Ignorer la navigation
Corée du Sud

Encourager le secteur privé à utiliser les données publiques (KR0021)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action de la Corée du Sud pour 2014-2016

Cycle du plan d'action: 2014

Statut: inactif

Institutions

Institution principale: NA

Institution (s) de soutien: NA

Domaines politiques

Accès à l'information, Open Data, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Corée du Sud Rapport de fin de session 2014-2016, Rapport d'étape sur la Corée du Sud 2014-2015 (coréen) - Version des commentaires publics

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Lors du deuxième Conseil stratégique sur les données ouvertes tenu en avril, 2014 et composé d'entreprises, d'experts civils, etc., le «Plan d'exécution pour la fourniture et la promotion de données publiques» a été adopté. Selon le plan, les types 504 de données publiques clés (identifiés par l’évaluation des agences et les réactions du public, notamment par le biais des organes consultatifs / consultatifs et des communautés d’utilisateurs dont disposent la plupart des organisations gouvernementales centrales et locales, avec des exemples tels que Open Data Partnership du gouvernement provincial de Gyeonggi et la communauté des utilisateurs de données ouvertes du ministère de l’Éducation), qui devraient avoir des exigences élevées et un impact relativement plus important sur la société, seront sélectionnés et divulgués en premier. De plus, un organe consultatif public-privé réunissant les entreprises qui utilisent des données publiques pour leurs activités sera mis en place afin de recueillir les réactions du secteur privé et de refléter leurs points de vue sur les politiques de partage des données.
À cet égard, le «Grand Forum ouvert sur les données publiques» s'est tenu en mai, 2014, en compagnie d’experts 400 appartenant aux secteurs privé et public. Lors du forum, un groupe de travail sur le partage de données privé-public pour chacun des domaines stratégiques 16 sera officiellement lancé. Les équipes du groupe de travail 16 devraient jouer le rôle de canaux de communication entre le gouvernement et la société civile. Les équipes du groupe de travail sont dirigées par les responsables des données ouvertes des agences gouvernementales concernées, chargées de diffuser les données ouvertes et d'encourager les entreprises qui utilisent ces données en collaboration avec le «groupe Open Data Ecosystem». Les équipes du groupe de travail sont coordonnées par le MOSPA. le ministère responsable des données ouvertes, et ils sont censés organiser des réunions périodiques (par exemple, tous les deux mois) et des conférences (au moins une fois par an) afin d'analyser les données demandées au secteur privé et de prendre en compte les opinions du secteur privé.
En outre, le gouvernement coréen continuera à développer les meilleures pratiques d'utilisation des données publiques auprès d'entreprises privées telles que Naver (Naver Map), Daum (Daum Maps), SK Planet (caméras de surveillance, informations sur les transports publics, etc.). ), et Solideo Systems (informations sur le bâtiment) dans l’espoir que de plus en plus d’entreprises utiliseront des données publiques pour leurs activités.

Résumé du statut de fin de session IRM

III. Gestion efficace des ressources publiques

Engagement 3e. Encourager le secteur privé à utiliser les données publiques

Texte d'engagement:

Le «Plan de base pour la promotion de la fourniture et de la promotion des données publiques (2013 - 2017)» (Plan directeur de la politique des données ouvertes) est le plan politique clé pour la réalisation de l'engagement du PGO et constitue un élément important de la politique gouvernementale 3.0 de la Corée.

Les principales composantes du plan directeur Open Data sont l’ouverture des données publiques et la création d’un écosystème de données ouvertes. En ce qui concerne l’ouverture des données publiques, il est prévu de divulguer le nombre total de types de données 12,654 afin d’obtenir le taux d'ouverture de 60%, une augmentation significative par rapport à 2013, qui n'a enregistré que les types de données divulgués et le taux d'ouverture de 3,395 %. Les jalons pertinents pour l'ouverture de données publiques sont également définis avec les types de données 16.1 et le taux d'ouverture de 7,653% pour les types 36.3, 2014 et le taux d'ouverture de 10,016% pour les types 47.7 et 2015 et le taux d'ouverture de 12,654%. pour 60. En ce qui concerne l'écosystème de données ouvertes, le cadre de fourniture de données ouvertes à guichet unique doit être déployé via un portail de données ouvertes. En outre, un cadre de soutien à l'écosystème de données ouvertes, à la fois gouvernemental et public-privé, doit être mis en œuvre.

La principale agence de mise en œuvre est le MOSPA, et le principal ministère responsable des données ouvertes, ainsi qu'une agence de soutien, est la National Information Society Agency (NIA), qui gère également le portail national de données ouvertes (data.go.kr)….

Lors du deuxième Conseil stratégique sur les données ouvertes tenu en avril, 2014 et composé d'entreprises, d'experts civils, etc., le «Plan d'exécution pour la fourniture et la promotion de données publiques» a été adopté. Selon le plan, les types 504 de données publiques clés (identifiés par l’évaluation des agences et les réactions du public, notamment par le biais des organes consultatifs / consultatifs et des communautés d’utilisateurs dont disposent la plupart des organisations gouvernementales centrales et locales, avec des exemples tels que Open Data Partnership du gouvernement provincial de Gyeonggi et la communauté des utilisateurs de données ouvertes du ministère de l’Éducation), qui devraient avoir des exigences élevées et un impact relativement plus important sur la société, seront sélectionnés et divulgués en premier. De plus, un organe consultatif public-privé réunissant les entreprises qui utilisent des données publiques pour leurs activités sera mis en place afin de recueillir les réactions du secteur privé et de refléter leurs points de vue sur les politiques de partage des données.

 À cet égard, le «Grand Forum ouvert sur les données publiques» s'est tenu en mai, 2014, en compagnie d’experts 40 appartenant aux secteurs privé et public. Lors du forum, un groupe de travail sur le partage de données privé-public pour chacun des domaines stratégiques 16 sera officiellement lancé. Les équipes du groupe de travail 16 devraient jouer le rôle de canaux de communication entre le gouvernement et la société civile. Les équipes du groupe de travail sont dirigées par les responsables des données ouvertes des agences gouvernementales concernées, chargées de diffuser les données ouvertes et d'encourager les entreprises qui utilisent ces données en collaboration avec le «groupe Open Data Ecosystem». Les équipes du groupe de travail sont coordonnées par le MOSPA. le ministère responsable des données ouvertes, et ils sont censés organiser des réunions périodiques (par exemple, tous les deux mois) et des conférences (au moins une fois par an) afin d'analyser les données demandées au secteur privé et de prendre en compte les opinions du secteur privé.

En outre, le gouvernement coréen continuera à développer les meilleures pratiques d'utilisation des données publiques auprès d'entreprises privées telles que Naver (Naver Map), Daum (Daum Maps), SK Planet (caméras de surveillance, informations sur les transports publics, etc.). ), et Solideo Systems (informations sur le bâtiment) dans l’espoir que de plus en plus d’entreprises utiliseront des données publiques pour leurs activités.

Note éditoriale: Quatre étapes ont été déduites de cet engagement. Le texte de l'engagement a été abrégé pour faciliter la lecture. Veuillez vous reporter au plan d'action pour obtenir le texte intégral de l'engagement.

1. Divulguer 12,654 2016 types de données d'ici 60, atteignant un «taux d'ouverture» de XNUMX%, avec des jalons annuels jusque-là, réalisant un «écosystème de données ouvertes» et un «cadre de données ouvertes».

2. Divulguer les types de données publiques 504 identifiées par le biais d'un organe consultatif public-privé et les réactions du public, puis hiérarchiser en priorité les informations à forte demande et à fort impact. 

3. Seize équipes de groupes de travail serviront de canaux de communication entre le gouvernement et la société civile, en organisant des réunions et des conférences régulières pour évaluer l’opinion du secteur public sur les informations à divulguer.

4. Étendre les meilleures pratiques d’utilisation des données publiques dans les entreprises à capital fermé.

 

Institution responsable: Ministère de l'intérieur

Institution (s) de soutien: Comité stratégique sur les données ouvertes

But de l'engagement:

Cet engagement s'inscrivait directement dans la vision gouvernementale antérieure du gouvernement, 3.0, introduite pour la première fois en juin 2013 et codifiée en loi en octobre 2013 par le biais de la loi sur les données ouvertes. Elle visait à améliorer l'accès à l'information, la participation citoyenne et la responsabilité publique. Au moment de l'adoption de l'engagement, le gouvernement progressait déjà considérablement dans la modification des pratiques de divulgation afin de privilégier les principes de transparence par rapport au secret. Plus précisément, l'engagement vise à:

  1. Divulguer 12,654 2016 types de données d'ici 60, atteignant un «taux d'ouverture» de XNUMX%, avec des jalons annuels jusque-là, réalisant un «écosystème de données ouvertes» et un «cadre de données ouvertes».
  2. Divulguer les types de données publiques 504 identifiées par le biais d'un organe consultatif public privé et les réactions du public, puis hiérarchiser en priorité les informations à forte demande et à fort impact.
  3. Seize équipes de groupes de travail serviront de canaux de communication entre le gouvernement et la société civile, en organisant des réunions et des conférences régulières pour évaluer l’opinion du secteur public sur laquelle des informations devraient être divulguées.
  4. Étendre les meilleures pratiques d’utilisation des données publiques dans les entreprises à capital fermé.

À moyen terme: substantiel

Depuis la fin de 2013, MOI implémentait le gouvernement 3.0 par le biais de la publication des jeux de données en nombres de plus en plus importants chaque année, comme spécifié dans cet engagement. Il a également organisé des forums et des discussions avec le secteur privé et les organisations de la société civile, en mettant l'accent sur la localisation d'informations susceptibles d'être utiles au secteur des affaires et à la technologie, comme le Grand Forum sur les données ouvertes. Milestone 3.e.1 pour la publication des jeux de données 12,654 par 2016 est terminée; Selon le point de contact OGP à la fin du mois de novembre, 2015, un total de jeux de données 15,894 avait été publié.[Remarque 46: correspondance par courrier électronique avec le point de contact MOI, décembre 12-16, 2015.]

Milestone (3.e.2) était également complet. Dans 2014, le gouvernement a publié 504 sur ce qu’il appelle des «ensembles de données clés», qu’il qualifie de «types de données» dans le plan d’action. Selon le point de contact du gouvernement, des agences individuelles, lors de «consultations avec le secteur privé», ont déterminé 504 «jeux de données clés».[Note 47: Ministère de l'intérieur, correspondance par courrier électronique, 7 December 2015.] Cependant, l'auto-évaluation et la correspondance de suivi ne permettaient pas de déterminer l'ampleur et l'ampleur des "consultations" avec les groupes de parties prenantes 16 sur l'identification des priorités en matière de données, conformément à l'engagement pris. En raison des informations limitées fournies, il a été difficile de déterminer comment les parties prenantes ont été sélectionnées, comment les priorités en matière de données ont été identifiées ou si les consultations ont été ouvertes au public.

La troisième étape (3.e.3) a été vérifiée comme étant terminée. Les seize équipes du groupe de travail, lancées en mai 2014 lors du grand forum Open Data Korea, étaient dirigées par les ministères et organismes compétents dans les domaines de la météo, des transports, de la terre, de l'alimentation et des médicaments, de l'agriculture et de l'élevage, de la culture et du tourisme, des catastrophes et de la sécurité, santé et bien-être, marchés publics, brevets, droit maritime et pêche, droit et justice, science et technologie, travail et emploi, environnement et TIC.[Note 48: Open Government Partnership. «Rapport d’avancement de la GIR 2014-2015 en Corée du Sud», p. 35-39.]

La quatrième étape (3.e.4) a permis d’élargir les meilleures pratiques en matière d’utilisation privée des données publiques. Le gouvernement a mis en ligne un site Web présentant des exemples des meilleures pratiques du secteur privé en matière d’administration de la construction,[Note 49: http://open.eais.go.kr/] et sur les meilleures pratiques en matière de données fiscales.[Note 50: http://www.openfiscaldata.go.kr/.]Cela s'ajoute au portail Open Data, data.go.kr, qui contient trente-neuf exemples de meilleures pratiques attestant des progrès accomplis. Le site Web répertorie un certain nombre d'améliorations apportées à la santé, à la technologie et à l'environnement, qui montrent que les données ouvertes sont utilisées efficacement.[Note 51: Ministère de l'intérieur, correspondance par courrier électronique, 7 December 2015.]

Fin du mandat: Terminé

L’achèvement à la fin du mandat s’appuie sur les progrès importants qui ont conduit au rapport à mi-parcours. L’engagement est en grande partie achevé, en dépit de certaines lacunes dans le processus et de la transparence des informations fournies qui n’entraient pas dans le champ de l’engagement.

3.e.1 Augmenter le nombre de divulgations de données avec 2016 (Achevée)
Le gouvernement a dépassé ses objectifs et a touché les jeux de données 16,000 ouverts par 2016, comme en témoignent les métriques enregistrées sur le site Web data.go.kr qui affichent des mises à jour en direct et indiquent que les jeux de données 15,894 ont été publiés en novembre 2015.
[Remarque 52: correspondance par courrier électronique avec le point de contact OGP, décembre 12-16, 2015. Le chercheur a également noté le nombre de publications régulièrement mises à jour sur le site Web data.go.kr. ] (À l'origine, le gouvernement s'était engagé à publier des ensembles de données 12,654, ou un «taux de divulgation» en pourcentage 60 de 2016).[Remarque 53: ce nombre est rapporté en direct sur le site Web data.go.kr. Il est lié aux mises à jour effectives publiées dans la base de données, qui est également accessible et transparente juste en dessous du numéro.] Conformément au rapport d’auto-évaluation 2016, le gouvernement a publié des données par catégorie, en se concentrant d’abord sur les types de 11 ayant «une demande industrielle et un impact socio-économique importants».[Note 54: Ministère de l’Intérieur, République de Corée, Open Government Partnership Rapport d'auto-évaluation, septembre 2016, p.44 https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/South-Korea_End-of-Term_Self-Assessment_Report_2014-2016.pdf] Exemples inclus informations sur le bâtiment, licences et permis délivrés par les gouvernements locaux, et mises à jour en temps réel sur le service d'eau. Selon le rapport du gouvernement, d'autres types de données 22, notamment la gestion des catastrophes nationales, les espaces nationaux et les transactions immobilières, n'avaient pas encore été divulgués mais devaient être diffusés au format 2016.[Note 55: Ibid.] La mise en œuvre de cette étape a dépassé ses objectifs et est terminée.

Certaines OSC s'inquiétaient de ce qu'elles pensaient être une publication excessive de jeux de données locaux sans les fusionner systématiquement dans des jeux de données nationaux plus représentatifs. Cela signifie qu'il peut y avoir un nombre relativement petit d'ensembles de données nationaux par rapport au nombre engagé d'ensembles de données uniques 16,000.[Note 56: correspondance par courrier électronique avec Kyung-sin Park, directeur d'Open Net Korea et professeur de droit à l'université de Corée, octobre 25, 2016.] Lors du forum des parties prenantes, certaines OSC ont exprimé leur inquiétude concernant la plus grande quantité d'ensembles de données locaux par opposition à nationaux publiés, car les ensembles de données locaux sont considérés comme manquant de l'étendue et de la portée des données collectées au niveau national.[Remarque 57: forums de parties prenantes IRM, septembre 2015.]  Le Kyung-sin Park de l'université de Corée a également fait part de son inquiétude face au fait que des ensembles de données locaux encombrent la plateforme, ce qui rend difficile la localisation de jeux de données agrégés utiles à partir de nombreux ensembles locaux ou redondants. 

Les étapes 3.e.2 et 3.e.3 étaient terminées à mi-parcours.[Note 58: Ministère de l'intérieur, République de Corée. “정부 파트너십 자체 평가 보고서," (Traduction: Open Government Partnership Rapport d’auto-évaluation), juin 2016, p. 25-28. Le chercheur a contre-vérifié les déclarations contenues dans ce rapport en consultant les données du site Web data.go.kr et en effectuant des recherches dans des champs aléatoires tels que les pistes cyclables et les services de soins de santé.]

 3.e.4 Meilleures pratiques pour Expand (Achevée)
 Dans son rapport 2016 de juin, le MOI a énuméré de nombreux exemples d'applications mobiles utilisant les jeux de données et développées soit par le gouvernement, soit par des entreprises privées. L’application de trafic Korea Expressway, qui fournit des informations en direct sur le trafic qui ont atteint les téléchargements 5,000,000 au cours de la période de mise en œuvre, en est un exemple frappant et a été achetée par la société de logiciels Kakao.
[Note 59: Ministère de l'intérieur. “Open Government Partnership Rapport d'auto-évaluation, June 2016 (coréen).] Une autre application, développée par le ministère de la Sécurité des aliments et des médicaments, a permis aux utilisateurs de vérifier les ingrédients des produits cosmétiques à des fins de sécurité et de s'assurer que c'était le type idéal pour leur peau. Enfin, l'application Everybody's Parking Lot, qui propose une base de données sur les terrains de stationnement à Séoul avec des téléchargements 140,000, est en cours d'élargissement à l'échelle nationale.[Note 60: Ibid.] Outre les projets achevés à la mi-parcours, ces exemples supplémentaires et convaincants de services de données des administrations publiques utilisés dans le secteur privé rendent cette étape «achevée».

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Participation civique: n'a pas changé

Au point de départ de la mise en œuvre, la grande échelle des efforts étaient déjà en cours pour améliorer l'accès aux données ouvertes avec l'adoption de la loi sur les données ouvertes d'octobre 2013, et les parties prenantes attendaient beaucoup de sa mise en œuvre dans les années à venir.[Remarque: 61: premier et deuxième forums de parties prenantes IRM, octobre 2013 et septembre 2015.] Cet engagement visait principalement le volet «accès à l'information» du gouvernement ouvert; les parties prenantes ont convenu que les impacts pourraient être importants, malgré les préoccupations concernant l'utilisation occasionnelle de types de fichiers obscurs, tels que les types de fichiers Hanword (.hwp, utilisés par le traitement de texte sud-coréen Hanword), plutôt que les fichiers .docx ou similaires, plus accessibles à l'échelle mondiale. la norme. La possibilité de dégrader la qualité des versions était une source de préoccupation, car les conversions de fichiers de .hwp à .docx pourraient altérer le formatage et la lisibilité.

Une partie prenante, Jennifer Kang, membre du Open Data Strategy Council, a déclaré que ce défi continuait de limiter l'impact de cet engagement. Elle cite à titre d’exemple la catégorie de données «informations de planification urbaine» («계획 정보 »), où un fichier .CSV devrait être disponible, mais le site Web du gouvernement renvoie à un document PDF non lisible. Kang croit ceci et des exemples similaires[Remarque 62: exemples de fichiers .hwp non lisibles par une machine “복지부 » http://data.go.kr/dataset/3074575/fileData.do, et "복지부 »http://data.go.kr/dataset/3033511/fileData.do] illustrent que le format des données manque toujours de normalisation et indique de nombreuses instances des formats .HWP ou .PDF utilisés, plutôt que les formats .CSV ou Excel lisibles. Elle a également appelé à un système plus puissant de collecte des commentaires des utilisateurs, ce qui, selon elle, fait défaut sur le système Web actuel de MOI.[Note 63: Entretien avec Jennifer Kang, April 21, 2017.] Le rapport d'autoévaluation du gouvernement indique également que l'amélioration de la qualité des données et de la normalisation reste un défi permanent.[Note 64: Ministère de l’Intérieur, République de Corée, Open Government Partnership Rapport d'auto-évaluation, septembre 2016, p.46  https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/South-Korea_End-of-Term_Self-Assessment_Report_2014-2016.pdf] Le rapport indique que "la pénurie de données de qualité continue à entraver l'utilisation productive des données ouvertes publiques par le secteur privé" et identifie les prochaines étapes pour introduire un système de gestion de la qualité permettant d'améliorer la convivialité des données publiques à grande échelle, en créant des formats standard et en introduisant un outil automatisé pour évaluer la normalisation des données téléchargées sur Open Data Portal.[Note 65: Ibid.]  

En pratique, les changements ont été marginaux dans le domaine de l'accès à l'information. L’optimisme initial était élevé lorsque le gouvernement, appliquant la loi sur les données ouvertes de 2013, est passé de la politique de confidentialité par défaut à une plus grande transparence, avec davantage de jeux de données marqués pour publication sans nécessiter au préalable une demande de FOI,[Note 66: République de Corée. “Loi sur les données ouvertes de 2013.” Un exemplaire de cette législation est en possession du chercheur de l'IRM.] et ce point a été unanimement loué par les parties prenantes pendant la première et la première partie de la période de mise en œuvre du deuxième plan d'action.[Remarque: 67: premier et deuxième forums de parties prenantes IRM, octobre 2013 et septembre 2015.]  Hwang Sungsoo, professeur associé en administration publique à l'Université de Yeungnam, a estimé que les données ouvertes avaient enregistré des «progrès significatifs» tout au long de la période de mise en œuvre du plan d'action, bien qu'il ait admis que les progrès étaient plus lents que prévu. Les organisations de la société civile ont constaté des améliorations dans la publication d’ensembles de données hautement prioritaires dans des domaines tels que les transports, l’utilisation des sols et les conditions météorologiques.[Note 68: https://www.data.go.kr/emphasisData/index.do] et une augmentation globale de la divulgation des données, il reste des difficultés à améliorer la normalisation, l’organisation et la convivialité des données.

Reportés?

Cet engagement a été intégré à l’engagement 1b dans le prochain plan d’action pour 2016-2018, qui vise à publier des informations plus originales et utiles pour les citoyens. Deux organisations de la société civile, OpenNet Korea et IndiLab, ont estimé que le gouvernement devait coordonner plus efficacement les ressources pour adopter une approche unifiée dans la mise en œuvre de la divulgation des données. Cela pourrait permettre une divulgation plus cohérente des données et une normalisation entre les catégories.


Engagements

  1. Système anti-corruption public-privé

    KR0036, 2018, Anti-corruption

  2. Système de gestion des lieux de performance

    KR0037, 2018, Accès à l'information

  3. Système de politique de nom réel

    KR0038, 2018, Accès à l'information

  4. Système d'inspection de sécurité

    KR0039, 2018, Pétitions électroniques

  5. Système de diplomatie publique

    KR0040, 2018, Participation publique

  6. Forum de communication ouvert

    KR0041, 2018, Gouvernement électronique

  7. Participation citoyenne à l'élaboration des politiques

    KR0042, 2018, Gouvernement électronique

  8. Divulgation de la quantité de substance nocive contenue dans les aliments

    KR0043, 2018, Accès à l'information

  9. Open Data

    KR0044, 2018, Accès à l'information

  10. Disposition des ressources du patrimoine culturel

    KR0045, 2018, Infrastructure et transport

  11. Open National Priority Data

    KR0046, 2018, Accès à l'information

  12. Gestion de la qualité des données publiques

    KR0047, 2018, Accès à l'information

  13. Conformité volontaire Administration des douanes

    KR0048, 2018, Renforcement des capacités

  14. Organisation Divulgation d'informations en ligne

    KR0022, 2016, Accès à l'information

  15. Informations sous forme originale

    KR0023, 2016, Accès à l'information

  16. Modèle standard pour les informations préliminaires

    KR0024, 2016, Accès à l'information

  17. Divulgation des données nationales

    KR0025, 2016, Accès à l'information

  18. Gestion de la qualité des données publiques

    KR0026, 2016, Accès à l'information

  19. Utilisation libre du format ouvert

    KR0027, 2016, Accès à l'information

  20. Normes de données ouvertes

    KR0028, 2016, Accès à l'information

  21. Groupes de citoyens Conception de services gouvernementaux

    KR0029, 2016, Renforcement des capacités

  22. Environnement du service gouvernemental

    KR0030, 2016, Gouvernement électronique

  23. Portails de services citoyens

    KR0031, 2016, Renforcement des capacités

  24. Application de services aux citoyens

    KR0032, 2016, Anti-corruption

  25. Recherche sur la corruption dans le secteur public

    KR0033, 2016, Gouvernement électronique

  26. Accessibilité des citoyens aux statistiques de la LPHO

    KR0034, 2016, Aide

  27. Divulgation d'informations sur les aides internationales

    KR0035, 2016, Aide

  28. Renforcement de la collaboration public-privé

    KR0017, 2014, Gouvernement électronique

  29. Fournir des services personnalisés

    KR0018, 2014, Communautés marginalisées

  30. Améliorer la divulgation de l'information

    KR0019, 2014, Accès à l'information

  31. Renforcement de l'éthique de la fonction publique

    KR0020, 2014, Anti-corruption

  32. Encourager le secteur privé à utiliser les données publiques

    KR0021, 2014, Accès à l'information

  33. Fourniture de divers services publics

    KR0001, 2012, Gouvernement électronique

  34. Renforcement de la surveillance citoyenne du gouvernement

    KR0002, 2012, Ouverture fiscale

  35. Utiliser les personnes électroniques pour promouvoir la participation du public à l'élaboration des politiques

    KR0003, 2012, Règlement ouvert

  36. Promouvoir le système de proposition pour recevoir électroniquement les commentaires du public

    KR0004, 2012, Gouvernement électronique

  37. Élaborer un manuel sur la recherche d'un consensus entre diverses parties prenantes

    KR0005, 2012, Gouvernement électronique

  38. Effectuer des visites sur le terrain pour interagir directement avec les intervenants

    KR0006, 2012, Gouvernement électronique

  39. Simplifiez les formulaires de demande en ligne des affaires civiles

    KR0007, 2012, Gouvernement électronique

  40. Affiner le portail pour qu'il soit plus convivial

    KR0008, 2012,

  41. Personnaliser les services en ligne pour les entreprises

    KR0009, 2012, secteur privé

  42. Mettre en place un hub en ligne des affaires civiles pour fournir des services 24-hour

    KR0010, 2012, Gouvernement électronique

  43. Divulguer des informations critiques sur l'alimentation, l'environnement et l'éducation

    KR0011, 2012, Gouvernement électronique

  44. Engager les OSC sur les informations pertinentes à divulguer

    KR0012, 2012, Participation publique

  45. Renforcer la divulgation d'actifs pour les fonctionnaires

    KR0013, 2012, Anti-corruption

  46. Surveiller les restrictions sur l'emploi post-public

    KR0014, 2012, Anti-corruption

  47. Publication d'informations publiques à l'usage du secteur privé sur le portail de partage de données

    KR0015, 2012, Gouvernement électronique

  48. Impliquer les citoyens dans les processus administratifs et budgétaires

    KR0016, 2012, Gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!