Ignorer la navigation
Tunisie

Préparation d'un référentiel national de gouvernance d'entreprise (TN0006)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Tunisie, Premier plan d'action, 2014-16

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Institut national de la normalisation et de la propriété industrielle (INNORPI)

Institution(s) d'appui : Secrétariat d'État chargé de la gouvernance et de la fonction publique

Domaines politiques

E-gouvernement, Secteur privé

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d'année en Tunisie 2014-2016, Rapport d'étape IRM Tunisie 2014-2015

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : non pertinent

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Détails

Élaborer un référentiel de gouvernance conformément aux normes de qualité internationales et encourager la responsabilité sociale des entreprises dans les secteurs public et privé.
Le référentiel pour la gouvernance d'entreprise doit être conforme à la spécification de gouvernance ISO 26000, qui traite de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Il permettra la diffusion des principes de gouvernance tels que la transparence, l'intégrité et la responsabilité, et garantira la durabilité et l'application de ces principes dans les secteurs public et privé, conformément à des procédures normalisées.

Résumé du statut de fin de session IRM

6: référentiel national de gouvernance d'entreprise

Texte d'engagement: Élaborer un référentiel de gouvernance conformément aux normes de qualité internationales et encourager la responsabilité sociale des entreprises dans les secteurs public et privé.

Le référentiel pour la gouvernance d'entreprise doit être conforme à la spécification de gouvernance ISO 26000, qui traite de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Il permettra la diffusion des principes de gouvernance tels que la transparence, l'intégrité et la responsabilité, et garantira la durabilité et l'application de ces principes dans les secteurs public et privé, conformément à des procédures normalisées.

Responsable Institution (s): Institut national de normalisation et de propriété industrielle (INNORPI)

Institution (s) auxiliaire (s): Secrétariat d’État chargé de la gouvernance et de la fonction publique

Date de début: juillet 2014 Date de fin: décembre 2015

Objectif de l'engagement

Le gouvernement prévoyait de créer un référentiel national de gouvernance d'entreprise afin de fournir aux institutions publiques et privées un cadre pour structurer la gouvernance d'entreprise, la responsabilité sociale des entreprises et des pratiques éthiques visant à prévenir la corruption. Le référentiel devait être utilisé comme référence pour adapter les procédures administratives et les processus internes aux valeurs d'intégrité.

Statut

Mi-parcours: substantiel

La copie papier du référentiel a été finalisée en décembre 2014. Dans 2015, plusieurs séminaires et sessions de formation ont été organisés pour présenter le référentiel aux fonctionnaires. Au moment de la rédaction du rapport de mi-parcours, une brochure de présentation était disponible sur le site Web du gouvernement parrainé par le PNUD, Anticor.tn. Pour plus d'informations, consultez le rapport d'avancement à mi-parcours IRM 2014-2015.[Note 25: OGP, Rapport d’avancement à mi-parcours de la IRM en Tunisie, 2014-15, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Tunisia2014-15_IRM%20Progress%20Report_Eng.pdf.]

Fin du mandat: Terminé

Cet engagement est complet. Une brochure du référentiel (manuel) est disponible sur le site Web d'INNORPI.[Note 26: République Tunisienne Ministère de l'Industrie et du Commerce, “Référentiel National de la Gouvernance”, http://www.innorpi.tn/Fra/referentiel-national-de-la-gouvernance-en-tunisie_11_302.] Des copies papier étaient disponibles au prix de Dinars 30 (environ 15 USD). Les quatre pages de la brochure, disponibles en arabe et en français, expliquent comment intégrer ces matériels dans toutes les organisations publiques et privées, en suivant trois étapes pour améliorer la gouvernance et lutter contre la corruption. Le référentiel est un type de manuel basé sur plusieurs normes internationales de bonne gouvernance. En suivant ce manuel, les organisations pourraient mériter le label de bonne gouvernance, ce qui renforcerait leur crédibilité. L’INNORPI facture au public des frais pour la copie imprimée de la même manière qu’il prélève des frais pour tous les autres référentiels et documents relatifs aux normes. Cependant, les consultations sur site du référentiel sont gratuites.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

Responsabilité publique: n'a pas changé

Le référentiel pourrait fournir des informations utiles aux organisations publiques et privées sur la manière d’améliorer la gouvernance et de lutter contre la corruption au sein de leurs organisations. Cependant, il est difficile de savoir dans quelle mesure le référentiel a été repris et utilisé, et combien d'exemplaires du manuel vendus par l'INOPRI. Ces informations ne sont pas publiques et il est donc difficile d'évaluer si cet engagement a eu un impact sur l'évolution des pratiques gouvernementales.

Reportés?

Cet engagement a été complété pendant la période de mise en œuvre. Cependant, dans le deuxième plan d'action (2016-2018), le gouvernement s'est engagé à établir la «référence nationale en matière de gouvernance d'entreprise pour les entreprises publiques et les entreprises privées» (engagement 12).[Note 27: Plan d’action national de la Tunisie 2016-2018, p. 20, https://www.opengovpartnership.org/documents/tunisia-second-national-action-plan-2016-2018-english]


Engagements

Open Government Partnership