Ignorer la navigation
États-Unis

Améliorer la participation publique (US0076)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action des États-Unis 2015-2017

Cycle du plan d'action : 2015

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : NA

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport IRM de fin de terme aux États-Unis 2015-2017, Rapport à mi-parcours pour les États-Unis 2015-2017

Suivi : Non

Premiers résultats : s'aggrave

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique, responsabilité publique, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

La créativité et l’énergie du peuple américain ont un rôle crucial à jouer pour aider à relever les plus grands défis auxquels notre pays est confronté aujourd’hui. L’Administration a reconnu cela en créant et en élargissant de nouvelles possibilités de participation du public au gouvernement.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Pour plus de détails sur ces engagements, voir le rapport: https://www.opengovpartnership.org/documents/united-states-mid-term-report-2015-2017/

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 24. Améliorer la participation du public

Texte d'engagement:

Faire entendre la voix des citoyens en améliorant la participation du public au gouvernement

La créativité et l’énergie du peuple américain ont un rôle crucial à jouer pour aider à relever les plus grands défis auxquels notre pays est confronté aujourd’hui. L’Administration a reconnu cela en créant et en élargissant de nouvelles possibilités de participation du public au gouvernement. Afin de favoriser la participation du public au gouvernement, les États-Unis:

  • Augmenter la réactivité et encourager la réutilisation de nous, les gens. La plate-forme de pétitions «Nous le peuple» offre aux Américains une ligne directe avec la Maison-Blanche pour soulever des problèmes et exprimer leurs préoccupations. L'Administration s'engage à diriger un processus de pétition plus réactif et s'efforcera de répondre aux pétitions respectant le seuil de signature par une mise à jour ou une déclaration de politique générale dans les jours 60 suivant le respect du seuil, dans la mesure du possible. Une équipe dédiée de la Maison-Blanche recevra les pétitions qui obtiendront un soutien suffisant des experts en politiques compétents pour leur examen et leur réponse officielle. L’équipe We the People ouvrira également le code logiciel derrière la plate-forme pour permettre aux collaborateurs extérieurs de collecter plus facilement des signatures provenant de plates-formes tierces et de les utiliser, ainsi que de réutiliser le code logiciel pour adapter le site de pétition à leurs propres utilisations.
  • Améliorer et rendre compte de la mise en œuvre du livre de jeu sur la participation publique américaine. Dans 2015, l’Administration a lancé le Playbook de la participation publique des États-Unis, un modèle fournissant les meilleures pratiques, des ressources et des indicateurs de performance pour encourager la participation du public à la prise de décision du gouvernement. Les États-Unis actualiseront et amélioreront le manuel de participation du public américain sur la base des commentaires des agences, de la société civile et du public, et commenceront à partager publiquement la manière dont leurs ressources sont mises en œuvre afin d'améliorer la participation du public au gouvernement.
  • Développer la participation de la société civile aux efforts du gouvernement ouvert. Les efforts de gouvernement ouvert, y compris les plans d'action nationaux, sont plus forts et plus efficaces lorsque les gouvernements travaillent aux côtés de la société civile pour les développer et les mettre en œuvre. Les États-Unis continueront à multiplier les possibilités pour les agences gouvernementales de dialoguer avec la société civile en ligne et en personne afin de créer de nouveaux engagements et de rechercher des contributions et des commentaires tout au long du processus de mise en œuvre. L’Administration s’efforcera également d’inclure les membres et les secteurs de la société civile ainsi que le public qui n’ont jamais participé à ce travail.
  • Encourager la participation du public à l'élaboration des politiques. Donner aux citoyens la possibilité de participer aux processus d’élaboration des politiques gouvernementales permet à diverses parties prenantes de contribuer à la prise de décision, ce qui conduit à des politiques plus significatives et efficaces. Plusieurs agences, notamment le Bureau de la gestion et du budget, le Département du Trésor, le Département de la justice et la National Aeronautics and Space Administration, ont réussi à obtenir des points de vue de partenaires extérieurs au gouvernement et à obtenir leurs points de vue au cours du processus décisionnel. Le Bureau de la gestion et du budget partagera avec les agences américaines ses processus de sollicitation des commentaires informels du public sur les politiques proposées et aidera les agences intéressées à mettre en œuvre cette approche.

Institutions responsables: La Maison Blanche, Administration des services généraux, Bureau de la gestion et du budget, Bureau de la politique de la science et de la technologie et agences fédérales

Institutions de soutien: organisations de la société civile

Date de début: Non précisé ....... Date de fin: Non Précisé

But de l'engagement

Cet engagement visait à renforcer la participation du public au gouvernement en:

  • Répondre à nous le peuple (345) pétitions dans un délai de 60 jours pour les pétitions qui respectent le seuil de signature requis et ouverture du code logiciel de la plate-forme afin que des tiers puissent l'adapter à leur propre usage;
  • Mettre à jour le Livre de participation publique (346) sur la base des commentaires reçus, et partager publiquement la manière dont ses fonctionnalités sont mises en œuvre;
  • Élargir les possibilités pour le gouvernement de s’engager avec la société civile dans l’élaboration de nouveaux engagements pour les plans d’action nationaux et tout au long de leur mise en œuvre; et
  • Demander au Bureau de la gestion et du budget de partager avec d’autres organismes fédéraux son approche en matière de sollicitation des commentaires du public sur les politiques proposées et de conseiller les organismes concernés sur la mise en œuvre de cette approche.

Statut

À mi-parcours: limité

À mi-parcours, le gouvernement avait peu progressé dans la réalisation de cet engagement:

  • En juillet 2015, le délai de réponse de la pétition d'un jour à 60 a été annoncé pour We the People. À partir de ce moment, les pétitions respectant le seuil de signature prescrit ont reçu une réponse dans les jours 45 en moyenne. Ce temps de réponse est tombé en jours 34 de janvier à juillet 2016. (347) Cependant, le chercheur de l'IRM n'a constaté aucun progrès dans les efforts du gouvernement pour encourager la réutilisation du code logiciel de la plate-forme par des tiers. L’achèvement de Milestone 24.1 a donc été considérable.
  • Selon le rapport d'autoévaluation à mi-parcours du gouvernement, (348) L'équipe inter-agences du cahier était en train de «développer et réviser des études de cas» d'organismes utilisant le cahier. Toutefois, aucun progrès supplémentaire n'a été constaté, ce qui a limité la réalisation de Milestone 24.2.
  • Il y avait peu de preuves d'une augmentation des opportunités pour la société civile de s'engager avec le gouvernement dans le contexte du plan d'action national. Pour cette raison, les travaux d'achèvement pour Milestone 24.3 ont été limités.
  • Selon le rapport du gouvernement, (349) le Bureau de la gestion et du budget a commencé à travailler avec la Direction générale des services généraux et le Bureau de la politique de la science et de la technologie afin «d'identifier les approches existantes en matière d'élaboration de politiques participative» et d'impliquer les organismes intéressés dans le pilotage de ces approches. Cependant, aucun progrès supplémentaire ou concret n'a été réalisé, ce qui a limité la réalisation de Milestone 24.4.

Fin du mandat: Limité

Les progrès sur cet engagement sont restés limités en fin de mandat. En particulier, le chercheur de l'IRM n'a observé aucune preuve de progrès.

En ce qui concerne Milestone 24.1, de janvier à juin 2017, neuf pétitions sur We the People ont franchi le seuil requis de signatures 100,000 en l'espace de quelques jours. (350) (June 2017 marquait la fin de la période de rapport de fin de session.) Au moment de la rédaction de ce rapport, la Maison Blanche n'avait répondu à aucune de ces requêtes dans les délais prescrits. En fin de session, la page GitHub de la plateforme (351) a indiqué que le code source de We the People était disponible pour être réutilisé. Cependant, après avoir respecté le délai journalier de 60, le gouvernement est passé à ne plus répondre du tout à 2016. Ainsi, la réalisation de cet engagement a été réduite à une valeur limitée.

Le chercheur de l'IRM n'a observé aucune preuve de progrès concernant les trois autres activités énumérées dans l'engagement (jalons 24.2, 24.3 et 24.4). L’achèvement reste donc limité pour ces jalons.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: aggravée

Responsabilité publique: aggravée

Cet engagement n'a pas ouvert le gouvernement en ce qui concerne l'accès à l'information et a contribué à une moindre ouverture du gouvernement en ce qui concerne la participation civique et la responsabilité publique.

Les trois dernières activités (Jalons 24.2 – 24.4) n'ont pas ouvert le gouvernement en ce qui concerne les valeurs de PSG, en raison de progrès limités.

Milestone 24.1, en revanche, a changé le statu quo. Au cours de 2016, les progrès substantiels réalisés par le gouvernement ont ouvert le gouvernement en ce qui concerne à la fois la participation civique et la responsabilité publique. Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne l'amélioration drastique des délais de réponse aux pétitions Nous le peuple, qui a ouvert le gouvernement en facilitant la participation du public à l'élaboration des politiques et en apportant des réponses rapides aux pétitions publiques. Cependant, les progrès du gouvernement dans ce domaine ont été inversés à partir de janvier 2017, lorsque la Maison-Blanche a cessé de répondre aux pétitions respectant le seuil de signature requis. Le manque de réactivité de la Maison-Blanche à l'égard des pétitions Nous le peuple a attiré l'attention des médias au début de 2017. Certains journalistes ont exprimé leur préoccupation à propos de la réactivité de la Maison Blanche. (352) D'autres ont documenté la présence potentielle de problèmes techniques entraînant une sous-comptabilisation ou une comptabilisation différée des signatures. (353) Cette régression documentée publiquement représente effectivement une détérioration de la politique gouvernementale.

Reportés?

Au moment de la rédaction du présent rapport, le gouvernement américain n'avait pas encore publié son quatrième plan d'action national. Il est donc difficile de savoir si cet engagement sera respecté. Le gouvernement devrait néanmoins s'efforcer de mener à bien les activités prévues dans l'engagement. En particulier, il devrait rétablir la réactivité des pétitions pour Nous le peuple et élargir les possibilités pour la société civile de participer aux efforts du gouvernement ouvert. Ce dernier principe est à la base de la participation des gouvernements à la Open Government Partnership plus généralement.

Une étude réalisée par le Pew Research Center souligne l’importance potentielle de la plateforme We the People aux yeux du public. Le centre a constaté qu'au cours des cinq premières années d'exploitation de la plate-forme (22 de septembre à 2011 de 3 à 2016 de juillet), les requêtes 227 respectaient le seuil de signature prescrit pour recevoir une réponse de la Maison-Blanche, mais en réalité. (354) Plus généralement, le rapport du Pew Research Center indique en outre que le site «constitue l'un des héritages les plus importants de l'initiative de gouvernement ouvert». (355) Le centre l'a souligné spécifiquement en ce qui concerne l'administration Obama. Le directeur exécutif de la Sunlight Foundation a convenu que l'outil "apportait une contribution précieuse" même s'il était imparfait. (356)

Les entretiens avec les parties prenantes de la société civile indiquent que «la participation du public est l'une des lacunes les plus souvent citées par la société civile dans l'agenda du gouvernement ouvert à ce jour. serait un ajout bienvenu à l'avenir.

(345) Nous le peuple, https://petitions.whitehouse.gov/, consulté 4 Octobre 2017.

(346) Playbook sur la participation publique américaine. https://participation.usa.gov/, consulté 4 Octobre 2017.

(347) «Nous, le peuple»: cinq années de pétitions en ligne », Centre de recherche Pew, 28 December 2016, http://pewrsr.ch/2ieb9fx, consulté 4 Octobre 2017.

(348) Les États-Unis d'Amérique, Rapport d’auto-évaluation à mi-parcours pour le Open Government Partnership: Troisième plan d'action national pour un gouvernement ouvert, 2015-2017 Septembre 2016, 26, https://www.opengovpartnership.org/sites/default/files/USA_NAP3_self-assessment-report_20160916.pdf, consulté 2 Octobre 2017.

(349) Les États-Unis d'Amérique, Rapport d’auto-évaluation à mi-parcours pour le Open Government Partnership: Troisième plan d'action national pour un gouvernement ouvert, 2015-2017, Septembre 2016, 26, https://www.opengovpartnership.org/sites/default/files/USA_NAP3_self-assessment-report_20160916.pdf, consulté 2 Octobre 2017.

(350) Pour les neuf pétitions, voir la version archivée de We the People via la machine WayBack, à partir de 1 July 2017, https://web.archive.org/web/20170701053229/https://petitions.whitehouse.gov/.

(351) Nous le peuple, GitHub, https://github.com/WhiteHouse/petitions, consulté 29 Septembre 2017.

(352) Adi Robertson, «Donald Trump conservera-t-il le site de la pétition de la Maison-Blanche en vie?» Le bord, 22 March 2017, https://www.theverge.com/2017/3/22/15022050/donald-trump-white-house-petition-we-the-people-update, consulté 29 September 2017; et Steven Steven, «La Maison Blanche envisage un site de pétition de dumping» US Nouvelles et World Report, 18 April 2017, https://www.usnews.com/news/articles/2017-04-18/white-house-considers-dumping-petition-site, consulté 29 Septembre 2017.

(353) Janko Roetgers, «Site de pétition de la Maison Blanche brisé depuis le week-end d'inauguration» Variété, 3 Février 2017, http://variety.com/2017/digital/news/white-house-petition-site-broken-1201977541/, consulté 29 September 2017; et Hayley Tsukayama, «Non, la Maison Blanche ne gèle pas les pétitions anti-Trump» Le Washington Post, 4 Février 2017, https://www.washingtonpost.com/news/the-switch/wp/2017/02/04/no-the-white-house-is-not-freezing-anti-trump-petitions/?utm_term=.0090810b1767, consulté 29 Septembre 2017.

(354) Paul Hitlin, «Nous, le peuple»: cinq années de pétitions en ligne », Centre de recherche Pew, 28 December 2016, http://www.pewinternet.org/2016/12/28/we-the-people-five-years-of-online-petitions/, consulté 29 Septembre 2017.

(355) Ibid.

(356) Eli Rosenberg, "La Maison Blanche a enfin restauré un site de pétitions critique pour le président Trump" Washington Post, 1 Février 2018, http://wapo.st/2omi0aQ.


Engagements

Open Government Partnership