Ignorer la navigation
Serbie

Assistance et suivi de l'adoption du LAP (RS0034)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Serbie 2018-2020

Cycle du plan d'action: 2018

Statut: actif

Institutions

Institution principale: Agence anti-corruption

Institution (s) de soutien: «Transparency Serbia», «Bečej Youth Association», «Centre pour le développement d'une société démocratique EuroPolis», «Centre pour les activités démocratiques» et «Bureau de recherche sociale», Coalition nationale pour la décentralisation.

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Capacité? bâtiment, Sous-national

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur la conception en Serbie 2018-2020

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: participation civique, responsabilité publique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

ENGAGEMENT 7: Assistance et suivi de l’adoption du LAP
Q1 2019 - jusqu’à ce que l’engagement soit pleinement respecté - adoption du LAP et mise en place de la surveillance
corps dans tous les LSGUs23
Agence de mise en œuvre principale Agence de lutte contre la corruption
Description de l'engagement
Problème abordé par le
engagement
Assemblées de la ville de Belgrade et des villes / villages et
les municipalités ont le devoir d'adopter des plans anti-corruption locaux
(PAL) sur la base de documents stratégiques. Ils doivent aussi
mettre en place des mécanismes de suivi de la mise en œuvre des PAL par un
organisme désigné par la ville ou l'assemblée municipale le
proposition d'une commission composée de personnes indépendantes
auprès des collectivités locales autonomes;
Dans la pratique, on a observé ce qui suit: insuffisance
participation et visibilité du processus de participation des citoyens
dans l’exécution de tâches d’intérêt pour le fonctionnement du
communauté locale; lutte anti-corruption insuffisamment développée
mécanismes au niveau de l’autonomie locale, ainsi que le manque de
suivi indépendant de la mise en œuvre de la lutte contre la corruption
plans au niveau de l'autonomie locale.
Les administrations locales autonomes sont extrêmement vulnérables à la corruption,
et l'adoption de plans locaux de lutte contre la corruption devraient améliorer
traitement systématique des problèmes. L’adoption de ces plans est
largement retardée et aucune autorité au niveau du gouvernement central n’est
autorisé à résoudre ce problème en imposant des mesures
collectivités locales qui ne se sont pas acquittées de leurs obligations.
Le plan d'action du chapitre 23 inclut l'activité 2.2.10.37.
«Assemblées des provinces autonomes et des administrations autonomes locales
adoptent des plans d’action locaux et forment des organes de travail permanents
suivre et mettre en œuvre des plans d’action locaux ». Selon les plus
rapport récent disponible, l'Agence anti-corruption a reçu
des rapports sur l’adoption de plans locaux de lutte contre la corruption (PAL) et
formation d’organes pour leur suivi à partir d’un total de 118 local
unités autonomes (LSGU) et la province autonome de
Vojvodina jusqu'à 25 September 2018. Selon les données de

Compte tenu du fait que le respect de cet engagement dépend du respect des obligations au niveau local, il est impossible de définir
la période de mise en œuvre. L'engagement sera mis en œuvre de manière continue.
rapports reçus, un nombre total de LSGU 82 (57% du total des ressources 145
LSGU, à l'exclusion du territoire du Kosovo-Metohija) adopté
ces plans à partir de début avril 2017, lorsque l’Agence a publié le
Modèle LAP, à la date susmentionnée. Parmi les plans adoptés par 82, 75
ont été préparés sur la base du modèle de l'Agence, tandis que sept
ne sont pas en ligne avec le modèle, ni par leur forme ni par leur
contenu. Cependant, onze unités autonomes ont simplement copié le
Modèle, tandis que deux n'ont pas soumis suffisamment de données pour évaluer
si leurs PAL ont été préparés conformément au modèle.
Les 62 restants sont pour la plupart conformes au modèle, bien qu’ils
s'en éloigner dans une mesure plus ou moins grande, que ce soit en termes de
document lui-même ou en ce qui concerne sa préparation. Des représentants
de la société civile ne faisaient pas partie des groupes de travail pour
préparation de certains PAL, dans certains rapports sur l’adoption du PAL
les collectivités locales autonomes n’ont pas expliqué de manière appropriée pourquoi
certaines mesures du modèle n'ont pas été entreprises, etc.
Quinze LSGU ont désigné un organisme responsable du suivi de la
mise en œuvre du PAL, dont six ont été formés principalement dans
conformément au modèle de l'Agence. Six ont quitté le
modèle dans une certaine mesure, alors qu'il n'y a pas assez de données disponibles
évaluer la conformité de trois organes.
Six LSGU ont adopté leurs PAL et des organismes constitués pour surveiller
leur mise en œuvre essentiellement conforme au modèle de l'Agence et
s'est donc acquitté de son devoir au titre de l'activité 2.2.10.37. du
Plan d'action pour le chapitre 23.
Dans 2018, l’Agence anticorruption a alloué des fonds à cinq administrations civiles.
organisations de la société civile pour la mise en œuvre de cinq projets avec
but de soutenir le développement et le renforcement de l'intégrité,
la responsabilité publique et la transparence du travail des unités autonomes locales. Ces OSC fourniront une assistance pour
développement des PAL et la formation d’organismes chargés de surveiller leur
mise en œuvre, conformément au modèle de l'Agence. Limité
Un soutien aux villes et aux municipalités sera également disponible au sein de
projets des donateurs.
Une telle situation est un grave problème pour tous les niveaux de gouvernement,
étant donné que le délai d'adoption de ce plan a expiré le 30
Juin 2017.
Objectif principal L’engagement au titre de ce PA comprend les éléments suivants:
A) Développement d'une méthodologie type à suivre
Mise en œuvre du PAL - Agence anti-corruption
B) Collecte de données sur le respect de l'engagement dans le cadre du
32
contexte des documents de planification de l'intégration nationale et européenne
- par l'Agence anti-corruption et (jusqu'à ce que les compétences soient
transférées à l'Agence par le biais d'amendements à la loi)
Conseil gouvernemental de suivi de la mise en œuvre de
Chapitre 23 des négociations entre la Serbie et l'UE
C) Promotion de l’information sur les PAL adoptés et établis
mécanismes de suivi de leur mise en œuvre - AntiCorruption Agency
Cet engagement contribue à une plus grande inclusion des collectivités locales.
serbes dans le processus d'adhésion de la Serbie à l'UE par le biais de
actions de l'autonomie locale, des organes de l'Etat et de la société civile
des organisations en tant que catalyseur du processus de réforme au niveau local.
Cet engagement est mis en œuvre par le biais des activités prévues dans le
le plan d'action pour le chapitre 23 de l'adhésion de la Serbie à l'UE
Négociation, ainsi que le plan d’action pour la mise en œuvre de la stratégie de
Stratégie nationale anticorruption (adoption de plans locaux de lutte contre la corruption, mise en place d’organes de surveillance
mise en œuvre, la collecte de données sur le respect des
engagement et promotion des bonnes pratiques).
Le respect de cet engagement aidera également à relier les mesures
mis en œuvre au niveau central et au niveau de l'autonomie locale
niveau, ce qui améliorera la communication entre les décideurs et les citoyens et contribuera à une plus grande ouverture des processus de réforme de la lutte contre la corruption et des réformes mises en œuvre au cours de
négociations avec l'UE.
Comment cet engagement
contribuer à la résolution de problèmes?
Collecte et promotion de données sur la mise en œuvre de cette
engagement des autorités compétentes et promotion de bonnes
pratique, tout en soulignant des exemples de mauvaises pratiques de la part de la société civile.
organisations de la société civile et des organes de l’État, peuvent faire en sorte que
les gouvernements autonomes s’acquittent de leurs obligations en vertu de la stratégie.
documents.
En outre, les organisations de la société civile au niveau local ont une
possibilité de participer plus activement au développement et
suivi de la mise en œuvre des politiques publiques au niveau local
par la mise en œuvre de ces engagements des gouvernements autonomes locaux, ce qui garantit des hypothèses de responsabilité accrue
gouvernement dans tous les domaines.
La façon dont cette
l'engagement est pertinent pour poursuivre
avancer les valeurs OGP
Ouverture de l'autonomie locale lors du passage et
décisions d’application et permettant la participation civique sont des
conditions préalables à une plus grande intégrité des autorités au niveau local,
33
responsabilisation accrue de ces autorités et possibilités de
les citoyens et les organisations de la société civile à devenir plus actifs
participants à la lutte contre la corruption.
Le modèle actuel de LAP développé par le groupe anti-corruption
L’agence contient de nombreuses mesures visant à renforcer
intégrité, réduisant les possibilités de discrétion, la transparence des
processus de prise de décision et ouverture accrue du gouvernement
organismes au niveau local pour les initiatives civiques. De plus, le modèle
contient également des dispositions garantissant que les citoyens et les
organisations de la société civile apportent une contribution cruciale au
développement de PAL de haute qualité et d’assurer leur
la mise en œuvre.
Prise en compte du suivi de la mise en œuvre des PAL
devrait être effectuée par un organe composé de citoyens des
communautés qui n’ont peut-être aucune expérience de la surveillance de la
mise en œuvre des politiques publiques, il est nécessaire de renforcer
leurs capacités pour cette tâche. L’agence de lutte contre la corruption
les aider en développant une méthodologie modèle et
documents, ainsi que des organisations de la société civile qui aident à
la surveillance du respect de ces obligations ou sont activement
impliqués dans le suivi de la mise en œuvre du LAP dans leurs
communautés.
La mise en œuvre de cet engagement contribuera à accroître la
visibilité des problèmes au niveau local et responsabilité des
acteurs du processus de réforme. Et surtout, l’élaboration des politiques au niveau local, dans le cadre de l’intégration européenne
processus, sera plus visible pour les citoyens et conviendra mieux
pour les besoins réels des communautés locales. En outre,
La mise en œuvre de cet engagement contribuera à
renforcement des mécanismes anti-corruption du pays en tant que
ensemble, car le LAP est lié à la mise en œuvre de
nombreuses lois anti-corruption.
Informations complémentaires
Activité avec un vérifiable
livrable et date d'achèvement
Date de début: Date de fin:
1. Développement d'un modèle
Méthodologie de surveillance
Mise en œuvre du LAP
Q1 2019
(Janvier 2019)
Q1 2019
(2019 Mars)
34
2. Fourniture d'assistance à
collectivités locales intéressées
dans le passage et la surveillance de
mise en œuvre des PAL
assistance consultative du
Agence, assistance fournie par
LSGU à cinq ONG qui
mettre en œuvre des projets soutenus par
l'Agence, ainsi que d'autres
entités dans leurs projets
En cours
Q3 2019
(Juillet 2019)
(pour tous les projets de soutien en cours
mis en œuvre par des ONG)
3. Collecte de données sur
la mise en œuvre d'activités dans le
préparation des PAL et
publication de telles données
Périodiquement, tous les trois
mois
* Jusqu'à conformité totale avec le
engagement - passage du LAP
et mise en place d'un suivi
corps dans tous les LSGUs24
4. Promotion des données sur les adoptés
Les LAP et leur suivi
Continuellement, après la collecte des
données et publication de chaque
autre rapport sur
implémentation de
mesure (semestrielle)
* Jusqu'à conformité totale avec le
engagement - passage du LAP
et mise en place d'un suivi
corps dans tous les LSGUs25
Coordonnées
Nom d'une personne responsable dans
l'agence d'exécution
Marijana Obradović
Titre, Directeur adjoint du département pour les tâches de prévention, Agence anti-corruption
Email et numéro de téléphone marijana.obradovic@acas.rs
Autres acteurs
impliqué
administration

24 Le respect de cet engagement dépendant du respect des obligations au niveau local, il est impossible de définir la mise en œuvre.
période. L'engagement sera mis en œuvre de manière continue.
25 Le respect de cet engagement dépendant du respect des obligations au niveau local, il est impossible de définir la mise en œuvre.
période. L'engagement sera mis en œuvre de manière continue.
35
Secteur civil
organisations,
secteur privé,
groupes de travail
«Transparency Serbia», «Bečej Youth Association», «Centre pour la
développement d’une société démocratique EuroPolis "," Centre de
Activités démocratiques »et« Bureau de recherche sociale »,
Coalition nationale pour la décentralisation

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

7. Assistance et suivi de l'adoption de plans anti-corruption locaux

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

L'engagement sous cet AP comprend les éléments suivants:

  1. A) Développement d'une méthodologie type pour surveiller la mise en œuvre du PAL - Agence anti-corruption
  2. B) Collecte de données sur le respect de l'engagement dans le cadre du

contexte des documents de planification de l'intégration européenne et nationale - par l'Agence anti-corruption et (jusqu'à ce que les compétences lui soient transférées par le biais d'amendements à la loi), le Conseil gouvernemental chargé du suivi de la mise en œuvre du chapitre 23 des négociations entre la Serbie et l'UE

  1. C) Promotion de l'information sur les PAL adoptés et les mécanismes mis en place pour surveiller leur mise en œuvre - Agence anti-corruption

Cet engagement contribue à une plus grande inclusion des communautés locales dans le processus d'adhésion de la Serbie à l'UE par le biais d'actions conjointes de l'autonomie locale, des organes de l'État et des OSC, en tant que catalyseur du processus de réforme au niveau local.

Cet engagement est mis en œuvre par le biais des activités prévues dans le plan d'action pour le chapitre 23 de la négociation d'adhésion de la Serbie à l'Union européenne, ainsi que dans le plan d'action pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption (adoption de plans locaux de lutte contre la corruption, mise en place d'organismes de suivi de la mise en œuvre). , collecte de données sur le respect de l'engagement et la promotion des bonnes pratiques).

Le respect de cet engagement contribuera également à relier les mesures mises en œuvre aux niveaux central et local, ce qui améliorera la communication entre les décideurs et les citoyens et contribuera à une plus grande ouverture des processus de réforme anticorruption et des réformes mises en œuvre au cours des négociations avec l'UE.

Date de début: Q1 2019

Date de fin: jusqu'au respect intégral de l'engagement - adoption de plans locaux de lutte contre la corruption et mise en place d'organes de surveillance dans toutes les unités d'autonomie locale

Contexte et objectifs

Plusieurs cadres juridiques obligent les unités autonomes locales à adopter leurs propres plans de lutte contre la corruption. Selon les dernières données disponibles au moment de la rédaction du présent rapport (2019 de février), 86 sur des unités autonomes locales de 145 l'ont fait et seulement huit ont un organe de surveillance pour leur plan. Les plans locaux de lutte contre la corruption doivent garantir la transparence du travail et du système budgétaire de la province autonome et des unités autonomes locales (y compris les entreprises publiques). Outre l'adoption des plans anticorruption locaux, le plan d'action pour le chapitre 23 dans les négociations d'adhésion de la Serbie à l'Union européenne prévoit la création d'un organe de surveillance permanent chargé de la politique anticorruption.

Cet engagement vise à augmenter le nombre d'unités autonomes locales dotées d'un organe de surveillance établi pour leur plan anti-corruption local. L'organe de surveillance est censé inclure les citoyens et les OSC. L'Agence anti-corruption, avec l'aide de la Government Accountability Initiative (GAI) de l'USAID, a mis au point une méthodologie pour surveiller la mise en œuvre des plans locaux de lutte contre la corruption. Il est prévu que chaque unité autonome du gouvernement dispose d’un coordinateur qui sera chargé de la communication et de la diffusion des documents entre l’autonomie locale et l’organe de surveillance. L’Organe de travail permanent est censé évaluer la qualité des mesures mises en œuvre et s’attaquer aux effets de la mise en œuvre de mécanismes individuels dans des rapports trimestriels et annuels.

Bien que l’Agence ait élaboré le modèle de plan local de lutte contre la corruption (comprenant des instructions pour la rédaction, la mise en œuvre et le suivi), certaines unités d’autonomie locale ont indiqué ne pas disposer de la capacité nécessaire pour s’acquitter de cette obligation. Ainsi, l'Agence a alloué des subventions aux organisations de la société civile engagées dans cinq unités d'autonomie locale afin d'aider les autorités locales à élaborer des plans et à constituer des organes de surveillance. Cependant, le nombre de subventions dépend du budget de l'Agence pour 2018.

Compte tenu du faible point de départ (au moment de la rédaction du présent rapport, seuls 8 sur des unités autonomes locales de 145 ont mis en place des organes de surveillance), il semble peu probable que cet engagement soit atteint au cours de la période de deux ans du cycle du plan d'action. C'est probablement pour cette raison que le plan d'action indique que le délai pour finaliser cet engagement est «jusqu'à ce que le plein respect de l'engagement» soit atteint. Selon les chercheurs de l'IRM, cela est trop discrétionnaire et pourrait même compromettre la réalisation de l'ensemble de l'engagement. D'autres experts des organisations de la société civile s'occupant de la politique de lutte contre la corruption ont signalé des obstacles supplémentaires, tels que le manque d'acceptation et de ressources de la part des décideurs municipaux et municipaux. Par conséquent, l'impact potentiel de cet engagement est mineur.

Prochaines étapes

Sans l'approche différente et la spécification et le développement appropriés de cet engagement, les chercheurs de l'IRM ne recommanderaient pas le maintien de cet engagement dans le plan d'action suivant. Les chercheurs de l'IRM suggèrent les améliorations suivantes pour la mise en œuvre des engagements:

  • Au lieu d'adopter une approche descendante pour la création d'organes de surveillance et l'adoption de plans locaux de lutte contre la corruption, il serait plus efficace d'encourager davantage une approche ascendante. Le plan modèle local anti-corruption recommande la participation de la communauté locale, des citoyens et des OSC au groupe de travail du LAP et à son organe de surveillance. Des mécanismes sont nécessaires pour assurer l'identification et les consultations avec les parties prenantes des unités d'autonomie locale dans la pratique, afin de s'approprier le processus dans son ensemble. Un bon exemple de cette approche est lié à l’élaboration de plans d’action OGP locaux en Serbie (par exemple, la ville de Šabac), où plusieurs cycles de consultations ont été organisés afin de produire un document réalisable et inclusif. ;
  • Le gouvernement doit définir de manière réaliste la réalisation de cet engagement, ainsi que l'élaboration et l'adoption de plans d'action locaux contre la corruption. Bien que les engagements du plan d’action du PGO puissent être progressifs vers un objectif à long terme, ils nécessitent toujours des résultats et des étapes concrètes;
  • Lors du suivi des effets de l'ensemble de cet engagement, il conviendrait de mettre davantage l'accent sur l'analyse et le compte rendu d'indicateurs qualitatifs au niveau de l'impact en examinant la manière dont les activités ont été développées et mises en œuvre et quels résultats ont été obtenus au lieu des indicateurs quantitatifs actuellement soulignés. niveau de production (nombre de plans adoptés et d’organes de surveillance constitués).

À l'Agence anti-corruption et au ministère de la justice:

  • Développer la nouvelle stratégie anti-corruption (avec une participation continue des parties prenantes) et y intégrer les plans locaux anti-corruption.
Y compris le plan d’action pour la négociation du chapitre 23: Pouvoir judiciaire et droits fondamentaux (Gouvernement de la République de Serbie, Belgrade, 2016, https://www.mpravde.gov.rs/files/Action%20plan%20Ch%2023.pdf), Stratégie nationale anticorruption pour la période 2013-2018 (Journal officiel de la République de Serbie, 57 / 2013, Belgrade, 2013, http://www.acas.rs/wp-content/uploads/2010/06/Nacionalna_strategija_za_borbu_protiv_korupcije.pdf), Plan d'action pour la mise en œuvre de la stratégie nationale anticorruption pour la période 2013 – 2018 (Journal officiel de la République de Serbie, n ° 79 / 2013, 61 / 2016, Belgrade, 2013, 2016, http://www.acas.rs/wp-content/uploads/2010/06/Akcioni_plan_za_sprovodjenje_Strategije.pdf);
Plans anti-corruption adoptés par 59 Pourcentage des unités d'autonomie locale, https://www.paragraf.rs/dnevne-vesti/110119/110119-vest13.html, représentants de l'agence anti-corruption, interviewés par le chercheur IRM, 14 February 2019;
Stratégie nationale anticorruption en République de Serbie allant du 2013 au 2018, Journal officiel de la République de Serbie n ° 57 / 2013, Belgrade, 2013, http://www.acas.rs/wp-content/uploads/2010/06/Nacionalna_strategija_za_borbu_protiv_korupcije.pdf (consulté en mars 2019);
Représentants de l'Agence anti-corruption, interviewés par le chercheur IRM, 14 February 2019;
Troisième plan d'action national pour la Serbie, 2018 – 2020.
Représentants des organisations de la société civile responsables de la politique anti-corruption, interrogés par le chercheur IRM, 20 February 2019 et 7 March 2019.
Dimitrijević, Pavle, Radojević, Ivan, Božović, Danijela, Partenaires dans le développement supérieur - POU - na lokalnom nivou, Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, Centre de recherche, de transparence et de responsabilité, Belgrade, 2018.
Recommandé à l'origine par la Coalition nationale pour la décentralisation, “Monitoring analiza - korupcija na lokalu, Niš, 2018, disponible à l'adresse http://nkd.rs/wp-content/uploads/2018/09/Monitoring-analiza-korupcija-na-lokalu.pdf

Engagements

  1. Accroître la transparence et la participation au Parlement

    RS0042, 2018, Espace civique

  2. Publication de la loi de finances

    RS0028, 2018, gouvernement électronique

  3. Calendrier électronique pour le financement de la société civile

    RS0029, 2018, Anti-Corruption

  4. Publier des données sur les fonds de protection de l'environnement

    RS0030, 2018, Accès à l'information

  5. Ouverture des données pour les appels publics au développement des médias

    RS0031, 2018, Accès à l'information

  6. Rapports Open Data sur les OSC

    RS0032, 2018, Accès à l'information

  7. Modification des règlements administratifs sur l'enregistrement des médias

    RS0033, 2018, gouvernement électronique

  8. Assistance et suivi de l'adoption du PAL

    RS0034, 2018, Anti-Corruption

  9. Mise à jour de la liste électorale

    RS0035, 2018, gouvernement électronique

  10. ePaper

    RS0036, 2018, gouvernement électronique

  11. Tableau d'affichage électronique

    RS0037, 2018, gouvernement électronique

  12. Améliorer la transparence proactive - Brochure d'information

    RS0038, 2018, Accès à l'information

  13. Loi sur l'accès à l'information

    RS0039, 2018, Accès à l'information

  14. Coopération avec les OSC sur la réglementation

    RS0040, 2018, renforcement des capacités

  15. Engagement E-Civic

    RS0041, 2018, gouvernement électronique

  16. Élaborer un modèle de description de poste ou de partie de description de poste d'agent chargé de la coopération avec la société civile dans l'administration locale

    RS0014, 2016, renforcement des capacités

  17. Organiser des formations pour les agents de l'administration publique en relation avec l'application des lignes directrices sur l'inclusion des organisations de la société civile dans le processus d'adoption des réglementations

    RS0015, 2016, renforcement des capacités

  18. Organiser des formations pour les organisations de la société civile en relation avec l'application des lignes directrices sur l'inclusion des organisations de la société civile dans le processus de réglementation

    RS0016, 2016, renforcement des capacités

  19. Améliorer le système de collecte des initiatives auprès des citoyens et des entreprises

    RS0017, 2016, renforcement des capacités

  20. Introduction de normes pour la participation citoyenne dans le système de gestion des politiques publiques

    RS0018, 2016, renforcement des capacités

  21. Améliorer la transparence proactive - Brochure d'information

    RS0019, 2016, renforcement des capacités

  22. Amendements à la loi sur le libre accès aux informations d'intérêt public

    RS0020, 2016, Accès à l'information

  23. Développement d'un portail de données ouvertes

    RS0021, 2016, Accès à l'information

  24. Rédiger un règlement basé sur les lignes directrices pour l'évaluation des sites Web

    RS0022, 2016, Accès à l'information

  25. Améliorer l'Institut d'audience publique dans la rédaction des lois

    RS0023, 2016, Législation et Réglementation

  26. Mise au point d'une méthodologie uniforme pour la planification, le suivi et l'évaluation de la performance des programmes et projets mis en œuvre par les organisations de la société civile et suivi des dépenses des fonds alloués

    RS0024, 2016, renforcement des capacités

  27. Modifier le règlement sur les fonds de soutien aux programmes ou montant manquant des fonds pour les programmes d'intérêt public mis en œuvre par les associations

    RS0025, 2016, renforcement des capacités

  28. Adoption d'une loi sur les documents électroniques, l'identification électronique et les services de confiance en commerce électronique

    RS0026, 2016, renforcement des capacités

  29. Etablir un registre public unique des procédures administratives et autres conditions pour l'exercice d'une activité commerciale

    RS0027, 2016, renforcement des capacités

  30. Transparence dans le suivi des dépenses budgétaires

    RS0001, 2014, renforcement des capacités

  31. Loi sur le financement des activités politiques

    RS0002, 2014, Législation et Réglementation

  32. Procédures de passation des marchés publics transparentes

    RS0003, 2014, Anti-Corruption

  33. Financement transparent des organisations de la société civile

    RS0004, 2014, Espace civique

  34. Extension et clarification des responsabilités de l'agence anti-corruption

    RS0005, 2014, Anti-Corruption

  35. Formations et campagnes de protection des lanceurs d'alerte

    RS0006, 2014, Anti-Corruption

  36. Projet de loi régissant les inspections dans l'administration publique

    RS0007, 2014, Anti-Corruption

  37. Portail e-gouvernemental de sensibilisation et application mobile

    RS0008, 2014, gouvernement électronique

  38. Engagement étoilé Harmonisation du site Web de l'administration publique et modifications de la loi sur le libre accès aux informations d'intérêt public

    RS0009, 2014, Accès à l'information

  39. Nouvelles technologies pour améliorer les services aux citoyens

    RS0010, 2014, gouvernement électronique

  40. Coopération avec les organisations de la société civile dans l'élaboration des politiques publiques

    RS0011, 2014, Espace civique

  41. Participation citoyenne aux affaires des gouvernements locaux

    RS0012, 2014, Participation publique

  42. Participation de la société civile à la stratégie de surveillance de l'administration publique (PAR)

    RS0013, 2014, Anti-Corruption

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!