Ignorer la navigation
Afrique du Sud

Portail d'information sur la gestion de l'environnement (ZA0019)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Troisième plan d'action national sud-africain 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution principale: Département des affaires environnementales

Institution (s) de soutien: Agence d’État pour les technologies de l’information; Groupe de travail Mintech 7

Domaines politiques

E-gouvernement, Environnement et climat, Industries d'extraction, Aménagement du territoire et de l'espace, Open Data, Gestion des Enregistrements

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d’année pour l’Afrique du Sud 2016-2018, Rapport à mi-parcours pour l'Afrique du Sud 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: n'a pas changé

Conception i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: accès à l'information, à la technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Objectif principal: Développement d’un portail permettant au public d’accéder à des informations sur les environnements sensibles.

Brève description: Le portail intégrera des données spatiales sur la biodiversité, les écosystèmes, l’eau, l’agriculture, les aires protégées, les aires de conservation, les zones prioritaires pour la qualité de l’air, les zones ornithologiques importantes et d’autres données environnementales pour identifier et cartographier les zones écologiquement sensibles au niveau national. Les utilisateurs du portail pourront visualiser et interroger les données sous forme de carte.

Résultats attendus: Cet engagement permettra un accès facile et sans restriction aux données environnementales spatiales. Cela soutiendra le droit à l'information. Le rapport de filtrage envisagé que le public peut générer à partir du portail permettra d’accéder à la même base d’informations que celle utilisée par les fonctionnaires gouvernementaux et de l’utiliser exactement. La technologie qui sera déployée permettra, pour la première fois, aux responsables gouvernementaux et au grand public de voir sur une carte les développements majeurs proposés ou approuvés. Les citoyens seront en mesure de déterminer si de tels développements sont susceptibles d'avoir un impact négatif sur leur environnement ou s'ils soutiennent ou compromettent la durabilité environnementale et les moyens de subsistance.

Défis: Transparence \ Responsabilisation \ Participation \ Innovation technologique.

Ambition: La phase 1 du projet, qui doit être achevée à la fin du mois de mars, permettra aux utilisateurs d’accéder à toute une gamme de jeux de données spatiales environnementales via un portail au lieu de plusieurs portails. L'accès aux données sera plus facile qu'auparavant. Les utilisateurs seront en mesure d'identifier les zones sensibles sur le plan environnemental, les zones à fort potentiel environnemental et d'obtenir des informations décrivant ces zones plus en détail.

La phase 2 du projet, qui doit être achevée au cours de l'exercice financier 2015 / 2016, permettra aux utilisateurs de générer des rapports de sensibilité environnementale pour n'importe quelle région de l'Afrique du Sud. Ces rapports sont prescrits dans les règlements 2014 EIA. Ces rapports permettront aux responsables gouvernementaux et au public d’envisager de manière plus transparente l’impact potentiel des grands projets de développement sur l’environnement et, le cas échéant, les éventuels environnements sensibles.

La phase 2 intégrera également le portail avec le système de délivrance de permis intégré et coordonné (qui traite notamment des autorisations environnementales en vertu du Règlement sur l’impact sur l’environnement). Le système de délivrance de permis coordonné et intégré est en cours d’élaboration par le Département des affaires environnementales en collaboration avec l’Agence nationale de la technologie de l’information. Cette intégration permettra d’une part aux ministères de déterminer avec précision l’empreinte liée aux autorisations environnementales et, d'autre part, au public de voir exactement où des aménagements majeurs susceptibles d'avoir des incidences sur les communautés sont prévus ou en cours.

La phase 3, qui débutera dans 2016 / 2017, étendra encore le portail pour inclure des jeux de données marines et côtières qui ne sont actuellement pas disponibles.

Le portail permettra au public, aux développeurs et aux autorités gouvernementales d’interroger les mêmes ensembles de données environnementales, de générer des rapports sur l’environnement basés sur les mêmes informations spatiales sous-jacentes, favorisant ainsi l’ouverture et la transparence. Une fois pleinement intégrés au système de gestion coordonnée et intégrée des autorisations, les utilisateurs seront également en mesure de visualiser les endroits où les demandes de développement ont été approuvées ou les développements proposés. Le public sera habilité à suivre les propositions de développement dans toute région d'Afrique du Sud.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

4. Portail d'information intégré sur la gestion de l'environnement

Texte d'engagement:

Développement d'un portail qui fournira un accès public à l'information sur les environnements sensibles.

Le portail intégrera des données spatiales sur la biodiversité, les écosystèmes, l'eau, l'agriculture, les aires protégées, les aires de conservation, les zones prioritaires pour la qualité de l'air, les zones ornithologiques importantes et d'autres données environnementales pour identifier et cartographier les zones écologiquement sensibles au niveau national. Les utilisateurs du portail pourront visualiser et interroger les données sous forme de carte.

La phase 1 du projet, qui s’achèvera à la fin du mois de mars, permettra aux utilisateurs d’accéder à toute une gamme de jeux de données spatiales environnementales via un portail au lieu de plusieurs portails. L'accès aux données sera plus facile qu'auparavant. Les utilisateurs seront en mesure d'identifier les zones sensibles sur le plan environnemental, les zones à fort potentiel environnemental et d'obtenir des informations décrivant ces zones plus en détail.

La phase 2 du projet, qui doit être achevée au cours de l'exercice financier 2015 / 2016, permettra aux utilisateurs de générer des rapports de sensibilité environnementale pour n'importe quelle région de l'Afrique du Sud…. La phase 2 intégrera également le portail avec le système de délivrance de permis intégré et coordonné (qui traite notamment des autorisations environnementales en vertu du Règlement sur l’impact sur l’environnement).

La phase 3, qui débutera dans 2016 / 2017, étendra encore le portail pour inclure des jeux de données marines et côtières qui ne sont actuellement pas disponibles.

Jalons: Ouvrez le portail pour un accès public; Autoriser les utilisateurs, y compris le public, à créer des rapports d'examen environnemental préalable conformément au règlement 2014 EIA; Intégrer le portail au système intégré de délivrance de permis; Ajouter des ensembles de données marines et côtières sur le portail et les rendre accessibles au public

Institution responsable: Département des affaires environnementales

Institutions d'appui: Agence nationale de l'information et de la technologie, groupe de travail Mintech 7

Date de début: April 2015.

Date de fin: Mars 2017

Contexte et objectifs

La gouvernance et la réglementation environnementales relèvent de la compétence constitutionnelle nationale et provinciale, tandis que les autorités locales ont également des mandats constitutionnels en matière d’environnement.[Note177: Liste 4A et 4B, Constitution de la République d’Afrique du Sud. ] La réglementation environnementale comporte de nombreux systèmes de réglementation distincts pour l'évaluation de l'impact sur l'environnement, la qualité de l'air, les déchets, l'eau, les mines, les zones côtières et les zones protégées, entre autres.[Note178: Voir aussi la loi nationale sur l'eau, 1996; la loi sur les aires protégées nationales, 2003; la Loi sur la qualité de l'air, 2004; la loi nationale sur les déchets, 2008; la loi sur la gestion intégrée des zones côtières, 2014; et la loi sur l'aménagement du territoire et l'aménagement du territoire, 2015. ] Il existe donc des ensembles de données environnementales au sein et entre différents ministères, ce qui crée un besoin pour un portail intégré fournissant des informations environnementales agrégées sur tous les secteurs.

Engagement 4 s'attaque à ce problème en poursuivant le développement d'un portail intégré et accessible au public d'informations sur la gestion de l'environnement. Cet engagement est le prolongement de celui contenu dans les premier et deuxième plans d'action axés sur la création du portail d'information sur la gestion intégrée de l'environnement.[Note179: Mécanisme d’établissement de rapports indépendant (IRM), Rapport de suivi sur l’Afrique du Sud 2013 - 2014 (Open Government Partnership) 35. ] Au moment de la formulation de l’engagement dans 2015, une page Web sur les systèmes d’information géographique pour la gestion de l’environnement existait déjà.[Note180: 'Welcome to Environmental GIS', Department of Environmental Affairs, https://egis.environment.gov.za. ] Comme indiqué dans le deuxième rapport d'activité de l'IRM, ce portail est en ligne et permet d'accéder à des ensembles de données ventilés sur les aires protégées, la couverture terrestre, les océans et les côtes, les projets d'énergie renouvelable et les cadres de gestion de l'environnement. Cependant, le portail, évalué à la fin du deuxième plan d'action, restait un référentiel en ligne d'informations environnementales désagrégées.

Les activités liées à cet engagement comprennent le développement ultérieur de fonctionnalités systémiques du portail existant, telles que l’ouverture du portail à un accès public et la possibilité pour les utilisateurs de créer des rapports de filtrage. Ils intègrent également des informations améliorées sur le portail en ajoutant des jeux de données marines et côtières, ainsi qu’en intégrant le portail avec un portail préexistant sur les développements commerciaux. Les activités varient entre une spécificité moyenne et une spécificité élevée, car si le langage d'engagement décrit des activités objectivement vérifiables, tous les produits livrables ne sont pas clairs, tels que les détails des rapports de filtrage. L’engagement est pertinent par rapport aux valeurs du PGO d’accès à l’information et à la technologie et à l’innovation pour la transparence et la responsabilité, car il implique à la fois le développement d’un système de divulgation publique des données, la divulgation de données ouvertes et les exigences technologiques soutenir cela.

Une fois opérationnel, le portail mis à jour fournira une cartographie au niveau national des zones écologiquement sensibles et permettra aux utilisateurs de visualiser et d’interroger les données sous forme de carte. Cela permettra également aux utilisateurs de la société civile d'ajouter leurs jeux de données, mais s'accompagnera d'une obligation de tenir les informations à jour régulièrement.[Note181: Mme Marlanie Moodley, Directrice EGIM, Département des affaires environnementales, entretien avec un chercheur IRM, 22 September 2017.]

L'impact potentiel de cet engagement est modéré en raison de l'intégration de séries de données disparates sur les informations environnementales (dont certaines sont déjà librement accessibles) et de la fourniture d'informations complètes et opportunes sur la sensibilité environnementale de zones particulières. Cela pourrait également réduire les disparités d'interprétation entre les exigences réglementaires requises pour les développements dans des domaines particuliers résultant d'un système décentralisé de permis environnementaux. Cependant, en ne prévoyant pas l'intégration de systèmes plus larges de cartographie de la sensibilité environnementale des secteurs public et privé, l'engagement reste limité en termes d'échelle et de portée.

Aboutissement

Cet engagement est en grande partie complété. Jusqu'à présent, certaines informations sur le portail existant sont désormais disponibles pour téléchargement au format SIG. Certains jeux de données sont à jour, par exemple, la base de données sur les aires protégées et de conservation comprend une publication de données pour le premier trimestre de 2017.

Bien que des progrès substantiels aient été accomplis sur presque toutes les étapes de cet engagement, leur réalisation a été retardée. Comme l'explique Mme Marlanie Moodley, directrice du Département des affaires environnementales à EGIM, des progrès substantiels ont été accomplis dans la mise en œuvre des deux premières phases du portail d'information sur la gestion intégrée de l'environnement (intégration des jeux de données gouvernementaux et des rapports de filtrage des utilisateurs). pas encore en direct en raison de problèmes techniques en suspens.[Note182: Mme Marlanie Moodley, Directrice EGIM, Département des affaires environnementales, entretien avec un chercheur IRM, 22 September 2017.] Les ensembles de données marines et côtières (nombre 192) n'ont pas encore été intégrés dans le portail intégré d'informations sur la gestion de l'environnement, mais le département Océan et côtes au sein de la DEA est prêt à utiliser le portail et une équipe de projet de la DEA travaille actuellement sur cette tâche. .[Note183: Mme Marlanie Moodley, Directrice EGIM, Département des affaires environnementales, entretien avec un chercheur IRM, 22 September 2017.] La date d'ouverture du portail mis à jour et intégré à l'accès public (permettant une recherche intégrée à partir d'une seule interface SIG) n'a pas encore été fixée. Cela devrait se dérouler d’ici la mi-janvier, ce qui signifie que l’engagement est sur le point d’être achevé d’ici à la deuxième année de mise en œuvre.[Note184: Mme Marlanie Moodley, Directrice EGIM, Département des affaires environnementales, entretien avec un chercheur IRM, 22 September 2017.]

Un autre problème qui a influé sur le calendrier a été l'incapacité de sécuriser l'adhésion du Département des ressources minérales (DMR) à l'utilisation du portail d'information sur la gestion intégrée de l'environnement. Cela sape potentiellement les objectifs du nouveau système. Étant donné que le Département des ressources minérales (DMR) est l'autorité compétente pour les applications environnementales liées à l'exploitation minière, la DEA ne peut obliger le DMR à spécifier l'utilisation des rapports de filtrage de ce portail. Mme Marlanie Moodley, directrice d'EGIM à la DEA, a déclaré que le DMR utilise un système d'information différent et n'a pas encore été convaincu des avantages de la nouvelle initiative.[Note185: Mme Marlanie Moodley, Directrice EGIM, Département des affaires environnementales, entretien avec un chercheur IRM, 22 September 2017.]

L'intégration entre le portail d'information sur la gestion environnementale intégrée et le système de délivrance de permis intégré s'avère plus difficile que prévu et avance lentement. Malgré les revers, on s’attend à ce que cette phase du projet soit également achevée à la deuxième année de mise en œuvre.[Note186: Mme Marlanie Moodley, Directrice EGIM, Département des affaires environnementales, entretien avec un chercheur IRM, 22 September 2017.]

Premiers résultats

Le portail d'information sur la gestion intégrée de l'environnement mis à jour et les nouvelles fonctionnalités sont en cours de développement et n'ont pas encore été mis en ligne. Interrogé sur le nouveau système, un praticien de l'évaluation environnementale et une société civile de l'environnement organisation eu aucune conscience de son existence.[Note187: Reece Alberts, Centre pour la gestion de l'environnement, Université du Nord-Ouest, communication par courrier électronique avec un chercheur de l'IRM, 28 August 2017; Melissa Fourie, directrice exécutive, Centre for Environmental Rights, communication WhatsApp avec le chercheur IRM, 25 August 2017. ]

L'absence de sécurisation de l'utilisation du département des ressources minérales (DMR) et de la prise en charge du nouveau portail ne laisse pas augurer de l'impact transformateur de l'engagement, car l'autorisation du DMR pour l'exploitation minière dans des zones sensibles a suscité beaucoup de controverse et a fait l'objet de nombreuses discussions. demandes de révision judiciaire.[Note188: 'Mabola Protected Environment', Centre pour les droits environnementaux, https://cer.org.za/programmes/mining/litigation/mabola-protected-environment.]

Prochaines étapes

L'engagement devrait être mis en œuvre dans la période restante du plan d'action. Comme cet engagement a déjà été reporté deux fois et qu'il est presque terminé, il n'est pas recommandé de le faire dans le prochain plan d'action.

Résumé du statut de fin de session IRM

4. Portail d'information intégré sur la gestion de l'environnement

Texte d'engagement:

Développement d'un portail qui fournira un accès public à l'information sur les environnements sensibles.

Le portail intégrera des données spatiales sur la biodiversité, les écosystèmes, l'eau, l'agriculture, les aires protégées, les aires de conservation, les zones prioritaires pour la qualité de l'air, les zones ornithologiques importantes et d'autres données environnementales pour identifier et cartographier les zones écologiquement sensibles au niveau national. Les utilisateurs du portail pourront visualiser et interroger les données sous forme de carte.

La phase 1 du projet, qui s’achèvera à la fin du mois de mars, permettra aux utilisateurs d’accéder à toute une gamme de jeux de données spatiales environnementales via un portail au lieu de plusieurs portails. L'accès aux données sera plus facile qu'auparavant. Les utilisateurs seront en mesure d'identifier les zones sensibles sur le plan environnemental, les zones à fort potentiel environnemental et d'obtenir des informations décrivant ces zones plus en détail.

La phase 2 du projet, qui doit être achevée au cours de l'exercice financier 2015 / 2016, permettra aux utilisateurs de générer des rapports de sensibilité environnementale pour n'importe quelle région de l'Afrique du Sud…. La phase 2 intégrera également le portail avec le système de délivrance de permis intégré et coordonné (qui traite notamment des autorisations environnementales en vertu du Règlement sur l’impact sur l’environnement).

La phase 3, qui débutera dans 2016 / 2017, étendra encore le portail pour inclure des jeux de données marines et côtières qui ne sont actuellement pas disponibles.

Jalons: Ouvrez le portail pour un accès public; Autoriser les utilisateurs, y compris le public, à créer des rapports d'examen environnemental préalable conformément au règlement 2014 EIA; Intégrer le portail au système intégré de délivrance de permis; Ajoutez des ensembles de données marines et côtières sur le portail et mettez-les à la disposition du public.

Institution responsable: Département des affaires environnementales

Institutions de soutien: Agence nationale de l'information et de la technologie, groupe de travail Mintech 7

Date de début: 2015er avril

Date de fin: Mars 2017

But de l'engagement

Cet engagement, repris des premier et deuxième plans d'action, visait à mettre en place un portail d'information sur la gestion intégrée de l'environnement afin de résoudre le problème des jeux de données sur l'environnement désagrégés au sein des ministères et entre ceux-ci. Certains de ces jeux de données sont accessibles au public sur une page Web des systèmes d’information géographique de gestion environnementale,53 le nouveau portail a été conçu pour être un référentiel en ligne de données désagrégées (telles que sur les zones protégées, la couverture terrestre, les océans et les côtes, les projets d'énergie renouvelable et les cadres de gestion de l'environnement).54

Statut

À mi-parcours: Substantiel

À mi-parcours, le Département des affaires environnementales a accompli des progrès substantiels dans la mise en œuvre des deux premières phases du portail d’information sur la gestion intégrée de l’environnement en intégrant des ensembles de données gouvernementales et en élaborant des rapports de filtrage par les utilisateurs. Une équipe de projet au sein de la DEA a également commencé à intégrer des ensembles de données marines et côtières dans le nouveau portail. Des problèmes techniques non résolus (par exemple, assurer les fonctions du portail avec le système intégré de délivrance de permis) l'empêchaient de devenir opérationnel au moment de la révision à mi-parcours, bien que la DEA ait prévu de fixer une date de lancement pour 2018 à la mi-janvier.55

Fin du mandat: Substantiel

À la fin de son mandat, la DEA n'avait pas encore lancé le portail d'information sur la gestion intégrée de l'environnement. Tous les jalons liés à cet engagement ont donc conservé le même statut que l'examen à mi-parcours. La page Web des systèmes d’information géographique de gestion de l’environnement, accessible au public, reste active avec des ensembles de données mis à jour.

Bien que non initialement conceptualisé dans le cadre de l'engagement 4, la DEA a concentré ses efforts sur le développement d'un outil de dépistage national.56 L'outil de filtrage, lancé en juillet, 2018, est une application Web basée sur la géographie qui s'appuie sur les jeux de données 180 pour permettre au gouvernement, à la société civile et au public de déterminer si une zone est écologiquement sensible.57 Cela permet notamment aux promoteurs ayant l’intention de présenter une demande d’autorisation environnementale au sens du Règlement sur l’évaluation de l’impact sur l’environnement de 2014 de présélectionner leur site proposé, jusqu’au niveau de chaque parc municipal.58 En vertu du règlement 16 (1) (v) du Règlement, un rapport de pré-filtrage généré par l'outil de filtrage doit accompagner toute demande d'autorisation environnementale.59

La DEA a développé un webinaire pour décrire les fonctionnalités de l'outil de filtrage en collaboration avec l'International Association for Impact Assessment.60 Un nombre total de personnes 262 ont assisté à l'événement en direct d'une heure 2.5.61 Un enregistrement du webinaire est disponible sur le site de l'outil de dépistage national.

La DEA participe également au projet de métadonnées d’information sur l’environnement en Afrique du Sud (SANEIM). Le projet SANEIM a pour objectif de développer, d’alimenter et de mettre à jour un catalogue complet, à jour et précis de métadonnées sur des informations importantes relatives à l’environnement. Le projet est entrepris avec le réseau d'observation de l'environnement sud-africain (SAEON) et le département du développement rural et de la réforme agraire.62

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Bien que les travaux sur un portail d’information intégré sur la gestion de l’environnement se soient poursuivis tout au long du cycle du troisième plan d’action, il n’ya eu aucun changement important en matière d’accès à l’information, car les ensembles de données à la fin de la période étaient disponibles dans le même format et sur le même portail. étaient au début du cycle du plan d'action.

Strictement parlant, l'outil de filtrage n'est pas pertinent pour l'engagement 4. Il s'agit néanmoins d'un progrès majeur dans l'accès à l'information environnementale puisqu'il regroupe des informations sur la sensibilité environnementale dans une interface unique alignée sur les exigences réglementaires. Auparavant, les candidats du secteur privé devaient passer au crible dans de nombreux jeux de données et le gouvernement ne disposait d'aucun outil objectif permettant de tester les allégations de sensibilité environnementale sans passer au travers des jeux de données eux-mêmes ni effectuer de visite sur site. Les acteurs de la société civile et du gouvernement ont tous deux accueilli favorablement l'outil de filtrage en tant que changement positif dans la qualité de la prise de décision environnementale. Par exemple, dans un courrier électronique adressé à la DEA et commentant une session d'information sur l'outil de filtrage, Mme Nicky McLeod, agente de contrôle de grade A au ministère de l'Agriculture et du Développement rural du Gauteng et praticienne de l'évaluation environnementale,63 et Marc Leroy, également agent de contrôle de grade A au ministère de l'Agriculture et du Développement rural du Gauteng,64 exprimé sa satisfaction à l’égard du développement de l’outil de dépistage à ce jour. Il reste à déterminer si les parties prenantes préfèrent l'outil de filtrage au portail d'information sur la gestion intégrée et si cet outil de filtrage est destiné à remplacer ce dernier.

Reportés?

Au moment de la rédaction du présent rapport (septembre 2018), l’Afrique du Sud n’avait pas fini d’élaborer son prochain plan d’action. Étant donné que cet engagement a déjà été reporté deux fois et qu'il est presque achevé et que l'outil de dépistage a été lancé, le chercheur de l'IRM ne recommande pas de le reporter au prochain plan d'action.

54 Mécanisme indépendant de signalement (IRM): Rapport d’avancement de l’Afrique du Sud 2016 - 2018, 46, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/South-Africa_MidTerm-Report_2016-2018.pdf.

55 Ibid 47.

56 Mme Marlanie Moodley, directrice EGIM, département des affaires environnementales, entretien téléphonique avec un chercheur IRM, 29 October 2018.

58 Mme Marlanie Moodley, directrice EGIM, département des affaires environnementales, entretien téléphonique avec un chercheur IRM, 29 October 2018.

59 Département des affaires environnementales 'Bienvenue à l'outil de filtrage national', https://screening.environment.gov.za/screeningtool/index.html#/pages/welcome

60 Mme Marlanie Moodley, directrice EGIM, département des affaires environnementales, entretien téléphonique avec un chercheur IRM, 29 October 2018.

61 Deon Marais et al «Présentation du Webinaire Analytics: démonstration de l'outil national de filtrage environnemental en Afrique du Sud», 21 August 2018, Johannesburg.

62 Mme Marlanie Moodley, Directrice EGIM, Département des affaires environnementales, communication par courrier électronique avec un chercheur IRM, 30 October 2018.

63 Nicky McCleod, praticienne de l'évaluation de l'impact sur l'environnement, a adressé un courrier électronique à Mme Dee Fischer et à Mme Marlanie Moodley à propos de 26 July 2018 et mis à la disposition du chercheur de l'IRM.

64 Marc Leroy, responsable de l'environnement, Contrôle de l'environnement de catégorie A, ministère de l'Agriculture et du Développement rural du Gauteng, adresse électronique à Mme Marlanie Moodley du 21 August 2018 et mise à la disposition du chercheur de l'IRM.


Engagements

  1. Surveillance citoyenne

    ZA0016, 2016, Renforcement des capacités

  2. Budget ouvert

    ZA0017, 2016, Renforcement des capacités

  3. Programme de retour aux sources

    ZA0018, 2016, Institutions anti-corruption

  4. Portail d'information sur la gestion de l'environnement

    ZA0019, 2016, gouvernement électronique

  5. Institutionnalisation des bureaux de conseil communautaires dans le cadre du réseau de justice élargie

    ZA0020, 2016, Renforcement des capacités

  6. Département de la fonction publique et de l'administration

    ZA0021, 2016, Open Data

  7. Campagne de sensibilisation OGP

    ZA0022, 2016, gouvernement électronique

  8. Mettre en œuvre les principes de haut niveau G20 sur la transparence de la propriété effective 2. Mettre en place un registre des personnes morales et des arrangements

    ZA0023, 2016, propriété effective

  9. Élaborer et mettre en œuvre un cadre de gestion de la reddition de comptes et des conséquences pour les fonctionnaires

    ZA0009, 2013, Conflits d’intérêts

  10. Forums d'amélioration de la prestation de services (SDIF)

    ZA0010, 2013, gouvernement électronique

  11. Participation dominante des citoyens dans le secteur public

    ZA0011, 2013, Renforcement des capacités

  12. Développer un portail intégré et accessible au public d'informations sur la gestion de l'environnement

    ZA0012, 2013, Environnement et climat

  13. Développement d'un outil en ligne de crowdsourcing permettant au public de soumettre des données sur les aires protégées et les aires de conservation.

    ZA0013, 2013, Environnement et climat

  14. Connectivité des écoles

    ZA0014, 2013, Éducation

  15. Mettre en place une campagne sur les droits et responsabilités «Connais ton service»

    ZA0015, 2013, Renforcement des capacités

  16. Cadre de gestion de la responsabilité / des conséquences

    ZA0001, 2012, Conflits d’intérêts

  17. Forums d'amélioration de la prestation de services

    ZA0002, 2012, Participation publique

  18. Connaissez vos droits et responsabilités en matière de service

    ZA0003, 2012, Renforcement des capacités

  19. Forum national anti-corruption et permanence téléphonique anti-corruption

    ZA0004, 2012, Renforcement des capacités

  20. Directives sur les sanctions liées à la corruption

    ZA0005, 2012, Renforcement des capacités

  21. Élaborer des lignes directrices sur la participation des citoyens

    ZA0006, 2012, Renforcement des capacités

  22. Accroître la participation de la société civile au processus budgétaire

    ZA0007, 2012, gouvernement électronique

  23. Étude de faisabilité du portail de gestion de l'environnement

    ZA0008, 2012, gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!