Ignorer la navigation

OGP dans les actus - Semaine de novembre 7, 2016

Jacqueline McGraw|

Une série présentant une synthèse de l’attention médiatique reçue par le Open Government Partnership dans le monde entier.

La semaine a été tumultueuse pour la politique internationale, mais la nature de la couverture du programme OGP est restée relativement inchangée.

Le magazine informatique en ligne de langue anglaise PC World, ainsi que de la France NextINpact et La Tribune, a fait état de critiques généralisées à l’encontre du gouvernement français à la suite de l’annonce de la création d’une nouvelle base de données centralisée - Titres électroniques sécurisés (TES) - qui contiendra des données biométriques provenant de près d’un million de 60 de citoyens français. Le gouvernement français a tenté sans succès de mettre en place des bases de données similaires dans le passé et les auteurs de chaque article ont souligné que cette dernière itération coïncide paradoxalement avec l'organisation par la France du sommet OGP et menace de saper l'engagement du gouvernement français envers les principes de transparence promus le sommet. Bien que le gouvernement français estime qu'une telle base de données aidera à prévenir la fraude documentaire, le Conseil national de la numérisation (CNNum) a publié un rapport. communiqué officiel critiquer le manque de dialogue qui a conduit à la décision.

Aussi en France, Le Monde a publié un article soulignant l'inquiétude croissante des Européens vis-à-vis des accords de libre-échange, notamment l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne. Le secrétaire au Commerce extérieur, Matthias Fekl, a répondu en proposant une série de réformes que la France a l'intention d'ajouter à l'agenda du Sommet mondial OGP à Paris, pour rendre les négociations commerciales européennes plus démocratiques et transparentes.

Par ailleurs, le ministre pakistanais des Finances, Ishaq Dar, a été cité par plusieurs Pakistanais Actualités sources révélant les plans provisoires de la nation pour rejoindre OGP. La nouvelle a fait suite à une réunion à Islamabad sur les moyens par lesquels le gouvernement pakistanais peut assurer une bonne gouvernance et une transparence accrue. Le pays a récemment signé la Convention multilatérale de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur l’assistance administrative mutuelle en matière fiscale. Dar a déclaré que "l'adhésion du Pakistan à ces accords multilatéraux renforcera les efforts du Pakistan pour lutter contre la criminalité fiscale et renforcera encore notre cadre de conformité en matière de lutte contre la corruption".

Gov.uk et Affaires étrangères Nouvelle-Zélande a publié un discours prononcé par Chris Skidmore, membre du Parlement britannique, à la D5 Summit pour les gouvernements numériques leaders à Busan, en Corée du Sud. Soulignant les réalisations du gouvernement britannique dans le développement de services informatiques efficaces et rentables, Skidmore a fait référence au plus récent Plan d'action national (NAP), qualifiant cela de témoignage de l'engagement de la nation à devenir le «gouvernement le plus transparent du monde».

Le journal politique américain La Colline a publié un article de l'étudiant en études de politique de sécurité, John Steele, dans lequel il recommandait le PGO comme un outil possible pour mettre fin à la présence du groupe terroriste Boko Haram au Nigéria. Il a déclaré: «Le Nigéria devrait renforcer ses organes anti-corruption édulcorés en adoptant des sanctions plus sévères pour les fonctionnaires peu scrupuleux et favoriser une plus grande transparence en adhérant au Conseil. Open Government Partnership. ”Dans d'autres nouvelles du Nigeria, The Guardian Nigeria a interviewé Kayode Fayemi, président de l'Initiative pour la transparence de l'industrie extractive au Nigéria (NEITI). En réponse à une question sur la transparence, Fayemi a souligné la «étape importante de l’enregistrement pour rejoindre Open Government Partnership”Comme preuve de l'engagement d'ouverture du président nigérian Muhammadu Buhari.

Plusieurs Actualités sources de la République dominicaine a indiqué que la Direction générale du budget (DIGEPRES) avait été reconnue pour répondre à toutes les exigences de l’Initiative de données ouvertes du pays. Les articles ont également loué le pays datos.gob.do portail, contenant des données d’entités publiques 38, conçu pour aider les institutions publiques à respecter les engagements pris dans le cadre du programme OGP.

Il y a une fissure dans tout, c'est comme ça que la lumière pénètre… .., la spéculation a été évoquée concernant le gagnant du #OGPAwards - pourrait-il s'agir de @OpenGovHulk? Regarde ça espace!

Bien sûr, nous ne pouvons pas tout comprendre dans nos bulletins de nouvelles. Si vous voyez que nous avons oublié quelque chose ou si vous pensez qu'une histoire particulière devrait être racontée, envoyez-le à jacqueline.mcgraw@opengovpartnership.org.

Filed Under: OGP News
NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!