Ignorer la navigation
Royaume-Uni

Meilleure utilisation des actifs de données (UK0073)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Royaume-Uni - Troisième plan d'action national 2016-18

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Cabinet Office (Service numérique du gouvernement) et Office of National Statistics

Institution(s) de soutien : Tous les ministères; Démocratiser, mySociety, The Open Data institute

Domaines politiques

Accès à l'information, Lutte contre la corruption et intégrité, Formations, Open Data, Participation du public, Droit à l'information

Revue IRM

Rapport IRM: Royaume-Uni Rapport de fin de trimestre 2016-2018, Royaume-Uni Rapport à mi-parcours 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Efficace i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique, technologie

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Objectif: Dans le cadre de notre programme de données gouvernementales, nous prévoyons d’améliorer la disponibilité, la qualité et l’utilisation des données gouvernementales et de faciliter leur utilisation appropriée et efficace, à la fois avec le gouvernement et au-delà.

Statu quo: Depuis notre premier Plan d'action national du PGO, nous avons réalisé des progrès considérables en matière d'ouverture des données gouvernementales. Notre portail data.gov.uk nous a permis d'identifier et d'ouvrir des ensembles de données 27,000 détenus par le public, favorisant le développement d'applications novatrices, de nouvelles perspectives pour la prestation de services publics et une plus grande transparence du gouvernement. Cela a clairement montré le potentiel de création de valeur et de services publics améliorés, à mesure que de plus en plus de données sont mises à disposition. L'ouverture des données en soi améliore la qualité, les utilisateurs de données et les éditeurs réagissant aux incitations à l'améliorer. Après avoir réalisé ces progrès, nous pouvons maintenant faire plus au sein du gouvernement pour mieux utiliser les ressources de données dont nous disposons et rendre plus accessibles des données de meilleure qualité, librement et librement, afin de favoriser l'amélioration des services, la croissance économique et la transparence. Pour ce faire, nous devons moderniser notre infrastructure de données et collaborer activement avec les utilisateurs de données afin de comprendre la demande en données ouvertes, comme décrit dans les engagements en parallèle. Nous devons également surmonter les obstacles juridiques et organisationnels qui empêchent l’utilisation efficace des données dans le secteur public à des fins clairement définies d’intérêt public, tout en précisant que les données identifiables ne seront jamais rendues ouvertes et que des contrôles stricts régiront l’utilisation de telles données. Et nous devons développer les compétences et les capacités pour utiliser au mieux les données que nous détenons.

Ambition: Une meilleure utilisation des données dans l'ensemble du gouvernement entraînera une amélioration de la qualité des données, ce qui améliorera la qualité et la fiabilité des données que nous sommes en mesure de rendre disponibles librement et ouvertement. À la suite de ce travail, nous prévoyons: • que le gouvernement réutilise de plus en plus ses propres données pour permettre de meilleures décisions opérationnelles, politiques et économiques et améliorer la qualité des données • de meilleures plateformes intergouvernementales et de meilleurs services aux citoyens • des données de meilleure qualité disponible pour l'innovation dans l'économie et la société en général • des données ouvertes plus accessibles et faciles à utiliser par les citoyens et les groupes de la société civile, ainsi que les entreprises et les grandes organisations, • des cadres éthiques et juridiques clairs pour susciter le soutien du public en faveur d'une meilleure utilisation des données au gouvernement

Résumé du statut de fin de session IRM

11. Meilleure utilisation des actifs de données

Texte d'engagement: Nous encouragerons et appuierons les techniques basées sur les données dans la fourniture de politiques et de services dans l'ensemble des ministères et encouragerons une meilleure utilisation des données ouvertes dans l'économie et la société civile.

Objectif: Dans le cadre de notre programme de données gouvernementales, nous prévoyons d’améliorer la disponibilité, la qualité et l’utilisation des données gouvernementales et de faciliter leur utilisation appropriée et efficace, à la fois avec le gouvernement et au-delà.

Status Quo: Depuis notre premier Plan d’action national OGP, nous avons réalisé des progrès considérables dans l’ouverture des données gouvernementales. Notre portail data.gov.uk nous a permis d'identifier et d'ouvrir des ensembles de données 27,000 détenus par le public, favorisant le développement d'applications novatrices, de nouvelles perspectives pour la prestation de services publics et une plus grande transparence du gouvernement.

Cela a clairement montré le potentiel de création de valeur et de services publics améliorés, à mesure que de plus en plus de données sont mises à disposition. L'ouverture des données en soi améliore la qualité, les utilisateurs de données et les éditeurs réagissant aux incitations à l'améliorer.

Après avoir réalisé ces progrès, nous pouvons maintenant faire plus au sein du gouvernement pour mieux utiliser les ressources de données dont nous disposons et rendre plus accessibles des données de meilleure qualité, librement et librement, afin de favoriser l'amélioration des services, la croissance économique et la transparence. Pour ce faire, nous devons moderniser notre infrastructure de données et collaborer activement avec les utilisateurs de données afin de comprendre la demande en données ouvertes, comme décrit dans les engagements en parallèle. Nous devons également surmonter les obstacles juridiques et organisationnels qui empêchent l’utilisation efficace des données dans le secteur public à des fins clairement définies d’intérêt public, tout en précisant que les données identifiables ne seront jamais rendues ouvertes et que des contrôles stricts régiront l’utilisation de telles données. Et nous devons développer les compétences et les capacités pour utiliser au mieux les données que nous détenons.

Ambition: Une meilleure utilisation des données au sein du gouvernement entraînera une amélioration de la qualité des données, améliorant à son tour la qualité et la fiabilité des données que nous sommes en mesure de mettre à disposition librement et ouvertement.

À la suite de ce travail, nous nous attendons à voir:

Le gouvernement réutilise de plus en plus ses propres données pour permettre de meilleures décisions opérationnelles, politiques et économiques et améliorer la qualité des données

De meilleures plateformes intergouvernementales et de meilleurs services pour les citoyens

Données de meilleure qualité disponibles pour l'innovation dans l'économie et la société en général

Des données ouvertes plus accessibles, faciles à utiliser par les citoyens et les groupes de la société civile, ainsi que par les entreprises et les grandes organisations

Des cadres éthiques et juridiques clairs pour susciter l'appui du public en faveur d'une meilleure utilisation des données au gouvernement

Jalons:

1. Poursuivre les changements législatifs pour permettre un meilleur accès aux données gouvernementales à des fins définies, indépendamment des frontières organisationnelles dans les services publics et entre les différents niveaux de gouvernement, en collaboration avec des experts internes et externes et en consultant le public à des étapes clés.

2. Publier des plans de données ministériels pour améliorer la qualité des données, ouvrir davantage de données et assurer un engagement continu avec les parties prenantes externes

3. Surveiller et publier les progrès par rapport aux plans de données ministériels

4. Aider le personnel chargé des politiques et des opérations non spécialisé dans les données à l'échelle du gouvernement à comprendre les approches analytiques et le pouvoir transformationnel des données

5. Doter les analystes gouvernementaux des compétences et outils les plus récents en matière de science des données, par le biais d'un programme de travail dirigé par le Bureau des statistiques nationales.

6. Présenter les meilleures pratiques en science des données par le biais de projets intergouvernementaux, en trouvant des opportunités de faire appel à une expertise externe pour éclairer la conception et la réalisation des projets

Institution responsable: Bureau du Cabinet (Service numérique du gouvernement) et Bureau des statistiques nationales

Institutions d'appui: Tous les ministères, Democratize, mySociety, The Open Data Institute.

Date de début: Mai 2016

Date de fin: Juin 2018

But de l'engagement:

Le but de cet engagement était que le gouvernement utilise mieux ses propres données, en améliorant l'accès, les compétences et la qualité des données au sein du gouvernement, tout en renforçant le soutien et l'engagement du public à l'extérieur. L'engagement consistait en un chevauchement d'objectifs et de jalons, notamment la publication de plans de données, la formation du personnel et la sensibilisation par le biais de démonstrations et d'exemples.

Statut

Mi-parcours: substantiel

À la fin de la première année d'application, la loi promise, baptisée Loi sur l'économie numérique 2017, avait été adoptée.[Note 106: Legislation.gov.uk, 'Digital Economy Act 2017', https://www.legislation.gov.uk/ukpga/2017/30/contents ] Dans un discours prononcé en février 2017, le directeur général de la fonction publique britannique, John Manzoni, a expliqué que la nouvelle loi `` fournit un cadre juridique solide pour le partage de données entre les autorités publiques, là où il existe un besoin et un avantage publics clairs ''.[Note 107: Cabinet Office (John Manzoni), «Discours: Big data in government: the challenges and opportunités», https://www.gov.uk/government/speeches/big-data-in-government-the-challenges-and-opportunities ] Selon la mise à jour du gouvernement 2017 de juillet, les travaux étaient en cours pour élaborer quatre autres codes de pratiques et autres règlements qui seraient approuvés par une résolution affirmative des deux chambres du Parlement.[Remarque 108: Le point sur l'engagement du gouvernement britannique pour juillet 2017. ] Les organisations de la société civile s'inquiétaient des dispositions relatives au partage des données et de la mesure dans laquelle ces processus seraient transparents et protégeraient la vie privée dans divers domaines, des détails de la dette à l'accès à la pornographie.[Note 109: Panopticon, «Digital Economy Bill made law», https://panopticonblog.com/2017/05/03/digital-economy-bill-made-law/ ] Les événements politiques de 2016 et 2017, tels que le référendum sur le Brexit et l'élection générale de 2017 de juin, ont retardé le plan de plans de données ministériels. Il a été décidé que les plans des différents départements seraient désormais fusionnés dans des plans stratégiques plus vastes.[Note 110: Entretien avec Thom Townsend et William Gerry, Bureau du Cabinet, 14 September 2017.]

Le gouvernement a déclaré en juillet que 2017 avait bien progressé sur les étapes importantes.[Remarque 111: Bureau du Cabinet, Plan d'action national pour un gouvernement ouvert 2016-18: Mises à jour sur les progrès de l'engagement de 2017 en juillet (mise à jour de l'engagement pour Juillet 2017), la publication préliminaire a été transmise à l'auteur. ] Le Comité consultatif intergouvernemental sur les données supervise un programme de transformation reposant sur les données dans le cadre de ses travaux visant à présenter les meilleures pratiques en matière de science des données. Dans 2017, le programme comprenait des expériences avec des données sur la qualité des soins en maison de retraite et des pensions.[Note 112: Service numérique du gouvernement, "Guidance Data Science Accelerator Program", https://www.gov.uk/government/publications/data-science-accelerator-programme, et Government Data Blog, 'L'accélérateur de la science des données: retraites, parcours des patients et prédiction de l'ordre public', https://data.blog.gov.uk/2017/04/11/the-data-science-accelerator-pensions-patient-journeys-and-predicting-public-order/ ] Pour les spécialistes au sein du gouvernement, il existe également une série continue d’activités de construction et de présentation de la communauté, comme le montrent les blogs de services du gouvernement Digital.[Note 113: Service numérique du gouvernement, "Renforcer les capacités et la communauté grâce au Partenariat gouvernemental pour la science des données", https://gds.blog.gov.uk/2017/07/20/building-capability-and-community-through-the-government-data-science-partnership/ ] Les fonctionnaires ont également organisé des événements pour aider les non-spécialistes[Note 114: Government Digital Service, «Data Literacy: Aider les non-spécialistes des données à tirer le meilleur parti de la science des données», https://gds.blog.gov.uk/2016/04/27/data-literacy-helping-non-data-specialists-make-the-most-of-data-science/ ] avec un programme de formation pangouvernemental par l’intermédiaire de la Government Digital Academy dans quatre endroits différents.[Note 115: Service numérique du gouvernement, «GDS Academy», https://www.gov.uk/government/groups/digital-academy ]

Fin du mandat: Terminé

Bien que les engagements fussent continus et progressifs, les éléments centraux, tels que la législation, étaient complets et les plans ministériels ont maintenant été regroupés en plans uniques.[Note 116: Entretien avec Katie Holder et Thom Townsend, DCMS, 8 August 2018. ] Vers la fin du cycle du plan d'action, le gouvernement a fortement encouragé la politique de données. Il a transféré les responsabilités à un nouveau département (Département de la culture, des médias et des sports), qui a annoncé une nouvelle stratégie dirigée par un nouveau centre d'éthique et d'excellence des données.[Note 117: Freeguard, G (2018), «DCMS est le bon endroit pour la politique de données - mais l'étape suivante est une stratégie de données du gouvernement», 4 avril 2018; Computerweekly (2018), DCMS présente des plans pour la stratégie nationale des données, 13 juin 2018.] Le Trésor a également publié un document de travail sur la valeur économique des données.[Note 118: Trésor de Sa Majesté (2018), La valeur économique des données, https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/731349/20180730_HMT_Discussion_Paper_-_The_Economic_Value_of_Data.pdf ] Bien que conçu pour encourager le débat, un point sur les données ouvertes a suscité des inquiétudes, car il semblait revenir sur l'engagement du gouvernement en faveur des données ouvertes, lorsqu'il a déclaré que `` cela ne signifie pas que les données ouvertes sont appropriées ou bénéfiques pour toutes les formes de données. ... plutôt que de s'appuyer sur une distinction ouverte / fermée, l'accès aux données doit être considéré comme un spectre, avec différents degrés d'ouverture des données ». Cela a inquiété la société civile, qui y voyait une remise en cause de l'une des idées centrales des données ouvertes.[Remarque 119: Computerworld, Quelle est la stratégie de données ouvertes du gouvernement britannique?, https://www.computerworlduk.com/data/how-uk-government-uses-open-data-3683332/. ]

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

L'engagement reposait principalement sur la législation, la formation et les travaux en cours au sein du gouvernement, et était donc axé sur le changement interne. Cet objectif signifie qu'aucune nouvelle information n'a été publiée ou que de nouveaux domaines ont été ouverts à la suite de l'engagement. Aucune partie de l'engagement n'a conduit à un engagement plus large ou à une plus grande participation civique.

Reportés?

La consultation du gouvernement britannique sur le plan d'action national pour un gouvernement ouvert 2018-2020 a proposé un engagement supplémentaire concernant la `` participation du public au développement de la politique numérique et de données '' qui couvre des thèmes et des objectifs similaires (bien qu'il s'agisse d'une suggestion et non d'une politique gouvernementale). Cela comprend l'engagement dans des discussions internationales sur les données ouvertes, un nouveau centre pour l'éthique et l'innovation des données, et la poursuite d'un large dialogue autour de la stratégie nationale des données du gouvernement.[Note 120: Gouvernement britannique (2018), Projet de consultation du Plan d'action national pour un gouvernement ouvert 2018-2020, https://docs.google.com/document/d/1XGUs6X8EHSOm00U-rX2_8cAoq7MnDsBjnetQeW0vnzA/edit#heading=h.y5i6179pcs8d ]


Engagements

Open Government Partnership