Ignorer la navigation

Les pays et les partenaires d'OGP détaillent leur engagement à soutenir leurs pairs

Open Government Partnership|

Un avantage significatif à rejoindre l'OGP est d'être connecté à un réseau d'alliés avec des expériences précieuses dans le travail vers un objectif commun d'un gouvernement plus ouvert. Avant la manifestation de haut niveau de l'OGP aux Nations Unies le 24 septembre 2014, tous les pays participants de l'OGP et un ensemble de partenaires de l'OGP, y compris des organisations de la société civile, ont été invités à s'engager à créer un échange entre pairs plus actif et des activités de soutien. avec d'autres comtés de l'OGP. Au total, 32 pays, 13 organisations de la société civile, cinq groupes de travail du PGO et cinq partenaires multilatéraux se sont engagés à aider les pays à prendre des engagements plus ambitieux et à les mettre en œuvre.  

Ces engagements ont été inclus dans un résumé d'une phrase inclus dans l'annexe 1 de la déclaration finale et les détails derrière chaque engagement ont maintenant été publiés. dans une annexe supplémentaire disponible ici.

Les pays participants et les organisations de la société civile se sont engagés à apporter un soutien à leurs pairs sur diverses questions:

  • Les dirigeants gouvernementaux et de la société civile en Colombie, au Costa Rica, en Croatie, en Sierra Leone et en Afrique du Sud, ainsi que Hivos et Integrity Action, proposent de renforcer la participation des citoyens à l'élaboration des politiques.
  • Le Brésil, le Chili, El Salvador, la Grèce, le Guatemala, le Panama et l'Uruguay, ainsi que ARTICLE 19 et IREX Ukraine collaboreront avec les gouvernements pour promouvoir l'accès à l'information publique.
  • Les gouvernements d'Italie, des Philippines et de Suède, soutenus par Global Integrity, International Budget Partnership et ONE, s'engagent à partager leur expérience en matière de mise en ligne d'informations de meilleure qualité et plus performantes, permettant ainsi aux citoyens de les tenir responsables de la manière dont ils dépensent l'argent des contribuables.
  • Les nations du Canada, de l’Irlande, de la Moldova, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, des États-Unis, de la République slovaque et de la Web Foundation s’engagent à soutenir des initiatives visant à rendre le public plus accessible aux données détenues par le gouvernement.
  • La Hongrie et la Norvège offrent une expérience dans le renforcement de l'intégrité publique dans l'administration publique et dans la réglementation de l'après-mandat.
  • La Géorgie s'engage à fournir une assistance pour la création de solutions innovantes visant à améliorer la prestation de services publics.
  • L’Indonésie partagera son expérience en matière de renforcement de la bonne gouvernance en matière de gestion des ressources naturelles.
  • Les gouvernements finlandais et mexicain et les partenaires de CAFOD, Making All Voices Count, Oxfam, Restless Development et Transparency International poursuivront leurs initiatives visant à promouvoir la responsabilité, la transparence et l'autonomisation des citoyens, ainsi que l'élaboration du plan d'action national OGP.

Les détails de ces promesses détaillent l'expertise et le type d'assistance que les pays et la société civile sont disposés à fournir dans divers domaines. Nous espérons que les détails des engagements pourront servir de ressource aux pays POG qui recherchent des idées novatrices et un soutien pour assurer la mise en œuvre des engagements contenus dans leurs plans d'action nationaux. Nous espérons que ces engagements contribueront également à approfondir les échanges et l'engagement bilatéraux entre des réformateurs aux vues similaires et à catalyser des progrès plus larges dans la réforme du gouvernement ouvert. 

Open Government Partnership