Ignorer la navigation
Ukraine

Système de vérification de propriété effective (UA0061)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action : Non attaché

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Ministère de la Justice.

Institution(s) de soutien : Organisation non gouvernementale de Transparency International Ukraine.

Domaines politiques

Anti-Corruption, Beneficial ownership, Secteur privé

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d’exercice Ukraine 2016-2018, Rapport à mi-parcours pour l'Ukraine 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Événement: Amélioration du mécanisme de vérification des informations sur les bénéficiaires effectifs ultimes .; Calendrier de mise en œuvre: 2017-2018; Entités responsables: ministère de la justice; Entités responsables: organisation non gouvernementale Transparency International Ukraine .; Partenaires: mise en place de mécanismes permettant de rechercher et d’afficher les relations entre les entités juridiques et leurs fondateurs (participants), les bénéficiaires effectifs ultimes (contrôleurs), y compris les bénéficiaires effectifs ultimes (contrôleurs) du fondateur, et les responsables des entités juridiques en mettant à jour le logiciel pour Registre unifié des entités juridiques, des entrepreneurs individuels et des groupes communautaires.

Résumé du statut de fin de session IRM

5. Améliorer le système de vérification ultime des propriétaires véritables

Texte d'engagement:

Amélioration du mécanisme de vérification des informations sur les bénéficiaires effectifs ultimes.

Résultats attendus: mise en œuvre de mécanismes de recherche et d'affichage des relations entre les entités juridiques et leurs fondateurs (participants), les bénéficiaires effectifs ultimes (contrôleurs), y compris les bénéficiaires effectifs ultimes (contrôleurs) du fondateur, et les responsables des entités juridiques en mettant à jour le logiciel le registre national unifié des entités juridiques, des entrepreneurs individuels et des groupes communautaires.

Institution responsable: Ministère de la Justice.

Institution de soutien: Organisation non gouvernementale Transparency International Ukraine.

Date de début: Décembre 2016 ..                                     Date de fin: Août 2018

But de l'engagement:

Cet engagement vise à améliorer le mécanisme de vérification des informations sur les bénéficiaires effectifs ultimes des entreprises. Plus précisément, cet engagement mettrait à jour le logiciel du registre d’État unifié des entités juridiques, des entrepreneurs individuels et des groupes communautaires (ci-après le «Registre des États-Unis»). Cela permettrait d'améliorer les fonctions de recherche et d'afficher les relations entre les entités juridiques et leurs fondateurs (participants), les bénéficiaires effectifs ultimes (contrôleurs), y compris les bénéficiaires effectifs ultimes (contrôleurs) du fondateur, et les responsables d'entités juridiques.

Statut

Mi-parcours: limité

Le 20 de septembre, le ministère de la Justice a publié le décret n ° 2017 / 2941. Le décret a élargi le type d'informations sur les propriétaires des bénéficiaires finaux qui était obligatoire pour la soumission et la publication. Ces informations comprenaient non seulement le nom personnel, le nom de famille et le patronyme du propriétaire du bénéficiaire final, mais également la citoyenneté et l'adresse résidentielle. (91) De plus, pour se conformer aux normes mondiales de données ouvertes, sur 18 May 2017, le gouvernement a adopté le règlement #339. (92) Ce règlement autorise le transfert d'informations sur les bénéficiaires effectifs vers le Registre mondial des propriétaires réels et la publication de ces informations à l'intention du grand public dans un format de données ouvert. (93), (94) Cependant, le gouvernement n'a pas achevé le transfert du registre des États-Unis. Le Ministère de la justice avait élaboré un projet de spécifications techniques pour le transfert des données dans le registre mondial et prévoyait de développer l'algorithme de transfert correspondant. En août 2017, le ministère de la Justice mettait toujours à jour le logiciel permettant de distinguer les informations relatives au fondateur des informations relatives aux bénéficiaires effectifs d'une personne morale inscrite au registre des États-Unis. Pour plus d'informations, consultez le rapport de mi-parcours IRM 2016 – 2018. (95)

Fin du mandat: Limité

Le ministère de la Justice a indiqué qu'il travaillait à la mise à jour du logiciel. Il prévoyait également d'introduire des mécanismes permettant de rechercher et d'afficher les relations entre les entités juridiques et leurs fondateurs (participants), les bénéficiaires effectifs ultimes (contrôleurs), y compris les bénéficiaires effectifs ultimes (contrôleurs) du fondateur, et les responsables d'entités juridiques dans la nouvelle version de le registre des États-Unis. (96) Selon un représentant de l'International Renaissance Foundation, un groupe multipartite ne s'est réuni qu'une seule fois, sans aucun effet tangible. (97) Tant le gouvernement que la société civile ont fait part de leurs préoccupations concernant la qualité et la fiabilité des données. (98)

Le ministère de la Justice a noté qu'il n'existait aucune meilleure pratique mondiale en matière de vérification des informations sur les bénéficiaires effectifs ultimes. Par conséquent, lorsque le ministère développera cette vérification, ce sera une innovation. (99) Un expert de la société civile a confirmé qu'il n'existe nulle part dans le monde un bon modèle de ce type de vérification. De l'avis de cet expert, seule la Banque nationale peut collecter des informations à jour et introduire des sanctions à l'encontre de ceux qui fournissent de fausses informations. Ces sanctions incluent le retrait de leurs licences pour exercer des activités bancaires. (100) Le ministère de la Justice est en train de finaliser un projet de loi sur la prévention du blanchiment de capitaux, qui devrait améliorer le mécanisme de vérification des informations sur les bénéficiaires effectifs ultimes. (101) Enfin, le 29 August 2018, le ministère de la Justice a publié le décret n ° 2824 / 5. Le décret oblige les entreprises à mettre à jour les informations sur leurs bénéficiaires effectifs ultimes chaque fois qu'elles modifient leur statut juridique. Toutefois, de tels changements n'incluent pas la dissolution d'une personne morale. (102) Bien que cela signale des progrès dans la divulgation de plus de données sur la propriété effective, aucun mécanisme majeur n’a été mis en place pour vérifier les données.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Malgré quelques modifications législatives récentes, la structure des informations contenues dans le registre reste la même. En outre, le gouvernement n'a pas introduit d'algorithme pour rechercher et afficher les relations entre les bénéficiaires effectifs ultimes. À ce titre, l'accès à l'information n'a pas été amélioré.

Reportés?

Lors de la rédaction de ce rapport, le gouvernement n'avait pas encore rendu public le quatrième plan d'action de l'Ukraine. Ainsi, il n’est pas clair si le gouvernement a tenu cet engagement. Compte tenu de l'importance de cet engagement, le chercheur de l'IRM encourage le gouvernement à poursuivre ses efforts pour le mettre pleinement en œuvre.

(91) «Décret du Ministère de la justice de l'Ukraine # 2941 / 5», Verkhovna Rada de l'Ukraine: portail Web officiel, http://zakon.rada.gov.ua/laws/show/v2941323-17.

(92) «Réglementation du Cabinet des ministres de l'Ukraine sur 18 May 2017 #339», Législation de l'Ukraine, Verkhovna Rada de l'Ukraine: le portail Web officiel, http://zakon2.rada.gov.ua/laws/show/339-2017-%D0%BF/paran2#n2.

(93) «L’Ukraine a divulgué des informations sur les propriétaires véritables au format Open Data», Transparency International Ukraine, https://ti-ukraine.org/en/news/ukraine-has-disclosed-information-on-the-beneficial-owners-in-the-open-data-format/.

(94) «Le registre national unifié des entités juridiques, des entrepreneurs individuels et des groupes communautaires», Data.gov.ua, n'est plus accessible à partir de février 13, 2019 http://data.gov.ua/passport/73cfe78e-89ef-4f06-b3ab-eb5f16aea237

(95) “Rapport à mi-parcours de l'Ukraine 2016 – 2018,” Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/documents/ukraine-mid-term-report-2016-2018-year-1/.

(96) Natalia Bernatska (Ministère de la justice de l'Ukraine), échange de courrier électronique avec un chercheur de l'IRM, 14 September 2018.

(97) Oleksii Orlovskyi (Fondation internationale de la Renaissance), entretien avec 4 August 2018, chercheur à l'IRM.

(98) Victor Nestulia (Transparency International Ukraine), entretien avec le chercheur IRM, 16 August 2018.

Natalia Bernatska (Ministère de la justice de l'Ukraine), échange de courrier électronique avec un chercheur de l'IRM, 14 September 2018.

(99) Ibid.

(100) Victor Nestulia (Transparency International Ukraine), entretien avec le chercheur IRM, 16 August 2018.

(101) Natalia Bernatska (Ministère de la justice de l'Ukraine), échange de courrier électronique avec un chercheur de l'IRM, 14 September 2018.

(102) «Le décret du ministère de la Justice de l'Ukraine # 2824 / 5», Liga Zakon, http://search.ligazakon.ua/l_doc2.nsf/link1/RE32430.html.


Engagements

Open Government Partnership