Ignorer la navigation
Tunisie

Développement d'une plate-forme "Open Data" dédiée à la gestion d'informations concernant les investissements dans les secteurs pétrolier et minier (TN0018)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Tunisie, Premier plan d'action, 2014-16

Cycle du plan d'action: 2014

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de l'industrie

Institution (s) de soutien: NA

Domaines politiques

Industries d'extraction, Aménagement du territoire et de l'espace, Open Data

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d'année en Tunisie 2014-2016, Rapport d'étape IRM Tunisie 2014-2015

Étoilé: non

Premiers résultats: majeur Majeur

Conception i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: accès à l'information, à la technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Cette plate-forme comprendra les catégories de données suivantes:
- la mise à jour du statut de l'exploitation des obligations,
- indicateurs généraux de l'investissement dans le secteur,
- Toutes les données relatives à la production, à la consommation, à l'importation et à l'exportation, à la distribution
et contrats de vente, etc.,
- les entreprises opérant dans le secteur et la taille de leurs investissements et
activités et leurs contrats,
- cultures fiscales dérivées du secteur public,

Résumé du statut de fin de session IRM

18: plate-forme "Open Data" pour les secteurs pétrolier et minier

Texte d'engagement: Cette plate-forme comprendra les catégories de données suivantes:

Le statut mis à jour de l'extraction des obligations,

Indicateurs généraux de l'investissement dans le secteur,

Toutes les données relatives aux contrats de production, de consommation, d'importation et d'exportation, de distribution et de vente, etc.,

Les entreprises opérant dans le secteur et la taille de leurs investissements et

Activités et leurs contrats,

Cultures fiscales dérivées du secteur public.

Institution (s) responsable (s): Ministère de l'industrie

Date de début: juillet 2014 Date de fin: juin 2016

Objectif de l'engagement

Cet engagement visait à accroître la transparence en publiant des informations sur les ressources minières et énergétiques. Ces informations incluent les sociétés opérant dans le secteur et toutes les données relatives aux contrats de production, de consommation, d'importation et d'exportation, de distribution et de vente.

Statut

Mi-parcours: limité

Le nombre de jeux de données figurant sur le portail de données lancé par le gouvernement au cours de la première année du plan d'action n'était pas clair. Cela a abouti à un niveau d'achèvement limité. Pour plus d'informations, consultez le rapport d'avancement à mi-parcours IRM 2014-2015.[Note 54: OGP, Rapport d’avancement à mi-parcours de la IRM en Tunisie, 2014-15, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Tunisia2014-15_IRM%20Progress%20Report_Eng.pdf. ]

Fin du mandat: Terminé

En septembre, 2015, le ministère de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines a lancé le portail de données ouvertes (http://data.industrie.gov.tn/). Le portail a été construit à l'aide de la technologie CKAN et, depuis le milieu de l'année, il contient plus de jeux de données 200, notamment des contrats 50 pour l'exploration et l'exploitation pétrolière. De nombreuses organisations impliquées dans les secteurs minier et pétrolier, y compris le ministère de l'Industrie, des sociétés énergétiques et des organismes de réglementation, fournissent des données et publient des contrats sur le site. L'information est organisée par thèmes, tels que les contrats pétroliers, les bilans énergétiques, le pétrole, le gaz, l'électricité, la gestion de l'énergie, les mines et les phosphates. En outre, les utilisateurs peuvent filtrer par zone géographique, société ou type de données.


At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: majeur

Le développement d'un portail de données ouvert est une étape importante dans la mesure où il permet à la société civile d'analyser des données importantes sur les ressources minières et peut renforcer leurs efforts de plaidoyer avec des données et des chiffres publics disponibles. En outre, la plate-forme de données ouverte a été créée pour répondre aux demandes de la société civile, d’un grand nombre de citoyens et de partis opposés au parlement.[Note 55: Hafawa Rebhi, «Divulgation des contrats pétroliers: lignes rouges limitant la transparence», Nawaat, 1 July 2016, https://nawaat.org/portail/2016/07/01/oil-contracts-disclosure-red-lines-limiting-transparency/]

Plusieurs organisations de la société civile, telles que e-Gov Society et l’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE), se sont déclarées satisfaites des spécifications techniques du portail et ont loué la publication de certains détails de contrats publics passés avec des sociétés pétrolières privées.[Note 56: Entretien avec Abdelhamid Jarmouhi, groupe Open Gov, 27 September 2016 et Maher Kallel, société E-Gov, 18 September 2016.] Ils ont déterminé que le portail était conforme aux normes internationales de données ouvertes, notamment en ce qui concerne la disponibilité des données dans un magasin de données et une interface de programme d'application (API). Cependant, d'autres parties prenantes (par exemple, I-Watch et des membres du groupe OpenGovTN) étaient sceptiques quant à la plate-forme et ont mis en doute la pertinence des ensembles de données publiés pour exposer et limiter la corruption.[Note 57: OSC interrogées: I-Watch, groupe Open Gov et Al Bawsala, October 2016.] Une critique récurrente des OSC est l’absence de publication de tous les contrats pétroliers (actuellement, seuls certains sont publiés). Selon un entretien avec Med Dhia Hammami, un militant pour l'accès à l'information dans le secteur de l'énergie, certains détails concernant les revenus et les dépenses par entreprise / permis / projet sont absents du portail.[Note 58: Entretien avec Med Dhia Hammami, 6 February 2017.] Hammami a déclaré que le gouvernement hésitait à publier des données financières et ne répondait pas aux demandes d'informations concernant le secteur de l'énergie.

Les contrats divulgués sur le portail de données ouvertes mettent notamment en lumière les relations entre l'État, des opérateurs tunisiens et étrangers et l'ETAP (la société d'État qui gère les activités d'exploration et de production de pétrole). Cependant, d’autres acteurs tout aussi importants du secteur de l’énergie et des mines sont absents. Par exemple, les contrats d'achat de gaz naturel de la Société tunisienne de l'électricité et du gaz (STEG) auprès de fournisseurs ne sont pas publiés.[Note 59: Hafawa Rebhi, «Divulgation des contrats pétroliers: lignes rouges limitant la transparence», Nawaat, 1 July 2016, https://nawaat.org/portail/2016/07/01/oil-contracts-disclosure-red-lines-limiting-transparency/.] Contrairement au secteur pétrolier, le secteur minier n'a pas publié tous les permis d'exploration ou concessions d'exploitation sur le portail. En outre, des études d’impact sur l’environnement sont requises en vertu du code des hydrocarbures de 1999,[Note 60: République Tunisienne, “Code des Hydocarbures”, 2011, http://www.droit-afrique.com/upload/doc/tunisie/Tunisie-Code-2011-hydrocarbures.pdf.] qui stipule que tous les opérateurs doivent fournir des études au Département de l'énergie du ministère et à l'Agence nationale pour la protection de l'environnement. Les informations environnementales ne sont pas largement disponibles sur le portail de données ouvertes, malgré leur pertinence et les défis auxquels la Tunisie est confrontée (émissions toxiques et de phosphogypse de l'industrie des phosphates, torchage au gaz naturel dans les champs pétrolifères,[Remarque: 61: Hafawa Rebhi, «Tunisie: Le trafic naturel de gaz, une dilapidation qui perdure», 21 April 2014, http://www.leconomistemaghrebin.com/2014/04/21/tunisie-torchage-gaz-naturel-dilapidation-perdure/.] et déversements d'hydrocarbures).

I-Watch (une principale organisation de la société civile anti-corruption), le groupe Open Gov et Al Bawsala (une organisation de la société civile tunisienne) considèrent tous que le portail est une bonne première étape. Cependant, les OSC pensent que le ministère a sélectionné certains contrats pour les publier selon des critères non transparents. Ainsi, le processus de sélection et de publication des contrats sur le portail pourrait être rendu plus transparent, et la mise en place d'un mécanisme de responsabilisation pourrait permettre aux citoyens de demander une transparence totale des contrats. Un rapport du Natural Resource Governance Institute aboutit à des conclusions similaires. En raison de la prise en compte de la transparence des industries extractives dans les engagements du PGO et de la création du portail de données ouvertes, «les organisations de la société civile et les médias se sont tournés vers des questions plus complexes et délicates liées au secteur de l'extraction, à savoir les contrats et la divulgation des contrats. . "[Note 62: Institut de gouvernance des ressources naturelles, «Deuxième acte de la Tunisie: noter les progrès, les acteurs de la responsabilité exigent la transparence des contrats», 30 April 2015,

http://resourcegovernance.org/blog/tunisias-second-act-noting-progress-accountability-actors-demand-contract-transparency. ]

En février, 2016 a annoncé son intention de se joindre à l’Initiative pour la transparence du secteur extractif (ITIE).[Note 63: Institut de gouvernance des ressources naturelles, Engagement de l'ITIE en Tunisie: un grand pas en avant vers l'amélioration de la gouvernance, 21, novembre 2016, http://www.resourcegovernance.org/blog/tunisia-eiti-commitment-big-step-long-path-improved-governance.

] Malgré quelques problèmes de divulgation restants, le portail de données ouvertes créé dans le cadre de cet engagement représente une avancée majeure en matière de transparence et constitue un élément clé plaçant la Tunisie sur la voie de la conformité à l'ITIE.

Reportés?

Cet engagement a été complété. Dans le nouveau plan d'action, le gouvernement s'est engagé à adhérer à l'Initiative pour la transparence des industries extractives (engagement 1). Même si l'engagement est considéré comme complet, le chercheur en IRM recommande ce qui suit:

Passer en revue les rapports publiés et expliquer les raisons pour lesquelles certains contrats ont été exclus; noter quand certaines informations ont été omises;

Envisager la publication de tous les contrats;

Créer un espace sur la plate-forme pour permettre aux citoyens d'interagir avec le ministère de l'Industrie.


Engagements

  1. Droit à l'information

    TN0036, 2018, renforcement des capacités

  2. Open Data Framework

    TN0037, 2018, renforcement des capacités

  3. Accès à l'information géographique

    TN0038, 2018, gouvernement électronique

  4. Données de transport ouvertes

    TN0039, 2018, gouvernement électronique

  5. Améliorer la gouvernance des ressources en eau

    TN0040, 2018, gouvernement électronique

  6. Rejoindre l'ITIE

    TN0041, 2018, renforcement des capacités

  7. Contrats ouverts dans les hydrocarbures

    TN0042, 2018, renforcement des capacités

  8. Cadre anti-corruption

    TN0043, 2018, Institutions anti-corruption

  9. Budgets participatifs

    TN0044, 2018, audits et contrôles

  10. Participation des jeunes

    TN0045, 2018, Communautés marginalisées

  11. Mettre en œuvre des initiatives pour appliquer le PGO au niveau local

    TN0046, 2018, gouvernement électronique

  12. Services administratifs en ligne

    TN0047, 2018, renforcement des capacités

  13. Accès à la fonction publique

    TN0048, 2018, renforcement des capacités

  14. Rejoindre l'Initiative de Transparence des Industries Extractives "ITIE"

    TN0021, 2016, renforcement des capacités

  15. Moderniser le cadre réglementaire pour faire respecter le droit à l'accès à l'information

    TN0022, 2016, renforcement des capacités

  16. L'achèvement du cadre juridique et réglementaire des données ouvertes au niveau national

    TN0023, 2016, renforcement des capacités

  17. Améliorer la transparence et l'ouverture du gouvernement local

    TN0024, 2016, renforcement des capacités

  18. Améliorer la transparence dans le secteur culturel: «culture ouverte»

    TN0025, 2016, renforcement des capacités

  19. Améliorer la transparence dans le secteur de l'environnement et du développement durable

    TN0026, 2016, Aide

  20. Améliorer la transparence dans le secteur des transports

    TN0027, 2016, renforcement des capacités

  21. Promouvoir la transparence financière et fiscale

    TN0028, 2016, Transparence fiscale

  22. Élaborer un cadre juridique pour les pétitions des citoyens

    TN0029, 2016, renforcement des capacités

  23. Développement d'une plate-forme électronique intégrée de signalement des pétitions de droit civil et de la corruption

    TN0030, 2016, Institutions anti-corruption

  24. Développer de nouveaux mécanismes pour promouvoir les interactions avec les jeunes et leur permettre de poursuivre le dialogue sur les politiques publiques

    TN0031, 2016, renforcement des capacités

  25. Adoption du référentiel de gouvernement d'entreprise au niveau sectoriel

    TN0032, 2016, renforcement des capacités

  26. Développer des applications mobiles pouvant être téléchargées sur le téléphone mobile pour renforcer la transparence des activités gouvernementales et une approche participative

    TN0033, 2016, renforcement des capacités

  27. Améliorer l'accès aux archives

    TN0034, 2016, renforcement des capacités

  28. Mise au point d'un mécanisme électronique pour assurer la transparence du recrutement de fonctionnaires

    TN0035, 2016, renforcement des capacités

  29. Renforcement du cadre juridique pour la lutte contre la corruption

    TN0001, 2014, Institutions anti-corruption

  30. Développement d'une plate-forme électronique intégrée de signalement des pétitions de droit civil et de la corruption

    TN0002, 2014, gouvernement électronique

  31. Publication d'un rapport annuel sur les activités d'audit dans le secteur public

    TN0003, 2014, audits et contrôles

  32. Révision du cadre juridique de la protection des données à caractère personnel et garantie de la conformité avec l'article 24 de la Constitution tunisienne

    TN0004, 2014, Droits de l'homme

  33. Développer un portail de données ouvert

    TN0005, 2014, Infrastructure et transport

  34. Préparation d'un référentiel national de gouvernance d'entreprise

    TN0006, 2014, gouvernement électronique

  35. Établir un cadre juridique qui régit la communication et l'interaction au sein du secteur public et entre les structures publiques et les citoyens avec l'utilisation des TIC

    TN0007, 2014, gouvernement électronique

  36. Simplifier les procédures administratives

    TN0008, 2014, gouvernement électronique

  37. Développer un certain nombre de services administratifs en ligne

    TN0009, 2014, gouvernement électronique

  38. Renforcer la participation des personnes au processus de prise de décision

    TN0010, 2014, gouvernement électronique

  39. Renforcement des capacités des fonctionnaires et des citoyens dans le domaine de la gouvernance ouverte

    TN0011, 2014, renforcement des capacités

  40. Création d'une structure spécialisée dans la formation dans le domaine de la gouvernance

    TN0012, 2014, renforcement des capacités

  41. Publication des rapports budgétaires

    TN0013, 2014, audits et contrôles

  42. Développement du système de budget ouvert

    TN0014, 2014, Transparence fiscale

  43. Utilisation des données extraites de l'application dédiée à la gestion budgétaire (Adeb) dans le secteur public

    TN0015, 2014, gouvernement électronique

  44. Publication de rapports liés à l'attribution et à l'exécution de marchés publics et aux résultats d'audit

    TN0016, 2014, audits et contrôles

  45. Publication des recommandations incluses dans les rapports d'audit des marchés publics

    TN0017, 2014, audits et contrôles

  46. Développement d'une plate-forme "Open Data" dédiée à l'information traitant des investissements dans les secteurs pétrolier et minier

    TN0018, 2014, Industries extractives

  47. Améliorer la transparence dans le domaine des projets d'infrastructure

    TN0019, 2014, Infrastructure et transport

  48. Consacrer la transparence dans le domaine de l'environnement

    TN0020, 2014, gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!