Ignorer la navigation

Explorer la justice ouverte, une nouvelle frontière dans la réforme du gouvernement ouvert

Surya Khanna|

Vous savez probablement ce que signifient les termes «gouvernement ouvert» et «justice», mais en regardant le titre de ce blog, vous vous demandez peut-être: «Qu'est-ce exactement qu'une réforme de la justice ouverte et pourquoi devrais-je m'en soucier?» de cette série de blogs, vous devriez avoir une bonne compréhension de: 1), en quoi consiste la réforme de la justice ouverte, 2), ses avantages, 3), son statu quo, et 4), comment forger des engagements forts en matière de justice ouverte. Cet article de blog abordera en particulier les deux premiers éléments. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’ouverture de la justice, consultez mon article intitulé «Un guide pour l’ouverture de la justice», disponible prochainement en ligne.

Les arguments en faveur d'une réforme de la justice ouverte

À la base, la réforme de la justice ouverte consiste en des efforts visant à encourager une plus grande responsabilisation et une plus grande transparence des systèmes de justice, souvent en tirant parti de la technologie et de l'innovation, ainsi que de la participation des citoyens. Cette réforme vise à élargir l’accès à la justice et à assurer un État de droit universel, dans le respect des valeurs de la majorité, tout en préservant les droits de la minorité. En fin de compte, parmi les nombreux résultats souhaités de la justice ouverte, il y a une plus grande légitimité gouvernementale et la confiance croissante du public envers les institutions gouvernementales.

De plus en plus de preuves montrent que la réalisation des objectifs de la justice ouverte, comme l’amélioration de l’accès à la justice, fortement en corrélation avec de meilleurs résultats de développement. Malgré cela, à compter d’aujourd’hui, les engagements de justice ouverte représentent à peine 3.56% de tous les engagements examinés par OGP IRM («Guide de la justice ouverte» 8).

Les arguments en faveur d'une réforme de la justice ouverte comportent les avantages suivants:

Pour les gouvernements:

  • Remplir le contrat social: Les réformes qui permettent au pouvoir judiciaire de s'acquitter de ses obligations en matière de protection des droits fondamentaux contre toutes les menaces, y compris celles émanant d'autres branches du gouvernement, permettent la réalisation du contrat social entre les gouvernements et les parties qu'ils gouvernent.

  • Respecter les obligations internationales: Les États membres des Nations unies sont parvenus à un accord en septembre 2015 pour «promouvoir l’état de droit aux niveaux national et international et assurer un accès égal à la justice pour tous». Cet objectif de développement durable (16: 3) «reconnaît les liens intrinsèques entre justice, la réduction de la pauvreté et la croissance inclusive. "(https://www.oecd.org/gov/delivering-access-to-justice-for-all.pdf Les réformes de la justice ouverte 3) visent directement ces obligations en matière de développement durable.

  • Améliorer la prestation de service: Dans l'exercice de leurs fonctions, les systèmes judiciaires agissent en tant que prestataires de services publics. De ce point de vue, les avantages des réformes de la justice ouverte pourraient refléter les avantages des efforts du gouvernement ouvert dans le contexte de la prestation de services publics dans son ensemble. De plus, les réformes qui ajoutent un élément de crowdsourcing à, par exemple, les audits judiciaires, permettent davantage de sources de contrôle non gouvernementales. Les sources supplémentaires peuvent fournir des couches de responsabilité supplémentaires et granulaires d'une manière qu'il serait impossible aux gouvernements de faire en interne, en raison de coûts ou d'autres problèmes logistiques.

  • Ouvrez de nouveaux canaux d’information: Les réformes qui ouvrent des mécanismes de retour d'information sur les politiques au public permettent une nouvelle vision qui peut éclairer la définition ultérieure de l'agenda politique. En plus de créer la possibilité de connaissances précieuses, ces réformes peuvent également donner la parole à des populations jusque-là inconnues et marginalisées.

Pour les entreprises:

  • Faire face à des coûts de transaction moindres: Moins d'indéterminations dans le traitement des affaires permettent aux entreprises de prendre des décisions plus en connaissance de cause et d'accroître les chances de réaliser des transactions rentables.

Pour les médias, les organisations de la société civile, les cabinets d'avocats et les groupes de réflexion:

  • Accédez à des ensembles de données cruciaux: Les réformes qui ouvrent des données sur un système judiciaire jusque-là masquées ou restreintes, liées par exemple aux statistiques sur les arrestations et au traitement des affaires, offrent aux chercheurs et aux défenseurs de la société civile une occasion inestimable de mieux s’informer et d’affiner leurs efforts. La capacité d'identifier les tendances positives et problématiques du système de justice peut permettre aux groupes de pression d'utiliser leurs ressources plus efficacement pour cibler des problèmes plus pertinents, étayés par des preuves solides.

  • Mieux représenter et assurer la justice pour les clients: Des systèmes robustes de gestion des affaires, qui permettent aux plaideurs et à leurs avocats de suivre l'évolution de leur affaire, fournissent aux cabinets d'avocats et aux organisations de défense des droits des outils essentiels pour garantir à leurs clients une procédure régulière et les mesures d'assistance auxquelles ils ont droit.

Pour les citoyens:

  • Comprendre les informations pertinentes: En tant que membres de la société désireux de s'informer et de s'engager dans des actions politiques, les citoyens bénéficient des réformes qui ouvrent les données du système de justice en présentant régulièrement les informations de manière compréhensible. En tant que plaideurs, les citoyens bénéficient de réformes qui créent un système de gestion de cas compréhensible et facile à utiliser, qui cherche à les informer de leurs droits à chaque étape de leur cas.

  • Donner aux citoyens les moyens de participer utilement à l'action collective: Les réformes qui créent des mécanismes efficaces de retour d'information des citoyens aident à canaliser les opinions des citoyens et les interactions avec les acteurs gouvernementaux de manière constructive, afin de renforcer la confiance en créant de meilleures politiques publiques. Ces réformes peuvent modifier la dynamique entre les gouvernements et leurs citoyens, passant d'un antagonisme à un autre d'une collaboration.

Pour tous les intervenants du système de justice:

  • Assurer l'intégrité judiciaire et la responsabilité générale du gouvernement:
    Les réformes qui renforcent le contrôle exercé sur les acteurs de la justice, tels que les juges, les procureurs, les médiateurs et les administrateurs des tribunaux, contribuent à assurer l'intégrité judiciaire et la responsabilité globale.

  • Créer des canaux pour un engagement plus inclusif dans tous les secteurs de la société: Lorsque les réformes créent des mécanismes d'examen et de retour d'informations de groupes auparavant exclus du pouvoir, concernant notamment la conduite de la police ou les préjugés judiciaires, elles permettent un engagement plus inclusif des parties prenantes du système de justice. Ces mécanismes inclusifs peuvent prendre la forme d’une plus grande représentation démocratique, soit en aidant à déterminer les valeurs et les normes qui sous-tendent un système de justice, soit en surveillant les «lacunes» et en comblant les «failles» dans sa mise en œuvre (http://www.anticorruption-helpdesk.eu/content/enhancing-judiciarys-ability-curb-corruption-practical-guide 9).

  • Favoriser une confiance sociale et une activité économique accrues parmi les intervenants du système de justice: Lorsque les réformes garantissent l'existence d'un accès à la justice et que la règle de droit s'applique à toutes les parties prenantes de manière égale et cohérente, il existe un terrain de jeu juridique plus égal sur lequel tous les secteurs de la société peuvent interagir et traiter les uns avec les autres. Cela crée une plus grande confiance entre toutes les parties prenantes de la société avec moins de ressentiment résultant du favoritisme perçu au sein du système de justice. Les avantages économiques et sociaux découlant d'une confiance et de transactions accrues peuvent également profiter à tous les secteurs de la société.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!