Ignorer la navigation
Philippines

Dialogue entre secteur public et secteur privé (PH0040)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national des Philippines 2015-2017

Cycle du plan d'action : 2015

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Département des finances

Institution(s) d'appui : Pôle Développement Economique du Cabinet ; Makati Business Club, Groupes d'affaires philippins-Chambres étrangères communes (PBG-JFC)

Domaines politiques

Secteur privé, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Philippines: rapport de fin de session 2015-2017, Philippines Rapport d'avancement à mi-parcours 2015-2017

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Efficace i

Vérifiable : Non

Pertinent pour les valeurs OGP : non pertinent

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Il existe déjà une structure de collaboration, de consultation et de dialogue entre les organisations professionnelles via le PBG-JFC. Dans 2013, le PBG-JFC a commencé à se consulter chaque année et à demander au gouvernement de présenter une liste unifiée de recommandations qui, de l'avis du monde des affaires, mèneraient à une croissance inclusive.
Finalement, le modèle de consultation PBG-JFC est devenu un lieu efficace pour discuter et trouver des solutions à des problèmes critiques d’intérêt national (déficit de réserves de puissance 2015, congestion du port de Manille, etc.). Le Congrès philippin a en fait institutionnalisé cette réunion de consultation deux fois par an. aligner les priorités législatives. Néanmoins, malgré l'engagement pris antérieurement par le gouvernement d'organiser des consultations trimestrielles entre le pouvoir exécutif et le secteur privé, il n'y a eu que deux réunions de ce type entre le pouvoir exécutif et le secteur privé depuis 2013.
Cet engagement vise à revigorer cette structure de consultation et de dialogue entre les entreprises et le gouvernement, et d'atteindre ainsi l'objectif ultime d'améliorer la prestation de services publics grâce à un engagement constructif entre le gouvernement et le secteur privé. L’objectif principal est de revigorer et d’institutionnaliser la collaboration entre le gouvernement et le secteur privé au moyen de dialogues réguliers et de l’alignement des priorités. Pertinence - L'engagement est pertinent pour faire progresser les valeurs du PGO, à savoir la responsabilité publique et la participation civique. La mise en place de cette
35
la plate-forme de collaboration et de dialogue public-privé vise à garantir la mise en œuvre cohérente des politiques; plaider en faveur des réformes économiques, sociales et politiques nécessaires; et assurer le respect des engagements pris par le gouvernement ou le secteur privé.
Le secrétariat mixte public-privé proposé laisse au secteur privé l’espace nécessaire pour prendre une part active et directe à la définition de l’agenda et à la formulation des politiques. Pendant ce temps, les réunions régulières et formelles entre le gouvernement et le monde des affaires obligent le gouvernement à rendre des comptes aux parties prenantes en ce qui concerne leur développement et leur programme législatif. Ambition - Le résultat attendu est que le gouvernement et le secteur des entreprises disposent d’un lieu propice à une collaboration et à un dialogue dynamiques et continus, dans lesquels les priorités des deux parties sont alignées, le secteur privé prenant une part active à la formulation des politiques, tant des secteurs public que privé. respectent leurs engagements - qui peuvent tous conduire à une amélioration de la prestation des services publics.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Résumé du statut de fin de session IRM

12. Dialogue entre secteur public et secteur privé sur la croissance inclusive

Texte d'engagement:

Il existe déjà une structure de collaboration, de consultation et de dialogue entre les organisations professionnelles via le PBG-JFC. Dans 2013, le PBG-JFC a commencé à se consulter chaque année et à demander au gouvernement de présenter une liste unifiée de recommandations qui, de l'avis du monde des affaires, mèneraient à une croissance inclusive. Finalement, le modèle de consultation PBG-JFC est devenu un lieu efficace pour discuter et trouver des solutions à des problèmes critiques d’intérêt national (déficit de réserves de puissance 2015, congestion du port de Manille, etc.). Le Congrès philippin a en fait institutionnalisé cette réunion de consultation deux fois par an. aligner les priorités législatives. Néanmoins, malgré l'engagement pris antérieurement par le gouvernement d'organiser des consultations trimestrielles entre le pouvoir exécutif et le secteur privé, il n'y a eu que deux réunions de ce type entre le pouvoir exécutif et le secteur privé depuis 2013. Cet engagement vise à revigorer cette structure de consultation et de dialogue entre les entreprises et le gouvernement, et d'atteindre ainsi l'objectif ultime d'améliorer la prestation de services publics grâce à un engagement constructif entre le gouvernement et le secteur privé. L’objectif principal est de revigorer et d’institutionnaliser la collaboration entre le gouvernement et le secteur privé au moyen de dialogues réguliers et de l’alignement des priorités.

Pertinence - L'engagement est pertinent pour faire progresser les valeurs du PGO, à savoir la responsabilité publique et la participation civique. La mise en place de cette plateforme 35 pour la collaboration et le dialogue public-privé vise à garantir la mise en œuvre cohérente des politiques; plaider en faveur des réformes économiques, sociales et politiques nécessaires; et assurer le respect des engagements pris par le gouvernement ou le secteur privé. Le secrétariat mixte public-privé proposé laisse au secteur privé l’espace nécessaire pour prendre une part active et directe à la définition de l’agenda et à la formulation des politiques. Pendant ce temps, les réunions régulières et formelles entre le gouvernement et le monde des affaires obligent le gouvernement à rendre des comptes aux parties prenantes en ce qui concerne leur développement et leur programme législatif.

Ambition - Le résultat attendu est que le gouvernement et le secteur des entreprises disposent d’un lieu propice à une collaboration et à un dialogue dynamiques et continus, dans lesquels les priorités des deux parties sont alignées, le secteur privé prenant une part active à la formulation des politiques, tant des secteurs public que privé. respectent leurs engagements - qui peuvent tous conduire à une amélioration de la prestation des services publics.

Institution responsable: La Département de la Finance

Institutions d'appui: Groupe de développement économique du Cabinet; Makati Business Club, groupes d'affaires philippins - chambres étrangères communes (PBG-JFC)

Date de début: 1 Juillet 2015

Date de fin: 31 Décembre 2017

But de l'engagement

Cet engagement visait à revigorer et à institutionnaliser la collaboration entre le gouvernement et le secteur des entreprises grâce à un dialogue régulier pour aligner les priorités. Il visait à exploiter une structure de collaboration commerciale existante, les groupes d'entreprises philippines - Joint Foreign Chambers (PBG-JFC). Le PDG-JFC représente les entreprises 2,933 et les membres du secteur privé. Plus précisément, l’engagement visait à: (1) créer un secrétariat conjoint public-privé chargé d’organiser et de soutenir des dialogues réguliers; (2) organise des réunions entre les chefs du PBG-JFC et du groupe de développement économique du Cabinet pour discuter de questions prioritaires et de recommandations; (3) publier un rapport d'évaluation sur les dialogues de haut niveau pour les secteurs public et privé; (4) facilite les discussions entre les partenaires locaux et les affiliés de PBG-JFC sur des problèmes urgents; et (5) engager d'autres parties prenantes dans la discussion de problèmes urgents concernant le secteur des entreprises, en particulier les organisations de la société civile et les organisations de personnes (OP).

Statut

À mi-parcours: limité

Aucun des produits à livrer n’avait été achevé à mi-parcours. Le PBG-JFC a constitué un secrétariat en août 2015, qui a ensuite convoqué deux dialogues. Le PBG-JFC a également réuni les parties prenantes de plusieurs grandes industries lors d’une table ronde 2016 sur la libéralisation du commerce et de l’investissement. Au moment de la rédaction du rapport à mi-parcours, le rapport d’évaluation des dialogues de haut niveau entre les secteurs public et privé n’était pas achevé. Le PBG-JFC n’avait pas non plus encore engagé d’engagement local, pas plus qu’il n’avait engagé d’autres parties prenantes. [Note: pour plus de détails, voir Aceron, Joy. 2017. Philippines Progress Report, 2015-2017. Open Government Partnership Mécanisme de rapport indépendant. ]

Fin du mandat: limité

Peu de progrès ont été réalisés sur les produits livrables, à l'exception d'un rapport préparé par PGB-JFC. Le rapport a révélé que les recommandations 10 de 38 à 2013 avaient été suffisamment prises en compte et que 2015 (15%) était déjà pris en compte, ce qui indique la présence d'un système de génération de rapports et de surveillance. [Remarque: une copie du rapport est fournie. au chercheur de l'IRM, par Roxanne Lu, directrice, Unité des programmes et projets, et Maane Cauton, Business Club Makita (MBC) (MBC), par courrier électronique en octobre 39, 15.] Les recommandations vont de l'adoption de politiques et de lois affectant secteur privé (par exemple plan de transport national, loi sur le cabotage, loi antitrust et politique de la concurrence), réformes bureaucratiques (par exemple, refonte du bureau des douanes et mise en conformité des ordonnances locales avec les politiques nationales) et obtention de résultats de développement (par exemple, réduction du coût de électricité et amélioration de la productivité agricole).

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: marginale (ne concerne que le secteur privé)

Responsabilité publique: n'a pas changé

Le secteur privé joue un rôle moteur dans l'économie et constitue un partenaire de développement essentiel pour le gouvernement. Cet engagement a permis aux entreprises de dialoguer régulièrement avec le gouvernement. Auparavant, il n'existait aucun espace régulier et institutionnalisé pour un tel dialogue ni aucun mécanisme permettant d'évaluer les progrès réalisés dans les accords entre le secteur privé et le gouvernement. Roxanne Lu, chef du secrétariat du PBG-JFC au sein du Makati Business Club, a déclaré que le dialogue était utile pour résoudre les problèmes entre le gouvernement et le secteur des entreprises. [Note: Roxanne Lu, directrice, Unité des programmes et projets, et Maane Cauton, Makita Business. Club (MBC) (MBC). Entretien sur 12 octobre 2016 au bureau de MBC.] Bien que cela puisse être amélioré, la réponse générée par les recommandations du PBG-JFC indique l'efficacité potentielle de ce mécanisme.

Bien que ces améliorations soient importantes pour accroître la participation du secteur privé dans les domaines du développement économique, il est difficile de faire en sorte que le gouvernement assiste régulièrement aux dialogues et en rende compte régulièrement au secrétariat de PH-OGP [Remarque: pour plus de détails, voir Aceron, Joy. 2017. Philippines Progress Report, 2015-2017. Open Government Partnership Mécanisme de rapport indépendant. ] est révélateur de la limitation et de la faiblesse de cette plateforme.

Reportés?

Cet engagement n'a pas été reporté dans le prochain plan d'action. Selon le rapport d'auto-évaluation de fin de session, les dialogues entre les parties prenantes, y compris les secteurs gouvernemental, commercial et non gouvernemental, se dérouleront dans le cadre d'un nouveau forum appelé «Forum Dutertenomic». Jusqu'à présent, ce forum a organisé plusieurs sommets. sur des préoccupations clés telles que l'agriculture, la santé et l'éducation. [Note: PH-OGP. Rapport d'auto-évaluation de fin de session. Octobre 2017.]


Engagements

Open Government Partnership