Ignorer la navigation
Suède

Gouvernement électronique centré sur le citoyen (SE0013)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Troisième plan d'action national suédois 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère des finances (depuis mai 2016); auparavant, Ministère de l'entreprise et de l'innovation.

Institution (s) de soutien: bureaux gouvernementaux, autorité nationale suédoise de gestion financière, autorité suédoise de la cartographie, du cadastre et de l'immatriculation foncière, bureau national du logement, de la construction et de la planification, agence nationale de l'alimentation, bureau suédois de l'agriculture, bureau suédois de l'environnement Protection Agency, l’Agence suédoise pour la croissance économique et régionale, l’Office suédois d’enregistrement des entreprises, les Archives nationales, eGovlab, Université de Stockholm. Association suédoise des collectivités locales et des régions, des particuliers, des entreprises et des organisations de la société civile.

Domaines politiques

Environnement et climat, Infrastructure et transport, Aménagement du territoire et de l'espace, Open Data, Participation du public, Prestation de services publics, Technologie scientifique, Sous-national

Revue IRM

Rapport IRM: Suède Rapport de fin de trimestre 2016-2018, Rapport à mi-parcours pour la Suède 2016-2018

Étoilé: oui Suivis

Premiers résultats: marginal

Conception i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Stratégie nationale: amener le citoyen au cœur du gouvernement (Med medborgaren i centrum). Programme de mise en œuvre: Digital First; Ministère / organisme responsable Ministère des finances (depuis mai 2016); auparavant, Ministère de l'entreprise et de l'innovation .; Autres acteurs concernés: organismes publics: services gouvernementaux, autorité nationale suédoise de gestion financière, autorité suédoise de la cartographie, du cadastre et de l'enregistrement foncier, bureau national de l'habitat, de la construction et de la planification, agence nationale de l'alimentation, bureau suédois de l'agriculture, bureau suédois de l'agriculture Environmental Protection Agency, l’Agence suédoise pour la croissance économique et régionale, l’Office suédois d’enregistrement des entreprises, les Archives nationales, eGovlab, Université de Stockholm. OSC, secteur privé: Association suédoise des collectivités locales et des régions, particuliers, entreprises et organisations de la société civile .; Statu quo ou problème / question à traiter: le potentiel économique de la réutilisation constitue le principal moteur de l'agenda des données ouvertes, car la Suède est déjà un pays très ouvert, transparent et peu corrompu. Le défi consiste à accroître l’ouverture numérique, sans limiter la longue tradition d’ouverture fondée sur le papier; Principaux objectifs: Les objectifs du gouvernement sont exprimés dans la stratégie Amener le citoyen au cœur du gouvernement (2012): un gouvernement de plus en plus ouvert, qui favorise l’innovation et la participation. Il devrait être plus facile de trouver et de réutiliser des données ouvertes et de permettre aux tiers de fournir des services numériques gouvernementaux dans le cadre de leur offre de services. La transparence et la participation doivent augmenter. Activités principales: - Améliorer la gouvernance pangouvernementale des activités de gouvernement ouvert. Cela comprend une nouvelle unité dédiée à l'administration en ligne et des cadres améliorés pour le suivi et les repères. - Affectations gouvernementales spécifiques à sept agences pilotes dans quatre secteurs nécessitant une gouvernance supplémentaire. Les chaînes de valeur suivantes ont été ciblées: processus de planification et de construction plus intelligents, chaîne alimentaire plus intelligente, utilisation plus intelligente des informations environnementales et esprit d'entreprise simplifié. Les agences doivent travailler sur les données ouvertes, la maturité des données et l'innovation ouverte. - Les agences pilotes sont convoquées au conseil du gouvernement pour la transformation numérique du secteur public. Le conseil organise un «conseil ouvert» une fois par an pour recueillir les conseils des leaders du changement numérique de la société civile, ainsi que des entreprises et des citoyens. - Un accord a été conclu avec l'Association suédoise des collectivités locales et des régions pour renforcer la collaboration autour de l'administration en ligne et de la transparence. L’accord comprend un engagement de la part de l’Association de désigner des municipalités pilotes dans les quatre secteurs ciblés. - Les activités spontanées en matière de laboratoires, de hackathons, de foires technologiques et de pôles d'innovation issus de la transformation numérique en Suède sont soutenues, par exemple, par Vinnova .; Le défi OGP abordé par l'engagement: - gérer plus efficacement les ressources publiques; Est-ce pertinent pour la promotion de: Transparence Responsabilité Participation du public Le gouvernement a confié des tâches spécifiques à la numérisation et à l’ouverture de plusieurs chaînes de valeur là où des travaux sont nécessaires. Avec une ouverture accrue, la responsabilité à toutes les étapes de la chaîne de valeur augmentera. En ouvrant les chaînes de valeur pour la co-création intelligente, la participation du public est rendue possible pour les citoyens, les entreprises et les organisations.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

1. Programme d'implémentation: Digital First

Texte d'engagement:

Le programme actuel, Digital First, est conçu pour mettre en œuvre les objectifs de la stratégie gouvernementale Amener le citoyen au cœur du gouvernement, [Note44: Lien vers la stratégie de gouvernement électronique en suédois: Med medgargaren i centrum, Regeringens strategi för in digitalt samverkande statsförvaltning Diarienummer:

N2012.37, http://www.regeringen.se/informationsmaterial/2012/12/n2012.37.] et s'articule autour de trois axes: la gouvernance, les solutions intelligentes et l'infrastructure.

Activités principales:

Améliorer la gouvernance pangouvernementale des activités de gouvernement ouvert. Cela comprend une nouvelle unité dédiée à l'administration en ligne et des cadres améliorés pour le suivi et les repères.

Affectations spécifiques du gouvernement à sept agences pilotes dans quatre secteurs nécessitant une gouvernance supplémentaire. Les chaînes de valeur suivantes ont été ciblées: processus de planification et de construction plus intelligents, chaîne alimentaire plus intelligente, utilisation plus intelligente des informations environnementales et esprit d'entreprise simplifié. Les agences doivent travailler sur les données ouvertes, la maturité des données et l'innovation ouverte.

Les agences pilotes sont convoquées au conseil du gouvernement pour la transformation numérique du secteur public. Le conseil organise un «conseil ouvert» une fois par an pour recueillir les conseils des leaders du changement numérique de la société civile, ainsi que des entreprises et des citoyens.

Un accord a été conclu avec l'Association suédoise des collectivités locales et des régions pour renforcer la collaboration autour de l'administration en ligne et de la transparence. L’accord comprend un engagement de la part de l’Association de désigner des municipalités pilotes dans les quatre secteurs ciblés.

Vinnova, par exemple, soutient les activités spontanées en matière de laboratoires, de hackathons, de foires technologiques et de pôles d'innovation issus de la transformation numérique en cours en Suède.

Veuillez noter que le texte de l'engagement a été raccourci pour des raisons d'espace. Pour le texte intégral, veuillez consulter le plan d’action suédois 2016-2018: https://www.opengovpartnership.org/documents/sweden-third-national-action-plan-2016-2018.

Institution responsable: Ministère des Finances

Institutions d'appui: Bureaux du gouvernement, Autorité nationale suédoise de gestion financière, Autorité suédoise de la cartographie, du cadastre et de l'immatriculation, Office national de l'habitation, de la construction et de la planification, Agence nationale de l'alimentation, Agence suédoise de l'agriculture, Agence suédoise de la protection de l'environnement, Agence suédoise pour la croissance économique et régionale, l’Office suédois d’enregistrement des entreprises, les Archives nationales, eGovlab, l’Université de Stockholm, l’Association suédoise des collectivités locales et des régions.

Date de début: 2015 Date de fin: 2018

Note éditoriale: Cet engagement est clairement en rapport avec les valeurs OGP telles qu’elles ont été écrites, a un impact potentiel de transformation et est mis en œuvre de manière substantielle ou complète et constitue donc un engagement marqué.
Contexte et objectifs

La Suède est un pays avancé d'administration en ligne et le secteur public investit chaque année environ X milliards 45 (millions USD) dans les technologies de l'information. [Note45: Ardalan Shekarabi (ministre des Affaires civiles), «La numérisation du secteur public devrait maintenant être accélérée dans le débat sur le DN (Bureaux du gouvernement, 2, décembre 2016), http://www.regeringen.se/debattartiklar/2016/12/digitaliseringen-av-offentlig-sektor-ska-nu-snabbas-pa/.] En comparaison internationale, la Suède se classe très bien en termes d’utilisation d’Internet, tant par les particuliers que par les entreprises. Cependant, le gouvernement suédois est à la traîne par rapport aux autres économies avancées dans l'utilisation des technologies numériques [Note46: En termes de classement général, la Suède se classe au troisième rang de l’indice de disponibilité du réseau 2016. Cependant, la Suède se classe moins bien dans l'état de préparation du gouvernement - "utilisation du gouvernement" (23rd place) et "vision du gouvernement en matière de TIC" (20th place). Rapport mondial sur les technologies de l'information 2016 (Forum économique mondial, 6 Jul. 2016), http://www.weforum.org/gitr.] et "les dirigeants d'entreprises ont le sentiment que la Suède a quelque peu perdu de vue l'agenda numérique". [Note47: Id .; Page Web pour la Suède: http://reports.weforum.org/global-information-technology-report-2016/economies/#indexId=NRI&economy=SWE.] Le gouvernement suédois est conscient du potentiel numérique inexploité du secteur public. [Note48: "Programme numérique pour le développement numérique" (Ministère de l'entreprise et de l'innovation, 28 avril 2016), http://www.naringsbloggen.se/digitalt-forst/2016/04/28/ett-program-for-digital-fornyelse-av-det-offentliga-sverige/.] Depuis le milieu de la période 1990, le gouvernement a nommé de nombreuses enquêtes, conseils, commissions, délégations, projets collaboratifs et organisations afin d'améliorer le gouvernement électronique en Suède. Néanmoins, les problèmes n’ont pas été entièrement résolus. [Note49: Lilian Klasson (PDG de Stratvise, un réseau de gestion en Suède), "Pensez à la Digitalisation Authority - concentrez-vous sur la coopération nationale!" (IDG, 30 May 2017), https://computersweden.idg.se/2.2683/1.683443/tank-om-digitaliseringsmyndigheten; 'Riksrevisionens granskning av den offentliga förvaltningens numérisation. Riksrevisionen 'RiR 2016: 14 (Audit national suédois, 2016), http://www.riksrevisionen.se/PageFiles/24636/RiR_2016_14_DIGITALISERING_ANPASSAD.pdf.] Un rapport 2016 publié par le National Audit Office a montré que les investissements dans l'administration en ligne ne généraient pas une valeur suffisante pour leur coût et qu'il était possible d'améliorer la gestion et la coordination numériques. [Note50: Bureau national des audits suédois, RiRsrevisionens 'RiR 2016: 14.] La même année, l'Autorité nationale de gestion financière a souligné que le suivi du développement numérique en Suède devait être amélioré et que les organisations publiques devaient renforcer leurs compétences pour gérer efficacement la transformation numérique. [Note51: propositions du gouvernement concernant le budget de 2017 au Parlement, présentées au Parlement, 20 sept. 2016 (PROP. 2016 / 17: 1 UTGIFTSOMRÅDE 22) 100 – 102, http://www.regeringen.se/4a6638/contentassets/e926a751d9eb4c978c4d892c659ebc8e/utgiftsomrade-22-kommunikationer.]

Selon la description de cet engagement dans le plan d'action suédois, «le potentiel économique de réutilisation est le principal moteur de l'agenda des données ouvertes, car la Suède est déjà un pays très ouvert, transparent et à faible taux de corruption. Le défi consiste à accroître l'ouverture numérique sans limiter la longue tradition d'ouverture fondée sur le papier. Pour faire face à ces défis et opportunités, le gouvernement a lancé un programme d'innovation numérique dans le secteur public, "Digital First", qui s'étend de 2015 à 2018. [Note52: 'Digital first' (ESV, 19 Dec. 2017), http://www.esv.se/effektiv-statsforvaltning/digitalisering/digitalt-forst/.] L’objectif du programme Digital First, qui consiste à faire de la Suède le leader mondial de l’utilisation du potentiel de la numérisation, [Note53: 'Politique de ciblage pour la numérisation' (Bureaux du gouvernement, 2 Nov. 2017), http://www.regeringen.se/regeringens-politik/it-politik/mal-for-it-politik/.] très ambitieux et pourrait avoir un fort impact à long terme. Le MII a désigné cet engagement comme potentiellement potentiellement très important, car il implique une approche pangouvernementale, y compris les gouvernements locaux, et accorde la priorité à quatre domaines clés à fort impact. La réforme de la numérisation en Suède, qui est particulièrement importante, concerne toutes les autorités publiques, tant au niveau national que local, et est menée en coopération avec les municipalités et les conseils de comté. [Note54: Shekarabi, 'Numérisation du secteur public.']

Le programme Digital First repose sur trois piliers: [Note55: http://www.naringsbloggen.se/digitalt-forst/2016/04/28/ett-program-for-digital-fornyelse-av-det-offentliga-sverige/]

(I) Infrastructure numérique: amélioration de l’infrastructure numérique nationale avec des mesures visant l’accès aux données de base, aux normes et aux services numériques nationaux.

(Ii) Smart Sweden: des services numériques plus intelligents et plus innovants. Le gouvernement a mandaté sept pilote dans quatre secteurs à travailler sur les données ouvertes, la maturité des données et la innovation (voir Jalons 1.1 et 1.2). [Note56: Mehmet Kaplan, "Nous numérisons maintenant le public suédois" (Bureaux du gouvernement, 29 Oct. 2015), http://www.regeringen.se/pressmeddelanden/2015/10/nu-digitaliserar-vi-det-offentliga-sverige/.]

(iii) Meilleure gouvernance: mise en place d'organes de gouvernance pour soutenir la numérisation. Un forum de coordination à plusieurs niveaux, le «Conseil pour la transformation numérique du secteur public», a été créé à 2015 [Note57: Le conseil pour la transformation numérique du secteur public a été créé le 29 October 2015.] (voir jalons 1.3 et 1.4). [Note58: Kaplan, 'Maintenant, nous numérisons.'] Le Conseil est composé de représentants d'organismes gouvernementaux, de municipalités et de conseils de comté, y compris des organismes pilotes mentionnés ci-dessus. Son mandat est de discuter de questions stratégiques, d'identifier les défis à relever lors de la mise en œuvre de l'engagement du gouvernement en matière de gouvernement électronique et de proposer des mesures ciblées. [Note59: Id.] Le Conseil n’est pas un organe de décision, mais un organe purement consultatif. Il vise à accroître les compétences du ministre de l'Administration publique et à l'aider à établir des priorités concernant la transformation numérique du secteur public. [Note60: Magnus Enzell (Ministère des Finances), entretien avec un chercheur de l'IRM, 4 Aug.2017.] Le gouvernement envisage également de créer un organe gouvernemental distinct qui assumera la responsabilité globale de la transformation numérique du secteur public à partir de la moitié de 2018. [Note61: Enzell, interview; 'Regeringen utreder hur digitaliseringen i den offentliga sektorn kan stärkas génom att samla ansvaret hos en myndighet' (Bureaux du gouvernement, 2 déc. 2016), http://www.regeringen.se/pressmeddelanden/2016/12/regeringen-utreder-hur-digitaliseringen-i-den-offentliga-sektorn-kan-starkas-genom-att-samla-ansvaret-hos-en-myndighet/; Rapport intérimaire sur l'enquête sur la coordination des services numériques nationaux (Stockholm: Statens Offentliga Utredningar, 2017), http://www.regeringen.se/4948a6/contentassets/b1285825f50548eb83e23667b5130bc2/digitalforvaltning.nu-sou-201723.] En outre, une unité dédiée au gouvernement numérique et à la mise en œuvre de Digital First a été créée au sein du ministère des Finances en mai 2016. [Note62: Enzell, interview.]

Les activités individuelles Digital First incluses dans ce plan d'action contribuent à un programme pluriannuel plus vaste, impliquant de nombreuses autres mesures importantes décrites ci-dessus. Outre son objectif clair d’améliorer l’accès à l’information, cet engagement améliorerait la participation des citoyens grâce au développement de la société de l'information. Conseil ouvert (Milestone 1.4), où le programme Digital First peut être débattu avec les parties prenantes. [Note63: Veuillez noter que Milestone 1.3 n'est associé à aucune valeur OGP.] OLes experts en données numériques interrogés lors de la préparation de ce rapport décrivent le programme comme une grande amélioration. [Note64: Björn Hagström (Hagström Consulting AB), entretien avec le chercheur IRM, 23 Aug. 2017; Angela Yong, entretien avec le chercheur IRM, 30 Aug. 2017.]

Aboutissement

Dans l’ensemble, cet engagement est en grande partie achevé et des activités incomplètes sont en voie d’être pleinement mises en œuvre au cours de la deuxième année.

Tous les organismes pilotes ont soumis leurs premiers rapports au gouvernement 1 August 2016. Selon un résumé des rapports fournis par le gouvernement, ceux-ci soulignent la nécessité de développer la coopération entre les institutions gouvernementales et d'améliorer la coordination des nouvelles initiatives. Les rapports contiennent également des stratégies pour les travaux futurs des agences pilotes axées sur la promotion de l'innovation, la mise à disposition des informations et l'élaboration de normes de données. [Note65: 'Communications' (2016) 100 – 102.] L'activité de suivi des rapports finaux des agences pilotes n'a pas été démarrée au cours de la première année de mise en œuvre. Cependant, ces rapports ne sont pas dus avant 2018 et seront évalués dans le deuxième rapport annuel.

Les rapports du conseil pour la transformation numérique du secteur public sont en cours et devraient se poursuivre tout au long de la deuxième année de mise en œuvre du plan d'action. Au total, le conseil s’est réuni cinq fois depuis sa création à l’automne 2015. [Note66: Le conseil s’est réuni cinq fois depuis sa création à l’automne 2015. Les trois dernières réunions sont consignées sur le blog du ministère des Finances: 3 May 2016 sur les données ouvertes et la promotion de l’innovation pilotée par les données (http://digitaltforst.se/rad-for-digitalisering-av-det-offentliga-sverige-denna-gang-om-oppna-data) 29 – 30 Nov. 2016, lors de la conférence DigiGov 2016, au cours de laquelle les résultats du conseil public (également tenu au DigiGov) ont été discutés (http://digitaltforst.se/lyckat-toppledarforum-och-oppet-rad-genomfordes-pa-digigov-29-30-november ) et 10 May 2017 (http://digitaltforst.se/delbetankandet-digitalforvaltning-nu-pa-agendan-under-dagens-radsmote).] Deux réunions ont eu lieu lors de l'évaluation du plan d'action OGP. [Note67: 1 Jul. 2016 – 30 Jun. 2017.] La première a eu lieu en novembre 2016, lors de la conférence DigiGov, et a porté sur les résultats du Open Council (voir Milestone 1.4). La seconde a eu lieu en mai 2017, où les membres du conseil ont discuté: du rapport commandé par le gouvernement sur la gestion efficace des services numériques; une proposition visant à consolider la responsabilité des questions connexes dans un organe unique; [Note68: Le rapport intermédiaire sur l’enquête sur la consolidation de la responsabilité de la transformation numérique du secteur public a été publié sur 15 March 2017 et le rapport final est attendu sur 31 December 2017. Référence à l'enquête (N 2016: 01); «Nous sommes en train de numériser des documents numérisés dans le génome de Samla Ansvaret hos en myndighet. (Bureaux du gouvernement, 2 Dec. 2016), http://www.regeringen.se/pressmeddelanden/2016/12/regeringen-utreder-hur-digitaliseringen-i-den-offentliga-sektorn-kan-starkas-genom-att-samla-ansvaret-hos-en-myndighet/.] et un objectif commun pour le développement de l'infrastructure numérique. [Note69: Alexander Wall, «Délégation numérique à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'hier» (Stockholm: le numérique d'abord, 11 May 2017), http://digitaltforst.se/delbetankandet-digitalforvaltning-nu-pa-agendan-under-dagens-radsmote/.]

Le gouvernement a également organisé une consultation publique ("négligence" selon la terminologie suédoise) [Note70: 'Remiss' signifie que le gouvernement envoie le rapport d'enquête aux autorités compétentes, aux municipalités et aux parties prenantes, afin de recueillir les avis des parties concernées et de comprendre si les propositions d'enquête sont soutenues. Le grand public est également autorisé à commenter.] en juin 2017 [Note71: La consultation s'est terminée le 27 June 2017.] propos des propositions contenues dans le rapport susmentionné concernant un nouvel organe gouvernemental coordonnant les efforts de transformation numérique. Le taux de réponse était très élevé. des organisations 121 invitées par écrit à la consultation, 107 a répondu. Cela suggère que les parties prenantes considèrent ceci comme un problème important. Toutes les réponses aux consultations ont été publiées ouvertement sur le site Web du gouvernement et le ministère des Finances prépare actuellement un rapport de synthèse. [Note72: 'Référence de SOU 2017: 23' Numéro de journal: Fi2017 / 01289 / DF (Bureaux du gouvernement, 10 Oct. 2017), http://www.regeringen.se/remisser/2017/03/remiss-av-sou-201723-digitalforvaltning.nu/.]

Un conseil public s'est tenu en novembre, à 2016, lors du forum annuel des leaders pour une Suède plus intelligente organisé par DigiGov. [Note73: DigiGov est organisé par l’association suédoise des pouvoirs locaux et des régions (SKL) en coopération avec le gouvernement. Il s’agit d’un lieu de discussion sur le développement de la société fondé sur la numérisation. Site de DigiGov: http://digigov.se/.] Le conseil ouvert s'est concentré sur le développement centré sur le citoyen et a été organisé sous forme d'atelier, au cours duquel de petits groupes ont formulé des commentaires sur les mesures prévues par Digital First. Les commentaires ont ensuite été discutés lors de la réunion ordinaire du conseil pour la transformation numérique du secteur public, qui a également eu lieu lors du forum DigiGov, sous la présidence du ministre de l'Administration publique. La majorité des Les participants 300 – 400 à DigiGov représentaient les autorités publiques et les municipalités, mais des experts et des dirigeants du monde universitaire et du secteur privé y ont également participé. [Note74: Enzell, interview.] L'activité du conseil ouvert n'a pas été complètement achevée au cours de la première année de mise en œuvre, mais est considérée comme en cours et devrait être achevée dans son intégralité d'ici la fin de la période de mise en œuvre du plan d'action (2018).

Premiers résultats

À ce jour, le programme ne montre pas beaucoup de résultats tangibles, ce qui n’est pas surprenant compte tenu du temps nécessaire pour coordonner des centaines d’agences et d’autorités publiques, aux niveaux national et local. [Note75: Il existe des municipalités 290 et des conseils de comté 20 ou des régions en Suède. «Municipalités et conseils de comté» (Sveriges Kommuner och Landsting, 21 déc. 2017), https://skl.se/tjanster/kommunerlandsting.431.html.]

Les rapports de pilotes (jalons 1.1 et 1.2) ne sont qu’un premier pas vers l’établissement de Digital First. L'un des rapports analysés par le chercheur de l'IRM présente des descriptions génériques des processus et des parties prenantes impliquées, et donne quelques exemples des types d'initiatives pouvant être mises en œuvre, mais manque de précision quant à ce qui sera fait et comment. Cette spécificité sera décidée lors de la prochaine étape du processus, à mener conjointement avec les parties prenantes concernées dans chaque domaine. [Note76: "Le numérique d'abord - des informations environnementales plus intelligentes" (Agence suédoise pour l'environnement, 7 May 2018), http://www.naturvardsverket.se/Miljoarbete-i-samhallet/Miljoarbete-i-Sverige/Regeringsuppdrag/Digitalt-forst--smartare-miljoinformation/#.] Cependant, les missions reçues par les agences pilotes dans le cadre de Digital First ont déjà eu un certain impact, selon un expert en données ouvertes interrogé par l'IRM. chercheur. [Note77: Hagström, interview.] Les agences pilotes ouvrent désormais la voie aux autres autorités publiques et la collaboration entre agences est devenue l'un des principaux moteurs du processus de réforme. [Note78: Hagström, interview; Yong, interview.] Pour certaines agences, telles que l'Agence suédoise pour l'environnement, cette mission est devenue un moteur de changement et une incitation à étendre la coopération à d'autres autorités. [Note79: Hagström, interview.] L’autorité suédoise chargée de la cartographie, du cadastre et de l’enregistrement immobilier a également bien progressé, [Note80: Id .; Yong, interview.] ce qui est confirmé par la publication d’une quantité importante de données ouvertes. [Note81: Yong, interview.] À partir de 1 September 2017, ce sera être plus facile utiliser les données géographiques ouvertes de l'autorité, publiées conformément à la licence CC0 [Note82: La licence Creative Commons CC Zéro (cc-zéro) se veut une «dédicace du domaine public», c’est-à-dire une renonciation à tous les droits, y compris ceux d’attribution. ('Licence Creative Commons Zéro (cc-zéro)' (Définition ouverte, 22 Jul. 2018), http://opendefinition.org/licenses/cc-zero/.) La Free Software Foundation recommande actuellement CC0 comme méthode privilégiée pour la libération de logiciels dans le domaine public. ('Diverses licences et commentaires à leur sujet' (Free Software Foundation, 27 Jun. 2018), https://www.gnu.org/licenses/license-list.html). CC0 est également utilisé par des acteurs majeurs tels que Open Street Map sur Wikipedia.] (ce qui signifie que tous les droits sont levés), [Note83: "Il est maintenant plus facile d'utiliser les données ouvertes de Lantmäteriets" (Geoforum Sweden, 14 Aug. 2017), https://geoforum.se/nyheter/266-oppna-data/3173-nu-blir-det-enklare-att-anvaenda-lantmaeteriets-oeppna-data.] qui devrait générer des avantages pour la société. [Note84: Yong, interview.]

En ce qui concerne les premiers résultats concernant une participation civique accrue, il convient de noter que les agences pilotes tentent d'impliquer les parties prenantes et les citoyens ordinaires dans la mise en œuvre de Digital First. Les agences pilotes ont mené des consultations avec les parties prenantes et plusieurs d'entre elles ont été ouvertes au grand public, par exemple via des webinaires. Les agences fournissent également une adresse électronique dédiée sur les sites Web de Digital First et publient des bulletins d'information sur les progrès de Digital First. [Note85: Voir «Digital first - Information environnementale plus intelligente» (Agence suédoise pour l'environnement).]

Bien que les agences pilotes essaient d'impliquer les parties prenantes dans la mise en œuvre de Digital First, l'un des experts interrogés par le chercheur de l'IRM a exprimé ses préoccupations quant à la tendance descendante du programme, mettant l'accent sur une efficacité accrue et des coûts minimisés, tandis que les besoins des utilisateurs la demande est potentiellement éclipsée. [Note86: Serdar Temiz (Institut royal de technologie (KTH)), entretien avec le chercheur IRM, 25 Aug. 2017.]

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM conclut que cet engagement devrait être repris dans le prochain plan d'action du PGO compte tenu de son ambition, de son importance et de son exhaustivité. Avant l'initiative Digital First, la gouvernance de la numérisation du secteur public manquait de cohérence et de coordination et les autorités étaient peu incitées à coopérer pour développer des systèmes et des services standardisés. [Note87: 'Delbetänkande av Utredningen om effektiv,' (Statens Offentliga Utredningar).] Après une analyse documentaire de la documentation et des consultations avec des experts, le chercheur de l'IRM conclut qu'un nouveau plan d'action devrait inclure une stratégie globale claire avec des cibles et des indicateurs concrets afin de renforcer et de développer la numérisation du secteur public. Le chercheur de l'IRM est également d'accord avec les experts interrogés qui ont souligné que le programme Digital First devrait viser à renforcer le mandat de données ouvertes. [Note88: Hagström, interview; Temiz, interview.]

En ce qui concerne les prochaines étapes, le chercheur en IRM souscrit aux suggestions suivantes faites par personnes interrogées:

Former la nouvelle autorité et lui fournir les ressources adéquates: Le gouvernement devrait créer une nouvelle autorité assumant la responsabilité globale de la transformation numérique du secteur public, comme le suggère cet engagement. Ces types d'autorités (permanentes) opèrent déjà dans d'autres pays nordiques plus avancés en numérisation du secteur public. [Note89: 'Delbetänkande av Utredningen om effektiv,' (Statens Offentliga Utredningar).] Le chercheur de l'IRM partage l'avis de plusieurs intervenants [Note90: Per Blom et Anders Persson, "Une numérisation plus rapide si nous prenons soin des pays voisins" (Dagens Samhälle, 30 Mar. 2017), https://www.dagenssamhalle.se/debatt/snabbare-digitalisering-om-vi-tar-efter-grannlaenderna-32641; Réponse de l'Agence suédoise pour la croissance économique et régionale (Tillväxtverket, 27 juin 2017) à l'enquête sur la coordination des services numériques nationaux (Stockholm: Statens Offentliga Utredar, 2017 ), https://www.regeringen.se/4948a6/contentassets/b1285825f50548eb83e23667b5130bc2/digitalforvaltning.nu-sou-201723; Réponse de l'agence suédoise pour l'innovation (Vinnova, 21 Jun. 2017) à 'Delbetänkande av Utredningen d'une manière efficace et nationale' (Stockholm: Statens Offentliga Utredningar, 2017), http://www.regeringen.se/4948a6/contentassets/b1285825f50548eb83e23667b5130bc2/digitalforvaltning.nu-sou-201723.] que la nouvelle autorité soit dotée de ressources suffisantes, notamment de personnel, pour s’acquitter de sa mission. [Note91: Les ETP 34 de la nouvelle autorité proposée par l'enquête gouvernementale sont probablement trop limités, étant donné que des autorités similaires en Norvège et au Danemark emploient des ETP 200-300. "Delbetänkande av Utredningen om effektiv," (2017).]

Étendre les mandats à plus d'agences [Note92: Hagström, interview.] et développer des modèles de solutions de cofinancement: Afin de produire des résultats communs, la nouvelle autorité et les agences concernées auront besoin de solutions de financement durables à long terme. [Note93: 'Riksrevisionens granskning av den offentliga förvaltningens digitalisering' Riksrevisionen (RiR 2016: 14) (Office national suédois de l'audit, 21 juin. 2016), http://www.riksrevisionen.se/PageFiles/24636/RiR_2016_14_DIGITALISERING_ANPASSAD.pdf] y compris les ressources de développement et les fonds pour couvrir les coûts (par exemple pour les licences conjointes). [Note94: Réponse de l'Agence suédoise pour la gestion publique (Statskontoret, 20 juin 2017) à 'Delbetänkande av Utredningen om effektiv,' 2017.] Le chercheur IRM a formulé une recommandation similaire dans le précédent rapport IRM. [Note95: Voir les "Cinq meilleures" recommandations SMART "du rapport précédent," recommandation 4: "Adoptez une approche systématique de l’open data en élaborant une feuille de route indiquant quelles données doivent être ouvertes et quand, et en élaborant un modèle de financement pour des solutions communes. entités gouvernementales »dans le« Rapport d'avancement du mécanisme de rapport indépendant (IRM) 2014-2015: Suède »(Washington DC: OGP, 2015) 5, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2017/05/Sweden_Eng_14-15_0.pdf. ] Plusieurs parties prenantes soulignent que certaines des agences pilotes ont besoin de davantage de fonds pour progresser, [Note96: Hagström, interview; "Il est maintenant plus facile d'utiliser les Lantmäteriets," 14 Aug. 2017.] et un récent rapport académique affirme qu'une condition préalable à l'ouverture de données géographiques, l'un des types de données les plus demandés, est le remplacement des frais d'utilisation par un financement gouvernemental supplémentaire d'environ SEK 130 millions par an. [Note97: Le rapport indique également que des données géographiques ouvertes donneraient des avantages sociaux directs d’au moins environ SEK 200 millions de SEK. En outre, il fait référence à une étude de la Commission européenne soulignant que les données géographiques sont la source de données la plus précieuse à ouvrir et à mettre à disposition gratuitement. (Erik Lakomaa, «Effet socioéconomique des géodonnées ouvertes», série de documents de travail SSE sur l'histoire économique n °. 2016: 3 (Institut de recherche sur l'histoire économique et des entreprises, Département du marketing et de la stratégie, École d'économie de Stockholm, 2016).) Les géodonnées sont également l’une des données les plus demandées par le secteur des technologies de l’information en Suède. ('Il est maintenant plus facile d'utiliser les Lantmäteriets,' 14 Aug. 2017.)]

Développer des indicateurs d'évaluation: [Note98: Le rapport d'enquête souligne la nécessité de veiller à ce que les organismes publics informent régulièrement le gouvernement des mesures prises pour assurer l'accès numérique à l'information et aux services. 'Delbetänkande av Utredningen om effektiv,' 2017.] Le gouvernement devrait élaborer des indicateurs efficaces pour évaluer les progrès des efforts de transformation numérique, notamment: (i) la perspective des utilisateurs (par exemple, l'évaluation des «parcours des utilisateurs» dans les services publics); y compris des catégories de personnes qui ont peu ou pas de compétences numériques; [Note99: Ceci est un ajout identifié par la recherche IRM.] ii) la mesure dans laquelle différentes autorités utilisent la numérisation; et (iii) le potentiel d'innovation des organismes publics. [Note100: réponse de l'agence suédoise pour l'innovation, 21 juin. 2017. ]

Rapport dans un format de données ouvert: L'engagement vise également la nécessité de surveiller le processus de transformation numérique. Pour aligner les besoins de surveillance sur les valeurs OGP, le gouvernement devrait publier les dépenses de numérisation sous forme de données ouvertes. Cela créerait plus de transparence, de légitimité et une meilleure compréhension des efforts de numérisation publique. [Note101: Id.] Le chercheur IRM a formulé une recommandation dans le précédent rapport IRM. [Note102: voir les "Top cinq" recommandations SMART "du rapport précédent, recommandation 1: élargir la garantie de transparence au-delà des données spécifiques à l'aide concernant les transactions publiques en général. Dans un premier temps dans cette direction, la Suède pourrait appliquer les normes de l'IITA aux données d'au moins un domaine gouvernemental… ». Veuillez noter que la norme IITA est une norme de données ouverte. 'Rapport d'avancement du mécanisme de rapport indépendant (IRM) 2014-2015: Suède,' (2015) 5.]

Donner la priorité à la protection des données personnelles: La numérisation présente des risques pour la protection des données personnelles. Pour donner la priorité à la protection des données, la nouvelle autorité devrait encourager la création de codes de conduite en vertu de l'ordonnance sur la protection des données pour l'administration en ligne. [Note103: titre de l'ordonnance en suédois: Dataskyddsförordningen inom e-förvaltningen.] et collaborer avec l'Inspection des données, l'Agence suédoise de protection civile et l'Agence nationale des postes et télécommunications pour faciliter le travail des autorités en matière de sécurité de l'information et assurer un traitement uniforme des questions relatives à la protection des données et à la vie privée. [Note104: 'Delbetänkande av Utredningen om effektiv,' 2017; La Fondation Internet en Suède (19 juin 2017) en réponse à 'Delbetänkande av Utredningen om effektiv,' 2017.]

Inclusion numérique: Un expert interrogé a recommandé le compte programme Digital First pour les personnes exclues d'Internet, [Note105: Temiz, interview.] qui représente actuellement 7% de la population suédoise. [Note106: En Suède, les personnes 630,000 n'utilisent pas Internet. Les Suédois et Internet 2016 (The Internet Foundation en Suède, 2016), https://www.iis.se/docs/Svenskarna_och_internet_2016.pdf.]

Résumé du statut de fin de session IRM

1. Programme d'implémentation: Digital First

Texte d'engagement:

Le programme actuel, Digital First, est conçu pour mettre en œuvre les objectifs de la stratégie gouvernementale Amener le citoyen au cœur du gouvernement, [Note6: La stratégie en matière d’administration électronique en suédois: Med medgargaren i centrum, stratégie de stratégie de réforme pour le numérique

N2012.37, http://www.regeringen.se/informationsmaterial/2012/12/n2012.37 ] et s'articule autour de trois axes: la gouvernance, les solutions intelligentes et l'infrastructure.

Activités principales:

·Améliorer la gouvernance pangouvernementale des activités de gouvernement ouvert. Cela comprend une nouvelle unité dédiée à l'administration en ligne et des cadres améliorés pour le suivi et les repères.

·Affectations spécifiques du gouvernement à sept agences pilotes dans quatre secteurs nécessitant une gouvernance supplémentaire. Les chaînes de valeur suivantes ont été ciblées: processus de planification et de construction plus intelligents, chaîne alimentaire plus intelligente, utilisation plus intelligente des informations environnementales et esprit d'entreprise simplifié. Les agences doivent travailler sur les données ouvertes, la maturité des données et l'innovation ouverte.

·Les agences pilotes sont convoquées au conseil du gouvernement pour la transformation numérique du secteur public. Le conseil organise un «conseil ouvert» une fois par an pour recueillir les conseils des leaders du changement numérique de la société civile, ainsi que des entreprises et des citoyens.

·Un accord a été conclu avec l'Association suédoise des collectivités locales et des régions pour renforcer la collaboration autour de l'administration en ligne et de la transparence. L’accord comprend un engagement de la part de l’Association de désigner des municipalités pilotes dans les quatre secteurs ciblés.

·Vinnova, par exemple, soutient les activités spontanées en matière de laboratoires, de hackathons, de foires technologiques et de pôles d'innovation issus de la transformation numérique en cours en Suède.

Institution responsable: Ministère des Finances

Institutions d'appui: Bureaux du gouvernement, Autorité nationale suédoise de gestion financière, Autorité suédoise de la cartographie, du cadastre et de l'immatriculation, Office national de l'habitation, de la construction et de la planification, Agence nationale de l'alimentation, Agence suédoise de l'agriculture, Agence suédoise de la protection de l'environnement, Agence suédoise pour la croissance économique et régionale, l’Office suédois d’enregistrement des entreprises, les Archives nationales, eGovlab, l’Université de Stockholm, l’Association suédoise des collectivités locales et des régions.

Date de début: 2015 .................... Date de fin: 2018

Note éditoriale: Ce texte d'engagement a été raccourci pour des raisons d'espace. Pour le texte intégral, veuillez vous reporter au plan d’action suédois 2016-2018: https://www.opengovpartnership.org/documents/sweden-third-national-action-plan-2016-2018.

Note éditoriale: Cet engagement est clairement en rapport avec les valeurs OGP telles qu’elles ont été écrites, a un impact potentiel de transformation et est mis en œuvre de manière substantielle ou complète et constitue donc un engagement marqué.
But de l'engagement

Les agences publiques en Suède sont généralement avancées dans les services publics numériques. Cependant, il existe une polarisation croissante parmi les agences les moins matures et les plus matures. La même chose est vraie parmi les municipalités. [Note7: Magnus Enzell (Ministère des Finances), commentaire sur le rapport provisoire sur le MIR, décembre 2018.] Un défi clé est de améliorer la gestion numérique [Note8: Bureau d'audit national suédois, «Riksrevisionens» RiR 2016: 14.] et coordination. [Note9: Propositions du gouvernement sur le budget de 2017 présenté au Parlement par le gouvernement, présentées au Parlement le 20 de septembre 2016 (PROP. 2016 / 17: 1 UTGIFTSOMRÅDE 22) 100 – 102, http://www.regeringen.se/4a6638/contentassets/e926a751d9eb4c978c4d892c65... À cette fin, le gouvernement a lancé un programme d'innovation numérique dans le secteur public appelé «Digital First», qui s'étend de 2015 à 2018. [Note10: “Digital first” (ESV, 19 Dec. 2017), http://www.esv.se/effektiv-statsforvaltning/digitalisering/digitalt-forst/ ] Plus spécifiquement, cet engagement visait à: [Note11: Le but des engagements, http://www.naringsbloggen.se/digitalt-forst/2016/04/28/ett-program-for-d... Le blog «Digitalt forst» du ministère des Finances semble avoir été supprimé et le lien n'est plus valide. ]

·Développer des services numériques plus intelligents et plus innovants en mandatant sept pilote dans quatre secteurs à travailler sur les données ouvertes, la maturité des données et la innovationn. [Note12: Mehmet Kaplan, "Nous numérisons maintenant le public suédois" (Bureaux du gouvernement, 29 Oct. 2015), http://www.regeringen.se/pressmeddelanden/2015/10/nu-digitaliserar-vi-de... ]

·Améliorer la gouvernance en établissant de nouveaux organes pour soutenir la numérisation, y compris un forum pour la coordination à plusieurs niveaux, le «Conseil pour la transformation numérique du secteur public», créé en 2015. [Note13: Le conseil pour la transformation numérique du secteur public a été créé le 29 October 2015.] Le Conseil est composé de représentants d’organismes gouvernementaux, [Note14: le conseil se compose de directeurs généraux / de chefs de municipalités qui sont des membres élus du conseil, établissant ainsi également un véritable mandat pour représenter leur organisation. Sumbat Sarkis (ministère des Finances), commentaire sur le projet de rapport de l'IRM, décembre 2018.] municipalités et conseils de comté, y compris les agences pilotes mentionnées ci-dessus. Son mandat est de discuter de questions stratégiques, d'identifier les défis à relever lors de la mise en œuvre de «Digital First» et de proposer des mesures ciblées au ministre de l'Administration publique. [Note15: Id. ] [Note16: Magnus Enzell (ministère des Finances), entretien avec un chercheur de l'IRM, 4 August 2017.]

Statut

À mi-parcours: Substantiel

Cet engagement a été en grande partie complété par l'examen à mi-parcours. Les sept agences pilotes ont toutes soumis leur premier rapport au gouvernement en août, 2016 (Milestone 1.1), et les rapports finaux (Milestone 1.2) doivent être publiés au plus tard le 28 de février 2019. Le Conseil pour la transformation numérique du secteur public devait se réunir quatre fois par an (Milestone 1.3). Cependant, il ne s'est réuni que deux fois. [Note17: Deux réunions sont consignées sur le blog du ministère des Finances en juillet 2016-June 2017: réunion sur 29 – 30 November 2016, lors de la conférence DigiGov 2016, où les résultats du Open Council (également tenu à DigiGov) ont été discutés (http://digitaltforst.se/lyckat-toppledarforum-och-oppet-rad-genomfordes-... ) et réunion sur 10 May 2017 (http://digitaltforst.se/delbetankandet-digitalforvaltning-nu-pa-agendan-...).] La première réunion a eu lieu en novembre 2016 lors de la conférence DigiGov et portait sur les résultats du Open Council (voir Milestone 1.4). La deuxième réunion a eu lieu en mai 2017, où les membres du Conseil ont discuté (i) du rapport commandé par le gouvernement sur la gestion efficace des services numériques; ii) une proposition visant à consolider la responsabilité des questions connexes dans un organe unique; [Note18: Le rapport intermédiaire sur l’enquête sur la consolidation de la responsabilité de la transformation numérique du secteur public a été publié sur 15 March 2017 et le rapport final devait être soumis sur 31 December 2017. Référence à l’enquête (N 2016: 01); "Regeringen utreder hur digitaliseringen i den offentliga sektorn kan stärkas génom att samla ansvaret hos en myndighet." (Bureaux du gouvernement, 2 Dec. 2016), http://www.regeringen.se/pressmeddelanden/2016/12/regeringen-utreder-hur... et (iii) un objectif commun pour le développement de l'infrastructure numérique. [Note19: Alexander Wall, «Délégation numérique à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'hier» (Stockholm: le numérique d'abord, 11 May 2017), http://digitaltforst.se/delbetankandet-digitalforvaltning-nu-pa-agendan-... ]

Premier conseil annuel ouvert (Milestone 1.4) en novembre 2016 lors du DigiGov annuel «Forum des meilleurs dirigeants pour une Suède plus intelligente» [Note20: DigiGov est organisé par l’association suédoise des pouvoirs locaux et des régions (SKL) en coopération avec le gouvernement. Il s’agit d’un lieu de discussion sur le développement de la société fondé sur la numérisation. Site de DigiGov: http://digigov.se/ ], a été réalisée sous forme d’atelier et axée sur le développement centré sur le citoyen. Le Conseil a ensuite discuté commentaires lors de sa réunion régulière du Conseil pour la transformation numérique (voir ci-dessus). [Note21: voir plus de détails dans le rapport intermédiaire IRM (2018).] Pour plus d'informations, voir le rapport de mi-parcours IRM 2016 – 2018. [Note22: engagements OGP: gouvernement électronique centré sur le citoyen, https://www.opengovpartnership.org/commitment/01-citizen-centered-e-gove.... ]

Fin du mandat: Substantiel

Les rapports finaux des agences pilotes (Milestone 1.2) ne doivent pas être envoyés avant février 2019. Cependant, l'une des agences, l'autorité suédoise de cartographie, de cadastre et d'enregistrement foncier (Lantmäteriet), a présenté son rapport final en janvier 2018. [Note23: “Le numérique en premier - Pour un processus de construction de communautés plus intelligent” (Autorité suédoise de la cartographie, du cadastre et de l'immatriculation foncière (Lantmäteriet) January 2018), https://www.geodata.se/globalassets/dokumentarkiv/styrning-och-uppfoljni... ]

Le Conseil pour la transformation numérique du secteur public devait se réunir quatre fois par an (Milestone 1.3). Le Conseil a tenu trois réunions au cours de la période de rapport de fin de mandat (voir ci-dessous). La quatrième réunion prévue pour 2018 n'a ​​pas eu lieu en raison des élections nationales. [Note24: Sumbat Sarkis (Ministère des Finances), commentaire sur le rapport provisoire sur le MIR, décembre 2018.]

(1)en septembre, 2017, pour débattre du projet de loi de finances sur la numérisation du secteur public;

(2)en janvier, 2018, pour examiner l'examen par l'OCDE de la gestion numérique en Suède et les réactions au Conseil public tenu en décembre, 2017, ainsi que les conditions juridiques pour la coordination de la gestion numérique.

(3)en mai, 2018, pour discuter de l’arrangement pratique de la nouvelle Agency for Digital Government, et la mission du gouvernement concernant l’échange de données et d’informations de base.

La réunion annuelle de l’Open Council (Milestone 1.4) s’est déroulée à DigiGov le 5 de décembre 2017 et était axée sur la gestion de la numérisation. [Note25: Réunion du Conseil public à DigiGov, 5, décembre 2017, http://digitalainvesteringar.se/aktuellt/kom-och-ge-rad-till-regeringen-... ] L’objectif était de produire des propositions concrètes pour la transformation numérique. [Note26: Propositions pour la transformation numérique, https://digigov.se/oppna-radet/ ] Un nombre approximatif de participants à 200-300 représentant les secteurs de l'État, des municipalités, du privé et de la société civile ayant participé aux quatre ateliers thématiques du Open Council: [Note27: communication par courrier électronique de Sumbat Sarkis, ministère des Finances, 14 septembre, 2018. ] (1) amélioration de la gouvernance de la numérisation en Suède, engagement du gouvernement (2) en matière de données ouvertes et d'innovation pilotée par les données, (3) du laboratoire d'innovation et (4) d'initiatives de collaboration et d'infrastructure numérique. [Note28: Propositions pour la transformation numérique, https://digigov.se/oppna-radet/ ]

Le chercheur IRM a participé à l'atelier 2017 Open Council et a relevé plusieurs inconvénients, notamment le fait que la plupart des idées avaient été perdues au cours du processus. Du côté positif, cependant, tous les participants ont eu l’occasion d’exprimer leurs idées au sein de petits groupes de travail. Les participants étaient compétents et s’écoutaient mutuellement.

Considérant que les jalons 1.1, 1.3 et 1.4 peuvent être considérés comme terminés, le chercheur IRM conclut que l'engagement est généralement en grande partie achevé à la fin de la période du plan d'action.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Participation civique: n'a pas changé

La Suède est confrontée à des problèmes de gestion et de coordination numériques depuis de nombreuses années. Une étude de suivi récente de tL 'autorité nationale suédoise de gestion financière (ESV) a constaté que les progrès en matière de numérisation dans le secteur public varient considérablement selon les organisations nationales et municipales, quelques-uns excellant, la majorité restant à la traîne. [Note29: “Numérisation de la Suède publique - un suivi”. (Autorité nationale suédoise de gestion financière (ESV), March 2018), https://www.esv.se/publicerat/publikationer/2018/digitaliseringen-av-det... ] Selon le plan d'action, cet engagement visait à faciliter un meilleur accès à l'information grâce à la réutilisation des données ouvertes et à permettre aux acteurs externes de fournir des services numériques gouvernementaux.

Les missions confiées aux agences pilotes dans le cadre du programme Digital First ont conduit à certaines améliorations en termes d'accès à l'information. Plusieurs agences ont publié d'importantes quantités de données ouvertes. Par exemple, en septembre 2017, Lantmäteriet publié des données géographiques ouvertes selon la licence CC0 [Note30: La licence Creative Commons CC Zéro (cc-zéro) se veut une «dédicace du domaine public», c’est-à-dire une renonciation à tous les droits, y compris ceux d’attribution. ('Licence Creative Commons Zéro (cc-zéro)' (Définition ouverte, 22 July 2018), http://opendefinition.org/licenses/cc-zero/.) La Free Software Foundation recommande actuellement CC0 comme méthode privilégiée pour la libération de logiciels dans le domaine public. ('Diverses licences et commentaires à leur sujet' (Free Software Foundation, 27 June 2018), https://www.gnu.org/licenses/license-list.html). CC0 est également utilisé par des acteurs majeurs tels que Open Street Map sur Wikipedia.] (ce qui signifie que tous les droits sont levés), [Note31: "Il est maintenant plus facile d'utiliser les données ouvertes de Lantmäteriets" (Geoforum Sweden, 14 August 2017), https://geoforum.se/nyheter/266-oppna-data/3173-nu-blir-det-enklare-att-... ] En juillet, 2018, l’Agence pour l’environnement, a publié des données qui devraient faciliter la navigation dans les zones protégées (par exemple, les pistes cyclables et les toilettes), qui sont libres d’utilisation dans des applications propriétaires. [Note32: Geoforum Sverige, 16 July 2018, https://geoforum.se/nyheter/266-oppna-data/3484-naturvardsverket-slapper... ] Lantmäteriet suggère que d'importants obstacles subsistent, notamment une offre d'informations fragmentée et partiellement analogue. Cela entrave l'accès à l'information, conduit à une duplication inutile des travaux pour les parties prenantes et à un développement et des progrès inégaux. [Note33: “Le numérique en premier - Pour un processus de construction de communautés plus intelligent” (Autorité suédoise de la cartographie, du cadastre et de l'immatriculation foncière (Lantmäteriet) January 2018), https://www.geodata.se/globalassets/dokumentarkiv/styrning-och-uppfoljni... ]

L'Open Council a directement ciblé la valeur de la participation civique du PGO. Open Council on 5 Décembre 2017 a quelque peu amélioré les possibilités pour les parties prenantes d’informer le Conseil sur la transformation numérique. Les commentaires des participants ont été documentés par les présidents des ateliers et discutés par le Conseil, [Note34: communication par courrier électronique de Sumbat Sarkis, ministère des Finances, 14 septembre, 2018. ] mais le processus de participation n’a pas été pleinement efficace (voir la section ci-dessus).

Reportés?

Au moment de la rédaction du présent rapport (septembre 2018), la Suède n’avait pas terminé l’élaboration de son quatrième plan d’action. Sur la base de recherches documentaires et d’entretiens avec les parties prenantes, le chercheur IRM recommande: améliorer la coordination nationale en matière d'accès aux informations de base du secteur public, [Note35: “Le numérique en premier - Pour un processus de construction de communautés plus intelligent” (Autorité suédoise de la cartographie, du cadastre et de l'immatriculation foncière (Lantmäteriet) January 2018), https://www.geodata.se/globalassets/dokumentarkiv/styrning-och-uppfoljni... ] et investir dans les compétences nécessaires à la numérisation du secteur public. [Note36: “Numérisation de la Suède publique - un suivi”. (Autorité nationale suédoise de gestion financière (ESV), March 2018), https://www.esv.se/publicerat/publikationer/2018/digitaliseringen-av-det... ]


Engagements

  1. Plan de données ouvertes

    SE0017, 2019, gouvernement électronique

  2. Rendre les données ouvertes accessibles

    SE0018, 2019, gouvernement électronique

  3. Renforcement des capacités dans le secteur numérique

    SE0019, 2019, gouvernement électronique

  4. Dialogue avec la société civile

    SE0020, 2019, Open Data

  5. Engagement étoilé Gouvernement électronique centré sur le citoyen

    SE0013, 2016, Environnement et climat

  6. Réutilisation de documents d'administration publique et de données ouvertes

    SE0014, 2016, aménagement du territoire et aménagement du territoire

  7. Transparence dans la gestion de l'aide

    SE0015, 2016, Aide

  8. Développer un nouveau format pour le dialogue avec les OSC

    SE0016, 2016, Participation publique

  9. Mettre les citoyens au centre (gouvernement) des réformes de l'administration publique

    SE0008, 2014, Législation et Réglementation

  10. Un pas de plus vers la réutilisation des documents de l'administration publique

    SE0009, 2014, Renforcement des capacités

  11. Accès accru aux informations sur l'aide suédoise

    SE0010, 2014, Aide

  12. Possibilités améliorées de dialogue et de transparence dans la gestion et la mise en œuvre de l'aide

    SE0011, 2014, Aide

  13. Transparence accrue de l'aide au niveau mondial

    SE0012, 2014, Aide

  14. Poursuivre le développement de la plateforme Openaid.Se

    SE0001, 2012, Aide

  15. Assurer la mise en œuvre complète du standard IATI par 2015

    SE0002, 2012, Aide

  16. Mise en œuvre des engagements dans le document de partenariat de Busan

    SE0003, 2012, Aide

  17. Jouer un rôle de premier plan dans la pierre angulaire de la transparence

    SE0004, 2012, Renforcement des capacités

  18. Contribuer à mieux définir les travaux en vue d'une garantie de transparence de l'UE

    SE0005, 2012, Renforcement des capacités

  19. S'engager dans le partenariat Open Aid et promouvoir ICT4D

    SE0006, 2012, Aide

  20. Élargir les engagements du gouvernement ouvert

    SE0007, 2012,

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!