Ignorer la navigation
Roumanie

Normalisation des pratiques de transparence dans les procédures de prise de décision (RO0034)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Roumanie 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution principale: NA

Institution (s) de soutien: NA

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, Législation et réglementation, Législatives, Règlements ouverts, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport à mi-parcours de la Roumanie 2016-2018, Romania Rapport de fin de trimestre 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs du PGO: la participation citoyenne

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Le statu quo ou le problème visé par l'engagement La transparence du processus de prise de décision dans l'administration publique est régie par la loi n ° 52 / 2006, l'une des lois les plus modernes sur le terrain. Toutefois, la loi n’est pas utilisée au mieux pour pouvoir mettre en œuvre des processus décisionnels démocratiques, participatifs, durables, efficaces et représentatifs. Comme les pratiques actuelles révèlent encore un manque d'activité des pouvoirs publics pour assurer un processus décisionnel représentatif / participatif, à la suite d'une recherche approfondie sur la mise en œuvre des dispositions légales, le ministère a élaboré un guide pour les experts du système public qui, par le biais de: leur travail, créer un lien entre les citoyens et le gouvernement. À cet égard, le MCPDC a mis en place un groupe de travail interministériel avec des représentants des autorités centrales. Ses sessions ont abouti à la conclusion qu’une modification de la loi n’était pas nécessaire. Cependant, il est nécessaire que: - les processus de consultation publique soient interprétés de manière uniforme; - la pratique devrait être étendue aux recommandations de bonnes pratiques. Objectif principal Intégrité publique; Cohérence législative et normative; Responsabilité des autorités publiques Description succincte de l'engagement Le MCPDC identifiera d'abord toutes les lacunes de la mise en œuvre de la loi n ° 52 / 2003, qui rédigent des instruments visant à normaliser les pratiques dans ce domaine et à renforcer l'importance de l'engagement de la société civile dans le processus de prise de décision. Défi d'OPG abordé dans l'engagement Augmenter l'intégrité du secteur public Gestion efficace des ressources publiques Pertinence L'engagement est directement lié à la participation citoyenne des citoyens au processus décisionnel. Ambition Fixer des normes pour l’organisation du processus de consultation publique et pour l’organisation de débats publics. La création d'une culture organisationnelle des consultations de la société civile.

Résumé du statut de fin de session IRM

5. Normalisation des pratiques de transparence dans les procédures décisionnelles

Texte d'engagement:

La transparence du processus décisionnel dans l'administration publique est régie par la loi 52 / 2003, l'une des lois les plus modernes dans le domaine. Toutefois, la loi n’est pas utilisée au mieux pour pouvoir mettre en œuvre des processus décisionnels démocratiques, participatifs, durables, efficaces et représentatifs. Comme les pratiques actuelles révèlent encore un manque d'activité des pouvoirs publics pour assurer un processus décisionnel représentatif / participatif, à la suite d'une recherche approfondie sur la mise en œuvre des dispositions légales, le ministère a élaboré un guide pour les experts du système public qui, par leur travail, créer un lien entre les citoyens et le gouvernement. À cet égard, le MCPDC a mis en place un groupe de travail interministériel avec des représentants des autorités centrales. Ses sessions ont abouti à la conclusion qu’une modification de la loi n’était pas nécessaire. Cependant, il est nécessaire que les processus de consultation publique soient interprétés de manière uniforme. et que la pratique devrait être étendue aux recommandations de bonnes pratiques. Le MCPDC identifiera d’abord toutes les faiblesses existantes dans la mise en œuvre de la loi n ° 52 / 2003, qui rédige des instruments visant à normaliser les pratiques dans ce domaine et à renforcer l’importance de la participation de la société civile au processus de prise de décision.

Objectif principal:

Intégrité publique; Cohérence législative et normative; Responsabilité des pouvoirs publics.

Jalons:

  • Identifier les lacunes dans les processus de consultation publique au niveau des autorités publiques
  • Rédaction de documents d'appui à la normalisation des pratiques dans la mise en œuvre de la législation sur le processus de consultation publique
  • Organiser des sessions de formation, à partir des documents de support, avec les fonctionnaires responsables du processus de consultation publique
  • Fournir une assistance technique aux institutions centrales en matière de consultation publique

Institution (s) responsable (s): Ministère de la consultation publique et du dialogue civique (MCPDC)

Institution (s) de soutien: Ministère du développement régional et de l'administration publique et des fonds européens (MDRAPEF); Ministère de la Justice; Académie de plaidoyer; ONG: Association des médias - AIDC, CMPP - Association des politiques publiques, Fondation des organismes de défense des droits de la personne

Date de début: Août 2016                                                                     Date de fin: Juin 2018

Note éditoriale: Le texte de l'engagement est abrégé. Le texte intégral se trouve dans le plan d’action national OGP 2016 – 2018.

But de l'engagement

Cet engagement visait à améliorer la mise en œuvre de la loi 52 / 2003, qui oblige (1) toutes les institutions gouvernementales initiant un acte normatif à publier un projet de proposition de loi aux fins de consultation publique au moins 30 jours avant son adoption; et (2) les institutions publiques à organiser un débat public si celui-ci est officiellement demandé par un organisme légalement établi. Cet engagement visait à identifier les raisons pour lesquelles la loi est appliquée de manière insuffisante et inégale dans les institutions qui initient des actes normatifs (Milestone 1), à faire des recommandations pour remédier à ces insuffisances (Milestone 2), à former les fonctionnaires concernés à l'application du juridique (Milestone 3), et de soutenir les institutions publiques tenues par la loi de s'y conformer de manière proactive (Milestone 4).

STATUT

À mi-parcours: Substantiel

Cet engagement était en grande partie achevé au moment du rapport d'avancement 2016 – 2017 IRM. La société civile a été consultée de manière limitée pour identifier les lacunes en ce qui concerne l'application de la loi. En juin, 2016, le MCPDC et le MDRAPEF ont publié et diffusé aux autorités publiques locales le guide intitulé Consultation publique efficace dans les administrations centrale et locale-pour la mise en œuvre de la loi n ° .52 / 2003 remédier aux carences identifiées. Selon le rapport d'auto-évaluation 2018 du gouvernement, une seule session de formation a été organisée par le MPCDC en novembre 2017 à l'intention des représentants de tous les ministères chargés de l'application de la loi. Enfin, le rapport d'activité 2016 – 2017 IRM a révélé des preuves limitées pour soutenir la fourniture d'une assistance technique aux institutions centrales en matière de consultation publique, par exemple au ministère du Tourisme dans le cadre de la consultation publique sur la loi sur le tourisme 2017.

Fin de période: substantielle

Le chercheur de l'IRM n'a pas pu évaluer l'achèvement de Milestone 4: la fourniture d'une assistance technique aux institutions centrales en matière de consultation publique. Le Secrétariat général du gouvernement (SGG) ne détient aucune statistique, et le rapport d'auto-évaluation gouvernemental 2018 le répertorie comme une activité en cours. L'engagement ne peut donc pas être considéré comme complet.

At-il ouvert le gouvernement?

Participation civique: marginale

Les déficiences publiques dans les processus de consultation publique ont été identifiées et traitées par la publication du Consultation publique efficace dans les administrations centrale et locale-pour la mise en œuvre de la loi 52 / 2003 guide, et par l’organisation de sessions de formation sur la base du guide, à l’intention des fonctionnaires chargés du processus de consultation publique. Néanmoins, plusieurs personnes interrogées ont déclaré qu’il fallait faire davantage, par exemple, créer des normes d’application de la loi 52 / 2003, unifier la définition d'un «acte normatif» dans la loi 52 / 2003, inclure des discussions et des débats supplémentaires au Parlement et des opinions exprimées par le gouvernement et par d'autres acteurs clés du domaine public, et former davantage les fonctionnaires pour les aider à internaliser la pratique consistant à organiser des consultations publiques et de ses avantages. En outre, comme indiqué dans le rapport d'avancement du MIR, cet engagement ne répond pas à l'utilisation croissante des ordonnances d'urgence par l'exécutif, ce qui constitue un développement dangereux pour la prise de décision participative et pour un gouvernement ouvert. Toutes ces observations s’ajoutent à cette étape qui ne fait qu’accroître légèrement la participation civique.

Reportés?

L'engagement sera poursuivi en tant qu'engagement 1: "Normalisation des pratiques en matière de processus de consultation publique » du plan d'action national 2018 – 2020.

Le texte de la loi 52 / 2003 sur la transparence décisionnelle dans l'administration publique est disponible [en roumain] à l'adresse suivante: https://goo.gl/m3Qwqe.

  «Consultation publique efficace au sein de l'administration centrale et locale - pour la mise en œuvre de la loi n ° .52 / 2003», ministère de la Consultation publique et du Dialogue civique et du ministère du Développement régional et de l'Administration publique, 2016, disponible en roumain à l'adresse suivante: https://goo.gl/ZcMFM7.

“Legea Turismului in Dezbatere Publica Regionala”, MCPDS, 2017 disponible [en roumain] à https://goo.gl/spRxWG.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018. Selon elle, le SGG a créé une liste de fonctionnaires responsables de l'application des lois 544 / 2001 et 52 / 2003 afin de faciliter la fourniture d'un support technique.

Madalina Mitroi, SGG, interview accordée à IssueMonitoring par le chercheur IRM sur 6 novembre 2018 et Octavian Rusu, interview par le chercheur IRM sur 12 novembre 2018.

Marian Damoc, Mouvement de la jeunesse roumaine pour la démocratie, interview accordée à 8, novembre 2018, chercheur à l'IRM. Il a suggéré que sans une normalisation de ce qui constitue un acte normatif, il est trop facile d'appliquer arbitrairement la loi. Bien que la société civile puisse mettre au jour des divergences d'interprétation, ses recherches montrent qu'elles sont suffisamment importantes parmi les comtés (par exemple, Bacau et Oradea) pour exiger un exercice coercitif de la part de l'administration publique centrale. Ses recherches ont été partagées avec le MCDPC et le MRDPA. (Voir «M-am decis sa ma implic», Campaniile Coaliției 52, Conștientizare, Monitorizare, Consolidare, Influențare, Academia de Advocacy, 2015).

Octavian Rusu, IssueMonitoring, interview réalisée par un chercheur de l'IRM sur 12 November 2018. Il a suggéré le modèle de IssueMonitoring.ro un service payant qui améliore la transparence de toutes les actions politiques importantes, non seulement des actes normatifs, mais également d'autres décisions politiques extrêmement pertinentes, telles que des débats au Parlement et des réactions du domaine public exprimées par différentes parties prenantes.

Bogdan Manolea, APTI, sur 8 novembre 2018.Il donne des exemples d'institutions publiques qui étaient des modèles de bonnes pratiques bien avant cet engagement, parce que leur culture institutionnelle les obligeait à être ouvertes - par exemple ANCOM: l'autorité nationale qui réglemente la communication.

Marian Damoc, Mouvement de la jeunesse roumaine pour la démocratie, interview accordée à 8, novembre 2018, chercheur à l'IRM.


Engagements

  1. Normaliser les pratiques de consultation publique

    RO0048, 2018, gouvernement électronique

  2. Gouvernement local ouvert

    RO0049, 2018, Renforcement des capacités

  3. Budgets Citoyens

    RO0050, 2018, Renforcement des capacités

  4. Participation des jeunes

    RO0051, 2018, Renforcement des capacités

  5. Registre des propositions de la société civile

    RO0052, 2018, gouvernement électronique

  6. Accès à l'information - local

    RO0053, 2018, Renforcement des capacités

  7. Informations sur le secteur commercial en ligne

    RO0054, 2018, Renforcement des capacités

  8. Services consulaires numériques

    RO0055, 2018, Renforcement des capacités

  9. Transparence dans le financement des partis politiques

    RO0056, 2018, Accès à l'information

  10. Fonds national d'investissement Transparence

    RO0057, 2018, Accès à l'information

  11. Formation des fonctionnaires

    RO0058, 2018, Renforcement des capacités

  12. Sensibiliser à la corruption

    RO0059, 2018, Renforcement des capacités

  13. Transparence des biens saisis

    RO0060, 2018, Accès à l'information

  14. Accès aux services sociaux

    RO0061, 2018, gouvernement électronique

  15. Libre accès à la recherche

    RO0062, 2018, Accès à l'information

  16. Education ouverte

    RO0063, 2018, Accès à l'information

  17. Évaluer les données ouvertes

    RO0064, 2018, Accès à l'information

  18. Open Data

    RO0065, 2018, Accès à l'information

  19. Améliorer le cadre juridique et les pratiques concernant l'accès à l'information d'intérêt public

    RO0030, 2016, Accès à l'information

  20. Publication centralisée d'informations d'intérêt public sur la passerelle unique Transparenta.Gov.Ro

    RO0031, 2016, Renforcement des capacités

  21. Promouvoir les principes du Parlement ouvert

    RO0032, 2016, Renforcement des capacités

  22. Engagement étoilé Gestion améliorée des demandes de citoyenneté octroyées

    RO0033, 2016, Renforcement des capacités

  23. Normalisation des pratiques de transparence dans les procédures de prise de décision

    RO0034, 2016, Renforcement des capacités

  24. Publication centralisée de projets législatifs sur la passerelle unique Consultare.Gov.Ro

    RO0035, 2016, Renforcement des capacités

  25. Budget des citoyens

    RO0036, 2016, Renforcement des capacités

  26. Améliorer la consultation des jeunes et la participation du public

    RO0037, 2016, Renforcement des capacités

  27. Gouvernement ouvert infranational

    RO0038, 2016, Renforcement des capacités

  28. Promouvoir la transparence dans le processus décisionnel en créant un registre de transparence (RUTI)

    RO0039, 2016, Anti-corruption

  29. Accès aux indicateurs de performance suivis dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption (SCN)

    RO0040, 2016, Accès à l'information

  30. Améliorer la transparence dans la gestion des actifs saisis

    RO0041, 2016, Accès à l'information

  31. Formation annuelle obligatoire des fonctionnaires sur les questions d'intégrité

    RO0042, 2016, Anti-corruption

  32. Améliorer l'accès au patrimoine culturel

    RO0043, 2016, Renforcement des capacités

  33. Données ouvertes et transparence dans l'éducation

    RO0044, 2016, Accès à l'information

  34. Bibliothèque scolaire virtuelle et ressources éducatives libres

    RO0045, 2016, Renforcement des capacités

  35. Contrats ouverts

    RO0046, 2016, Anti-corruption

  36. Augmenter la qualité et la quantité de données ouvertes publiées

    RO0047, 2016, Accès à l'information

  37. Publier des informations d'intérêt public sur un portail gouvernemental unique: Transparenta.Gov.Ro

    RO0019, 2014, Accès à l'information

  38. Établissement d'un inventaire des ensembles de données produits par les ministères et les agences subordonnées

    RO0020, 2014, Accès à l'information

  39. Engagement étoilé Assurer l'accès gratuit en ligne aux législations nationales

    RO0021, 2014, gouvernement électronique

  40. Loi modifiant la loi 109 / 2007 sur la réutilisation des informations du secteur public

    RO0022, 2014, Accès à l'information

  41. Données d'ouverture collectées auprès du système de santé national

    RO0023, 2014, Accès à l'information

  42. Données d'ouverture recueillies à partir de la surveillance des mesures préventives dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption 2012-2015

    RO0024, 2014, Accès à l'information

  43. Contrats ouverts

    RO0025, 2014, Anti-corruption

  44. Ouverture des données issues de projets de recherche financés par des fonds publics

    RO0026, 2014, gouvernement électronique

  45. Augmenter la qualité et la quantité de données ouvertes publiées

    RO0027, 2014, Accès à l'information

  46. Formation des ressources humaines dans le domaine des données ouvertes

    RO0028, 2014, Accès à l'information

  47. Diffuser des informations sur les principes OGP et promouvoir le concept de données ouvertes de manière accessible

    RO0029, 2014,

  48. Désignation d'un responsable de la publication de données ouvertes dans chaque institution publique

    RO0001, 2012, Accès à l'information

  49. Identification des besoins réglementaires, solutions logistiques et techniques

    RO0002, 2012, Accès à l'information

  50. Faire un inventaire des ensembles de données disponibles (de grande valeur)

    RO0003, 2012, Accès à l'information

  51. Publication prioritaire sur les pages Web d'institutions publiques d'ensembles de données spécifiques

    RO0004, 2012, Accès à l'information

  52. Initier des projets pilotes, en partenariat

    RO0005, 2012, Accès à l'information

  53. Organiser des débats publics sur l'utilité des données ouvertes, dans les partenariats

    RO0006, 2012, Accès à l'information

  54. Format de publication uniforme et lisible par machine pour les données ouvertes

    RO0007, 2012, Accès à l'information

  55. Procédures de publication d'ensembles de données basés sur les recommandations de la société civile

    RO0008, 2012, Accès à l'information

  56. Procédures applicables aux plaintes de citoyens concernant des données ouvertes

    RO0009, 2012, Accès à l'information

  57. Mécanisme de consultation entre fournisseurs et bénéficiaires de données ouvertes

    RO0010, 2012, Accès à l'information

  58. Création d'un système de notation pour l'évaluation d'ensembles de données de grande valeur

    RO0011, 2012, Accès à l'information

  59. Publier régulièrement des ensembles de données spécifiques sur les pages Web d'institutions publiques

    RO0012, 2012, Accès à l'information

  60. Intégration des données ouvertes d'institutions publiques dans une plate-forme nationale unique

    RO0013, 2012, Accès à l'information

  61. Inventaires de données, afin de faciliter l'accès du public

    RO0014, 2012, Accès à l'information

  62. Instituer un mécanisme de surveillance de la conformité pour les données ouvertes

    RO0015, 2012, Accès à l'information

  63. Stimuler le marché pour une utilisation innovante des données ouvertes

    RO0016, 2012, Accès à l'information

  64. Publier régulièrement des ensembles de données sur la plate-forme nationale, 25% High-Value

    RO0017, 2012, Accès à l'information

  65. Système électronique de passation des marchés publics (SEAP). Système d'allocation électronique pour les transports (SAET) /B.1 C) Développement de la soumission en ligne de formulaires fiscaux. Garantir un accès gratuit en ligne aux législations nationales. Mise au point d’outils électroniques pour gérer les assignations à comparaître et faciliter l’accès aux informations concernant les procédures judiciaires. Développement d'outils électroniques pour gérer les procédures liées à l'obtention de la citoyenneté roumaine. Développer des outils électroniques pour gérer les procédures liées à la création de personnes morales à but non lucratif. le système intégré d'accès électronique à la justice (SIIAEJ)

    RO0018, 2012, Accès à la justice

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!