Ignorer la navigation
Ukraine

Surveillance des projets d'infrastructure (UA0041)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action de l'Ukraine 2014-2015

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Ministère de l'Infrastructure

Institution(s) de soutien : ministère du Développement économique, ministère des Finances, ministère de l'Écologie et des ressources naturelles, ONG Transparency International Ukraine, autres ONG non spécifiées et organisations internationales

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Infrastructure et transport, Législation et réglementation, Participation du public, Prestation de services publics

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d’exercice Ukraine 2014-2016, Rapport IRM de l'Ukraine 2014-2015

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : participation civique, responsabilité publique

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Préparation et soumission en temps utile au Cabinet des ministres de l'Ukraine d'un projet de règlement type sur un comité de surveillance des projets d'infrastructure, qui prévoirait les procédures d'établissement d'un conseil de surveillance pour la mise en œuvre de projets d'infrastructure aux niveaux national et régional

Résumé du statut de fin de session IRM

9. Surveiller les projets d'infrastructure

Texte d'engagement: 9. Préparer et soumettre au Cabinet des ministres ukrainien en temps utile un projet de règlement type sur un comité de surveillance des projets d’infrastructure, qui prévoirait les procédures de mise en place de conseils de surveillance pour la mise en œuvre de projets d’infrastructure aux niveaux national et régional.

Résultat attendu: résolution pertinente adoptée par le Cabinet des ministres de l'Ukraine.

Institution (s) principale (s): ministère de l'Infrastructure

Institution (s) partenaire (s): ministère du Développement économique, ministère des Finances, ministère de l'Ecologie et des Ressources naturelles, NGO Transparency International Ukraine, autres ONG non spécifiées et organisations internationales

Date de début: Non spécifié Date de fin: 31 décembre 2014

Objectif de l'engagement

Cet engagement visait à améliorer la transparence, le contrôle civique et la responsabilité publique dans les projets d'infrastructure nationaux et régionaux. Ces projets utilisent souvent des fonds publics importants et manquent de transparence lors de la conception et de la mise en œuvre. Comme il s'agit également d'un domaine dans lequel la corruption est généralisée, un mécanisme de surveillance impliquant la société civile contribuerait à réduire la corruption.

Statut

Mi-parcours: substantiel

Loi 2014 sur la stratégie anti-corruption de l'Ukraine pour 2014-2017[Note 42: http://bit.ly/1LvuQWk. ] l’une des mesures à prendre, la mise en œuvre de «projets pilotes de pactes d’intégrité dans des projets d’infrastructure ou d’autres projets comportant des dépenses budgétaires importantes, en formant un mécanisme de contrôle tripartite (gouvernement-entreprises-société civile) de la conception et de la conception; mise en œuvre de tels projets, utilisation ciblée et efficace des fonds correspondants ». Le suivi des projets d’infrastructure peut être considéré comme une mise en œuvre de cette mesure. Le ministère de l'Infrastructure a mis au point plusieurs versions du projet de règlement dans 2015, mais les organisations de la société civile ont critiqué ces projets car ils n'accordaient pas suffisamment de pouvoir aux structures de surveillance. Le projet de règlement permettait la mise en place de groupes de surveillance permanents (comités) pour les projets d'infrastructure aux niveaux des autorités exécutives centrales et locales. Les panels comprendraient des représentants d'OSC et d'autres acteurs non gouvernementaux sélectionnés par le biais d'un concours ouvert. Malgré de nombreux efforts pour élaborer le règlement, aucune de ses versions n’est parvenue à la réunion du gouvernement.[Remarque 43: Rapport d’avancement du mécanisme de rapport indépendant (IRM) 2014-15: Ukraine, 44-45. ]

Fin du mandat: Limité

Depuis le rapport de mi-parcours, aucun progrès n'a été accompli dans l'adoption de la réglementation. Au contraire, il ressort du rapport d'autoévaluation du gouvernement que la mise en œuvre de l'engagement a été arrêtée et qu'aucune autre tentative visant à finaliser et à adopter les réglementations pertinentes n'a été faite. Le gouvernement a indiqué que le ministère de l'Infrastructure examinait la possibilité de continuer à mettre en œuvre cet engagement.

Le ministère de l'Infrastructure a élaboré un projet de réglementation en coopération avec des ONG (en particulier TI-Ukraine et le Centre d'études et d'analyses politiques). Toutefois, le projet de texte a dû être révisé à deux reprises et le texte initial a été affaibli après que le processus d'approbation ait été mené auprès des ministères et des autres organismes gouvernementaux. En raison de la réticence du ministère et des agences à approuver le règlement afin de fournir aux citoyens des instruments de contrôle utiles, le projet de règlement a été arrêté.

At-il ouvert le gouvernement?

Participation civique: n'a pas changé

Responsabilité publique: n'a pas changé

Cet engagement visait un objectif ambitieux d'association directe d'acteurs non gouvernementaux au processus de conception et de mise en œuvre de projets d'infrastructure utilisant des fonds publics. Cette surveillance serait assurée par des groupes spéciaux (comités de suivi) chargés d’examiner les budgets et la conception des projets, les procédures de sélection des contractants, les marchés publics et autres contrats connexes, ainsi que le décaissement et l’utilisation des fonds publics. Cependant, tel que mis en œuvre, cet engagement n'a entraîné aucun changement dans les pratiques du gouvernement.

Reportés?

L'engagement n'a pas été reporté dans le nouveau plan d'action. Le nouveau plan contient un engagement concernant la mise en œuvre de l'Initiative pour la transparence du secteur de la construction (COST), mais ce dernier met l'accent sur la divulgation d'informations et n'inclut pas d'instruments de contrôle civique dans des projets spécifiques. Le chercheur de l'IRM recommande au gouvernement d'adopter sans plus tarder des réglementations qui constituent un mécanisme robuste de surveillance civique pour la mise en œuvre de grands projets d'infrastructure utilisant des fonds publics. Le gouvernement devrait également envisager la possibilité d'introduire dans la loi des dispositions sur de tels panneaux de surveillance afin de les rendre permanents et efficaces.


Engagements

Open Government Partnership