailler avec le ministère de la Santé) pour identifier les données dont ces institutions disposent déjà et pour discuter des données qui seront rendues publiques et sous quelle forme. Le chercheur de l'IRM a vu une version préliminaire de la plateforme de l'ESARNM. Les plateformes permettront aux utilisateurs de suivre la répartition régionale et nationale des actifs, avec des données téléchargeables au format Excel. Chaque mesure des plans annuels de l'ESARNM et du ministère de la Santé sera couverte, y compris les activités, les services et les mesures, le nombre de personnes qui ont postulé, le nombre de fonds reçus pour toutes les mesures, le montant qui a été alloué et les données sur le sexe, l'âge et statut de groupe minoritaire. Cela pourrait aider à assurer une répartition plus équitable des services et à découvrir les pratiques de corruption potentielles dans leur prestation, par exemple si certains services de santé sont prioritaires pour les connaissances des employés du secteur de la santé. Alors que la Macédoine du Nord cherche à se remettre de la pandémie de COVID-19, ces plateformes pourraient également contribuer à garantir que les services publics (en particulier la santé) sont fournis de manière efficace et équitable à toutes les communautés. 

L'engagement 3.3 vise à rendre les politiques et les services éducatifs plus réactifs aux besoins des citoyens. Cependant, les activités prévues se concentrent principalement sur l'amélioration de la transparence et de l'accès aux matériels pédagogiques. Par exemple, le ministère de l'Éducation et des Sciences prévoit de publier des informations sur les sites Web des institutions nationales, des municipalités et des écoles et d'établir un mécanisme de publication obligatoire des ressources éducatives libres. Bien que ces activités puissent être bénéfiques pour les citoyens et les éducateurs, il n'y a aucun détail sur le matériel et les informations qui seront publiés. L'engagement a également pour objectif que les municipalités ne publient qu'au moins les deux tiers des informations requises. Bien qu'il comporte des jalons pour les citoyens (parents, enseignants et élèves) afin d'aider à définir les priorités des politiques éducatives, ces engagements ne mentionnent pas s'ils impliqueront les mêmes attributs que les deux autres engagements du cluster, à savoir les organes de coordination et l'engagement avec les OSC locales. Il est donc difficile d'évaluer avec précision le potentiel de cet engagement.

Opportunités, défis et recommandations pendant la mise en œuvre

Au moment de cette revue (mars 2022), les activités liées au secteur de l'emploi (Engagement 3.1) sont en grande partie achevées. En ce qui concerne les soins de santé, même s'il y a eu des changements dans la direction du ministère de la Santé, cela n'affectera probablement pas l'engagement 3.2, car l'ESE travaillera avec les employés du ministère. Selon l'ESE, l'objectif est de formaliser à terme les organes de coordination dans le cadre d'une procédure, mais des décisions doivent encore être prises concernant leur fréquence et les informations qu'ils collecteront et traiteront. Un autre objectif est d'inclure des organisations supplémentaires au-delà des projets pilotes, bien que cela nécessiterait des fonds supplémentaires pour que ces organes de coordination fonctionnent. En fin de compte, la durabilité des organes de coordination et leur coopération avec les OSC locales détermineront l'étendue de la conception et de la prestation des services d'emploi et de santé. L'ESE et les institutions publiques devraient essayer de formaliser ces mécanismes au sein de l'ESARNM et du ministère de la Santé afin que la collaboration dans l'élaboration des services devienne une question de routine plutôt que des initiatives ponctuelles.

L'IRM recommande ce qui suit pendant et après la mise en œuvre de ce cluster :

Élaborer des procédures claires pour les organes de coordination et veiller à ce que les commentaires soient dûment pris en compte et pris en compte par l'ESARNM et le ministère de la Santé. Les OSC participantes et les représentants du secteur public doivent clairement articuler le rôle que les organes de coordination auront dans l'élaboration et le suivi des politiques et des services d'emploi et de santé de la Macédoine du Nord. Les organes de coordination devraient avoir la plus grande influence possible sur l'élaboration des politiques et des services en matière d'emploi et de santé. Il est également important pour l'ESARNM et le Ministère de la Santé de répondre aux retours d'expérience des instances de coordination. De préférence, l'ESE et les institutions publiques devraient élaborer des orientations sur la manière dont les institutions répondront aux suggestions des organes de coordination, en particulier des membres de la société civile. L'ESARNM et le ministère de la Santé pourraient publier des résumés sur leurs pages Web sur la manière dont ils ont tenu compte de ces suggestions dans la conception et la mise en œuvre de leurs services et politiques.

Développer des structures de consultation similaires pour façonner d'autres services publics, tels que l'éducation. La Macédoine du Nord pourrait adopter des structures de consultation similaires pour les citoyens et la société civile afin de façonner d'autres services publics. L'engagement 3.3 pourrait être élargi pour inclure la création d'un organe de coordination du secteur de l'éducation. Tout en mettant en œuvre cet engagement, le ministère de l'Éducation et des Sciences pourrait offrir aux parents et aux élèves la possibilité d'auditer et de faire rapport sur les performances, les fournitures et la gestion de l'école. À titre d'exemple, la Mongolie a mis en œuvre un engagement dans son plan d'action 2016-2018 où les parents, les enseignants et les élèves ont été invités à faire part de leurs préoccupations concernant les services éducatifs et à travailler directement avec les collectivités locales pour améliorer les écoles. Un autre domaine pourrait être la réduction de la bureaucratie excessive dans le secteur public. Le plan d'action 2020-2022 de la Roumanie prévoit la création d'un groupe de travail gouvernement-société civile chargé d'évaluer l'administration publique centrale en matière de bureaucratie excessive et de publier ses conclusions. Le plan d'action 2016-2018 de l'Estonie incluait un engagement à soumettre des propositions de crowdsourcing sur la réduction de la bureaucratie dans le secteur des entreprises du pays, dont beaucoup ont été mises en œuvre en collaboration avec l'institution concernée.

Envisager le partage des connaissances entre les institutions gouvernementales avec le soutien des OSC chargées de la mise en œuvre. Compte tenu des similitudes dans les engagements de ce groupe, il pourrait y avoir des possibilités d'apprentissage collectif dans les trois institutions gouvernementales. Cela pourrait aider à résoudre les problèmes pratiques de mise en œuvre auxquels les institutions sont confrontées et à discuter collectivement de la meilleure façon de tirer parti des apports de la participation. Soutenir les OSC, en particulier l'ESE, pourrait contribuer à faciliter le partage informel des connaissances entre les trois institutions. Cela pourrait amener le ministère de l'Éducation à adopter certaines des approches les plus ambitieuses des engagements 3.1 et 3.2.

Institutionnaliser la participation des citoyens au développement et à la mise en œuvre des services publics et envisager des consultations à l'échelle nationale sur la prestation des services publics. La Macédoine du Nord pourrait s'appuyer sur ces engagements pour institutionnaliser davantage les consultations citoyennes dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques de service public. L'objectif à long terme devrait être d'aider les fonctionnaires à impliquer régulièrement les citoyens dans la prestation des services publics. Une possibilité pourrait être d'étendre les organes de coordination à des assemblées citoyennes plus formelles. Par exemple, dans son plan d'action 2018-2020, l'Écosse a piloté diverses méthodes participatives pour consulter les citoyens lors de la conception des services publics. La Macédoine du Nord pourrait également envisager de tenir des consultations plus larges à l'échelle du pays sur des politiques importantes. Par exemple, dans son plan d'action 2021-2023, l'Allemagne organise des consultations publiques à l'échelle nationale pour élaborer son plan d'action national sur l'éducation au développement durable. Dans son plan d'action 2016-2018, l'Uruguay a lancé un dialogue sur le plan national de l'eau où près de 2,000 XNUMX citoyens, universitaires et représentants du gouvernement ont apporté des idées pour le plan et sa mise en œuvre.

Travailler directement avec les centres d'accès à la justice pour atteindre les groupes socialement vulnérables dans les municipalités et s'étendre à davantage de municipalités. Trois des quatre municipalités concernées par les engagements 3.1 et 3.2 (Prilep, Shuto Orizari et Tetovo) ont vu l'ouverture de centres d'accès à la justice dans le cadre du plan d'action 2018-2020 de la Macédoine du Nord. Ces centres sont gérés par des OSC locales et fournissent une assistance juridique et parajuridique aux citoyens, en particulier aux groupes socialement vulnérables. Il existe un fort chevauchement entre les objectifs des engagements 3.1 et 3.2 et le travail de ces centres (par exemple, ils fournissent aux groupes marginalisés des informations sur leurs droits en matière de soins de santé et les outils juridiques disponibles). L'ESE et les institutions publiques chargées de la mise en œuvre pourraient travailler avec ces centres lors de la réalisation d'enquêtes afin d'atteindre une grande variété de citoyens et d'adapter l'offre de services d'emploi et de soins de santé à leurs besoins. Enfin, si elles sont menées à bien dans les quatre municipalités, ces activités pourraient être étendues à d'autres municipalités de la Macédoine du Nord. 

Darko Antik (Association pour l'émancipation, la solidarité et l'égalité des femmes), entretien avec l'IRM, 3 mars 2022.
Bojana Stevcheska (Sr. Public Relations Ofc. at the Employment Service Agency), entretien avec l'IRM, 2 mars 2022.
Stevcheska, entretien.
Antik, entretien.
Ibid.
Ibid.
Les sujets comprenaient : l'accès, l'expérience et la satisfaction des services liés à l'emploi, la corruption, la fonctionnalité, la satisfaction des mécanismes d'appel, les recommandations générales et les recommandations d'amélioration.
Antik, entretien.
Ibid.
Stevcheska, entretien.
Antik, entretien.
Ibid.
La plateforme du Ministère de la Santé n'est pas encore développée mais elle sera similaire à la plateforme de l'ESARNM.
Antik, entretien.
Ibid.
Ibid.
OGP, "Mongolie : Améliorer l'offre et la qualité des services d'éducation et de santé (MN0023)" (2016), https://www.opengovpartnership.org/members/mongolia/commitments/MN0023/.
OGP, "Roumanie : Éliminer les procédures bureaucratiques inutiles au niveau du gouvernement central (RO0076)" (2020), https://www.opengovpartnership.org/members/romania/commitments/RO0076/.
OGP, "Estonie : réduire la bureaucratie et simplifier l'État - le projet Zéro bureaucratie (EE0040)" (2016), https://www.opengovpartnership.org/members/estonia/commitments/EE0040/.
OGP, « Écosse, Royaume-Uni : élaboration de politiques ouvertes et participation à la prestation de services (SCO0007) » (2018), https://www.opengovpartnership.org/members/scotland-united-kingdom/commitments/SCO0007/.
OGP, « Allemagne : élaboration participative du prochain plan d'action national sur l'éducation pour le développement durable (DE0036) » (2021), https://www.opengovpartnership.org/members/germany/commitments/DE0036/.
OGP, « Uruguay : Plan national de l'eau (UY0072) » (2016), https://www.opengovpartnership.org/members/uruguay/commitments/UY0072/.
OGP, "Macédoine du Nord : Améliorer l'accès à la justice pour les groupes de citoyens marginalisés (MK0137)" (2018), https://www.opengovpartnership.org/members/north-macedonia/commitments/MK0137/.

Engagements

Open Government Partnership