Ignorer la navigation
Norvège

Gouvernement avec un objectif d'utilisateur final (NO0026)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la Norvège 2013-2015

Cycle du plan d'action : 2013

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi)

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

E-gouvernement

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de période Norvège 2014-2015, Norvège: deuxième rapport d'étape sur l'IRM 2013-2014

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

La stratégie de l'Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi) consiste à adopter une approche centrée sur l'utilisateur pour le développement de services numériques. Service innovation et mise en oeuvre
sera basé sur les connaissances tirées du contact avec les utilisateurs finaux. Par 2014 Difi sera
élaborer des lignes directrices pour la sélection des services publics numériques avec un
approche. Difi mènera également des études centrées sur l'utilisateur pour analyser les obstacles à l'utilisation et
suggérer des améliorations. Les résultats et les ressources seront mis à la disposition de toutes les parties prenantes
impliqués dans l’innovation, la production et la mise en œuvre de services.

Résumé du statut de fin de session IRM

15. L'administration en ligne axée sur l'utilisateur final

Texte d'engagement:

 [...]

Description de l'engagement
La stratégie de l'Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi) consiste à adopter une approche centrée sur l'utilisateur pour le développement de services numériques. L'innovation et la mise en œuvre des services s'appuieront sur les connaissances issues du contact avec les utilisateurs finaux. Par 2014, Difi élaborera des lignes directrices pour la sélection des services publics numériques selon une approche centrée sur l'utilisateur. Difi mènera également des études centrées sur l'utilisateur pour analyser les obstacles à l'utilisation et suggérer des améliorations. Les résultats et les ressources seront mis à la disposition de toutes les parties prenantes impliquées dans l'innovation, la production et la mise en œuvre de services.

Indicateur d'impact clé
Difi élaborera des lignes directrices pour la fourniture de services publics numériques selon une approche centrée sur l'utilisateur.

Institution responsable: Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi)

Institution (s) de soutien: Aucune

Date de début: En cours Date de fin: 31 décembre 2014

Note éditoriale: Le texte des engagements a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour le texte intégral de l'engagement, veuillez consulter http://bit.ly/1QlVIja.

Objectif politique

Les services publics numériques ont été un domaine prioritaire pour plusieurs gouvernements norvégiens récents et des enquêtes telles que celles mentionnées dans les engagements 9 et 11 ont suggéré des domaines dans lesquels des améliorations pourraient être apportées à la convivialité des services numériques. Cet engagement vise généralement à améliorer la convivialité des services d’administration en ligne.

Statut

À moyen terme: substantiel
L'Agence de la gestion publique et de l'administration en ligne (Difi) a élaboré des lignes directrices pour l'évaluation des services numériques, qui sont disponibles en ligne.[Remarque 92: «Kriteriesett», Agence de gestion publique et d’e-gouvernement (Difi), consulté en septembre 4, 2016, https://kvalitet.difi.no/kriteriesett. ]  Toutefois, après avoir examiné les lignes directrices et l'auto-évaluation du gouvernement et mené des entretiens avec des représentants du gouvernement, le chercheur de l'IRM n'a trouvé aucune preuve de la réalisation d'études sur les utilisateurs.[Note 93: Tom Arne Nygaard et Terie Drystad (conseillère principale, KMD), entretien avec Christopher Wilson, entretien en personne, bureaux du ministère des Gouvernements locaux et de la Modernisation, septembre 31, 2016.] Bien que la qualité des directives puisse être importante pour l’établissement de normes, cet engagement n’a pas modifié l’accès à l’information ni la participation du public.

Fin de mandat: substantiel
Le ministère des Gouvernements locaux et de la modernisation (KMD) indique que toutes les activités et les études d'utilisateurs décrites dans cet engagement ont été réalisées en 2015,[Note 94: Ibid. ] bien que les points focaux responsables de cet engagement chez Difi n’aient pas répondu aux demandes d’informations. Les directives d'utilisation développées pour la sélection qualitative des sites Web gouvernementaux sont disponibles à l'adresse suivante: https://kvalitet.difi.no/kriteriesettet, selon le site Web, les sites Web d'agences publiques 62 ont été examinés et notés conformément à ces directives à partir de janvier 2016.[Remarque 95: les résultats sont affichés sur le site Web de l’agence: "Kvalitet på Nett: Offentlige digitale tjenester og nettsteder", Agence pour la gestion publique et le gouvernement électronique (Difi), consulté en septembre 4, 2016, https://kvalitet.difi.no/resultat.] Le chercheur de l'IRM n'a pas été en mesure de consulter les multiples agences répertoriées sur le site Web, mais les descriptions des activités figurant sur le site Web n'indiquent pas que les études des utilisateurs ont contribué à ces efforts, ni aucune preuve que ces notations ont conduit à des efforts d'amélioration de la conception ou de la conception de sites Web. prestation de services publics. Le point focal de l'agence pour cet engagement n'a pas répondu aux demandes d'informations supplémentaires émanant de chercheurs en IRM.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Le chercheur de l'IRM n'a pas été en mesure de découvrir aucune preuve que la sélection et l'évaluation des sites Web d'organismes publics aient entraîné des modifications de la qualité ou de la quantité d'informations publiées sur les sites Web du gouvernement.   

Reportés?

Cet engagement a été repris dans le troisième plan d'action national du gouvernement norvégien, dans la rubrique suivante: 

Tous les organismes publics doivent répertorier les expériences des utilisateurs.

Tous les organismes publics doivent: a) examiner comment les utilisateurs perçoivent l’entreprise; b) évaluer les résultats de l'enquête; c) Initier éventuellement des actions de suivi sur a) et b); d) Rapport sur les résultats de a) - c) dans le rapport annuel de 2016.

Le plan d'action est disponible sur le site Web du PGO.[Note 96: ”Troisième plan d'action de la Norvège Open Government Partnership Ministère des collectivités locales et de la modernisation, consulté en septembre 4, 2016, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Norway_2016-17_NAP.pdf.]


Engagements

Open Government Partnership