Ignorer la navigation
États-Unis

Transformer le système de classification de sécurité (US0030)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action des États-Unis 2013-2015

Cycle du plan d'action : 2013

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : ministère de la Justice (DOJ), National Archives and Records Administration (NARA), General Services Administration (GSA)

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Gestion des Enregistrements , Sécurité et sécurité publique

Revue IRM

Rapport IRM: États des États-Unis: rapport de fin de période 2013-2015, Rapport d'avancement des États-Unis 2013-2015

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Efficace i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

4. Transformer le système de classification de sécurité
Alors que la sécurité nationale exige que certaines informations soient protégées de manière classifiée, les principes démocratiques exigent simultanément que le gouvernement soit transparent - dans la mesure du possible - concernant ses activités. La surclassification peut avoir des coûts élevés et des impacts opérationnels sur les agences. La classification doit donc être maintenue au minimum requis pour répondre aux besoins de la sécurité nationale, et les informations doivent être mises à la disposition du public au moyen d'une déclassification appropriée une fois que la nécessité de protéger l'information est passée. Dans le prolongement de nos efforts pour transformer le système de classification et déclasser autant de documents que possible, tout en protégeant la sécurité nationale, l’Administration:
-Créer un comité de réforme de la classification de sécurité. La Commission de déclassement de l’intérêt public, un comité consultatif composé d’experts extérieurs au gouvernement et d’anciens experts en classification, a formulé plusieurs recommandations visant à réduire la surclassification et à simplifier le système de classification dans son rapport, Transformer le système de classification de sécurité. Le Comité interinstitutions d’examen de la classification, qui rendra compte à l’assistant du président chargé de la sécurité intérieure et de la lutte antiterroriste, examinera ces recommandations, coordonnera les efforts en vue de mettre en œuvre celles qui sont acceptées et rencontrera périodiquement des parties prenantes externes pour obtenir leur avis, le cas échéant.
- Revoir et déclasser systématiquement les données historiques sur les activités nucléaires. Le Comité d’examen de la classification collaborera avec le Département de la défense, le Département de l’énergie, le Bureau du Directeur du renseignement national et le Département d’État pour déterminer, conformément aux lois applicables, comment mettre en œuvre un processus d’examen systématique en vue de la déclassification informations historiques sensibles sur les programmes nucléaires (anciennement données restreintes ou FRD), axées sur des événements et des sujets présentant un intérêt historique pour la politique nucléaire et moyens permettant au public de mieux définir les priorités en matière d’examen de la déclassification.
- Outils technologiques pilotes d’analyse des archives présidentielles classifiées. La Central Intelligence Agency et la NARA piloteront l'utilisation de nouveaux outils pour fournir aux réviseurs de classification une capacité de recherche de données non structurées et automatiser l'analyse initiale de documents, en commençant par les enregistrements présidentiels du système de courrier électronique classifié de l'Administration Reagan.
-Mettre en œuvre une surveillance et un suivi des examens de déclassification. Le Centre national de déclassification de la NARA mettra en place un système de référence et de suivi qui notifiera automatiquement les représentants des agences concernées lorsque les enregistrements classifiés seront prêts pour la revue de déclassification et permettra une surveillance permettant de s'assurer que les agences respectent les délais impartis. Ce système comprendra les archives des bibliothèques présidentielles.


Engagements

Open Government Partnership