Ignorer la navigation

Rapport Annuel OGP 2014

Munyema Hasan|

Dans 2014, l' Open Government Partnership (OGP) s’est étendu aux pays 65 qui, collectivement, ont mis au point plus que des initiatives politiques 2,000 pour rendre leurs gouvernements plus ouverts, transparents et à l’écoute des citoyens. Cette année a été une année critique pour de nombreux pays OGP qui ont réitéré leur engagement envers cette initiative. Vingt-neuf pays ont soumis leurs deuxièmes plans d'action pour le PGO, indiquant un fort désir de continuer à participer au PGO. En outre, sept pays ont soumis leurs premiers plans d'action pour le PGO. Ce résultat peut être attribué en partie à la communication régulière et aux conseils fournis par une nouvelle équipe dédiée au sein de l'unité de soutien.

Le mécanisme de rapport indépendant (MRI) d’OGP a été mis à l’essai sous 2014, au moment de sa publication rapports d'avancement pour les pays 35 OGP achevant la première année de leur plan d'action national. Sur la base des données et des conclusions présentées dans ces rapports, l’IRM a créé cette année deux produits de synthèse: Engagements OGP base de données et Premier document technique d'IRM. Ces ressources fournissent collectivement une preuve substantielle du niveau de conformité avec les exigences du PGO et de la réalisation des engagements du PGO dans les pays participants. Cependant, de nombreuses questions restent sans réponse sur la raison et la raison pour laquelle les pays réussissent ou échouent et sur l'impact des réformes OGP à long terme. Pour aider à stimuler la recherche indépendante sur ces questions, l’Unité de soutien a publié un nouvel agenda de recherche OGP en septembre 2014.

À mesure que les pays élaboraient leurs deuxièmes plans d’action, il était encourageant de constater que le dialogue entre le gouvernement et les acteurs de la société civile s’améliorait. Plusieurs pays, tels que la Sierra Leone et la Géorgie, ont mis en place des organismes multipartites (y compris la société civile) pour superviser la conception et la mise en œuvre du programme. La société civile irlandaise a utilisé avec succès la réunion régionale de l'OGP en Europe pour demander au gouvernement d'abolir les frais liés aux demandes d'informations. Dans le même temps, pour les pays où les libertés civiques sont menacées, le Comité directeur a franchi une étape importante dans le développement de 2014: nouvelle politique de réponse conçu pour protéger les valeurs et les principes de l’OGP.

Enfin, 2014 a été une année cruciale pour OGP dans son évolution de jeune entreprise à une initiative consolidée dotée de l’infrastructure nécessaire pour concrétiser une vision ambitieuse. Pour tracer cette voie, le comité directeur du PGO et l’unité d’appui ont travaillé de concert pour élaborer un stratégie quadriennale pour OGP. Il présente quatre objectifs généraux - susciter un engagement politique de haut niveau, responsabiliser les réformateurs, renforcer la participation de la société civile et promouvoir la responsabilisation à l'égard des résultats - et présente une structure de personnel et un modèle de financement qui permettront au Secrétariat du PMO de faire progresser ces objectifs.

L'organisation OGP a organisé un événement de haut niveau aux Nations Unies en septembre, 2014, où elle a lancé cette stratégie et présenté une nouvelle vidéo célébrant le troisième anniversaire de l'organisation. L'événement a attiré les chefs d'État et de gouvernement 10 et les ministres 30, ainsi que des centaines de dirigeants de la société civile dans le monde. Cette présence impressionnante est un signe prometteur du fait que l’OGP renforce l’engagement politique de haut niveau visant à aider à catalyser les réformes de gouvernement ouvert dans divers groupes de pays.

Cliquez ici pour lire le rapport annuel complet d'OGP 2014

Filed Under: OGP News
NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!