Ignorer la navigation
République slovaque

Publier les résultats du processus d'approbation des ressources éducatives sur le site Web du ministère de l'Éducation, des Sciences, de la Recherche et du Sport de la République slovaque. (SK0091)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national de la République slovaque 2017-2019

Cycle du plan d'action : 2017

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Ministre de l'Éducation, des Sciences, de la Recherche et des Sports

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Accès à l'information, E-gouvernement, Éducation, Open Data, Prestation de services publics

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de mise en œuvre de la Slovaquie 2017-2019, Rapport de conception de la République slovaque 2017 – 2019

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

En ce qui concerne l’ouverture aux ressources éducatives, la question de leur qualité est soulevée. Selon l'enquête de la maison d'édition Didaktis21, 76.6% des enseignants du primaire et 84.2% des enseignants du secondaire sont mécontents de la qualité des manuels scolaires dans le statu quo. Les enseignants mentionnent également l'absence de matériel supplémentaire dans les manuels, d'activités visant à améliorer la compréhension du programme, ainsi que d'autres lacunes. Cette situation persiste malgré un mécanisme d'approbation sophistiqué pour la création de nouveaux manuels. Dans un contexte de renforcement de la transparence et afin d'améliorer au final la qualité des ressources éducatives, il semble approprié de publier les résultats de ce processus d'approbation (revues, protocoles d'approbation, clause d'approbation).
Engagement n ° 34: Publier les résultats du processus d'approbation des ressources pédagogiques sur le site Web du Ministère de l'éducation, des sciences, de la recherche et du sport de la République slovaque.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

THEME - Promotion, publication et revue 
Comm 33, 34, 42

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action[Note: Le Bureau du plénipotentiaire, “Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2017 - 2019 », http://bit.ly/2QYIlHV ]:

Engagement 33: «Sensibiliser davantage les enseignants, les autres membres du personnel éducatif, le personnel professionnel des niveaux primaire et secondaire, ainsi que les élèves et les étudiants, aux ressources éducatives libres.

Engagement 34: «Publier les résultats du processus d’approbation des ressources pédagogiques sur le site Web du Ministère de l’éducation, des sciences, de la recherche et des sports de la République slovaque.»

Engagement 42: «Participer activement aux forums de discussion, aux programmes et aux efforts multilatéraux en Europe et au-delà pour soutenir la création, l'amélioration, l'échange mutuel et la réutilisation de ressources éducatives ouvertes. assurer la coordination internationale des activités dans la région. "

Date de début: non spécifié    

Date de fin: 31 Décembre 2018 et en cours

Contexte et objectifs

Les engagements de sensibilisation aux ressources éducatives libres étaient déjà présents dans le plan d'action précédent[Note: Le Bureau du plénipotentiaire, “Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2015 », http://bit.ly/2RevqCc]. Le précédent rapport IRM concluait que les progrès de ces engagements avaient été limités. Comme mentionné dans les précédents groupes d'engagements d'éducation ouverte, il n'y a actuellement aucun engagement des enseignants et un engagement très limité de la société civile. Dans le même temps, la connaissance des ressources éducatives libres est faible et résulte d’autres problèmes plus structurels. Les personnes interrogées ont fait valoir que le ministère n'en faisait pas assez pour informer les écoles et les enseignants de ses activités plus largement, pas seulement dans le domaine de l'éducation ouverte.

Le directeur d'un lycée a déclaré que dans son poste, il n'avait reçu aucune communication du ministère: "Je n'ai reçu aucune stratégie ni document officiel qui traiterait du sujet de l'éducation ouverte" [Note: Entretien avec Roman Baranovič (Narnia Grammar School), 26 octobre 2018. Voir la section «VI. Méthodologie et sources pour plus de détails. ]. Il a également mentionné qu'il n'avait pas remarqué qu'un représentant du ministère parlerait publiquement de ce sujet. Il n'est au courant d'aucune activité ministérielle dans ce domaine. D'autres personnes interrogées ont également évoqué les préoccupations selon lesquelles peu de mesures avaient été prises pour engager les principales parties prenantes nationales dans des engagements d'éducation ouverte.[Note: Entretien avec Zuzana Adamová (Creative Commons Slovensko et Université de Trnava), 6 novembre 2018. Entretien avec Ján Gondoľ (a travaillé pour le bureau du Vice-Premier ministre pour les investissements et l'informatisation de la République slovaque en tant que consultant sur les engagements de l'OGP pendant le plan d'action Il est également expert en éducation ouverte), 5 novembre 2018. Voir la section «VI. Méthodologie et sources pour plus de détails. ]. En outre, très peu de références à l'éducation ouverte se trouvent sur le site Web du ministère, et ces quelques-unes ne mentionnent aucune activité réalisée pour impliquer les enseignants et les représentants des OSC.[Remarque: le ministère de l'Éducation, “Začleňovanie otvorených zdrojov vzdelávania do bežného vzdelávacieho procesu” (inclusion de ressources d'éducation ouvertes dans le processus éducatif), http://bit.ly/2QMnwD2 (En slovaque).

Le ministère de l'Éducation, «Il y a eu une réunion sur l'éducation ouverte au ministère». http://bit.ly/2B66O7X (En slovaque).].   

Par conséquent, l'engagement de 33 de promouvoir des ressources éducatives ouvertes auprès des parties prenantes concernées est un élément important et, s'il est correctement mis en œuvre, pourrait avoir un impact mineur. L'engagement est suffisamment spécifique pour être vérifié une fois la période de mise en œuvre terminée. D'autre part, le ministère a mené des activités pour le public international. Un représentant du ministère de haut niveau a assisté aux réunions internationales et aux négociations sur les ressources éducatives libres[Note: Ministère de l’éducation, «Štátna tajomníčka Oľga Nachtmannová rokovala v Ľubľane o otvorených vzdelávacích zdrojoch» (La secrétaire d’État Oľga Nachtmannová a assisté à une réunion sur les ressources éducatives ouvertes à Ljubljana), http://bit.ly/2L7VI74 (en slovaque). ]. Néanmoins, aux yeux de ce qui précède, l'engagement de 42 à coopérer au niveau international dans le domaine de l'éducation ouverte n'est pas pertinent pour les valeurs OGP et son impact sur les enseignants et les étudiants locaux est discutable. L’engagement 34 de publier les résultats du processus d’approbation des ressources éducatives est pertinent pour l’accès à l’information et a un impact potentiel mineur, car les représentants des OSC se sont plaints lors de l’élaboration du plan d’action du manque de transparence de ce processus.[Note: Le bureau de la plénipotentiaire, «Forum de travail consacré à la télévision par ordinateur» (Compte rendu des ateliers régionaux sur le développement du plan d’action 2016-2019 de l’OGP) http://bit.ly/2zslNsy (rapport en slovaque).].           

Prochaines étapes

À ce stade, compte tenu des points de vue des intervenants interrogés, il sera essentiel que le ministère de l'Éducation se concentre sur les enseignants en tant qu'intervenants locaux clés, qu'ils mènent des activités pour les sensibiliser davantage aux ressources éducatives libres et leur créent des possibilités d'échanger des connaissances et d'échanger des connaissances. expériences. De même, le ministère devrait rechercher de manière proactive et tendre la main aux OSC pertinentes qui créent des ressources éducatives ouvertes. Comme l'a souligné à juste titre une personne interrogée, «de nombreuses organisations et enthousiastes créent des ressources éducatives ouvertes sans s'en rendre compte, car ils ne connaissent pas la terminologie.[Note: Entretien avec Ján Gondoľ (a travaillé pour le bureau du Vice-Premier ministre pour les investissements et l'informatisation de la République slovaque en tant que consultant sur les engagements du PGO pendant la mise en œuvre du plan d'action. Il est également un expert en éducation ouverte), 5 novembre 2018. Voir la section " VI. Méthodologie et sources pour plus de détails. ]. Le rayonnement est également très lié au développement du référentiel des ressources éducatives, qui a été présenté dans les sections précédentes, et qui est essentiel à son succès.     

En général, le ministère fait preuve d'un manque de continuité dans les activités de sensibilisation. Comme l'un des experts interrogés a déclaré qu'une approche par cases à cocher était répandue et qu'une fois les projets terminés officiellement et les ressources utilisées, leur durabilité était compromise. De plus, les fréquents changements de personnel à différents niveaux de l'organisation ne permettent pas non plus de maintenir la continuité. Voici deux exemples illustrant les déclarations ci-dessus. Bien que le projet E-aktovka (qui propose des manuels numériques aux enseignants et aux élèves) soit toujours en cours, son site de réseau social n'a pas été mis à jour depuis 2014.[Note: Ministère de l’éducation, “compte Facebook de la plate-forme E-aktovka”, https://www.facebook.com/eaktovka/ (en slovaque). ]. De même, le site officiel de la plateforme n'a pas été mis à jour. Il existe encore des informations selon lesquelles le contenu est géré par l'Institut d'information et de pronostic sur l'éducation, qui n'existe plus. En 2014, il fait partie du centre d’information scientifique et technique.[Note: Le centre d’information scientifique et technique, “Informácie o školstve” (Information sur l’éducation), http://bit.ly/2CgX3FM (en slovaque). ]. De même, alors que Planéta vedomostí (Planète de la connaissance), une plateforme de ressources pédagogiques, fonctionne toujours, son site de réseau social n’a pas été mis à jour depuis 2016.[Note: Ministère de l’éducation, “compte Facebook de la plate-forme Planéta vedomostí”, https://www.facebook.com/Planetavedomosti/ (en slovaque). ]. En outre, le site Web de la plate-forme contient une section très obsolète sur l'actualité. La dernière contribution date d'août 2017[Note: Ministère de l’éducation, “Le site officiel de la plate-forme Planéta vedomostí”, http://planetavedomosti.iedu.sk/ (en slovaque)]. Ces cas, qui ne sont pas exceptionnels, ne se produiraient pas si les activités de sensibilisation destinées aux enseignants étaient prises au sérieux. En dépit des changements et de la forte rotation du personnel, le ministère devrait veiller à ce que les projets ne soient pas "oubliés" et à développer systématiquement leurs marques.   

Résumé du statut de fin de session IRM

Pour plus de détails sur chaque engagement, voir Rapport de mise en œuvre de la Slovaquie 2017-2019.

Engagements

Open Government Partnership