Ignorer la navigation
Seychelles

Portail d'engagement électronique (SYC0004)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action des Seychelles 2019-2021

Cycle du plan d'action: 2019

Statut: actif

Institutions

Institution chef de file: Département des technologies de l'information et de la communication

Institution (s) d'appui: Bureau national des statistiques, CEPS

Domaines politiques

E-gouvernement, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Examen IRM en attente

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Conception i

Vérifiable: examen IRM en attente

Pertinent avec les valeurs OGP: en attente d'examen IRM

Impact potentiel: examen IRM en attente

Exécution i

Achèvement: examen IRM en attente

Description

Quel est le problème public que l'engagement traitera?
Afin de soumettre une préoccupation aux autorités compétentes, il faut passer par une série de procédures bureaucratiques avant de pouvoir finalement atteindre un haut fonctionnaire. Le laps de temps et une intervention indue créent souvent un découragement et un sentiment d'impuissance chez le public. Actuellement, il existe un site Web du gouvernement (E-gov) qui fournit des liens vers tous les ministères et départements. De plus, la plupart des secteurs gouvernementaux ont un site Web dédié sur lequel les informations peuvent être partagées et les requêtes prises en charge par e-mail / boîtes de dialogue. Cependant, malgré l'existence de ces caractéristiques, les préoccupations du public sont rarement prises en compte, ce qui rend les citoyens frustrés et méfiants à l'égard des institutions gouvernementales. Compte tenu de la situation actuelle, le public s'est tourné vers les plateformes de médias sociaux pour exprimer ses préoccupations concernant les carences dans les prestations de services (publiques et privées), la corruption, les réformes gouvernementales, les politiques et les décisions législatives, la pollution de l'environnement, l'injustice sociale, le déclin moral, l'efficacité des le système judiciaire, etc.

L'approche adoptée par les citoyens attire l'attention du gouvernement, en particulier sur les questions qui justifient un tollé public (ou sont de nature sensationnelle), ou lorsque des politiciens sont impliqués pour faire pression sur le gouvernement. Cependant, malgré le fait que le droit à la liberté d'expression s'exerce en l'absence de restrictions, les voies actuellement en cours ne facilitent pas nécessairement une action immédiate de la part du Gouvernement car elles se déroulent dans un cadre informel. Cela est particulièrement vrai pour les questions qui impliquent un changement de législature et de politiques. Un exemple concret qui peut être utilisé dans ce cas est celui du bureau du registraire des associations. Les incidents de faute professionnelle / corruption dans les différentes fédérations / associations sont signalés aux médias sociaux et non au Bureau du registraire. Conformément à la loi, le Greffier ne peut agir sur la question que si une plainte officielle est portée à son attention afin d'ouvrir une enquête.

De plus, à des fins de collecte de données et de statistiques, les informations reçues des seuls médias sociaux peuvent se présenter sous une forme non structurée (ne peuvent pas être reprises / traduites par les systèmes informatiques), ce qui peut affecter leur utilisabilité. De plus, les données appartiennent aux plateformes de médias sociaux respectives et souvent, les commentaires reçus via ces médias ne sont accessibles que par le biais de discussions publiques. Cela implique que les discussions (préoccupations des citoyens) se déroulant en privé ne peuvent pas être prises en compte. En plus de cela, beaucoup de gens hésitent à commenter les médias sociaux par peur de discrimination / victimisation.

Quel est l'engagement?
L'engagement implique la mise en œuvre d'une technologie pertinente pour la participation du public. Ses principaux objectifs sont les suivants:
• Fournir aux citoyens un espace formel pour exprimer leurs opinions / préoccupations sur les questions nationales.
• Donner aux citoyens un rôle participatif dans la prise de décision gouvernementale.
• Sensibiliser le gouvernement aux préoccupations des citoyens.
• Rendre les citoyens plus conscients du travail du gouvernement et rendre le gouvernement plus responsable envers le peuple.
Cet engagement devrait permettre une collaboration plus efficace entre le gouvernement, le parlement et la société civile dans l'intérêt du public et du pays dans son ensemble.

Le portail E-Engagement comprendra un lien vers le tableau de bord en ligne de suivi et d'évaluation des performances du gouvernement. Ce tableau de bord en ligne fournira un aperçu de la performance de chaque MDA gouvernemental impliqué dans la mise en œuvre de la gestion axée sur les résultats (RBM) par rapport aux objectifs fixés et aux KPI utilisés. Cela permettra d'avoir une vision totalement transparente de la performance de chaque MDA en ce qui concerne leur livraison et ainsi une vision complète de la performance du gouvernement en termes de livraison de ses opérations. Ce sera un outil pour suivre les progrès et soutenir la prise de décision. Avec ce niveau de visibilité de la performance du gouvernement, le public devrait devenir plus informé et participer de manière plus substantielle au processus de gouvernance nationale.

Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?
L'engagement sera mis en œuvre par le biais d'une collaboration / consultation multisectorielle, la responsabilité principale d'assurer la mise en place et le fonctionnement de la plate-forme incombant au Département des technologies de l'information et de la communication (DICT). La plate-forme pour la société civile (CEPS) peut jouer un rôle de surveillance / surveillance pour garantir que les préoccupations des citoyens ne sont pas négligées et que l'espace n'est pas utilisé à mauvais escient pour limiter la liberté d'expression, ainsi que garantir l'anonymat et la protection des les données personnelles des citoyens qui interagissent avec la plateforme. Premièrement, une consultation devra avoir lieu entre la société civile et les acteurs gouvernementaux concernés. Cela sera suivi par la mise en place d'une version d'essai de la plate-forme pour tester sa popularité / facilité d'utilisation auprès du public. Des campagnes agressives seront menées à travers les médias ainsi que l'éducation du public sur le but de la plateforme et pourquoi la participation du public est si cruciale. Les histoires de réussite (le cas échéant) peuvent être utilisées et à partir de là, une évaluation de l'essai peut être effectuée avant la mise en place réelle du portail. Une application peut être développée en plus du portail ainsi que l'utilisation des télécoms gratuits et du groupe WhatsApp afin d'attirer et de faciliter la participation des utilisateurs. Le portail disposera également d'un système permettant de diffuser des informations à partir des plateformes de médias sociaux. Cet engagement résoudra le problème public en fournissant aux citoyens une plate-forme leur permettant de participer aux décisions nationales, aux enquêtes, aux élections et d'exercer librement leurs droits démocratiques, et de les faire adopter directement par les organismes gouvernementaux compétents. La pratique gouvernementale peut changer en devenant plus ouverte et en acceptant les opinions publiques. Il contribuera également à améliorer la prestation de services dans le secteur public ainsi qu'à améliorer le rendement des agents de communication et d'information présents dans chaque ministère.

Pourquoi cet engagement est-il pertinent pour les valeurs OGP?
L'engagement est pertinent pour la transparence car il permettra des discussions et des échanges d'informations en ligne francs. En outre, il y aura un lien avec le Bureau national des statistiques (NBS) qui agit comme un référentiel de données permettant de récupérer des informations à des fins de référence, de recherche, etc. L'engagement est pertinent pour la participation civique car il s'agira d'une plateforme prise pour le public. De plus, grâce à des réunions, le public aura la possibilité de fournir des informations sur la façon dont il souhaite que la plateforme fonctionne et sur la meilleure façon de l'utiliser comme outil de service public. La scène en ligne sera un espace formel où le gouvernement pourra agir sur les questions soulevées par le public et également répondre à certaines questions que la population pourrait avoir. Dans cette optique, le gouvernement devient responsable devant le public.

Informations complémentaires
Les engagements du PAN sont conformes à la Vision 2033 des Seychelles et à la première stratégie nationale de développement (NDS). La mise en œuvre de cet engagement sera contrôlée par le Comité RBM.


NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!