Ignorer la navigation

Déclaration des membres de la société civile du comité directeur de l'OGP sur la feuille de route d'évolution de la Banque mondiale

Le 15 juin 2021, les membres de la société civile du Open Government Partnership (OGP) Le comité directeur a publié un déclaration appelant à un volet de la société civile dans la reconstitution de l'IDA 20 de la Banque mondiale, en réservant au moins 1 % de la reconstitution pour soutenir le suivi indépendant par des groupes locaux de la société civile du cycle de vie complet des investissements de la Banque mondiale.

À l'occasion du Sommet mondial OGP célébré à Tallinn, en Estonie, les 6 et 7 septembre 2023, et en vue des prochaines assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), les membres de la société civile du Le comité directeur de l'OGP publie une déclaration de suivi sur la feuille de route d'évolution de la Banque mondiale. 

***

AUTONOMISER LA SOCIÉTÉ CIVILE : ENVISAGER UNE TRANSFORMATION COLLABORATIVE DANS LES INITIATIVES DE LA BANQUE MONDIALE

  • Le Open Government Partnership (OGP) soutient l’engagement de la société civile en faveur d’un gouvernement ouvert à tous les niveaux. OGP travaille de diverses manières pour garantir que les membres de la société civile soient capables de servir d'intermédiaire entre les citoyens et leurs gouvernements afin de renforcer la participation, la transparence et la responsabilité.
  • Face à la polycrise mondiale actuelle, la société civile a un rôle important à jouer dans l’identification et la fourniture de solutions à certains des défis collectifs les plus urgents auxquels nous sommes confrontés – du changement climatique aux inégalités économiques en passant par les conflits et l’instabilité. Cependant, la société civile à travers le monde opère souvent dans des environnements contraints, avec un espace civique restreint et des ressources financières limitées.
  • Alors que les discussions autour du processus d'évolution de la Banque mondiale (Banque) se poursuivent, la cohorte de la société civile du Comité directeur de l'OGP appelle la Banque à repenser, élargir et financer la participation des organisations de la société civile (OSC) au travail de la Banque, notamment à travers l'expansion proposée de financement par IDA les nouveautés BIRD.
  • La vaste expérience d'OGP travaillant dans 76 pays et 104 juridictions locales démontre que les OSC ont un rôle important à jouer dans le développement. Même si en principe la Banque soutient la participation des OSC locales à son financement et engagement du pays activités, cette approche n’est pas systématiquement intégrée à tous les aspects du travail de la Banque.
  • L'OGP fournit des cadres et des plans pour la co-création d'engagements entre la société civile et les gouvernements. Les réformes générées par un processus de co-création intègrent un engagement citoyen qui donne particulièrement du pouvoir aux groupes qui sont généralement confrontés à l’exclusion sociale et politique. La Banque devrait utiliser activement les plates-formes et les partenariats nationaux fournis par l'OGP et d'autres efforts multilatéraux similaires pour renforcer la participation et le contrôle des citoyens dans les projets de la Banque et commencer à résoudre les problèmes liés à la fermeture de l'espace civique et à la restriction des droits.
  • Nous appelons également la Banque à (ré)articuler des rôles clairs pour les citoyens et les OSC dans son financement et son engagement politique au niveau national et à assurer le soutien de la société civile. Nous l'appelons à :
    1. Mettre à jour le cadre d'engagement citoyen par le biais de consultations publiques ; publier une déclaration pour clarifier ses politiques de collaboration avec les OSC ; rétablir les orientations du personnel concernant l’engagement des OSC ; identifier clairement et garantir un financement suffisant au sein des projets pour le soutien des OSC à la conception et à la mise en œuvre ; utiliser les plateformes nationales existantes comme OGP pour renforcer la participation et la surveillance des citoyens et de la société civile dans les projets de la Banque ; mener des évaluations significatives de l'espace civique pour éclairer la prise de décision ; et inclure des indicateurs appropriés dans la refonte proposée du tableau de bord de l'entreprise pour suivre l'engagement tangible des citoyens et des OSC et l'espace civique.
    2. Créer un mécanisme dédié au financement de la participation des OSC locales à des activités non financées par les opérations soutenues par l'IDA et la BIRD. Cela comprendrait le financement de la participation des OSC aux activités d'engagement des pays et aux plateformes multipartites, le renforcement des capacités des OSC et le suivi par des tiers par les OSC pour améliorer les résultats et prévenir les fuites financières dues au gaspillage, à la fraude et à la corruption. UN Estimations de l’étude PTF le mécanisme aurait besoin d’une allocation annuelle comprise entre 60 et 225 millions de dollars pour les opérations de l’IDA. Ces coûts supplémentaires seraient plus que compensés si les activités de surveillance prévenaient et/ou révélaient aussi peu que 1 % des fuites financières dans le portefeuille de financement de la Banque.
  • Un engagement accru des OSC dans les opérations soutenues par la Banque – et le mécanisme de financement proposé – apporterait d’importants avantages sociaux, économiques et financiers en élargissant les mécanismes de mise en œuvre et en améliorant l’obtention des résultats en matière de développement. Cela compléterait les efforts du gouvernement ; améliorer l'inclusion, la confiance dans le gouvernement et la localisation ; générer de meilleurs résultats et une plus grande responsabilité grâce à un suivi indépendant des OSC ; et prévenir le gaspillage, la fraude et la corruption grâce à des activités de surveillance. Plus largement, cela renforcerait notre objectif collectif d’assurer une gouvernance plus ouverte grâce à la co-création et au partenariat.
  • En tant que membres de la société civile du comité directeur de l'OGP, nous pensons que le moment est venu de prendre des mesures audacieuses pour accroître rapidement l'engagement des citoyens et des OSC dans le travail de la Banque mondiale. Nous appelons à un examen sérieux de ces propositions lors des prochaines discussions sur les propositions d'évolution de la Banque lors des assemblées annuelles de la Banque et des réunions de revue à mi-parcours de l'IDA.

Approuvé par le Open Government Partnership Comité directeur de la société civile :

  • Natalia Carfi, directeur exécutif, Charte des données ouvertes
  • Anabel Cruz, Fondateur et directeur, ICD Uruguay
  • Aidan Eyakuze, directeur exécutif, Twaweza
  • Juan Carlos Fernández Andrade, Coordinateur du gouvernement ouvert et de l'innovation publique, Fundación Corona
  • Eka Gigauri, directeur exécutif, Transparency International Géorgie
  • Blair Glencorse, Co-PDG, Accountability Lab
  • Lysa Jean, Secrétaire général, CIVICUS
  • Zukiswa Kota, Chef de programme – Afrique du Sud, Public Service Accountability Monitor
  • Lucy McTernan, président du Scottish Open Gov Network
  • Stéphanie Muchai, directeur de programme, International Lawyers Project
  • Luben Panov, conseiller principal en programmes, Centre européen pour le droit des organisations à but non lucratif
  • Douglas Rutzen, président et chef de la direction, Centre international du droit des organisations à but non lucratif
  • Barbara Schreiner, directeur exécutif, Réseau pour l'intégrité de l'eau
  • Partenariat pour la transparence – États-Unis
  • Iniciativa Regional Rendir Cuentas – Uruguay
  • Institut de communication et de développement (ICD) – Uruguay
  • Consultant en engagement international – États-Unis
  • Tout pour l'éducation ! Coalition nationale de la société civile – Mongolie
  • Md. Shahin Kauser – Bangladesh
  • Gilbert Sendugwa, Centre pour la liberté d'information en Afrique (AFIC) – Ouganda
  • Tania Sanchez Directrice de la Coordonnatrice de la Femme en Bolivie – Bolivie
  • ORGANISATION DE JEUNESSE POUR HOPE AND CARE ZANZIBAR – Tanzanie
  • UTTHAN – Bangladesh
  • Institut pour la réforme de la gouvernance (IGR) – Sierra Leone
  • Société internationale pour la paix et la sécurité – Nigéria
  • RACI Argentine – Argentine
  • André Rock, Président Fondateur du Réseau International des Citoyens pour l'Environnement (RICE) – Congo
  • Initiative Korron-Scientific Community Based Care for Social, Health & Human Empowerment – ​​Nigeria
  • MacDonald Munyoro ; Association nationale des organisations de jeunesse (NAYO) – Zimbabwe
  • Organisation WeCare – Kenya
  • Isa Kwambo Dagona/ Développement Social International SODEIT – Nigéria
  • Association/ONG OPEN Mali – Mali
  • Assstion de développement des femmes de Qumen – International
  • Comité d'Alerte et de Veille pour le financement de la santé – Sénégal
  • Damaris Aswa – Youth4 Integrity Building (YIB) – Kenya
  • Aminul Hoque, Fondation COAST. Bangladesh. – Bangladesh
  • Aminul Hoque, Coordonnateur du Secrétariat – Groupe de travail sur l'équité et la justice [EquityBD] – Bangladesh
  • VSO – Kenya
  • Mesud Gebeyehu, Consortium des organisations éthiopiennes des droits de l'homme (CEHRO) – Éthiopie
  • Mesud Gebeyehu, directeur exécutif, Consortium des organisations éthiopiennes des droits de l'homme (CEHRO) – Éthiopie
  • Association internationale de la jeunesse TIP – Géorgie
  • Intégrité mondiale – États-Unis
  • Feuille de route des initiatives circulaires (CIR) – Estonie
  • Sammy Obeng – Directeur exécutif, Réseau parlementaire Afrique – Ghana
  • Mange Ram Adhana Président Association pour la promotion du développement durable – Inde
  • Olie Lucas – Philippines
  • Nasrulla Nurullayev Président, Soins aux intellectuels âgés PU – Azerbaïdjan
  • Muhammad Sani Kassim – Nigéria
  • Zéro Pauvre Afrique – Guinée
  • Réseau des organisations estoniennes à but non lucratif – Estonie
  • Code pour l’Afrique (CfA) – Afrique du Sud
  • Justin Arenstein, PDG, Code for Africa (CfA) – Afrique du Sud
  • Jonathan Osei Owusu, Fondation POS – Ghana
  • Javier Pérez – directeur de Political Watch – Espagne
  • Directeur législatif – Argentine
  • Elaine Ford / Democracia Digital – Pérou
  • Mohammed Mominul Haque, Alliance Paix et Justice – Canada
  • Conseil international de la jeunesse-Yémen (IYCY) – Yémen
  • YOTA – Opportunités et transformation pour les jeunes en Afrique – Ghana
  • Réseau pour l’intégrité de l’eau – Allemagne
  • Fundación Ciudadanía y Desarrollo (FCD) – Équateur
  • Proetica Pérou – Pérou
  • WISE-DEF – Nigéria
  • AGENDA COMMUNAUTAIRE POUR LA PAIX – Nigeria
  • Edetaen Ojo, Programme des droits des médias – Nigéria
  • Programme de développement des zones rurales (RADP) – Népal
  • Groupe de discussion communautaire (CFG) – Kenya
  • Organisation mondiale pour la paix et le développement – ​​Libéria
  • Action pour l’intégrité – Internationale
  • ARTICLE 19 AFRIQUE DE L'OUEST – Sénégal
  • Dr Raymond Ishaya Daspan CSO Extractive Industry Transparency – Nigéria
  • Amb. Idris Ozovehe Muraina, coprésident de l'OGP de l'État de Kogi et président du réseau des ONG de Kogi (KONGONET) – Nigeria
  • CONSTRUISONS ENSEMBLE LE MONDE – République Démocratique du Congo
  • Azeez Tajudeen/Centre de prévalence humaine, environnementale et de leadership (HELP Center) – Nigéria
  • Centre international pour la paix et la responsabilité civique (IPCRC) – Nigéria
  • Centre Saïd Essoulami pour la liberté des médias – Maroc
  • Institut de développement Pandita – Myanmar
  • Mme Elcena Jeffers MBE, FONDATION ELCENA JEFFERS – Royaume-Uni
  • Alianza Regional por la Libre Expresión e Información – Argentine
  • Krisoker Sor (Voix des agriculteurs) – Bangladesh
  • Partenariat mondial de normalisation – International
  • Mina Mensah ; Initiative des droits de l’homme du Commonwealth (CHRI), Afrique – Ghana
  • Fundapi – Équateur
  • Centre international pour les œuvres caritatives pour la paix et le développement humain (INTERCEP) – Nigéria
  • Action pour les réformes économiques – Philippines
  • Kingsley Agu (Développement connecté, CODE) – Nigéria
  • Hamzat Lawal (Développement connecté, CODE) – Nigéria
  • Rupantar – Bangladesh
  • Jeunesse pour le développement social – Inde
  • Seydina Mouhamadou Ndiaye – Collectif des Volontaires du Sénégal (CODEVS) – Sénégal
  • Société Béninoise d’Environnement et d’Education (BEES) – Bénin
  • Alerte politique – Nigéria
  • ONG ACTION DURABLE TOGO – Togo
  • Tunde SALMAN/Équipe de bonne gouvernance Nigéria – Nigéria
  • Carolyn Reynolds, Réseau d'action contre la pandémie – International
  • Tearfund Royaume-Uni – International
  • Société civile réparatrice du Bangladesh – Bangladesh
  • Transparency International – Liban – Liban
  • Réseau de plaidoyer de la société civile sur le changement climatique et l'environnement Sierra Leone (CAN-SL) – Sierra Leone
  • Action pour la Justice Environnementale – Sénégal
  • AWTAD Organisation de lutte contre la corruption – Yémen
  • Lawrencia Ngari – Nigéria
  • Veille intégrité – Internationale
  • Aryanto Nugroho – Coordonnateur national de Publiez ce que vous payez (PCQVP) Indonésie – Indonésie
  • Ridhiwani Kazee Sadiki – Kenya
  • Association pour les droits humains fondamentaux et le développement rural FHRRDA – Pakistan
  • BANLIEUES DU MONDE MAURITANIE – Mauritanie
  • Initiative pour l’intégrité du Ghana (GII) – Ghana
  • Alliance des technologies ouvertes – GFOSS – Grèce
  • Jessica Estrada – FUNDE / TI El Salvador – El Salvador
  • Partenariat pour la transparence – Pays-Bas
  • Faith Nwadishi/Centre pour le plaidoyer pour la transparence – Nigéria
  • NPTA Philippines Inc (PTA à l’échelle nationale) – Philippines
  • Fondation d’aide communautaire et familiale – Ghana
  • ELLAS Femmes et Filantropie – International
  • Transparencia X Colombie – Colombie
  • Felm – Finlande
  • Grupo Propuesta Ciudadana – Pérou
  • Centro de Estudios y Apoyo al Desarrollo Local Local – Bolivie
  • Álvaro V. Ramírez-Alujas, Observatorio del Gasto Fiscal (OGF) – Chili
  • Julio López Troncoso – Consulteur Independiente – Mexique
  • Association Honduras Diversa – Honduras
  • Dakshina AC – Mexique
  • Zukiswa Kota – Afrique du Sud
  • UNITAS – Bolivie
  • Desco – Pérou
  • FEDERATION DES PEUPLES POUR LA PAIX NATIONALE ET LE DEVELOPPEMENT (PEFENAP) – Malawi
  • Nyasha Chidzero – Zimbabwe
  • Propulsé par les personnes – International
  • Jade Propuestas Sociales y Alternativas al Desarrollo – Mexique
  • Alianza ONG – République Dominicaine
  • Un pour cent de plus – Kenya
  • Faire confiance à la démocratie – Nouvelle-Zélande
  • Centro de Innovación Social CIS Univ SA – Argentine
  • PU de gouvernance transparente – Azerbaïdjan
  • Femmes Bladi – Maroc
  • Fondation des femmes du Moyen Atlas – Maroc
  • Centre lexouce des chercheurs de la jenesse – Maroc
  • Association Atlas Haouz pour le renforcement des capacités – Maroc
  • Le Centre Marocain pour la Jeunesse et les Transitions Démocratiques – Maroc
  • Association al amal pour le développement social et culturel – Maroc
  • Instance équité, égalité de chance et approche genre – Maroc
  • Association Atlas al haouz pour le renforcement des capacités – Maroc
  • Réseau Nigérien Anti-Corruption – Niger
  • Institut pour la gouvernance et l’éducation électorale – RDC
  • Tilelli culture et arts – Maroc
  • Association Fonon El Ayadi – Maroc
  • Association Citoyennete et Libertés – Tunisie
  • Maçon de l'Éducation – Niger
  • Forum compétence pour le développement et la démocratie – Maroc
  • L'observatoire régional pour l'orientation et l'emploi – Maroc
  • Observatoire des jeunes – Maroc
  • Les Mêmes Droits pour Tous – Guinée
  • Association tafaoul handecaps jerada – Côte d'Ivoire
  • Centre pour la liberté des médias – Maroc
  • SOFEJA, (Solidarité des Femmes et Jeunes Entrepreneurs en Afrique – République Démocratique du Congo
  • FONDATION DU HAUT ATLAS POUR L'ORIENTAL – Maroc
  • L'observatoire pour la protection de l'environnement et les monuments historiques de Tanger – Maroc
  • Observatoire pour la protection de l'environnement et les monuments historiques de tanger – Maroc
  • AMCDD – Maroc
  • RENPES – Sénégal
  • BEOG NEERE – Burkina Faso
  • Réseau national des paires éducateurs du Sénégal – Sénégal
  • Centre africain d’information sur la liberté (AFIC) – Ouganda
  • Centre Marocain pour le Droit d'Accès à l'information – Maroc
  • Association Timoulilt pour le Développement – ​​Maroc
  • Institut pour la gouvernance et l'éducation électorale IGE – République Démocratique du Congo
  • AMC (Association Marocaine Chantiers-écoles pour le développement) – Maroc
  • Jeune Chambre Internationale – Congo
  • RMLD – Maroc
  • Enda Lead – Sénégal
  • ARTICLE 19 Afrique de l'Ouest – Sénégal
  • Aide, Assistance et développement communautaire de Côte d'Ivoire (ADC-CI) -Côte d'Ivoire
  • ARTICLE 19 Sénégal et Afrique de l’Ouest – Sénégal
  • Lejepad – Guinée
  • Association des arts de l'oasis pour le développement intégré – Maroc
  • GoAcT – Tunisie
  • Amid Vision – Tunisie
  • Association Aya pour les Personnes à Besoins Spéciaux, les Femmes et les Enfants à Jerada -Maroc
  • Éclairer – Maroc
  • Association Warsh Al-Khair pour le Développement et la Culture – Maroc
  • Association Al-Ashaa pour le Développement de l’Enfant et de la Femme Ain Bani Mutahar – Maroc
  • Association Umm Al-Qura pour le développement social, culturel et environnemental dans le détroit – Maroc
  • Pour les jeunes (Forsh Shabab) – Maroc
  • Association Al-Ashaa pour le Développement de l’Enfant et de la Femme Ain Bani Mutahar – Maroc
  • Association Ikhlas pour le Développement Durable à Beni Ansar – Maroc
  • Association Dialogue Femmes – Maroc
  • Participation – Maroc
  • Union Nationale des Autoentrepreneurs Branche Zagora – Maroc
  • Association Al-Wahda pour la protection des femmes et des enfants dans une situation difficile – Maroc
  • Namibia Media Trust – Namibie
  • Transparence Internationale – Internationale
  • NASEER KAMAL – Canada

Commentaires (26)

Garnison John W. Répondre

Je soutiens fermement cette initiative appelant à la création d'un guichet de financement des OSC au sein de l'IDA, car cela serait tout à fait stratégique et améliorerait l'impact des efforts de financement de l'IDA.

Vinay Bhargava Répondre

Merci John

Md. Shahin Kauser Répondre

Je me sens heureux des initiatives des PTF qui reconnaissent la société civile dans chaque processus de développement du pays. Le partenariat entre le gouvernement et les OSC tel que décrit garantira la transparence et la responsabilité dans la prestation de services à tous les niveaux et œuvrera pour une participation appropriée au suivi et à la responsabilisation. C'est pourquoi je souscris pleinement à cette déclaration.

Vinay Bhargava Répondre

Merci Shaheen.

Olabisi Adebawo Répondre

La Banque mondiale doit aider la société civile à accroître la participation des OSC au sein de son personnel et de son espace de travail.

Peter Kafwimbi Répondre

Je soutiens l'appel exhortant la Banque mondiale à soutenir la société civile et à élargir la participation des OSC à leurs travaux.

TSEHAYNEW Répondre

MOUVEMENT INTÉRESSANT

Isa Kwambo Dagona Répondre

Je suis optimiste et très ravi et apprécié de cette initiative merveilleuse et très importante, comme j'aimerais m'impliquer et prendre part au voyage, je suis libre et ouvert au travail ou au bénévolat. Merci si vous considérez vraiment ma demande. Meilleures et aimables salutations.

Nabiha Jibriil Répondre

Merci

LAOUALI Aminou Répondre

J'approuve entièrement cette déclaration et les orientations qu'elle propose, en vue d'humaniser la Banque Mondiale et ses interventions.

Mesud G. Reta Répondre

C’est un excellent message et j’espère que les personnes qui prennent les décisions nous écouteront.

Gocha Goguadzé Répondre

Chers collègues,
Nous sommes tous heureux et heureux que les technologies se développent très rapidement et que nous ayons la possibilité de rendre nos vies plus confortables et plus faciles, mais en même temps nous constatons également que la différence entre les pays développés et les pays en développement se creuse trop rapidement, l'écart entre la pauvreté ne diminue pas, nous ne devrions donc pas nous concentrer sur le développement des technologies. Dans un premier temps, nous devons tous nous concentrer davantage sur les problèmes socio-économiques des pays pauvres et sur les problèmes des personnes qui sont vraiment laissées pour compte…

Shiva Kumar Shrestha Répondre

Je soutiens/nous soutenons la Banque mondiale pour soutenir la société civile et élargir la participation des OSC aux travaux de la Banque. Il s’agit d’une très bonne et importante initiative visant à œuvrer en faveur des populations locales des zones rurales et éloignées comme la nôtre.

Pamela Atéka Répondre

Sur le point, que notre voix soit entendue.

Akaninyène Ntia Répondre

J'enregistre mon soutien pour appeler la Banque mondiale à soutenir et à allouer des financements aux OSC au sein du Groupe de la Banque mondiale.

Dit Essoulami Répondre

Une organisation de la société civile marocaine sera présente à la réunion de Marrakech du FMI et de la Banque mondiale. Pourriez-vous leur traduire la déclaration en arabe et en français. Très bonne déclaration et bonne chance.

Elcena Jeffers MBE, Fondatrice FONDATION ELCENA JEFFERS Répondre

Je/Nous soutenons cette initiative de la Banque Mondiale et souhaitons participer à tout exercice d'actions à entreprendre.
Fondation Elcena Jeffers (EJF) (TM)
PO Box 63057 Londres NW9 1LQ, Angleterre, Royaume-Uni

SOUMAHORO Répondre

Le Mouvement Pour la Lutte Contre l'Injustice (MPLCI) soutient fermement cette initiative et encourage les organisations de la société civile à porter ce combat.

Toundé SALMAN Répondre

Les engagements citoyens de la Banque mondiale doivent véritablement permettre, et non pas priver de pouvoir, une prospérité partagée.

Juan Carlos Balderas Gamarra Répondre

Nous sommes devenus le Centre d'Etudes et le Centre de Développement Local pour nous aider pleinement à cette initiative, en vertu de laquelle nous pensons comme une ampleur de la Démocratie.

Banesa Farfan Saravia Répondre

Il faut un compromis réel et durable de la Banque Mondiale pour un développement de la qualité et de la dignité.

Sherlin Pacheco Répondre

De la Fondation Lideresas en Amérique, avec siège en Équateur, est une initiative qui consiste à contribuer à l'action des organisations civiles, car la participation est très importante en termes d'apport et de contribution à la justice et à la transparence des gouvernements.

Brian Malika Répondre

Camarade Pouvoir ! ! !

EDOUARD CHAKA Répondre

Super d'être ici

Ange Layme Répondre

Excellente initiative, il est important de renforcer la société civile avec une transparence absolue.

NASIR KAMAL Répondre

ce sera génial quand cela arrivera

Soyez sympa! Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership