Ignorer la navigation
Norvège

Langage juridique simple (NO0027)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la Norvège 2013-2015

Cycle du plan d'action : 2013

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : le ministère de l'Administration gouvernementale, de la Réforme et des Affaires religieuses (en coopération avec l'Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi) et le Conseil des langues de Norvège (Språkrådet).

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Capacité? bâtiment

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de période Norvège 2014-2015, Norvège: deuxième rapport d'étape sur l'IRM 2013-2014

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Non

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

La Norvège a décidé d’examiner l’origine d’un langage obscur par le biais d’une déclaration séparée.
projet intitulé «Langage juridique simple».
Dans ce projet, nous examinerons certaines lois et les reformulerons dans un langage simple.
La préférence sera donnée aux actes importants pour les citoyens et aux actes qui touchent de nombreux
citoyens. L’objectif de ce travail est de concevoir une méthode générale pouvant être utilisée dans le 3
l’avenir, tant lors de la rédaction de nouvelles lois que lors de la modification ou de la révision de lois existantes. Nous visons à
commencez à examiner les deux premiers actes avant 1 July 2014.

Résumé du statut de fin de session IRM

16. Langage juridique simple

Texte d'engagement:

Une enquête (entretiens téléphoniques) réalisée dans 2009 a révélé que deux citoyens norvégiens sur trois estimaient que le secteur public n'écrivait pas en langage clair et trouvaient que les formulaires publics étaient difficiles à remplir.

Le projet norvégien en langage clair et simple a été lancé officiellement en mars 2009 dans le but d'inciter les organismes publics à adopter un langage de qualité et convivial. […]

DESCRIPTION D'ENGAGEMENT
La Norvège a décidé d'examiner l'origine d'un langage obscur dans le cadre d'un projet séparé intitulé «Langage juridique simple».

Dans ce projet, nous examinerons certaines lois et les reformulerons dans un langage simple. La préférence sera accordée aux actes importants pour les citoyens et aux actes qui touchent de nombreux citoyens. L’objectif de ce travail est d’élaborer une méthode générale utilisable à l’avenir, tant lors de la rédaction de nouveaux actes que lors de la modification ou de la révision d’actes existants. Notre objectif est de commencer à examiner les deux premiers actes avant 1 July 2014.

Indice de référence d'impact clé:
Nous allons commencer à examiner les deux premiers actes avant 1 July 2014

Institution responsable: ministère de l'Administration gouvernementale, de la Réforme et des Affaires religieuses

Institution (s) de soutien: Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi) et le Conseil norvégien des langues (Språkrådet)

Date de début: En cours Date de fin: 1er juillet 2014

Note éditoriale: Le texte des engagements a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour le texte intégral de l'engagement, veuillez consulter http://bit.ly/1QlVIja.

Objectif politique

Cette initiative vise à rendre le langage utilisé dans les documents juridiques plus accessible au grand public.

Statut

Mi-parcours: Terminé
Cet engagement était complet à moyen terme. Le gouvernement a identifié quatre lois dont le langage sera clarifié et a organisé une conférence sur le langage juridique clair, avec la participation des acteurs gouvernementaux concernés, des universitaires et des groupes de la société civile. Étant donné que le libellé de l'engagement engageait le gouvernement à «commencer à examiner» les lois, cet engagement a été considéré comme complet. Pour plus d'informations, veuillez consulter le rapport d'avancement IRM 2013-2014.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Les engagements pris dans le cadre de cet engagement ont compris des cours et des séminaires sur le langage juridique clair à l’intention des fonctionnaires et du personnel du gouvernement, des enquêtes visant à déterminer le type de clarté souhaitable du langage juridique et le lancement du processus de reformulation de quatre textes législatifs spécifiques (c'est-à-dire la Loi sur l'éducation, la Loi sur les successions, la Loi sur l'adoption et la Loi sur le personnel de la défense) bien que les actes spécifiques soumis à révision semblent avoir changé au cours du projet.[Remarque 97: "Lovarbeid i Norge: nye arbeidsformer", "Språkrådet, consulté en septembre 4, 2016, http://www.sprakradet.no/Klarsprak/juridisk-sprak/sprak-i-lover-og-forskrifter/lovarbeid-i-norge/.] Un projet de loi pour le premier de ces actes a été élaboré et soumis au ministère du gouvernement local et de la modernisation (KMD), le ministère responsable. Le ministre des Gouvernements locaux et de la Modernisation a estimé que le projet de texte était plus clair et généralement plus accessible.[Note 98: "En savoir plus pour les langues et les langues," Ministère des collectivités locales et de la modernisation, consulté en septembre 4, 2016, https://www.regjeringen.no/no/aktuelt/en-ny-kommunelov-for-et-sterkere-lokaldemokrati/id2479155/.  ] Le chercheur de l'IRM n'a identifié aucun commentaire dans les médias ou la société civile indiquant une satisfaction ou une connaissance de ce résultat. Si cela indique les révisions futures d'autres textes juridiques, cela peut être considéré comme une contribution marginale à l'accès à l'information en Norvège.  

Reportés?

Cet engagement n'a pas été repris dans le troisième plan d'action national du gouvernement norvégien, disponible sur le site Web de l'OGP.[Note 99: ”Troisième plan d'action de la Norvège Open Government Partnership Ministère des collectivités locales et de la modernisation, consulté en septembre 4, 2016, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Norway_2016-17_NAP.pdf.]


Engagements

Open Government Partnership