Ignorer la navigation
Ontario, Canada

Renforcer l'engagement de l'Ontario à rendre les données du gouvernement ouvertes par défaut en adoptant la Charte internationale des données ouvertes. (ONT0001)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Ontario, plan d'action canadien

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution principale: Bureau du gouvernement ouvert

Institution (s) de soutien: Gouvernement provincial de l'Ontario: Tous les ministères et organismes provinciaux de l'Ontario Charte internationale sur les données ouvertes Organisations de la société civile Universités Secteur privé, y compris les jeunes entreprises

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Open Data, Sous-national

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport final IRM Ontario 2017

Étoilé: non

Premiers résultats: majeur Majeur

Conception i

Vérifiable: oui

Relatives aux valeurs OGP: Accès à l'information

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Question à traiter: L'Ontario a mis en place une directive sur les données ouvertes, qui oblige toutes les données gouvernementales à être ouvertes par défaut, sauf si elles sont exemptées pour des raisons juridiques, de confidentialité, de sécurité ou de confidentialité ou si des considérations commerciales sont sensibles. Bien que la directive constitue une base solide, des mesures concrètes doivent être prises pour renforcer la responsabilité et assurer une mise en œuvre plus robuste de la directive sur les données ouvertes. Les lacunes qui seront comblées par l’adoption de la charte des données ouvertes incluent (1) des actions claires, assorties de délais précis, notamment le moment de la publication des jeux de données et des inventaires, ainsi que des méthodes concrètes permettant de démontrer les progrès accomplis vers des objectifs clairement définis et communiqués. (2) Mesures concrètes pour un engagement proactif de la société civile avec les données et (3) Engagement avec des organismes de normalisation nationaux et internationaux et d'autres initiatives de normalisation afin d'accroître l'interopérabilité et la comparabilité des données de l'Ontario. Objectif principal: Maximiser la diffusion des données de l’Ontario, en accroître l’accès et en promouvoir un plus grand impact. Description succincte: La Charte internationale des données ouvertes fait de l’Ontario un groupe émergent de gouvernements nationaux et sous-nationaux qui publient leurs données dans un format standardisé et comparable. La Charte internationale des données ouvertes fournit à l’Ontario une base commune ainsi que des conseils continus pour réaliser tout le potentiel de ses données ouvertes. Défi OGP: L'adoption de la charte internationale des données ouvertes fera progresser les valeurs de l'OGP et fera progresser la directive de l'Ontario en matière de données en: augmentant l'accès à l'information - Améliorer la politique de l'Ontario relative aux données ouvertes par défaut, qui couvre la publication ouverte et proactive de données dans un format ouvert, et coût d'accès aux données. Augmentation de la participation citoyenne - Amélioration de la «section sur l’engagement des données ouvertes» de la directive de l’Ontario en spécifiant les actions entreprises par les ministères et les agences provinciales pour promouvoir l’engagement des données ouvertes, telles que les partenariats avec des établissements d’enseignement et les entreprises en démarrage. Responsabilité vis-à-vis du public - La nomination d'un ministère clé, y compris une personne directe, pour servir de point de contact responsable de la mise en œuvre des principes de la Charte de la Open Data. Publier publiquement le suivi des actions spécifiques qui seront entreprises par l'Ontario lors de l'adoption de la Charte internationale des données ouvertes. Technologie et innovation favorisant la transparence et la transparence - Améliorer le site ontario.ca pour rendre les données plus accessibles et plus faciles à découvrir. Lier le catalogue de données aux initiatives d'engagement civique et promouvoir le développement de nouvelles technologies et applications innovantes utilisant des données ouvertes. Ambition: L'adoption par l'Ontario de la Charte internationale des données ouvertes devrait permettre d'accroître l'accès aux données ontariennes, de renforcer l'impact économique et social des données ontariennes et d'améliorer la cohérence et la comparabilité des données ontariennes avec celles d'autres pays.

Résumé du statut de fin de session IRM

1. Renforcer l'engagement de l'Ontario à rendre les données gouvernementales ouvertes par défaut en adoptant la charte internationale des données ouvertes.

Texte d'engagement

1. Statu quo ou problème / question à traiter:

L'Ontario a mis en œuvre une directive sur les données ouvertes, qui oblige toutes les données gouvernementales à être ouvertes par défaut, sauf si elles sont exemptées pour des raisons juridiques, de confidentialité, de sécurité, de confidentialité ou d'ordre commercial.

Bien que la directive constitue une base solide, des mesures concrètes doivent être prises pour renforcer la responsabilité et assurer une mise en œuvre plus robuste de la directive sur les données ouvertes. Les lacunes qui seront comblées par l’adoption de la charte des données ouvertes incluent (1) des actions claires, assorties de délais précis, notamment le moment de la publication des jeux de données et des inventaires, ainsi que des méthodes concrètes permettant de démontrer les progrès accomplis vers des objectifs clairement définis et communiqués. (2) Mesures concrètes pour un engagement proactif de la société civile avec les données et (3) Engagement avec des organismes de normalisation nationaux et internationaux et d'autres initiatives de normalisation afin d'accroître l'interopérabilité et la comparabilité des données de l'Ontario.

Objectif principal: Maximiser la diffusion des données de l’Ontario, en accroître l’accès et en promouvoir un plus grand impact.

Brève description de l'engagement: La charte internationale des données ouvertes intègre l'Ontario dans un groupe émergent de gouvernements nationaux et infranationaux qui publient leurs données dans un format standardisé et comparable. La Charte internationale des données ouvertes fournit à l’Ontario une base commune ainsi que des conseils continus pour réaliser tout le potentiel de ses données ouvertes.

Milestones

1. Annonce provinciale de l'adoption de la Charte internationale de données

2. Élaborer une stratégie pour que l'Ontario harmonise davantage sa directive sur les données ouvertes avec les principes de la Charte

3. Publier le calendrier et le plan de mise en œuvre

4. Fournir des outils et des conseils actualisés (guide de données ouvertes) aux ministères et aux organismes provinciaux

Aperçu de l'engagement

But de l'engagement

Objectif général et pertinence

L'engagement de renforcer l’engagement de l’Ontario à rendre les données gouvernementales ouvertes par défaut en adoptant la Charte internationale des données ouvertes Charte des données ouvertes. Voir, http://opendatacharter.net [Dernier accès 10 Février 2018] constitue un premier pas important vers un meilleur accès à l’information pour les résidents de l’Ontario. Il met l’accent sur la poursuite des réformes administratives internes visant à assurer la mise en œuvre robuste du système de gestion de l’Ontario. Directive sur les données ouvertes. Cette dernière directive,

'Ordonne aux ministères et aux agences provinciales de publier les données du gouvernement qu'ils créent, collectent et / ou gèrent en tant que données ouvertes, sauf si les données sont exemptées de leur publication en tant que données ouvertes, conformément à la présente directive

Définit les principes et les exigences pour la publication de données gouvernementales en tant que données ouvertes

Promeut une culture d'ouverture et de collaboration - à la fois au sein de la fonction publique et à l'extérieur avec la population de l'Ontario » [Directive sur les données ouvertes de l'Ontario. Voir, http://www.ontario.ca/page/ontarios-open-data-directive [Dernier accès 10 Février 2018]

L’engagement 1 vise à «maximiser la diffusion des données de l’Ontario, à en accroître l’accès et à en accroître l’impact» et à favoriser «un accès élargi aux données de l’Ontario, un impact économique et social accru des données de l’Ontario, ainsi qu’une meilleure uniformité et comparabilité des données de l’Ontario données avec d'autres juridictions. ' De l'Ontario Open Government Partnership Plan d'action. Voir, https://www.ontario.ca/page/ontarios-open-government-partnership-action-plan [Dernier accès 5 Juillet 2017]. L'adhésion aux six principes de la Charte est considérée comme un cadre permettant de combler trois lacunes spécifiques de la Directive Open Data la mise en oeuvre: (1) clarifie les actions à respecter dans le temps, y compris le calendrier de publication des ensembles de données et des inventaires, ainsi que des méthodes concrètes pour démontrer les progrès accomplis dans la réalisation d'objectifs clairement définis et communiqués. (2) Mesures concrètes pour un engagement proactif de la société civile avec les données et (3) Engagement avec des organismes de normalisation nationaux et internationaux et d'autres initiatives de normalisation afin d'accroître l'interopérabilité et la comparabilité des données de l'Ontario.

Ces défis, ainsi que d’autres, ont été identifiés lors d’un précédent processus de consultation publique qui s’est déroulé à la fin de 2013 et au début de 2014. Sous la direction de l'équipe de mobilisation pour un gouvernement ouvert - un groupe de neuf représentants d'universités, d'entreprises et de groupes communautaires chargés de formuler des recommandations sur la manière de faire progresser le gouvernement ouvert en Ontario - les consultations avaient porté sur: (i) comment le gouvernement de l'Ontario visualise les informations, les données et le dialogue; et (ii) les changements nécessaires pour permettre au gouvernement de l'Ontario de devenir transparent et accessible à la lumière du rythme rapide des innovations technologiques et des attentes grandissantes du public en matière de responsabilisation et d'engagement accrus. Établie en octobre 2013 par le ministre des Services gouvernementaux, l'équipe de mobilisation pour un gouvernement ouvert avait pour mission de trouver des moyens pour que le gouvernement de l'Ontario soit plus ouvert, transparent et responsable. Voir, Ouvrir par défaut - Une nouvelle voie à suivre pour l’Ontario, https://www.ontario.ca/page/open-default-new-way-forward-ontario [Dernier accès 17 septembre 2017]. Voir aussi le document d'information: Initiative de gouvernement ouvert de l'Ontario, https://news.ontario.ca/mgs/en/2013/10/ontarios-open-government-initiative.html [Dernier accès 17 septembre 2017]. Les trois principaux défis identifiés par les participants à ces consultations ont été les suivants: Parmi les participants figuraient apparemment des représentants élus, des représentants du gouvernement, des fonctionnaires, la tribune de la presse à Queen's Park, des représentants de la communauté autochtone, des universitaires, ainsi que d'autres personnes et parties prenantes. Malheureusement, les informations sur le nombre de participants et les personnes qu'ils ont représentées ne sont pas accessibles au public.

  • la nécessité d'un changement de culture et d'un «saut de confiance» chez les politiciens et les fonctionnaires si l'on veut que le gouvernement ouvert réussisse;
  • nécessité de faciliter et de catalyser l'engagement du public en corrigeant les disparités en matière d'information entre le gouvernement et les membres du public; et
  • Il est important de garantir un accès rapide à des ressources adéquates - financières et autres - afin de ne pas empiéter sur la mise en œuvre des initiatives Open Data. Voir, Ouvrir par défaut - Une nouvelle voie à suivre pour l’Ontario, https://www.ontario.ca/page/open-default-new-way-forward-ontario [Dernier accès 17 septembre 2017].

Sur la base des définitions de valeur fournies par le PGO, la pertinence de cet engagement, telle que présentée, est limitée à la valeur du PGO de Accès à l'information. Aucune des quatre étapes ne vise directement la participation civique, la responsabilité publique, ou la technologie et l'innovation pour l'ouverture et la responsabilité. Cela dit, seuls les jalons 1.1 et 1.2 sont considérés comme étant directement pertinents pour la valeur OGP de Accès à l'information. Adopter le Charter contribue à améliorer l'accès à l'information dans la mesure où sa déclaration de principes préconise la publication en temps voulu d'ensembles de données complets, en veillant à ce que les données publiées soient accessibles et utilisables, ainsi que comparables et interopérables, et engagent de manière proactive les citoyens.

Les principaux destinataires de Milestone 1.3 sont les délégués internationaux à la Charte des données ouvertes, les comités consultatifs de l'initiative de gouvernement ouvert de la province et les ministères et organismes du gouvernement de l'Ontario. L'objectif de cette étape est de permettre à ces parties de se familiariser avec le plan ainsi que ses objectifs à court et à long terme. En termes simples, cette étape concerne l'information sur l'activité du gouvernement par opposition à l'information détenue par le gouvernement. Selon le manuel de procédures de la GRI, les engagements en matière d'accès à l'information concernent les informations détenues par le gouvernement, par opposition aux seules informations sur les activités du gouvernement. À titre d’exemple, la divulgation d’informations détenues par les pouvoirs publics sur la pollution serait clairement pertinente, même s’il ne s’agit pas d’une «activité gouvernementale» en tant que telle. En raison du manque de spécificité, nous ne pouvons pas distinguer si ces informations doivent être publiées calendrier et plan) est lié aux activités des administrations publiques, au lieu d’informations inaccessibles par les citoyens. Néanmoins, des informations sur le calendrier et le plan de mise en œuvre peuvent potentiellement permettre aux parties intéressées, y compris les organisations de la société civile, de suivre les progrès du gouvernement dans la voie de l'ouverture par défaut.

Milestone 1.4 s’appuie sur un guide interne du gouvernement destiné aux fonctionnaires qui est en cours de révision afin de mieux s’aligner sur les considérations liées au PSF et à leurs implications. Conformément aux définitions et aux critères énoncés dans le Manuel de procédures de la GRI, et en l’absence de composante accessible au public pour promouvoir les objectifs d’accès à l’information, de participation citoyenne ou de responsabilité publique, il est réputé ne pas être pertinent pour les valeurs du PGO .

Ceci dit, le chercheur en IRM soutient que ces jalons sont au moins indirectement pertinents pour les valeurs OGP de Accès à l'information et Innovation technologique pour la transparence et la responsabilité dans la mesure où ils permettent aux parties intéressées, y compris aux organisations de la société civile, de: (i) contrôler l'adhésion du gouvernement aux principes de la Charte internationale sur la protection des données ouvertes; et (ii) comprendre les processus et procédures auxquels les fonctionnaires ontariens doivent se conformer afin de rendre les données accessibles. Sans ces informations, la capacité des acteurs de la société civile à s’engager efficacement avec le gouvernement est entravée. En outre, malgré leur orientation interne, ces deux étapes jouent un rôle dans l'amélioration de la transparence.

Spécificité et impact potentiel

La langue d'engagement des jalons individuels pour l'engagement 1 varie. Le langage d’engagement du jalon 1.1, par exemple, spécifie une activité claire et vérifiable et un produit livrable mesurable (c’est-à-dire que l’annonce est faite ou non) pour atteindre l’objectif de l’engagement. Il est évalué comme ayant une haute spécificité.

Les étapes clés 1.2, 1.3 et 1.4 se concentrent, d’une manière générale, sur les aspects de la mise en œuvre interne de l’engagement. Dans chaque cas, le langage utilisé décrit une activité qui peut être interprétée comme vérifiable mais qui nécessite une interprétation de la part du lecteur pour identifier les objectifs de l'activité, pour déterminer quels seraient les produits livrables et comment ils pourraient être mesurés. . Par exemple, le lecteur de ces jalons est à méditer: Quel est exactement le contenu de la stratégie et du plan mentionnés dans les jalons 1.2 et 1.3, et quel est le calendrier pour leur mise en œuvre respective? De même pour Milestone 1.4: En quoi consiste ce guide et comment devons-nous évaluer si son contenu est réellement utilisé comme prévu? À la lumière de ces considérations, la spécificité des trois jalons est jugée faible. En ce qui concerne Milestone 1.2, le langage d’engagement dans lequel il est articulé ne contient aucune activité mesurable, produit livrable ou jalon.

Les informations concernant l’engagement 1, telles qu’écrites dans De l'Ontario Open Government Partnership Plan d'action, est trop vague pour déterminer efficacement en quoi son objectif et les jalons associés sont censés contribuer à la réalisation de l’objectif et de l’ambition spécifiés. Le chercheur de l'IRM estime qu'il n'y a pas de lien clair entre l'objectif / l'ambition spécifié pour l'engagement 1 et les étapes clés présentées pour y parvenir. Cela dit, et malgré l’absence de jalons clairement mesurables, le libellé des engagements décrit néanmoins une activité objectivement vérifiable - c’est-à-dire que nous pouvons évaluer si la Charte internationale des données ouvertes est adoptée ou non. Par conséquent, l'engagement global est considéré comme étant de spécificité moyenne.

Il est difficile d’évaluer l’impact potentiel de cet engagement et de ses jalons associés de manière concrète, car ils définissent des plans généraux plutôt que des actions spécifiques visant à résoudre des problèmes / problèmes / difficultés spécifiques. Néanmoins, étant donné l’importance que les gouvernements et les représentants de la société civile attachent à l’adoption du Charte internationale des données ouvertes dans le mouvement vers un gouvernement plus ouvert, l'engagement dans son ensemble est évalué comme ayant un impact potentiel modéré. En plus de fournir un énoncé de principes que tous les intervenants peuvent utiliser comme points de repère pour évaluer les progrès réalisés par l’Ontario dans la mise en œuvre de son Directive Open Data, l’adoption de la Charte représente un pas en avant important dans la poursuite d’une vaste réforme administrative interne visant à assurer la mise en œuvre rigoureuse de la directive de l’Ontario sur les données concernant les données.

Statut
Achevée

L’objectif consistant à renforcer l’engagement de l’Ontario à rendre les données du gouvernement ouvertes par défaut est un engagement permanent qui est censé durer pour les années à venir. Aucune des étapes n’est directement liée à une pratique mesurable en soi, mais plutôt à la mise en place d’une infrastructure organisationnelle pour faciliter et maintenir les pratiques de gouvernement ouvert. En tant que tels, les jalons individuels qui accompagnent l’engagement revêtent une grande importance. Les quatre jalons sont terminés. Le détail du plan de projet pour l’engagement 1 est disponible à l’adresse suivante: https://www.dropbox.com/sh/d6p4z87fuzhngkx/AAAduEneBi6Rvn6aUTbCkMXYa/Project%20Plans%20-%20Plans%20des%20projets/Adopt%20International%20Data%20Charter%20-%20Adoption%20de%20la%20Charte%20internationale%20sur%20les%20donn%C3%A9es%20ouvertes?dl=0&preview=Adopt+Data+Charter+Project+Plan.docx [Dernier accès 10 Février 2018]

Milestone 1.1 Annonce provinciale de l'adoption de la Charte internationale de données

Cette étape a été mise à jour en mai 5, 2017, lors de la conférence Go Open Data 2017 à London, en Ontario, avec l'annonce publique de l'adoption officielle par l'Ontario de la Charte internationale des données ouvertes. Pour l'annonce officielle, voir Adoption de la charte internationale des données ouvertes, https://www.ontario.ca/page/adopting-international-open-data-charter [Dernier accès 10 février 2018]. Voir aussi: Résumé du secteur public, examen de la conférence 2017 Go Open Data https://publicsectordigest.com/digest/GOOD17ConferenceReview1.pdf [Dernier accès 10 Février 2018] Depuis 2013, cette conférence est un événement annuel organisé par et dont les principaux participants sont les membres de la communauté des données ouvertes de l'Ontario. Go Open Data s’identifie comme «un effort de collaboration entre la société civile, les professionnels de l’informatique, les blogueurs, les développeurs communautaires et économiques, les urbanistes, les fonctionnaires et plus encore». Voir, http://2018.go-opendata.ca/about/ [Dernier accès 10 Février 2018] La conférence attire généralement quelques participants 200 et comprend une journée de discussions thématiques suivies d'une deuxième journée sous forme de hackathon. L’annonce de l’adoption de l’IODC par l’Ontario a peu attiré l’attention des médias grand public.

Milestone 1.2 Élaborer une stratégie pour que l'Ontario harmonise davantage sa directive sur les données ouvertes avec les principes de la Charte

Ce jalon était au cœur des travaux entrepris par les membres du comité consultatif de l’engagement 1. Pour plus de détails sur le plan, voir: Secrétariat du Conseil du Trésor (nd), Les données ouvertes en Ontario: Adoption de la charte internationale des données ouvertes. https://files.ontario.ca/open_data_in_ontario_-_2017.pdf [Dernier accès 10 février 2018]. En effet, l’un des documents gouvernementaux fait référence au comité comme étant une «équipe de mise en œuvre» désignant ces personnes comme des «conseillers qui collaboreront à l’élaboration et au lancement de la charte en Ontario, de ses pièces justificatives, y compris des révisions du guide de données ouvertes». et d'autres outils. Voir Adoption de la charte des données ouvertes 2017-1-10 pptx à l'adresse: https://drive.google.com/drive/folders/19q3VVpUKyYD0RYKUuGjmEelHc7zLgCX6 [Dernier accès 10 Février 2018] Les travaux du comité ont été axés sur les principes 2 (Rapidité et compréhension), 3 (Accessible et utilisable), 4 (Comparable et interopérable) et 5 (Amélioration de la gouvernance et de la participation des citoyens) de la CIDO, comme en témoignent les contributions des membres. à: (i) la mise en place d'un mécanisme de retour d'information permettant aux utilisateurs de connaître leur point de vue sur la manière d'améliorer la qualité des données disponibles via le catalogue de données de l'Ontario; (ii) l'élaboration d'un guide sur les données ouvertes et des sessions de formation pour le gouvernement ouvert; (iv) les conseils fournis sur la nécessité de travailler avec les organismes internationaux de normalisation pour créer des normes communes; et (iv) des engagements permanents avec les intérêts de la société civile et du secteur privé.

Jalon 1.Calendrier et plan d'implémentation de publication de 3

Le calendrier de mise en œuvre et le plan de mise en œuvre de la Charte internationale des données ouvertes ont été élaborés en collaboration avec les membres du comité consultatif de l’engagement 1. Ce sujet a été au centre de la réunion du groupe de mai 4, 2017. Le calendrier et le plan ont été publiés en ligne en décembre 2017. Le calendrier de mise en œuvre est disponible à l'adresse suivante: https://www.dropbox.com/sh/d6p4z87fuzhngkx/AAAduEneBi6Rvn6aUTbCkMXYa/Project%20Plans%20-%20Plans%20des%20projets/Adopt%20International%20Data%20Charter%20-%20Adoption%20de%20la%20Charte%20internationale%20sur%20les%20donn%C3%A9es%20ouvertes?dl=0&preview=Adopt+Data+Charter+Project+Plan.docx [Dernier accès 10 Février 2018]

Jalon 1.4 Fournir des outils et des conseils mis à jour (Guide de données ouvertes) aux ministères et aux organismes provinciaux.

Cette étape est également en grande partie achevée aux fins de la présente évaluation, mais est en réalité un processus dynamique continu. Un guide Open Data mis à jour a été publié en ligne sur l'intranet de la fonction publique de l'Ontario début janvier 2018. Depuis février 2018, ce document est protégé par un pare-feu gouvernemental et n’a pas été examiné par le chercheur de l’IRM. Certains fonctionnaires 500 ont suivi une formation sur l’ouverture de données, Pour plus d'informations sur l'état de la formation Open Data Directive au mois de juillet 10, 2017, voir: https://drive.google.com/drive/folders/19q3VVpUKyYD0RYKUuGjmEelHc7zLgCX6 [Dernier accès 10 février 2018]. Ce dernier est, au moment de la rédaction, l’information la plus récente disponible. les membres du comité consultatif ont assisté à la formation et l'ont auditée. En juin, les ministères 2017 ont été invités à élaborer leurs propres plans de données ouvertes, conformément aux principes de l'IODC. Voir, Dirigeants de gouvernements ouverts: Courriel de suivi de la réunion - Envoyé en juin 2nd 2017 https://docs.google.com/document/d/12RhFLUnChcAEeUOjBt4MjOVmEd4EgwEqNjsW2yQ3L_I/edit [Dernier accès 10 février 2018]. Une caractéristique essentielle de la formation par rapport aux activités de formation précédentes est sa décomposition en modules. Conformément aux réactions des participants aux sessions de formation offertes avant 2017 en juillet, des efforts sont actuellement déployés pour adapter le contenu à des publics spécifiques et pour améliorer le format des sessions de webinaires.

Premiers résultats: a-t-il ouvert le gouvernement?
Accès à l'information: majeur

L’engagement 1 visant à renforcer l’engagement du gouvernement en matière de gouvernement ouvert s’appuie sur les efforts déjà déployés par la province pour modifier la culture et les pratiques organisationnelles au sein de la fonction publique de l’Ontario. Engagement 1 combine les objectifs suivants: accroître l’accès à l’information, assurer une mise en œuvre plus rigoureuse de la Directive sur les données ouvertes et optimiser la diffusion des données de l’Ontario, en élargir l’accès et en en faire la promotion. Cet objectif devait être atteint: (i) en définissant des actions claires et limitées dans le temps pour la publication des ensembles de données et des inventaires, ainsi que des méthodes concrètes pour démontrer les progrès accomplis dans la réalisation d'objectifs clairement définis et communiqués; (ii) établir des mesures concrètes pour un engagement proactif de la société civile avec les données; et (iii) collaborer avec les organismes de normalisation nationaux et internationaux et d'autres initiatives d'établissement de normes afin d'accroître l'interopérabilité et la comparabilité des données de l'Ontario. Les représentants de la société civile et des gouvernements ont attaché une grande importance à l’adoption de la Charte internationale de la transparence des données, et les premiers résultats de la mise en œuvre de l’engagement 1 suggèrent qu’il contribue de manière décisive à l’ouverture du gouvernement en Ontario.

Les trois domaines prioritaires de mise en œuvre de l’engagement 1 étaient les suivants: (i) fournir des outils, des directives et une formation à jour; (ii) établir un mécanisme de rétroaction pour les ensembles de données sur Ontario.ca; et (iii) des données externes et des données normalisées. Voir, Open Government Partnership: Réunion du comité consultatif, adoption de la charte internationale des données ouvertes https://www.dropbox.com/sh/ms9hij0zzy8o7kv/AABYEL6CHkO-TJhJAGt-XI1ra/International%20Open%20Data%20Charter%20-%20Charte%20internationale%20sur%20les%20donn%C3%A9es%20ouvertes/July%2012%20-%20%2012%20juillet?dl=0&preview=Advisory+Committee+Meeting+Charter+FINAL.pptx [Dernier accès 10 Février 2018]

Une formation sur la directive sur les données ouvertes de l'Ontario a été dispensée dans l'ensemble de la fonction publique de l'Ontario à partir du mois de mars 2017, sous la forme de sessions d'une durée de minutes 90 effectuées en personne et via WebEx. Entre avril et juillet, les membres du comité consultatif ont assisté à ces sessions de formation, auxquelles ont participé des représentants de différents organismes gouvernementaux 23, ainsi que des représentants des niveaux de gouvernement fédéral et municipal, des Forces canadiennes, des organisations du secteur privé et des organisations non gouvernementales. organisations à but lucratif. Voir Formation sur la directive Open Data en juillet 10, 2017 https://drive.google.com/drive/folders/19q3VVpUKyYD0RYKUuGjmEelHc7zLgCX6 [Dernier accès 10 février 2018]. Parmi les participants 157 ayant répondu à une enquête post-formation:

  • 83% ont déclaré avoirune meilleure compréhension de la Charte des données ouvertes et de ses liens avec les activités de données ouvertes de l'Ontario'
  • 82% ont déclaré avoirune meilleure compréhension de la manière d'identifier les données et de compléter un inventaire des jeux de données'
  • 80% rapporté 'la session de formation était pertinente pour mon travail'

La formation était l’un des domaines d’intervention de la réunion 12 du comité consultatif qui s’est tenue en juillet. Ici, les membres ont exprimé leur préférence pour une approche modulaire de la formation qui réponde aux divers besoins d’apprentissage du personnel et dont le contenu va de l’introduction à l’instruction plus détaillée. Des suggestions ont également été faites pour développer des cours spécifiques pour des groupes d'experts sur des sujets tels que la liberté d'information et la vie privée. En plus d'insister sur la nécessité de mesurer la performance de la formation et de traiter les plaintes, les membres ont conseillé au BGO de s'inspirer des autres juridictions et organisations et de renforcer ses capacités en «formant les formateurs». En ce qui concerne le contenu de la formation, il a été noté que l’inclusion de davantage d’informations sur les normes, l’interopérabilité et les meilleures pratiques connexes serait bénéfique. Ces commentaires ont servi de base au lancement, en septembre, de sessions de formation révisées divisées en modules et ayant des résultats d'apprentissage spécifiques. De même, le Guide des données ouvertes a été révisé pour inclure des sections traitant des principes de la Charte internationale des données ouvertes. Lors de la réunion 7 de novembre du comité consultatif, les membres ont été informés de la nouvelle formation et ont été invités à faire part de leurs commentaires.

À la suite des actions entreprises dans 2017, l'apparence du catalogue de données a été modifiée et un mécanisme de rétroaction des utilisateurs pour les jeux de données publiés dans le catalogue de données d'Ontario.ca a été créé et mis en œuvre. Voir, Enquête: catalogue de données de l'Ontario. https://www.ontario.ca/form/survey-open-data-catalogue [Dernier accès 10 Février 2018] Le comité consultatif pour l’engagement 1 a joué un rôle clé dans l’information sur ces changements. Lors des réunions 12 de juillet et de septembre 20, l'OGO a eu le temps de présenter les versions bêta du mécanisme de rétroaction en cours de développement et de recevoir les commentaires des membres du comité. Lors des réunions 12 de septembre et de novembre 7, l'OGO a précisé la manière dont l'outil avait été modifié conformément à la précédente série de commentaires des membres du comité. Le mécanisme de retour d'information a été mis en place peu de temps après la dernière réunion du comité consultatif. Le chercheur IRM note que le mécanisme de retour d’information de l’utilisateur n’est pas affiché de manière visible sur la page d’accueil du catalogue de données. Cela pourrait limiter son utilité.

Les questions relatives aux données externes et aux données normalisées faisaient partie des discussions qui ont eu lieu lors des réunions de mars 1 et de mai 4. Les commentaires reçus des membres du comité ont mis en lumière les complexités inhérentes à ce domaine, qui ont à leur tour éclairé la décision de l'OGO de «soutenir» cette idée pour 2017. Néanmoins, les efforts en cours pour établir des relations et nouer des relations avec un large éventail d’acteurs impliqués à tous les niveaux du gouvernement ouvert et des données ouvertes se sont poursuivis tout au long de l’année.

Outre les changements plus tangibles dans la performance du gouvernement décrits ci-dessus, les membres du comité consultatif d'Engagement 1 ont unanimement affirmé que leurs efforts pour mettre en œuvre la Charte internationale des données ouvertes changeaient la culture du gouvernement. Dans les mots d'un membre de la société civile, 'nous avons parcouru un long chemin.«Le changement central mis en évidence à cet égard est la perception d'une augmentation de la fréquence des conversations sur le gouvernement ouvert et des membres des comités consultatifs de données ouvertes et de leurs collègues respectifs avec des entités à l'intérieur et à l'extérieur du gouvernement. Par exemple, le représentant de la ville de Toronto a souligné que, depuis l’adoption de la Charte internationale de la transparence des données, par le gouvernement de l’Ontario, un nombre croissant de ministères s’engageait avec la ville pour étudier les possibilités de collaboration autour de la transparence du gouvernement et des données ouvertes. Il a également été noté que l’approche de la Ville en matière de conception de programmes axée sur les utilisateurs intéressait particulièrement les ministères qui s’y intéressaient.

Du côté du gouvernement, il a été noté que les conversations à données ouvertes prenaient maintenant place avec des parties du gouvernement où cela semblait auparavant impossible. La présidente du comité consultatif, Nosa Ero-Brown, a rapidement remarqué que les travaux du groupe avaient été

'Un parcours intéressant. ¦ C'était une nouvelle équipe qui réalisait un nouveau travail et réunissait des perspectives très différentes prêtes à se rencontrer. Et, ça a plutôt bien fonctionné. Les gens étaient honnêtes à propos de la transparence et cette structure nous a aidés à sortir des vieux moules de travail.'

En ce qui concerne les approches futures, les membres du comité ont tous appuyé l'idée de continuer à utiliser des structures de forum similaires, notamment en multipliant les possibilités d'interaction entre les réunions.

Engagement 1 et ses étapes clés se concentrent explicitement sur la mise en place d'une infrastructure permettant de soutenir et de faciliter l'accès à l'information dans un contexte juridique exigeant que l'information gouvernementale soit fournie dans les deux langues officielles (anglais et français) et qu'elle respecte diverses normes d'accessibilité. En outre, dans le cas de l’Ontario, nous observons des efforts évidents pour faciliter l’obtention des commentaires des utilisateurs et pour fournir des informations dans des formats utiles dépassant le simple fait de fournir des données brutes. Les changements dans la pratique décrits ci-dessus devraient avoir un impact direct sur la quantité et la qualité des données publiées. Cependant, il est encore trop tôt pour déterminer si cet engagement a conduit à la publication d'informations plus pertinentes et / ou de meilleure qualité. Cela dit, compte tenu de la formation dispensée dans tous les ministères et des efforts en cours pour transformer la culture de la fonction publique et du gouvernement, les attentes sont élevées parmi les organisations de la société civile et le gouvernement participants. Faisant écho à l’importance que les gouvernements et les représentants de la société civile attachent à l’adoption du Charte internationale des données ouvertes Dans le mouvement vers un gouvernement plus ouvert, et le fardeau imposé à ces partis de «garantir les droits fondamentaux», le chercheur en IRM soutient que les efforts en cours pour renforcer l'engagement de l'Ontario à rendre les données du gouvernement ouvertes par défaut et l'adoption de la marque IODC Un pas en avant important pour l'ouverture du gouvernement, dont la portée ou l'ampleur reste limitée, simplement parce qu'il est encore trop tôt pour évaluer correctement toutes les implications des résultats discutés ci-dessus. Conformément aux définitions figurant dans le Manuel de procédures IRM, l'achèvement de l'engagement 1 est réputé avoir apporté une contribution majeure à l'ouverture du gouvernement en Ontario.

Recommandations

À l'avenir, il sera crucial de mettre en œuvre des pratiques de suivi et d'évaluation évaluant la conformité aux principes d'IODC, à la stratégie et au plan de mise en œuvre des données ouvertes en Ontario, ainsi qu'à la manière dont les ministères utilisent les outils élaborés par le Bureau de l'évaluation. Il est tout aussi important de mettre en place une comptabilité plus efficace et des pratiques d'accès à l'information plus conviviales. Cela montre bien sûr que le gouvernement de l'Ontario doit allouer davantage de ressources à ses activités de gouvernement ouvert et à leur surveillance.


NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!