Ignorer la navigation
Philippines

Publication ouverte des données sur les marchés (PH0066)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action des Philippines 2019-2022

Cycle du plan d'action : 2019

Statut : Actif

Institutions

Institution principale : Service d'approvisionnement - Système électronique d'approvisionnement du gouvernement philippin (PS-PHILGEPS)

Institution(s) de soutien : Département du budget et de la gestion Conseil d'orientation des marchés publics (GPPB) GPPB - Bureau d'assistance technique Unités du service des achats HIVOS Asie du Sud-Est Layertech Labs Réseau affilié pour la responsabilité sociale en Asie de l'Est et dans le Pacifique (ANSA-EAP) Coalition de développement Réseau des ONG (CODE-NGO) Mindanao Coalition of Development NGO Network (MINCODE) Palawan Advocates for Good Governance and Empowerment (PAGE) Education Network for Educational Reforms (e-NET) Integrity Initiative CAR CSO KAINAKAP MNL

Domaines politiques

Accès à l'information, Lutte contre la corruption et intégrité, Vérifications, Renforcement des capacités, E-gouvernement, Genre, Inclusion, Marchés ouverts et marchés publics, Open Data, Marchés publics

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception des Philippines 2019-2021

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Site Web i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement : en attente de l'examen IRM

Description

Quel est le problème de l'engagement?

La transparence dans la passation des marchés publics et la mise en œuvre des marchés publics ainsi que la compétitivité, la surveillance publique, la responsabilisation et les processus de passation des marchés simplifiés sont les principes consacrés dans la loi sur la réforme des marchés publics (GPRA) ou la loi de la République 9184. Elle postule que la transparence des informations sur les marchés publics est un moyen de dissuasion à la corruption, obligeant ainsi toutes les entités contractantes à publier les offres et à publier les attributions et les contrats sur le portail électronique du gouvernement.

Cependant, des inefficacités dans le processus d'approvisionnement persistent. Cela a entraîné de la corruption, des fuites et un gaspillage de fonds publics qui affectent négativement la prestation de services publics aux Philippins. Cela est évident dans l'indice de perception de la corruption 2018, dans lequel les Philippines se sont classées 99 dans 180 pays.

Bien que certaines données sur les marchés publics soient publiées en ligne par PhilGEPS et d'autres entités adjudicatrices, les parties prenantes ne peuvent pas s'engager pleinement avec les données étant donné que: (1) PhilGEPS ne fournit pas d'informations sur la planification des marchés publics et la mise en œuvre des contrats; (2) les données sur les achats téléchargées par les entités adjudicatrices sont incomplètes, ce qui rend difficile le suivi des contrats de la planification à la mise en œuvre; (3) toutes les données ne sont pas publiées en utilisant des normes de données ouvertes, (4) la connaissance des données PhilGEPS sur le portail de données ouvertes des Philippines est limitée; et (5) la plupart des organisations de la société civile et d'autres parties prenantes n'ont pas la capacité d'analyser et de transformer les données à utiliser comme preuves pour les recommandations de politiques et de pratiques.

En outre, la Commission de l'audit (COA), en tant que l'un des principaux utilisateurs des données sur les marchés publics pour ses activités d'audit, a besoin d'une source de données qui soit facilitante et complète.

Quel est l'engagement?

Le PS-PhilGEPS s'engage à travailler avec la société civile et les acteurs gouvernementaux pour identifier les données contractuelles qui seront soumises à une publication obligatoire dans des formats lisibles par machine. Ce faisant, PS-PhilGEPS veillera à ce que son système modernisé utilise les normes ouvertes de données sur les marchés (OCDS) dans la publication des données intégrées dans le plan annuel d'approvisionnement, la demande d'achat, l'avis de soumission, l'avis d'attribution, l'appel d'offres électronique, la gestion des contrats, en dehors de celles initialement identifiées par les parties prenantes. Avec l'appui politique du Conseil des politiques des marchés publics (GPPB), la publication des données sur les marchés publics par les entités adjudicatrices gouvernementales sera nécessaire. Cela permettra le suivi et l'audit publics des marchés publics afin d'améliorer le processus de passation des marchés et d'améliorer la prestation des services publics.
Ce faisant, le PS-PhilGEPS mettra en place une équipe qui engagera les organisations de la société civile, les médias, le secteur privé et d'autres agences gouvernementales pour identifier conjointement les priorités afin d'aider le gouvernement à renforcer la confiance du public par le biais de contrats ouverts.

En collaboration avec le Conseil de la politique des marchés publics - Bureau de soutien technique (GPPB-TSO), les informations sur les marchés seront utilisées pour mettre à jour les politiques de passation des marchés et l'amélioration possible des règles et règlements d'application de la Loi sur la réforme des marchés publics.

En collaboration avec la société civile et le secteur privé, PS-PhilGEPS créera des opportunités pour améliorer la maîtrise des données des parties prenantes civiles et gouvernementales en appréciant, en utilisant et en analysant les données de passation de marchés à utiliser pour le suivi des projets de passation de marchés et comme preuve des recommandations de politiques et de pratiques afin de renforcer la confiance et l'intégrité du public.

Le COA, d'autre part, s'engage à collaborer avec le PhilGEPS dans l'identification des données nécessaires comme l'une des bases de détermination des données à publier, dans la formation des auditeurs des entités adjudicatrices et des citoyens-partenaires / auditeurs dans le cadre de l'initiative d'audit participatif du citoyen (CPA) et l'utilisation des données d'approvisionnement du PhilGEPS pour effectuer des audits pour des objectifs d'audit spécifiques.

Voir le plan d'action pour les activités marquantes

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

10. Transparence des marchés publics et participation à travers les PhilGEP

« Le PS-PhilGEPS s'engage à travailler avec la société civile et les parties prenantes gouvernementales pour identifier les données contractuelles qui seront soumises à une publication obligatoire en utilisant des formats lisibles par machine.

Objectif principal

Cet engagement rendra la divulgation des informations sur la passation des marchés de la planification à la mise en œuvre d'une manière opportune, accessible et utilisable. Il permettra aux organisations de la société civile, aux médias et au public en général d'analyser et de suivre les marchés publics en leur fournissant de meilleurs moyens de fournir des commentaires et de participer à la prise de décision du gouvernement. Il favorisera un marché plus équitable et des règles du jeu équitables pour les commerçants, ce qui se traduira par des offres plus compétitives et une meilleure qualité des biens et services. Il aidera les agences gouvernementales à analyser et à identifier les domaines pour améliorer leurs processus. Cela aidera à prévenir la fraude, la collusion et la corruption, ce qui renforcera la confiance du public et l'intégrité du processus de passation des marchés publics, des fonctionnaires et des institutions gouvernementales. »

Milestones

  1. Données sur les marchés publics identifiées par les parties prenantes obtenues et mappées par rapport à l'OCDS et, si possible, aux besoins spécifiques des parties prenantes.
  2. Repenser le PhilGEPS pour intégrer les besoins des utilisateurs dans le système.
  3. A demandé au GPPB par l'intermédiaire du GPPB-TSO d'émettre une politique ordonnant aux entités adjudicatrices de publier les données requises.
  4. Capacité des entités adjudicatrices sélectionnées à publier des données sur les marchés publics dans le PhilGEPS.
  5. A permis à la société civile, au secteur privé et aux représentants du gouvernement d'accéder et d'utiliser les données de passation de marchés publiées sur PhilGEPS.
  6. A habilité les auditeurs du COA et les citoyens-partenaires/auditeurs à utiliser les données publiées pour ses audits dans le cadre de l'initiative CPA.
  7. La société civile et le secteur privé sont en mesure d'utiliser les données de passation de marchés pour des recommandations de politiques et de pratiques fondées sur des preuves pour leurs plaidoyers liés à la santé, à la concurrence sur le marché et à des politiques et processus d'approvisionnement plus réactifs.
  8. Recommandation politique soumise au GPPB via le GPPB-TSO en réponse à la génération de preuves grâce à l'utilisation des données PhilGEPS par différentes parties prenantes.
  9. Le personnel de PS-PhilGEPS est habilité à développer des outils de visualisation de données qui peuvent aider au développement de tableaux de bord en utilisant des données contractuelles au format OCDS.
  10. Collaboré avec DICT pour relier la plateforme PhilGEPS à son portail de données ouvertes.
  11. Collaboration avec l'équipe de surveillance du Bureau présidentiel de la communication et des opérations-FOI.
  12. Collaboration avec le PhilGEPS dans l'identification des besoins des utilisateurs.
  13. A collaboré avec le PhilGEPS pour habiliter les auditeurs COA et les citoyens-partenaires/auditeurs à utiliser les données publiées pour ses audits dans le cadre de l'initiative CPA.
  14. Utilisation des données d'approvisionnement publiées dans le PhilGEPS dans les engagements de CPA.
  15. Formation de 10 OSC (de 5 organisations) sur les contrats ouverts.
  16. Suivi par 5 organisations formées de projets gouvernementaux dans le cadre du DIME en utilisant les informations sur les contrats.
  17. Les secteurs concernés sont représentés dans les activités d'engagement de l'OGP.
  18. A exploré la possibilité de publier des données pertinentes sur le genre et l'inclusivité.
  19. Veiller à ce que la représentation des secteurs pertinents soit représentée dans les activités d'engagement de l'OGP.

Note éditoriale: Pour le texte complet de cet engagement, ainsi que la version mise à jour soumise dans le plan d'action révisé, veuillez consulter le plan d'action des Philippines à l'adresse https://www.opengovpartnership.org/documents/philippines-action-plan-2019-2022/.

Analyse des engagements

Cet engagement vise à promouvoir et à renforcer la transparence dans les marchés publics grâce à une participation significative des OSC dans le processus de passation des marchés publics, de la planification à l'attribution des marchés et à la mise en œuvre conformément aux Open Contracting Data Standards (OCDS). [128] Cet engagement soutient les efforts visant à mettre en place des audits participatifs citoyens inclus dans les deux derniers plans d'action. [129]

La loi de la République 9184 (la loi de 2003 sur la réforme des marchés publics) permet au gouvernement de réformer, de rationaliser et de consolider le processus de passation des marchés publics. [130] Il prescrit deux réformes importantes dans les marchés publics : la divulgation des données sur les marchés par le biais du système électronique de passation des marchés du gouvernement philippin (PhilGEPS) et la participation des citoyens au suivi des activités de passation des marchés, de la pré-appel d'offres jusqu'à l'attribution des contrats.

Les citoyens et les groupes de la société civile ont accueilli et participé avec enthousiasme à cette réforme, tandis que de nombreuses organisations non gouvernementales ont mobilisé des volontaires et mené des initiatives de renforcement des capacités pour surveiller les achats, en particulier les grandes activités d'achat, telles que l'achat de manuels, la construction de salles de classe et la construction de routes. Le PhilGEPS sert de référentiel en ligne principal et de point d'accès aux données relatives à la passation des marchés et est utilisé par la société civile pour participer et surveiller le processus de passation des marchés publics. Le Conseil de la politique des marchés publics (GPPB) supervise et contrôle le système national de passation des marchés publics. [131]

Cependant, certaines limites et problèmes continuent d'entraver l'efficacité du suivi des marchés publics. Selon le Philippine Center for Investigative Journalism, ces limitations sont liées à un manque de normalisation en termes de qualité et de disponibilité des données, à une collecte de données incohérente entre les agences gouvernementales, à des divergences dans la publication des données entre les étapes de passation des marchés et au non-respect des normes internationales. normes telles que l'OCDS. Par exemple, la disponibilité limitée et incomplète des données crée une image peu fiable du processus de passation des marchés et affecte négativement les efforts de suivi des citoyens et de la société civile. [132]

Ces dernières années, les ressources des bailleurs de fonds et des partenaires au développement se sont raréfiées, ce qui a entraîné une diminution du contrôle public des marchés publics. Aujourd'hui, presque aucune OSC ne participe au suivi des achats, même pour les achats importants. [133] Selon le portail PhilGEPS, il y a 149 OSC enregistrées sur le système, avec un engagement et une participation passant d'un maximum de 145 activités du système en 2017 à seulement 6 activités du système en 2018, puis à 5 en 2019. [134] Les OSC se sont plaintes du fait que la participation à des conférences de candidature, de pré-offre et d'attribution des offres entraînait une pression financière importante. Entre-temps, il n'y a eu aucune indication d'un soutien possible du gouvernement ou d'autres sources de financement pour soutenir les opérations. [135]

A travers cet engagement, la société civile tentera de redynamiser la participation au suivi des marchés publics conjointement avec les autres parties prenantes. L'équipe de gestion PhilGEPS identifiera les documents qui devraient être accessibles au public et les rendra conformes à l'OCDS, et mènera des initiatives de renforcement des capacités pour la société civile et les auditeurs afin de naviguer dans les documents d'approvisionnement conformes à l'OCDS. L'engagement introduira également des réformes des contrats ouverts par le biais du bureau d'assistance technique (TSO) du GPBB. Des représentants du secteur privé seront impliqués dans l'identification des besoins des utilisateurs du portail PhilGEPS pour s'assurer que les données fournies peuvent être utilisées pour engager de manière significative le gouvernement dans le suivi des processus de passation des marchés.

Cet engagement est pertinent pour les valeurs OGP d'accès à l'information et de participation civique. Grâce à la publication de données dans un format lisible par machine et conformément à l'OCDS, le portail PhilGEPS sera utilisé plus facilement par la société civile, le secteur privé, les médias et les universités pour accéder, analyser et consolider les informations à des fins de suivi. Ils pourraient fournir des commentaires et travailler avec le GPBB pour s'assurer que les marchés publics sont exempts de fraude et de corruption et sont menés avec la plus grande intégrité et transparence.

Cet engagement a un impact potentiel modéré. Rendre les informations sur les marchés publics, de la pré-appel d'offres à la mise en œuvre, disponibles dans une nature conforme à l'OCDS est un pas important dans le renforcement de la facilité d'accès à l'information et dans la transparence et la fiabilité des données sur les marchés publics, ce qui peut à son tour entraîner un engagement plus significatif des citoyens dans le suivi. processus d'approvisionnement. Cependant, cela ne suffit pas pour résoudre les problèmes plus fondamentaux des marchés publics, tels que l'insuffisance des ressources pour soutenir le contrôle public ainsi que les problèmes sous-jacents de la politique de passation des marchés du GPPB en général.

Prochaines étapes

L'engagement est une avancée significative dans l'élargissement de la transparence et de l'accessibilité des données sur les marchés publics dans le portail PhilGEPS. La mise en œuvre de l'OCDS pourrait obliger les entités adjudicatrices du gouvernement à publier et à mettre en ligne toutes les informations relatives à l'achat de biens et de services dans leur intégralité, sans exception.

À l'avenir, pour accroître son ambition et obtenir un impact potentiel transformateur, les parties prenantes doivent trouver une solution stratégique à la diminution des ressources qui ont considérablement réduit la participation de la société civile au suivi des marchés publics. En outre, il est important de pousser le GPPB à revoir toutes les règles et réglementations en matière de passation des marchés ainsi que les directives de révision et de s'assurer qu'elles créent un environnement propice à une participation plus significative de la société civile et des citoyens dans l'examen des politiques et pratiques de passation des marchés publics.

[128] Norme ouverte de données contractuelles : https://www.open-contracting.org/data-standard.
[129] Joy Aceron, Independent Reporting Mechanism (IRM) : Philippines End-of-Term Report 2015-2017 (OGP, 29 juin 2018), https://www.opengovpartnership.org/documents/philippines-end-of-term-report-2015-2017-year-2/.
[130] Loi de 2003 sur la réforme des marchés publics : https://tinyurl.com/y4e4lerg.
[131] Conseil de la politique des marchés publics : https://www.gppb.gov.ph/.
[132] Karol Ilagan, « Big money for PH projects, no access to all documents » (Philippines Center for Investigative Journalism, 11 janv. 2018), https://pcij.org/article/1433/big-money-for-ph-projects-no-access-to-all-documents.
[133] Rosa Clemente (Dep. Exec. Dir. of the PS-Philippine Government Electronic Procurement System), interview par un chercheur de l'IRM, 16 juin 2020.
[135] Clémente, entretien

Engagements

Open Government Partnership