Ignorer la navigation

#CAFDO2017: la première conférence d'Afrique francophone sur les Données Ouvertes et sur le gouvernement ouvert

Amélié Banzet|

Ce blog a été adapté à partir d'une publication apparaissant sur le site web d'Etalab.

This is free to the data of the public principes and the public principes open to the Government for Social and Economic Development in African and Sustainable Africa for Organised Data and Government sur le continent.

La première conférence d'Afrique francophone sur les Données Ouvertes (CAFDO) rassemble les représentants de 22 pays francophones

La #CAFDO2017, organisé par l'Agence nationale de promotion des TIC du Burkina Faso, s'est tenue du 1er au 3 June 2017 à Ouagadougou et aux représentants de plus de 22 paie les francophones dont l'Algérie, le Bénin, le Canada, la Côte d'Ivoire, Madagascar, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, la République Démocratique du Congo, le Sénégal, la Tunisie et le Togo.

Etalab, au côté de Canal France International (CFI) a accompagné de cet évènement qui s'est inscrit dans la suite du #HackFrancophonie (voir jour 1 et jour 2), organisé à Paris en février 2016. La France était aussi représentée par le Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, l'Agence française de développement et Expertise France.

Cette première conférence réunissait plus d'une centaine de participants de la société civile, de la technologie civique et des administrations, autour de réunions, d'ateliers, de tables rondes et d'un camp de données, un permis de lancer un réseau de leaders africains francophones on the time of data and about of collaboration.

L 'objectif de ce réseau sera de partager les bonnes pratiques et de faire face aux défis pour exploiter le potentiel des données faible connectivity to the continental, the vitality policy, and publicity framework, legal besoin, les compétences, l'expertise et les passifs locaux aussi bien au sein des administrations , que des start-ups, des organisations de la société civile et de la technologie civique.

Trois jours sur l'heure et sur l'utilisation des données publiques

The CAFDO a été lancée par Mme Hadja Fatimata Ouattara Sanon, ministre du Développement de l'économie numérique et des postes du Burkina Faso, M. Clément Sawadogo, ministre de la Fonction publique et de la Protection sociale, M. Cheick Fantamady Kanté, représentant de la Banque Mondiale et Mme. Metsi Makheta, Coordinatrice des Nations Unies au Burkina Faso. Ponctuée par des danses et des sessions de Jam, cette inauguration a révélé l'État du gouvernement burkinabé à porter les politiques d'ouverture sur le continent africain.

Très dynamique Nnenna Nwakanma, la première journée s'est déroulée en petit groupe de travail pour identifier les actions à mettre en œuvre sur trois problèmes: quel rôle pour les dirigeants? quelles sont les données essentielles au service du développement? Quelles sont les actions prioritaires à mettre en œuvre pour faciliter l'ouverture de ces données?

The deuxième jour permis aux organisations et aux organisations d'échanges lors de sessions sur les projets concrets et sur leur retour d'expérience: data data, the plateforme data.gouv. fr, simulateur socio-fiscal OpenFisca.fr

La journée s'est terminée sur le lancement du camp de données, avec 18 porteurs de projets qui ont présenté les initiatives sur lesquelles ils souhaitaient travailler.

La troisième journée consacrée au camp de données a permis d'identifier les projets de collaborations 10 sur quels participants les participants continueront-ils à travailler dans les mois à venir: soutien à la présentation des acteurs: Agence française de développement, Canal France International, Expertise France, Banque Mondiale, Centre de recherches pour le développement international ou encore l'Open Knowledge Foundation:

Le programme et les restitutions au complet sur: http://www.cafdo.org/mediawiki/mw/index.php?title=Accueil#Programme

Une journée de renforcement du gouvernement ouvert en Afrique francophone

En parallèle du CAFDO, une session d'une journée s'est tenue sur le gouvernement ouvert, et un rassemblement de représentants des gouvernements et de la société civile des pays membres du PGO (France, Côte d'Ivoire, Tunisie, Burkina Faso), de pays éligibles (Sénégal), et de pays proches de l'éligibilité (Guinée, Maroc, Bénin). Cet atelier visait à identifier les défis et les opportunités de la mise en œuvre du gouvernement ouvert dans les pays francophones, à encourager les nouveaux pays francophones, et à appuyer sur le Burkina Faso dans la préparation de son premier plan d'action pour un gouvernement ouvert. Lors de l'atelier, les représentants des gouvernements et de la société civile du Sénégal, de la Guinée et du Maroc ont confirmé leur volonté d'engager leur démarche d'adhésion au PGO.

À la suite de cette session, the Government and Civil Society of Faso on the meeting on Koudougou afin d'enregistrer un premier plan d'action du Burkina Faso. Les participants se sont engagés à identifier une entreprise d'engagements concrets autour de quatre problèmes: la lutte contre la corruption; le renforcement de la démocratie, des droits humains et de la justice; la transparence dans la gestion des finances publiques; and the access of information. Le Burkina Faso s'est engagé à finaliser son plan d'action national d'ici le mois de septembre.

Des coopérations renforcées avec l'Afrique francophone

En organisant pour la première fois le rassemblement de la communauté engagée sur le continent Africain, le CAFDO a le droit de lancer le réseau des leaders francophones sur le serveur de développement social et économique.

Comme indiqué dans sa déclaration de co-présidence du Partenariat pour le gouvernement ouvert, et lors du Sommet mondial du PGO organisé à Paris en 2016, France L'Agence française de développement a renouvelé son engagement à travers le programme PAGOF (Programme d'appui au gouvernement ouvert en Afrique francophone), en cours d'instruction, CFI a reconduit son programme de formation Open Data média sur 18 mois et Etalab a engagé des échanges pour accompagner le développement de plusieurs pays d'Afrique francophone.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!