Ignorer la navigation
Norvège

Documents publics électroniques (OEP) - (Offentlig Elektronisk Postjournal) (NO0039)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la Norvège 2013-2015

Cycle du plan d'action : 2013

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi)

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Accès à l'information, E-gouvernement, Droit à l'information

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de période Norvège 2014-2015, Norvège: deuxième rapport d'étape sur l'IRM 2013-2014

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Non

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

OEP fait partie des efforts du gouvernement norvégien pour promouvoir la transparence et
la démocratie dans le secteur public. OEP vise à rendre le secteur public norvégien
plus ouvert et accessible aux citoyens. OEP est étroitement liée à la liberté de
La loi sur l'information et son fondement sont des règlements liés à la loi.
Electronic Public Records (OEP) est un outil de collaboration que le gouvernement central
les agences utilisent pour publier leurs archives publiques en ligne. Les données de l'enregistrement public sont stockées dans
une base de données interrogeable. Les utilisateurs peuvent effectuer des recherches dans cette base de données pour localiser les dossiers
pertinents pour leur domaine d’intérêt. Après avoir localisé les documents pertinents, les utilisateurs peuvent
soumettre des demandes pour les voir. Les demandes sont envoyées aux agences respectives responsables
pour les dossiers et les enregistrements publics. Les agences elles-mêmes
traiter les demandes qui leur sont envoyées via OEP et répondre directement aux utilisateurs.

Le logiciel OEP a été développé sur la base de code source ouvert, principalement basé sur
logiciels libres, et est donc disponible pour les autres niveaux de gouvernement ainsi que pour
institutions publiques et privées à réutiliser gratuitement et sans restrictions. le
Cette solution est destinée à être accessible à tous types de groupes d'utilisateurs. Il a été développé
conformément aux principes de conception universels et aux normes de développement Web

Résumé du statut de fin de session IRM

4. Dossier public électronique (OEP) - (Offentlig elektronisk postjournal)

Texte d'engagement:

[...]

Electronic Public Records (OEP) est un outil collaboratif utilisé par les agences du gouvernement central pour publier leurs archives publiques en ligne. Les données des enregistrements publics sont stockées dans une base de données interrogeable. Les utilisateurs peuvent effectuer des recherches dans cette base de données pour localiser les dossiers pertinents à leur domaine d’intérêt. Après avoir localisé les documents de cas pertinents, les utilisateurs peuvent soumettre des demandes pour les consulter. Les demandes sont envoyées aux agences respectives responsables des documents de cas et des enregistrements publics. Les agences elles-mêmes traitent ensuite les demandes qui leur sont envoyées via OEP et répondent directement aux utilisateurs. […]

DESCRIPTION D'ENGAGEMENT
Le logiciel OEP a été développé sur la base de code source ouvert, principalement basé sur des logiciels libres, et est donc disponible pour les autres niveaux de gouvernement ainsi que pour les institutions publiques et privées pour une réutilisation gratuite et sans restrictions. La solution est destinée à être accessible à tous types de groupes d'utilisateurs. Il a été développé conformément aux principes de conception universels et aux normes de développement Web.

RÉFÉRENCE D'IMPACT CLÉ
Sur demande, la Norvège partagera ses expériences d’OEP et du code source avec d’autres pays.

Institution responsable: Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi)

Institution (s) de soutien: Aucune

Date de début: en cours Date de fin: en cours

Note éditoriale: Le texte des engagements a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour le texte intégral de l'engagement, veuillez consulter http://bit.ly/1QlVIja.

Objectif politique

Le dossier public électronique (Offentlig elektronisk postjournal) est un mécanisme par lequel tous les dossiers publics et les communications des agents publics sont archivés et mis à la disposition des citoyens.[Note 26: “Om OEP”, Agence de gestion publique et de gouvernement électronique (Difi), consulté en septembre 4, 2016, https://www.oep.no/content/om-oep.] Le mécanisme est explicitement développé et mis en œuvre dans le but de promouvoir l'ouverture et les principes démocratiques dans le contexte de la gouvernance norvégienne et constitue une place centrale dans le régime norvégien d'accès à l'information, conjointement avec la loi sur la liberté d'information.[Note 27: Ibid. ] Toutes les agences gouvernementales qui tiennent des journaux électroniques ont pour mandat de participer au mécanisme; des agences 122 participent actuellement.[Note 28: Ibid. ]  Cet engagement vise à partager les expériences norvégiennes en matière de développement et de mise en œuvre de l'OEP avec des pairs internationaux.

Statut

Mi-parcours: Terminé

Cet engagement était complet à mi-parcours et comprenait la participation à des conférences nationales et internationales pour partager les expériences norvégiennes avec OEP. Événements inclus:

       Les parlements à l'ère du gouvernement ouvert (UIO / Université Paris, Sorbonne)

       Informations sur 2014, Foreningen for arkiv og informasjonsforvaltning (Suède)

       Outils pour améliorer l'efficacité et la performance dans le secteur public (Allemagne)

       LAPSI 2.0 (Réseau thématique européen sur les aspects juridiques de l'information du secteur public).

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Bien que cela ne soit pas largement connu des citoyens ordinaires, les journalistes et les acteurs de la société civile familiarisés avec l'OEP le considèrent comme important pour l'accès à l'information, fonctionnel et convivial. Malgré la force de l'OEP en tant que mécanisme, le chercheur en GRI comprend que cet engagement doit être développé et mis en œuvre en relation avec le partage des expériences d'OEP au niveau international, ce qui n'a pas d'incidence claire sur l'ouverture du gouvernement ou l'accès à l'information en Norvège. Les représentants de la société civile ont suggéré de renforcer l’OEP de deux manières: 1) des définitions plus strictes et des sanctions pour les types d’informations devant être consignées dans des revues accessibles au public, et 2) répertoriant les archives des types d’informations disponibles.[Note 29: Nils Øy et Siri Gedde-Dahl, interview de Christopher Wilson, réunion en personne, bureaux de l'Association norvégienne de la presse, septembre 1, 2016.

Guro Slettemark, interview de Christopher Wilson, réunion en personne, bureaux de l'Institut de droit international et de la politique internationale, mars, septembre, 16, 2016.]

Reportés?

Cet engagement a été repris dans le troisième plan d'action national du gouvernement norvégien, dans la rubrique suivante:Développer une nouvelle solution système pour OEP afin d’améliorer la sécurité dans OEP, de rationaliser les processus de travail dans l’administration publique et de rationaliser le travail en matière de transparence: nouvelle solution offrant une meilleure capacité de stockage de plus grandes quantités de données et une nouvelle solution technique offrant de meilleures performances. fonctions de recherche et une expérience utilisateur améliorée. "

Le plan d'action est disponible sur le site Web du PGO.[Note 30: ”Troisième plan d'action de la Norvège Open Government Partnership Ministère des collectivités locales et de la modernisation, consulté en septembre 4, 2016, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Norway_2016-17_NAP.pdf.]


Engagements

Open Government Partnership