Ignorer la navigation
Sierra Leone

Sexe (SL0012)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national de Sierra Leone 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution principale: Unité de soutien à la famille, police de la Sierra Leone

Institution (s) de soutien: Police de la Sierra Leone Ministère de la Justice Ministère de l'Intérieur Ministère de la Protection sociale et Département de l'Enfance; Campagne pour la bonne gouvernance Forum des femmes Unie pour l'humanité Réseau AdvocAid Mouvement pour la protection de la jeunesse et de l'enfance Centre national Rainbow Comité national sur la violence sexiste (NacGBV)

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Genre, Santé, Communautés marginalisées, Paix et sécurité, Prestation de services publics

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport à la fin du Sierra Leone 2016-2018, Rapport à mi-parcours pour la Sierra Leone 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: n'a pas changé

Design i

Vérifiable: oui

Relatives aux valeurs OGP: Accès à l'information

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Statu quo ou problème à résoudre
La Commission Vérité et Réconciliation (TRC) a constaté que les femmes et les filles étaient victimes d'abus systémiques pendant le conflit, tels que torture, viol, abus sexuel, esclavage sexuel, traite, esclavage, enlèvements, amputations, grossesse forcée, travail forcé et détention. . La CVR a noté qu'en raison de la discrimination, les femmes ont un statut socio-économique bas. Cela affecte la sécurité personnelle des femmes, les empêche d'accéder aux organes de décision publics et d'y participer, et constitue un obstacle aux activités économiques viables. Malheureusement, cette tendance s'est poursuivie dans l'après-guerre. Actuellement, les données sur les infractions sexuelles sont en partie retrouvées avec l'URSS et avec le pouvoir judiciaire après les poursuites. Il est nécessaire de disposer de données et d’une approche complètes pour résoudre ce problème.

L'Unité de soutien à la famille de la police sierra-léonaise, dans le cadre des efforts de reconstruction post-conflit et de rétablissement d'une culture des droits de l'homme en Sierra Leone, est l'institution centrale du gouvernement chargée de traiter les problèmes de violence sexuelle et sexiste. Cependant, malgré l’engagement manifesté par les dirigeants de la FSU, cette unité est l’une des plus démunies du gouvernement. Ce manque de financement et la faiblesse des capacités humaines ont des répercussions sur la capacité des femmes et des filles à accéder à la justice. En conséquence, les auteurs de violences sexuelles continuent de commettre des crimes de violences sexuelles en toute impunité. L'absence de laboratoire médico-légal avec des techniciens formés et qualifiés est également un obstacle à la justice, car de nombreuses affaires portées devant la Cour manquent des preuves requises. En outre, le manque de données et de répertoire des auteurs condamnés garantit la protection de leur identité, ce qui leur permet de migrer plus facilement vers d'autres juridictions pour commettre les mêmes crimes. Il ressort clairement du rapport actuel de la FSU que le nombre de crimes de violence sexuelle est en augmentation, en particulier pour les jeunes filles de moins de 10 ans, alors que les taux de condamnation restent extrêmement faibles. Il incombe donc au Gouvernement sierra-léonais de s’engager pleinement à protéger les femmes et les filles contre les violences sexuelles, comme stipulé dans le Pilier 18 de l’Agenda pour la prospérité, qui constitue le plan de développement du pays et la pleine application de la loi 8 sur les infractions sexuelles.
Objectif principal
Éliminer la violence sexuelle à l'égard des femmes et des filles en Sierra Leone
Brève description de l'engagement (limite de caractères 140)
Le SLP publiera des données sur les violences sexuelles contre les femmes et les filles, établira un laboratoire médico-légal avec du personnel qualifié et qualifié, dressera un répertoire de tous les condamnés pour violences sexuelles et fournira des services de santé gratuits aux femmes victimes de violences sexuelles en collaboration avec le ministère de la Santé. .

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 1. Violence sexuelle à l'égard des femmes et des enfants

Texte d'engagement:

Le SLP publiera des données sur les violences sexuelles contre les femmes et les filles, établira un laboratoire médico-légal avec du personnel qualifié et qualifié, dressera un répertoire de tous les condamnés pour violences sexuelles et fournira des services de santé gratuits aux femmes victimes de violences sexuelles en collaboration avec le ministère de la Santé. .

Jalons:

  1. Publier des données semestrielles sur le problème de la violence sexuelle
  2. Développer le cadre pour la création d'un laboratoire médico-légal sur la violence sexiste
  3. Mettre en place un laboratoire médico-légal pour accélérer le traitement des affaires de violence sexuelle
  4. Développement d'un répertoire en ligne de tous les condamnés pour violences sexuelles et publication semestrielle.

Institution responsable: Unité de soutien à la famille - Police de la Sierra Leone.

Institution (s) de soutien: Campagne pour la bonne gouvernance, Forum des femmes, Unis pour l’humanité, AdvocAid, Mouvement du réseau pour la jeunesse et les enfants, Centre Rainbow, Comité national sur la violence sexiste.

Date de début: juillet 2016 Date de fin: juin 2018

But de l'engagement:

Cet engagement visait à réduire la violence sexuelle fondée sur le sexe en Sierra Leone en accélérant les enquêtes et les poursuites des contrevenants et en fournissant au public des informations sur la violence sexuelle fondée sur le sexe afin d'aider les communautés à se protéger. Le plan d'action identifiait la violence sexuelle comme une contribution majeure à la marginalisation et au manque de pouvoir social et économique des femmes. Pour remédier à cela, l'engagement vise à:

  1. mettre en place un laboratoire médico-légal pour accélérer les enquêtes et les poursuites des contrevenants; et
  2. informer régulièrement le public sur les violences sexuelles fondées sur le genre.
Statut

Mi-parcours: limité

À mi-parcours, l’Unité de soutien aux familles de la police sierra-léonaise a publié un rapport annuel sur les violences sexuelles sous 2016. Toutefois, l’Unité n’a pas publié de rapport tous les six mois sous 2017, comme l’exige Milestone 1.1. Le cadre pour l'établissement d'un laboratoire médico-légal a été achevé en janvier 2016, avant le début du plan d'action (Milestone 1.2). Cependant, les travaux du laboratoire médico-légal n’avaient pas encore commencé (Milestone 1.3). Enfin, aucun répertoire en ligne de délinquants sexuels (Milestone 1.4) n’a été enregistré, les forces de police craignant des atteintes possibles aux droits des délinquants. Pour plus d'informations, veuillez vous reporter au rapport de mi-parcours de 2016 − 2018.

Fin du mandat: Limité

Jalon 1: Le gouvernement a publié des données sur la violence sexuelle, mais pas sur une base semestrielle, comme requis par l'engagement. Les données sur la violence sexuelle faisaient partie des statistiques annuelles sur la criminalité de la police sierra-léonaise publiées dans 2017 et 2018. Ces rapports sont disponibles en ligne.

Jalon 2: Selon un haut responsable de la police chargé des questions de violence sexiste, l’évaluation de la capacité médico-légale de la police sierra-léonaise de janvier 2016 a constitué le cadre pour la création d’un laboratoire médico-légal, car elle a mis en évidence les défis et le travail nécessaire. L'évaluation de la capacité médico-légale n'a jamais été rendue publique; une copie papier a été remise au chercheur. Cependant, le rapport à mi-parcours du MRI a noté que l'évaluation de la capacité médico-légale avait été réalisée avant l'élaboration du plan d'action.

Jalon 3: Selon les responsables de la Campagne pour la bonne gouvernance et du Réseau de défense des droits de la jeunesse et de l'enfance (deux organisations non gouvernementales (ONG) actives dans le domaine de la violence sexiste), aucun laboratoire médico-légal n'a été créé. Selon un officier supérieur de la police, qui était à la tête de l'unité de soutien à la famille, les travaux d'un laboratoire médico-légal étaient bloqués en raison d'un financement.

Jalon 4: Un responsable du Réseau de défense de la jeunesse et de l'enfance et de la Campagne pour la bonne gouvernance a confirmé qu'aucun répertoire en ligne des délinquants sexuels n'avait été mis en place. Selon les membres du comité directeur, il n’ya pas eu de discussion ni de décision concernant la création d’un répertoire en ligne des délinquants sexuels; ils ne savaient pas comment cette étape avait été prise en compte dans l'engagement.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Bien que la violence sexuelle fondée sur le sexe soit un problème majeur en Sierra Leone, les citoyens manquent généralement d'informations quantitatives concernant son étendue et ses détails, tels que l'âge et le sexe des victimes et des auteurs, le profil public des auteurs et d'autres informations susceptibles de contribuer à protéger le public. . La publication de ces informations visait à aider les individus et les communautés à mieux se protéger. Cependant, la mise en œuvre de cet engagement n'a pas changé la quantité ni la qualité des informations reçues par les citoyens. Premièrement, les données 2016 sur les infractions sexuelles ont été produites par la police sous la forme d'un document interne, et non semestriel et en ligne, comme requis par l'engagement. Dans 2018, la police a publié en ligne les rapports 2017 et 2018 Annual Crimes Statistics. Cependant, les trois rapports annuels ne contenaient que des données nationales et régionales; ils n'incluaient ni l'âge ni le sexe des victimes et des délinquants, ni les profils des délinquants pertinents, ni d'autres détails qui pourraient être utiles pour guider la défense des intérêts des citoyens et d'autres actions. Les défenseurs des droits de l'enfant affirment que le rapport n'a pas été présenté au public. Selon la police, des statistiques annuelles sur la criminalité ont toujours été produites par la police hors ligne, en tant que document interne. Les dirigeants de la société civile ont estimé que le manque de promotion et de détail dans le rapport nuisait à son utilité pour les défenseurs.

Reportés?

Le gouvernement n'avait pas publié le troisième plan d'action au moment de la rédaction de ce rapport. Cet engagement devrait être repris dans le prochain plan d'action, en mettant l'accent sur l'amélioration de la capacité des femmes à signaler les cas de violence sexuelle par le biais d'applications téléphoniques à faible technologie. Les informations rassemblées pourraient ensuite être analysées par l’Unité de soutien aux familles de la police sierra-léonaise, en notant les incidents par district, les poursuites en cours et les cas clôturés; cela pourrait ensuite être divulgué périodiquement au public. Un agent de la Campagne pour la bonne gouvernance a convenu que cette recommandation améliorerait les données sur la violence sexuelle. Tous les dirigeants de la société civile interrogés par la chercheuse ont déclaré que la mise en place d'un registre en ligne des délinquants sexuels n'était pas une priorité et devait être abandonnée.

Évaluation des capacités médico-légales de la police sierra-léonaise par la police sierra-léonaise (Jan. 2016) (donnée au chercheur de l'IRM par le responsable de la parité hommes-femmes et de l'accueil dans la police sierra-léonaise. Le rapport n'est pas disponible en ligne).

Charlie Hughes, Rapport à mi-parcours pour la Sierra Leone 2016-2018 (OGP, 9 Jul. 2018), https://www.opengovpartnership.org/documents/sierra-leone-mid-term-report-2016-2018-year-1/.

Voir http://www.police.gov.sl/crime-statistics. Notez cependant que le lien d'origine a été hors service.

Mira Koroma (commissaire de police, ancien chef de l'unité de soutien à la famille et commandant d'unité locale), entretien avec un chercheur de l'IRM, 5, avril, 2019.

Bernadette French (chargée de programme genre, Campagne pour la bonne gouvernance) et Hassan Fouad Kanu (directeur exécutif, Réseau de défense de la jeunesse et de l'enfant), entretien avec une chercheuse de l'IRM, 9, août 2018.

Mira Koroma (commissaire de police, ancien chef de l'unité de soutien à la famille et commandant d'unité locale), entretien avec un chercheur de l'IRM, 17, août 2018.

Français et Kanu, entretien.

Police sierra-léonaise, Rapport annuel de statistiques criminelles de la police sierra-léonaise (2016), (consulté par le chercheur de l'IRM sur un ordinateur du siège de la police avec l'autorisation du directeur de la parité hommes-femmes et de l'hôtellerie sur 15 oct. 2017).

Charles Kamara (Fondation Education pour tous) et Marcella Samba-Sesay (Campagne pour la bonne gouvernance), entretien avec 14 May 2019, chercheuse à l'IRM.

Kamara et Samba-Sesay, entretien.

Les personnes interviewées étaient Bernadette French et Marcella Samba-Sesay de Campagne pour la bonne gouvernance; Charles Kamara de la Fondation Education pour tous; et Fouad Kanu du réseau de défense des droits des jeunes et des enfants.


Engagements

  1. Expansion des services de justice communautaire

    SL0022, 2019, Accès à la justice

  2. Améliorer l'accès à l'école secondaire

    SL0023, 2019, Éducation

  3. Transparence du système fiscal

    SL0024, 2019, Ouverture fiscale

  4. Registre de la propriété bénéficiaire

    SL0025, 2019, Anti-Corruption

  5. Améliorer la mise en œuvre du droit d'accès à l'information

    SL0026, 2019, Accès à l'information

  6. Faire progresser l'égalité des sexes

    SL0027, 2019, Accès à la justice

  7. Parlement ouvert

    SL0028, 2019, Renforcement des capacités

  8. Gestion des documents et des archives

    SL0029, 2019, Accès à l'information

  9. Genre

    SL0012, 2016, Renforcement des capacités

  10. Transparence de l'aide étrangère

    SL0013, 2016, Accès à l'information

  11. Gestion des déchets

    SL0014, 2016, Renforcement des capacités

  12. Transparence fiscale et budget ouvert

    SL0015, 2016, Accès à l'information

  13. Rapport de vérification

    SL0016, 2016, Anti-Corruption

  14. Changement climatique

    SL0017, 2016, Accès à l'information

  15. Élections

    SL0018, 2016, Accès à l'information

  16. Record Archive Management

    SL0019, 2016, Accès à l'information

  17. Accès à la justice

    SL0020, 2016, Accès à la justice

  18. Marchés publics ouverts

    SL0021, 2016, Anti-Corruption

  19. Publier et réviser 70% des contrats de location miniers et agricoles

    SL0009, 2014, Accès à l'information

  20. Engagement étoilé Droit d'accès à la loi sur l'information

    SL0010, 2014, Accès à l'information

  21. Portail de données ouvert pour la transparence dans les transactions fiscales et extractives

    SL0011, 2014, Accès à l'information

  22. Pacte d'intégrité publique avec les ministères, agences et départements 5

    SL0001, 2014, Anti-Corruption

  23. Loi sur les archives et les documents

    SL0002, 2014, Accès à l'information

  24. Renforcer la direction de la gestion du rendement et de la prestation de services

    SL0003, 2014, Participation publique

  25. Conformité aux mesures de vérification

    SL0004, 2014, Anti-Corruption

  26. Engagement étoilé Compte de trésor unique

    SL0005, 2014, Anti-Corruption

  27. Loi sur les revenus de l'industrie extractive

    SL0006, 2014, Anti-Corruption

  28. Intensification des initiatives de transparence des industries extractives

    SL0007, 2014, Anti-Corruption

  29. Liens entre la politique de contenu local (LCP) et les MDA

    SL0008, 2014, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!