Ignorer la navigation

Piratage du langage judiciaire pour une justice ouverte

Hackeando el Lenguaje Judicial para una Justicia Abierta

Mariano Heller|

En Argentine, comme ailleurs dans le monde, accéder à la justice et comprendre le langage judiciaire est très complexe, de sorte que de nombreuses personnes ne peuvent pas comprendre les processus judiciaires qui les affectent ou leurs droits.

L'accès à la justice est essentiel pour garantir l'inclusion de politiques de gouvernement ouvert dans le système judiciaire. Parallèlement aux politiques de transparence, de responsabilité, de données ouvertes, de participation citoyenne et d'accès à l'information, la « justice ouverte » signifie la nécessité de rapprocher le système judiciaire des citoyens. L'utilisation d'un langage clair est essentielle pour établir ce lien et garantir un système de justice accessible à tous.

Dans cette optique, l'Open Justice and Innovation Lab du Conseil de la magistrature de Buenos Aires (JusLab) et le Secrétariat de coordination des politiques judiciaires s'efforcent de simplifier les textes judiciaires que les juges utilisent régulièrement pour communiquer avec les citoyens impliqués dans les processus judiciaires. En conséquence, les gens ne seront plus obligés de se tourner vers un avocat pour interpréter la langue. Le processus, un « ideaton » collaboratif, était plein d'innovations et de surprises. C'était le premier à avoir lieu virtuellement (via Zoom) et en temps réel, montrant que nous pouvons travailler pour une justice ouverte, même pendant la pandémie. 

 

La deuxième innovation a été le taux de participation élevé. Nous avons invité les gens via les médias sociaux et, à notre grande surprise, plus de 100 personnes se sont inscrites à l'événement. Nous les avons séparés en groupes afin que chacun ait la possibilité de contribuer à clarifier le langage et à rédiger un nouveau document résultant d'un débat constructif.  

Après près de deux heures de travail en ligne, les groupes ont partagé leurs résultats. Voici la troisième innovation : près de 100 personnes, dont la plupart ne se connaissaient pas, ont réussi à simplifier le langage utilisé dans deux textes judiciaires. Les textes sont désormais plus courts et plus faciles à comprendre, sans termes techniques. 

 

Au-delà des résultats de ce processus, nous aimerions souligner deux éléments clés. Premièrement, l'importance de la participation des représentants de la société civile et des individus non engagés dans les arènes de la justice et du droit. L'ouverture à de nouvelles voix et points de vue a amélioré la qualité du débat et offert de nouvelles perspectives aux membres de la magistrature. Deuxièmement, l'importance du processus de simplification afin que chacun puisse avoir accès à l'utilisation d'un langage clair comme outil pour se rapprocher des citoyens.

Enfin et peut-être le plus important, les deux juges qui ont participé à l'atelier en ligne en saisissant leurs modèles de résolution à adapter à un langage plus clair, ont déclaré qu'ils commenceraient à utiliser les textes qui ont abouti à cet exercice d'innovation collective et ouverte.

La route vers une justice ouverte est difficile. Transformer, ouvrir et réorganiser une institution traditionnellement conservatrice est difficile. Cela signifie briser les barrières, démolir les mythes et promouvoir un changement profond dans la culture organisationnelle. Mais des expériences comme celles-ci apportent certainement de l'espoir et aident à imaginer des systèmes judiciaires dignes de confiance et centrés sur les personnes qui ne laissent personne de côté.

Commentaires (1)

Elisa Bianchi Répondre

Me parecen muy interesantes ambos ejemlos. En varios textos teóricos sobre Lenguaje Claro, se reflexiona sobre el presunto “nivel de escolarización” que tendría el lector de estos textos, y consecuentemente, su capacidad de comprensión de los documentos como los ejemplificados. Pero en realidad, por lo menos en el “castellano legal”, aún los lectores con formación terciaria no legal, por ejemplo, arquitectos, ingenieros, farmacéuticos, etc. tendrían dificultades de comprensión. Y esto no sólo por el vocabulario, sino por la sintaxis, y las formas argumentativas.
En uno de los videos, un juez aconseja redactar con “sujeto – verbo y predicado”, lo que parece muy disruptivo en el “castellano legal”.
Felicitaciones por estos esfuerzos de apertura!

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

contenu similaire

Vignette pour JusLab : Rendre la justice ouverte accessible à tous à Buenos Aires, Argentine Défis et solutions

JusLab: rendre la justice ouverte accessible à tous à Buenos Aires, Argentine

À Buenos Aires, en Argentine, une initiative de justice ouverte appelée JusLab vise à remédier au manque global de transparence judiciaire avec une approche locale au niveau de la ville.

Thumbnail for Justice Policy Series, Partie II: Justice ouverte

Justice Policy Series, Partie II: Justice ouverte

Découvrez comment l'application des principes du gouvernement ouvert peut créer des systèmes de justice plus justes et plus efficaces.

Vignette pour cinq innovations gouvernementales reconnues pour leur travail d'ouverture du gouvernement

Cinq innovations gouvernementales reconnues pour leur travail d'ouverture du gouvernement

Cinq réformes de gouvernement ouvert de Lettonie, du Mexique, de Nouvelle-Zélande, de la ville de Buenos Aires, d'Argentine et de l'État de Kaduna, au Nigéria ont été reconnues ...

Open Government Partnership