Ignorer la navigation

Lancement du réseau électronique Parlement ouvert

María Baron|

«Le Parlement ne peut être habilité que s'il est ouvert, transparent, responsable et inclusif. Depuis le début de Open Government Partnership (OGP), de nombreux pays du monde se sont engagés à ouvrir les institutions législatives en partenariat avec la société civile. La mise en place d’un réseau électronique à parlement ouvert favorisera davantage l’ouverture de la législation et la participation active des citoyens, garantissant ainsi l’élaboration de politiques avec les citoyens. "
-Hon. Irina Pruidze (Géorgie), membre du comité de direction parlementaire de l'OPeN

Directorio Legislativo, le Réseau latino-américain de transparence législative, l'Institut national démocratique, le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'OSCE, ParlAmericas et la Fondation Westminster pour la démocratie ont le plaisir d'annoncer le lancement du réseau électronique Open Parliament (OPeN). OPeN s'appuie sur le travail du Open Government PartnershipGroupe de travail sur l’ouverture législative de l’Assemblée générale (LOWG) en réunissant les principales organisations internationales qui s’engagent pour la transparence législative.

Ce faisant, OPeN apportera un soutien essentiel au programme plus vaste du gouvernement ouvert. Des étapes durables et significatives vers un gouvernement ouvert, inclusif et responsable nécessitent le soutien et l’adhésion des parlements. Un gouvernement ouvert n'est pas une série de solutions technocratiques ou de retouches procédurales, mais un effort fondamentalement politique qui entraîne et exige des changements dans la façon dont nous "gouvernons". Les parlements étant des acteurs clés sur la scène politique, l’OGP les salue partenaires indispensables à la réforme du gouvernement ouvert.

«La promotion de l'agenda du parlement ouvert est cruciale pour renforcer une culture ouverte et inclusive nous permettant de lutter contre les inégalités. Les espaces fournis par ParlAmericas et OPeN nous permettent de collaborer pour renforcer nos institutions démocratiques afin de construire un monde plus juste. ”
La sénatrice Blanca Ovelar (Paraguay), présidente du réseau Parlement européen ParlAmericas et membre du Comité de direction parlementaire d'OPeN

Dans le cadre d'une actualisation stratégique de 2016, le comité de direction d'OGP a annulé le modèle de groupe de travail pour hiérarchiser les relations avec les partenaires travaillant sur des domaines d'expertise thématiques au sein d'un gouvernement ouvert. OPeN fournit un nouveau mécanisme flexible permettant à la communauté parlementaire ouverte de continuer à travailler avec l'unité de soutien OGP sur des questions d'engagement législatif. Il existe trois méthodes principales pour participer en tant que membre d’OPeN. Les organisations engagées à œuvrer à la transparence législative au niveau international sont invitées à poser leur candidature pour devenir un partenaire à part entière du consortium. Les membres du Parlement et les hauts fonctionnaires du Parlement qui sont déterminés à partager leur expertise sur les questions d'ouverture et d'innovation parlementaires peuvent demander à être membres du Conseil de direction parlementaire d'OPeN. Enfin, les organisations civiques qui travaillent sur des questions d'ouverture et de transparence parlementaires dans leurs pays respectifs peuvent participer en tant qu'affiliés locaux d'OPeN.

Le système Open Government PartnershipLe groupe de travail sur la transparence législative de LOWG a été créé à l'origine dans 2013 afin de sensibiliser le public à la question du PGO et de la transparence du gouvernement à un public politique et parlementaire plus large. Coprésidé par le National Democratic Institute (NDI) et le Congrès du Chili (les coprésidents du Groupo Bicameral de Transparencia, le sénateur Hernán Larraín et le député Patricio Vallespín), le LOWG s'est engagé auprès des parlements 70 en leur fournissant un soutien technique et des opportunités. pour l'apprentissage entre pairs par le biais de conférences mondiales sur l'ouverture législative, d'échanges et de la création d'un certain nombre de ressources sur les engagements en matière d'ouverture législative. Depuis sa création, les membres du LOWG ont également apporté leur soutien à quatre versions de la Semaine mondiale de la transparence législative (GLOW), qui a soutenu des centaines d’activités dans les pays OGP visant à renforcer l’engagement du Parlement en faveur d’un gouvernement et d’un parlement ouverts.

En 2016, le comité directeur de l’OGP a adopté une politique d'engagement législatif, donner aux parlements le choix de s'engager dans le PGO en incluant des engagements parlementaires dans le plan d'action (PA) ou en présentant un plan de parlement ouvert en tant que «chapitre» autonome du PA. Avec 23% des engagements du PA nécessitant une certaine forme d’action législative afin de mettre en œuvre les engagements, soit par la promulgation de lois ou par la fourniture de ressources budgétaires, cette politique permet un engagement et une participation encore plus importants des parlementaires dans le processus des OGP.

Les partenaires d'OPeN sont des organisations ou des parlements internationaux / régionaux qui ont démontré leur engagement à apporter leur soutien à la transparence législative dans plusieurs pays. Les membres ont indiqué qu'ils souhaitaient contribuer de manière spécifique à la promotion de l'ouverture parlementaire et à la fois sur le plan international et étroitement au sein de pays spécifiques. Les parlements qui souhaitent travailler avec le consortium pour faire avancer l'objectif commun d'ouverture de la législation - en recevant ou en fournissant une assistance technique sur ces questions - doivent se sentir libres de contacter le consortium par le biais de l'une des organisations membres participantes ou par l'adresse électronique: openparlnetwork@gmail.com.

OPeN offrira également une plate-forme aux députés qui ont défendu la question de la transparence législative en siégeant au Conseil de direction parlementaire. Le conseil de direction se compose de membres actuels ou d'anciens membres du parlement, ou de membres clés de son personnel (tels que des secrétaires généraux) dotés d'une solide expérience dans la promotion des engagements du parlement ouvert dans les plans d'action nationaux ou les plans de parlement ouvert (OPP). Les membres d'OPeN s'appuient sur les membres du Conseil de direction parlementaire pour apporter une expertise technique aux parlements intéressés. De même, les organisations de surveillance parlementaire (OMP) ou les organisations de la société civile (OSC) travaillant sur des questions de transparence parlementaire en tant que membre de la communauté OPeN sont invitées à participer au consortium. La seule exigence est d’exprimer un engagement en faveur de la Déclaration sur la transparence législative et de pouvoir compter sur un engagement constructif sur ces questions. Les députés, PMO ou organisations de la société civile intéressés sont également encouragés à contacter le Consortium par l’intermédiaire d’un membre participant ou à l’adresse suivante: openparlnetwork@gmail.com.

Les partenaires fondateurs d'OPeN sont ravis de collaborer pour soutenir le nombre croissant d'opportunités de continuer à se développer et à renforcer le mouvement d'ouverture de la législation.

- Maria Baron, directrice générale mondiale de Directorio Legislativo, membre du comité directeur de la société civile d'OGP, et les partenaires de OPeN

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!