Ignorer la navigation
Tunisie

Rejoindre l'ITIE (TN0041)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Tunisie 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution chef de file : Ministère de l'Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises

Institution(s) de soutien : Autorité d'accès à l'information OSC, secteur privé, multilatéraux, groupes de travail - Institut de gouvernance des ressources naturelles - Coalition tunisienne pour la transparence dans l'énergie et les mines - Association tunisienne de droit du développement

Domaines politiques

Anti-Corruption, Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Industries d'extraction, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur les résultats de la transition de la Tunisie 2018-2020, Rapport de conception de la Tunisie 2018-2020

Suivi : Non

Premiers résultats : aucune donnée IRM

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : participation civique

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Détails

Améliorer la transparence dans le secteur des industries extractives en adhérant à l'initiative ITIE
Début octobre 2018 - Fin août 2020
Agence d'exécution principale / acteur
Ministère de l'industrie et des petites et moyennes entreprises
Description de l'engagement
Le secteur des industries extractives est considéré comme l'un des secteurs les plus stratégiques et le plus haut niveau d'intérêt des citoyens et des organisations de la société civile. Ces acteurs exercent une pression constante pour renforcer la transparence du secteur et permettre l'accès à des informations, notamment celles relatives à la production, aux ressources collectées, ainsi qu'aux contrats signés et aux entreprises qui en bénéficient.
Dans le cadre de l'amélioration des initiatives réalisées dans ce secteur, telles que le portail de données ouvertes pour le secteur de l'énergie et des mines, la Tunisie poursuivra également son processus de préparation pour rejoindre l'initiative de transparence des industries extractives "ITIE". L'adhésion à cette initiative montre que la Tunisie remplit les critères requis en matière de transparence des industries extractives et qu'elle est disposée à mener des réformes continues pour assurer la bonne gouvernance de ce secteur et promouvoir la transparence. Cela peut être réalisé en publiant tous les rapports et les données requises, tout en aidant à établir un climat de confiance entre toutes les parties prenantes, ce qui améliorera le climat d'investissement dans le secteur.
Par conséquent, plusieurs actions seront entreprises pour permettre à la Tunisie de rejoindre cette initiative, à savoir:
- Achèvement de la sélection des représentants des entreprises et des gouvernements dans le
groupe multipartite;
- Soutenir le groupe multipartite en préparant une étude sur le diagnostic du système de gouvernance des
hydrocarbures et secteurs miniers;
- élaborer un plan d'action pour le groupe multipartite;
- soumettre une demande d'adhésion à l'initiative ITIE;
- Intercommunication entre le ministère des finances et le ministère de l'industrie et des petites et moyennes entreprises
Entreprises de taille moyenne:
- Renforcement des capacités des représentants des groupes multipartites.
Problème / Contexte
Malgré le développement du portail de données ouvertes du secteur de l’énergie et des mines, afin de renforcer sa transparence, à la suite de la campagne "Where is petrol", qui visait à faire pression sur les responsables de ce secteur pour leur donner accès à des informations sur la gestion de cette richesse, les citoyens et les acteurs de la société civile n’ont toujours pas accès à l’information sur la gouvernance des ressources naturelles. À cet égard, les mouvements de protestation ont démontré que la transparence ne pouvait être un acte unilatéral de l'administration ou un acte circonstanciel provoqué à la suite d'une campagne temporaire. Cela doit plutôt s'inscrire dans un cadre participatif rassemblant tous les acteurs impliqués dans le secteur, tels que le gouvernement, les entreprises et la société civile, afin de définir les déficiences du système de gouvernance et de déployer des efforts pour résoudre ces problèmes dans le cadre d'un plan commun. cela construira la confiance entre les acteurs.
Identification des objectifs d'engagement / résultats attendus
- Promouvoir la transparence dans les secteurs de l'énergie et des mines en publiant des rapports contenant des données et des informations sur la gestion des ressources énergétiques et minières dans le cadre de l'adhésion à l'initiative ITIE;
- Créer et institutionnaliser un espace de dialogue entre les différents acteurs. Cela garantira un dialogue régulier, durable et méthodologique;
- Résoudre les problèmes liés à la gouvernance du secteur, y compris les problèmes juridiques et institutionnels, grâce à une approche participative. Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?
- Permettre aux citoyens et aux composantes de la société civile d'accéder à l'information, renforçant ainsi la transparence du secteur et réduisant les critiques et les protestations auxquelles ce secteur était confronté et pouvant entraîner des perturbations de la production;
- Promouvoir l'intégrité du secteur et lutter contre la corruption en adoptant une approche participative pour améliorer la gouvernance du secteur en constituant un groupe multipartite composé de divers acteurs et jouant un rôle important dans la promotion de l'intégrité et de la transparence.
Pertinence avec les valeurs OGP
Transparence et ouverture: promouvoir l'accès à l'information sur la gestion des ressources énergétiques et minières par la publication de rapports dans le cadre de l'adhésion à l'initiative ITIE.
Participation: élargir le champ des acteurs impliqués dans la gouvernance du secteur, notamment en s'appuyant sur le groupe multipartite. Responsabilité: donner aux citoyens et aux acteurs de la société civile le pouvoir de surveiller la gouvernance des ressources énergétiques et minières et, partant, de lutter contre la corruption et de tenir les auteurs présumés responsables.

Source de financement/
Relation avec d'autres programmes et politiques
Budget du ministère de l'Industrie et des Petites et moyennes entreprises / Institut de la gouvernance des ressources naturelles en renforçant les capacités des représentants des groupes multipartites et de tous les autres acteurs du secteur et en fournissant le soutien technique nécessaire.
Étapes et agenda d'exécution
Début octobre 2018

Fin octobre 2018
Contacts
Nom de la personne responsable de l'agence d'exécution
Titre et département
Ministère de l'industrie et des petites et moyennes entreprises
Adresse e-mail
Autres acteurs impliqués
Acteurs étatiques impliqués
Autorité d'accès à l'information
OSC, secteur privé, organisations multilatérales, groupes de travail
- Institut de gouvernance des ressources naturelles - Coalition tunisienne pour la transparence
Energie et Mines
- Association tunisienne de droit du développement

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

6. Améliorer la transparence dans le secteur des industries extractives

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

« Le secteur des industries extractives est considéré comme l'un des secteurs les plus stratégiques et le plus grand intérêt de la part des citoyens et des organisations de la société civile. Ces acteurs exercent une pression continue pour améliorer la transparence du secteur et permettre l'accès à l'information, en particulier celle liée à la production, aux ressources collectées, en plus des contrats signés et des entreprises qui en bénéficient.

Dans le cadre de la valorisation des initiatives réalisées dans ce secteur, telles que le portail de données ouvertes pour le secteur de l'énergie et des mines, la Tunisie poursuivra également le processus de préparation à l'adhésion à l'initiative de transparence des industries extractives « ITIE ». L'adhésion à cette initiative représente une indication de l'accomplissement par la Tunisie des critères requis sur la transparence des industries extractives et sa volonté de poursuivre les réformes pour assurer la bonne gouvernance de ce secteur et la promotion de la transparence. Cela peut être réalisé en publiant tous les rapports et les données requises, ainsi qu'en aidant à renforcer la confiance entre toutes les parties prenantes concernées, ce qui améliorera le climat d'investissement dans le secteur. »

Jalons:

  • Achèvement de la sélection des représentants de l'entreprise ainsi que des représentants du gouvernement dans le groupe multipartite ;
  • Appui au groupe multipartite en préparant une étude sur le diagnostic du système de gouvernance des secteurs des hydrocarbures et des mines ;
  • Élaborer un plan d'action pour le groupe multipartite ;
  • Soumettre une demande d'adhésion à l'initiative ITIE ;
  • Intercommunication entre le Ministère des Finances et le Ministère de l'Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises :
  • Renforcement des capacités des représentants du groupe multipartite.

Institution responsable: Ministère de l'industrie et des petites et moyennes entreprises

Institution (s) de soutien: Autorité d'accès à l'information, Institut de gouvernance des ressources naturelles, Coalition tunisienne pour la transparence dans l'énergie et les mines, Association tunisienne de droit du développement

Date de début: 2018 Octobre                                            Date de fin: Août 2020

Aperçu de l'engagement

Vérifiabilité

Pertinence de la valeur OGP (telle que rédigée)

Impact potentiel

Aboutissement

At-il ouvert le gouvernement?

Pas assez spécifique pour être vérifiable

Suffisamment spécifique pour être vérifiable

Accès à l'information

Participation civique

Responsabilité publique

Technologie et innovation pour la transparence et la responsabilité

Aucun

Mineur

Moderate

transformatrice

Pas démarré

limité

Substantiel

Complété

Aggravé

N'a pas changé

Marginal

Majeur

Exceptionnel

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

                                       

Note éditoriale: Il s'agit d'une version partielle du texte de l'engagement. Pour le texte complet de l'engagement du plan d'action national tunisien, voir ici.

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à renforcer la transparence dans le secteur extractif. Il a été reporté de l'engagement 1 du plan d'action précédent. Dans le cadre du plan d'action précédent, la mise en œuvre de l'engagement était limitée et le point focal et le coordinateur du projet ont été remplacés chacun trois fois. (26) L'engagement du plan d'action actuel comprend des jalons légèrement différents, mais dans l'ensemble, il continue d'offrir des mesures pour renforcer le groupe multipartite (GMS) de l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) et accélérer le processus de soumission d'une demande à l'ITIE pour l'adhésion de la Tunisie à la initiative.

Les jalons de cet engagement concernent la sélection des représentants du secteur privé et du gouvernement du GMP, la réalisation d'une étude pour identifier les défis du secteur minier, l'élaboration d'un plan d'action pour le GMP, la soumission d'une demande d'adhésion à l'ITIE et l'intercommunication entre les ministères concernés. À l'exception du dernier jalon concernant l'intercommunication entre les ministères concernés, les jalons sont vérifiables et peuvent être mesurés.

Cet engagement est pertinent pour la valeur OGP de la participation civique, comme en témoigne le groupe multipartite avec la participation des OSC et du secteur privé.

Cet engagement pourrait représenter une étape majeure vers l'amélioration de la transparence dans le secteur extractif. Rejoindre l'ITIE pourrait augmenter considérablement la durabilité des réformes dans ce secteur. Selon le Natural Resource Governance Institute (NRGI), cet engagement répond à un besoin urgent de renforcer la confiance dans le secteur extractif. NRGI souligne également l'importance du Groupe multipartite pour combler une lacune dans le dialogue entre les parties prenantes, qui a considérablement entravé la réforme dans le passé. (27) Cependant, l'engagement ne précise pas si le Groupe multipartite ira au-delà de la satisfaction des exigences de l'ITIE et comment il conciliera les intérêts du secteur privé, des OSC et du gouvernement. Apparemment, le secteur privé n'a pas accueilli favorablement l'initiative ITIE et a fait pression sur le parlement et les responsables gouvernementaux pour bloquer sa mise en œuvre, ce qui est susceptible de remettre en cause cet engagement. (28) De plus, alors que de nouvelles informations seront développées à travers l'étude sur le système de gouvernance des hydrocarbures et des mines, l'engagement ne précise pas comment ces informations seront mises à la disposition du grand public.

Prochaine étape
La transparence du secteur extractif est un domaine clé pour la réforme, avec un potentiel supplémentaire pour tirer parti du processus OGP pour obtenir un impact. Pour les futurs plans d'action, l'IRM recommande ce qui suit :

  • Promouvoir la publication proactive d'informations sur ce secteur pour soutenir les OSC et la surveillance citoyenne ;
  • S'assurer que les groupes multipartites répondent aux préoccupations concernant l'engagement du secteur privé à participer à l'initiative, en trouvant un équilibre entre les différents intérêts ;
  • Conformément aux recommandations du NRGI, les OSC du Groupe multipartite devraient établir une stratégie de communication rigoureuse avec la société civile au sens large afin de garantir que les priorités représentent véritablement les besoins et les intérêts de la société civile. (29)
(26) « Rapport à mi-parcours de la Tunisie 2016-2018 », Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/documents/tunisia-mid-term-report-2016-2018-for-public-comment/.
(27) Hanen Keskes, « La société civile aide la Tunisie vers une approche multipartite dans la gouvernance des industries extractives », Natural Resource Governance Institute, 15 juin 2018, https://resourcegovernance.org/blog/civil-society-tunisia-MSG-EITI.
(28) Mohamed Dhia Hammami, Wesleyan University, entretien par un chercheur de l'IRM, 26 avril 2019.
(29) Hanen Keskes, « La société civile aide la Tunisie vers une approche multipartite dans la gouvernance des industries extractives », Natural Resource Governance Institute, 15 juin 2018, https://resourcegovernance.org/blog/civil-society-tunisia-MSG-EITI.

Résumé du statut de fin de session IRM

6. Améliorer la transparence dans le secteur des industries extractives

Substantiel:

Le ministère de l'Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises a organisé un dialogue national sur l'énergie et les mines le 30 mai 2019, suivi d'un Conseil ministériel le 7 juin 2019 sur ses conclusions. (47) L'Autorité nationale de lutte contre la corruption et les parlementaires étaient chargés d'organiser les élections de cinq représentants de 25 OSC, y compris des régions productrices de Tunisie, au groupe multipartite de l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE). (48) Le groupe comprend également sept représentants d'institutions gouvernementales, dont l'un représente le ministère des Finances. Selon Wissem Heni, directeur national tunisien de l'Institut de gouvernance des ressources naturelles, (49) cette participation met en œuvre l'étape 5 car elle garantit une meilleure communication entre le ministère des Finances et le ministère de l'Industrie. Le groupe multipartite a créé des règles internes et rédigé un plan de travail, dont il a discuté publiquement avec plus de 150 OSC et entreprises privées lors de multiples événements dans les régions productrices de pétrole de la Tunisie en 2020. (50)

Le ministère de l'Industrie et les acteurs de la société civile ont franchi la sixième étape en organisant une session de formation pour les représentants multipartites de l'ITIE en septembre 2019. (51) Le ministère et le groupe multipartite ont également mis en œuvre de manière substantielle le quatrième jalon crucial en rédigeant la demande d'adhésion à l'initiative ITIE. Cependant, le ministère n'a pas encore complété et soumis cette demande. (52) Bien que des progrès aient été réalisés, les changements dans la direction du ministère et le lobbying du secteur privé ont depuis entravé les progrès de l'ITIE en Tunisie.

(47) Gouvernement de la République tunisienne, « Engagement 6 : Améliorer la transparence dans le secteur des industries extractives en rejoignant l'initiative ITIE » (OGP Tunisie, consulté le 8 juillet 2021), http://www.ogptunisie.gov.tn/en/?p=1347.
(48) Wissem Heni (responsable national tunisien du Natural Resource Governance Institute), entretien par un chercheur de l'IRM, 14 avril 2021.
(49)Id.
(50)Id.
(51) Gouvernement de la République tunisienne, « Engagement 6 : Améliorer la transparence dans le secteur des industries extractives en rejoignant l'initiative ITIE ».
(52) Héni.

Engagements

Open Government Partnership