Ignorer la navigation

Déclaration finale de la réunion de haut niveau du PGO: Action citoyenne, réactivité du gouvernement

Open Government Partnership|

24 Septembre 2014

New York

Aujourd'hui, le Open Government Partnership a fêté ses trois ans. Depuis son lancement dans 2011, OGP est passé de huit pays à 65, et d'une poignée de dirigeants de la société civile fondatrice à des centaines d'organisations engagées dans OGP dans le monde. Les pays OGP ont pris des engagements concernant la réforme du gouvernement ouvert 2,000 dans le cadre des plans d'action nationaux 87. La croissance rapide de l'OGP montre qu'il existe une forte demande pour un gouvernement plus ouvert et plus responsable dans le monde et que l'opportunité de changer la culture du gouvernement n'a jamais été aussi grande.

Présentation du support de haut niveau pour OGP:

Le mois de septembre, au siège des Nations Unies, le soutien à OGP a été réaffirmé par la présence de chefs d'État et de gouvernement de 24, de ministres sur 10 et de plus de dirigeants de la société civile 30 du monde entier. Lors de l'événement, OGP a officiellement accueilli la Bosnie-Herzégovine en tant que pays du 300 à se joindre à OGP.

Célébrer les résultats en matière de promotion de l'engagement des citoyens:

OGP a annoncé les lauréats des premiers Prix annuels du gouvernement ouvert, célébrant les programmes couronnés de succès visant à accroître la participation des citoyens à l'élaboration des politiques. Trente-trois pays ont participé au concours 2014 Awards et les trois premiers ont été les suivants: à la troisième place, les Philippines pour le programme Grudroots Participatory Budgeting, à la deuxième place, le Monténégro pour la campagne d'engagement public intitulée «Soyez responsable» et place le Danemark pour un conseil des citoyens âgés élus statutairement.

S'appuyant sur la dynamique existante:

Pour tirer parti de ces progrès et encourager des résultats concrets dans tous les pays participants, OGP a lancé une stratégie prospective pour 2015-2018. La stratégie vise à tirer parti des trois premières années du programme, en maintenant un soutien politique de haut niveau en faveur de réformes du gouvernement ouvert, en soutenant les fonctionnaires chargés de la mise en œuvre de ces réformes, en élargissant la participation de la société civile au programme en question et en promouvant la transparence des résultats. La Fondation Hivos a annoncé un engagement d'un montant de 3.4 millions de dollars pour soutenir la mise en œuvre de cette stratégie et met au défi d'autres donateurs du PGO de prendre des engagements similaires.

Renouvellement du leadership du PGO:

Lors de l'événement, les coprésidents actuels de l'OGP ont reconnu le transfert au nouveau groupe de direction de l'OGP. Le mois d'octobre, 1, le gouvernement du Mexique deviendra le coprésident principal du gouvernement et Suneeta Kaimal, le coprésident principal de la société civile. Le gouvernement sud-africain deviendra le coprésident du gouvernement d’appui et Alejandro Gonzalez, le coprésident de la société civile d’appui. En outre, cinq nouveaux représentants de la société civile et trois nouveaux gouvernements rejoindront le comité directeur.

Sécurisation des nouveaux engagements de soutien pour la mise en œuvre du PGO:

La réunion de haut niveau s'est terminée par l'annonce de nouvelles promesses de contributions émanant des pays POG pour se soutenir mutuellement dans la mise en œuvre de leurs engagements. Ces activités d'échange entre pairs sont conçues pour créer un réseau plus actif et favorable de réformateurs de l'administration ouverte à travers le monde. Un nombre total de pays 32 ont pris de nouvelles promesses sur des questions telles que l'accès à l'information, les données ouvertes, la transparence budgétaire, la participation des citoyens et la corruption.

En outre, les organisations de la société civile 13 ont pris de nouvelles promesses de mobiliser leurs réseaux pour s’impliquer dans le processus de planification, mise en œuvre dans un ou plusieurs pays participants. Les cinq groupes de travail et les cinq partenaires multilatéraux de l'OGP ont chacun annoncé leur soutien pour aider les pays à prendre des engagements plus ambitieux et à les mettre en œuvre. Les promesses sont résumées ci-dessous.

ANNEXE 1 RESUME DES ENGAGEMENTS

Nouveaux pays participants:

Bosnie Herzégovine a soumis sa lettre d’intention de participer au programme OGP.

France achèvera son premier plan d’action national dans les mois à venir.

Malawi achèvera son premier plan d’action national dans les mois à venir.

Tunisie a publié son premier plan d'action national le 13 septembre, 23rd, 2014, et s'engage à le mettre pleinement en œuvre au cours des deux prochaines années.

Les pays participants s'engagent à soutenir leurs pairs:

Brésil apporte son soutien à la mise en œuvre d'une loi sur l'accès à l'information, de la rédaction du projet de loi à l'application du droit.

Canada soutiendra la création d'engagements de gouvernement ouvert, tant au pays qu'à l'étranger, en mettant l'accent sur le renforcement de la collaboration internationale en matière d'examen par les pairs, de plans d'action nationaux et de données ouvertes.

Chili offre son aide pour la mise en œuvre et le suivi de la loi sur l'accès à l'information au niveau national.

Colombie s'appuiera sur l'expérience de «Urna de Cristal» - un canal permettant aux citoyens de poser des questions et auquel répond le gouvernement - afin de contribuer à la mise en œuvre de la participation citoyenne aux TIC.

Costa Rica soutiendra le développement d'un dialogue social avec les citoyens et les organisations de la société civile afin de promouvoir la création conjointe de politiques et d'initiatives publiques.

Croatie partageront des expériences dans le domaine de l'amélioration de la réactivité des gouvernements, éléments essentiels d'un engagement significatif des citoyens.

El Salvador propose aux pays de la région d’organiser des hackathons pour développer des logiciels.

Finlande s'engage à soutenir la mise en œuvre du plan d'action national OGP par le biais d'un réseau de fonctionnaires qui favorise également les échanges de bonnes pratiques entre différentes institutions publiques.

Géorgie s'engage à soutenir des solutions innovantes pour la mise en place de services publics efficaces, tels que la salle des fonctions publiques (PSH) et les centres communautaires (CC).

Grèce s'engage à aider les pays à appliquer la loi sur l'accès à l'information et à renforcer la transparence et la délibération publique en partageant les connaissances accumulées dans le cadre du programme phare du pays en matière de transparence.

Guatemala s'engage à soutenir la sensibilisation à l'accès à l'information publique par le biais de la participation citoyenne à travers le programme «Dialogues sur la participation citoyenne».

Hongrie offre aux fonctionnaires son expérience dans l’enseignement de l’intégrité de l’enseignement, notamment la formation d’ateliers pour les formateurs et l’élaboration de programmes d’enseignement

Indonésie offre son expérience en matière de gouvernance des ressources naturelles, notamment grâce à son rôle de co-ancreur du groupe de travail sur l'ouverture dans les ressources naturelles.

Irlande partagera ses meilleures pratiques, ses connaissances et son expertise avec ses homologues d’Irlande du Nord et s’aidera en ce qui concerne les données ouvertes.

Italie est déterminé à promouvoir la transparence des dépenses publiques et à donner aux citoyens les moyens de jouer un rôle plus important dans le développement local.

Mexique s’engagent à travailler avec les pays pour mettre en pratique les principes de gouvernement ouvert, consolidant ainsi un véritable partenariat entre les gouvernements et la société civile, faisant de cette initiative une plate-forme de coopération et d’échanges mondiaux.

République de Moldova s'engage à appliquer la politique d'open data afin d'accroître la transparence, d'améliorer la prestation de services et de lutter contre la corruption.

Pays-Bas partageront leurs expériences en matière de données ouvertes, d’approche informelle du service public et de moyens novateurs d’impliquer la société civile.

Norvège contribuera au partage sur la manière d'établir et de réglementer un comité indépendant pour l'après-mandat des politiciens.

Panama partageront leur expertise dans le domaine de l'accès à l'information publique afin d'accroître la transparence, la responsabilité et la participation.

Les Philippines s'engage à fournir une assistance dans les domaines de l'engagement de la société civile, en particulier de la budgétisation participative, et des données ouvertes.

Sierra Leone aidera d'autres pays à développer des activités fortes de la société civile et d'engagement civique d'une manière innovante et durable.

La République slovaque s'engage à promouvoir les données ouvertes afin d'améliorer la transparence gouvernementale ainsi que la réutilisation des données par des organisations non gouvernementales et des entreprises.

Afrique du Sud approfondira la participation de la communauté aux affaires publiques par le biais d'une surveillance citoyenne de la performance du gouvernement afin de renforcer la responsabilité publique et de favoriser l'amélioration de la prestation des services.

Suède aide les pays à contrôler la transparence de l'aide et à développer les engagements et la garantie de transparence de l'Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA).

Le Royaume-Uni s'engage à garder tous ses outils de données ouverts nationaux libres de toute réutilisation, et à fournir des conseils et de la documentation sur la façon de les utiliser.

Les États-Unis travaillera avec les pays pour mondialiser le mouvement des données ouvertes et rendre les données détenues par le gouvernement plus accessibles au public.

Uruguay soutiendra la mise en œuvre d'activités liées aux données ouvertes, à la loi sur l'accès à l'information et à la participation électronique, y compris la formalisation de la stratégie et la mise en œuvre du processus de consultation publique.

Les organisations de la société civile s'engagent à promouvoir le PGO:

Article 19 encouragera l'inclusion de l'accès à l'information et la participation publique des gouvernements à la conception des objectifs de développement durable et des indicateurs qui les accompagnent. Parallèlement à cela, l'article 19 fournira une assistance aux communautés locales et aux décideurs sur l'utilisation de la RTI pour réaliser les droits au développement, y compris le droit à l'eau, à la santé, à la terre et à l'éducation.

CAFOD soutiendra les engagements du Royaume-Uni en matière de transparence, de responsabilité et de participation en offrant une expérience de ce qui fonctionne dans le développement international.

Intégrité mondiale est désireux d'aider les organisations de la société civile et les gouvernements des pays OGP à déterminer si les citoyens peuvent utiliser les informations pour suivre et influencer l'utilisation des ressources publiques afin de fournir des services publics.

Hivos contribue $ 3.4 au Open Government Partnership Stratégie annuelle 4 et soutiendra activement l’engagement de la société civile dans les pays 8.

action sur l'éthique offre des conseils et un soutien sur des moyens novateurs d'impliquer la société civile, les entreprises et les gouvernements, et permet aux citoyens de réagir et de résoudre leurs problèmes collectivement afin de fermer la boucle de rétroaction et d'améliorer les services en Afrique, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient.

Partenariat budgétaire international aide les organisations de la société civile des pays 30 à utiliser l'outil de données en temps réel de l'IBP pour obtenir des engagements plus ambitieux en matière de transparence fiscale.

IREX-Ukraine s'efforce de garantir à tous les Ukrainiens un accès gratuit aux informations et aux outils du gouvernement par l'intermédiaire du réseau de bibliothèques publiques du pays.

Faire en sorte que toutes les voix comptent appuiera les processus et engagements nationaux et locaux liés au PGO au Ghana, aux Philippines et en Afrique du Sud au cours des prochaines années 3.

L'UN travaillera avec les partenaires pour évaluer dans quelle mesure les informations dont les citoyens ont besoin pour suivre les fonds disponibles, utilisés et améliorant la prestation de services, en particulier dans un petit nombre de pays africains.

Oxfam travaillera avec ses bureaux de pays dans dix pays candidats à l'adhésion au PGO et dans les pays membres de 36 pour participer aux processus locaux et nationaux du PGO, en particulier en Afrique.

Développement agité soutiendra les initiatives de responsabilisation menées par les jeunes au Ghana, au Népal et en Tanzanie.

Transparency International s'engage à impliquer davantage de personnes dans l'activisme pour une gouvernance ouverte à travers son réseau d'activistes anti-corruption dans 90% des pays OGP.

Fondation Web soutiendra les efforts du groupe de travail sur les données ouvertes pour atteindre ses objectifs dans les pays en développement à concurrence de 200,000 $ 2016.

Les groupes de travail OGP s'engagent à fournir une expertise aux pays OGP:

Le groupe de travail sur l'accès à l'information s'efforcera de faire du droit d'accès à l'information un élément clé du programme du plan d'action national et des plans d'action nationaux, et de soutenir les engagements en matière d'accès à l'information.

Le groupe de travail sur l'ouverture fiscale aidera les pays membres du PGO à améliorer de manière significative la transparence, la participation et la responsabilité financières en adoptant et en mettant en œuvre des engagements ambitieux, un apprentissage entre pairs et une assistance technique.

Le groupe de travail sur la transparence législative soutiendra l'engagement des législatures dans la création, la mise en œuvre et la supervision des engagements du plan d'action, et créera des opportunités pour des échanges entre pairs liés à la transparence législative.

Le groupe de travail sur les données ouvertes soutiendra les pays OGP dans l’adoption et la mise en œuvre de principes et de pratiques solides et cohérents en matière de données ouvertes.

Groupe de travail sur l'ouverture des ressources naturelles s’engage à mieux faire comprendre l’importance de la gouvernance des ressources naturelles dans le but d’obtenir des engagements plus nombreux et de meilleure qualité.

Les partenaires multilatéraux OGP s'engagent à aider les pays OGP:

La banque asiatique de développement s’engagent à réunir les gouvernements, la société civile et d’autres acteurs pour favoriser l’apprentissage et l’innovation dans tous les pays.

La Banque interaméricaine de développement aide l'Amérique latine à mettre en place des gouvernements plus efficaces, efficients et ouverts pour améliorer les services publics et accroître la responsabilité.

Organisation de coopération et de développement économiques s'engagera avec les gouvernements du monde entier à mener des réformes de gouvernement ouvert en partenariat avec les citoyens et les entreprises.

Programme de développement des Nations Unies continuera à apporter son soutien aux pays de programme qui sont également membres de l’OGP dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’action national, dans le cadre de projets et de programmes existants ou futurs.

La Banque mondiale soutient le PGO au niveau national dans la préparation et la mise en œuvre de plans d'action ainsi qu'au niveau mondial en facilitant les échanges entre pairs pour les réformateurs.

En outre, les États-Unis s’engagent à respecter de nouveaux engagements dans leur plan d’action:

Les États-Unis Le plan d'action national pour un gouvernement ouvert est un document évolutif et vivant et le président Obama a annoncé aujourd'hui que, outre les engagements énoncés dans l'actuel plan d'action national, les États-Unis prendront des mesures supplémentaires pour être plus ouverts, transparents et accessibles pour tous les Américains. Les États-Unis vont:

  • Améliorer la transparence des dépenses du gouvernement, en permettant de comprendre plus facilement comment et où le gouvernement fédéral dépense et investit;
  • Intensifier les efforts du pays pour mettre en place de meilleurs services numériques gouvernementaux, notamment en les rendant publics;
  • Veiller à ce que les États-Unis protègent la vie privée tout en exploitant le potentiel des mégadonnées pour améliorer les soins de santé, lutter contre la discrimination et protéger le public du crime; et
  • Promouvoir des ressources éducatives ouvertes pour aider les enseignants et les étudiants du monde entier.

ANNEXE 2 DÉTAILS DES ENGAGEMENTS DU PAYS

Avant la manifestation de haut niveau OGP aux Nations Unies, le 24th 2014 de septembre, il a été demandé à tous les pays participant à OGP de s’engager à participer à des échanges entre pairs et à des activités de soutien avec d’autres pays OGP. Cela incluait le résumé en une phrase inclus dans l'énoncé des résultats, ainsi que les détails de chaque engagement qui figurent ci-dessous.

Les pays participants s'engagent à soutenir leurs pairs dans divers domaines:

  1. Participation du public - Les dirigeants gouvernementaux en Colombie, au Costa Rica, en Croatie, en Sierra Leone et en Afrique du Sud proposent de renforcer la participation des citoyens à l’élaboration des politiques.
  2. Accès à l'information - Le Brésil, le Chili, El Salvador, la Grèce, le Guatemala, le Panama et l'Uruguay collaboreront avec les gouvernements pour promouvoir l'accès à l'information publique.
  3. Transparence fiscale - Les gouvernements d'Italie, des Philippines et de Suède s'engagent à partager leur expérience dans la mise en ligne d'informations de meilleure qualité et plus nombreuses, permettant ainsi aux citoyens de les tenir responsables de la manière dont ils dépensent l'argent des contribuables.
  4. Open Data - Les nations du Canada, des États-Unis, de l'Irlande, de la Moldavie, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et de la République slovaque s'engagent à soutenir des initiatives visant à rendre les données détenues par le gouvernement plus accessibles au public.
  5. Intégrité du gouvernement - La Hongrie et la Norvège offrent une expérience dans le renforcement de l'intégrité publique dans l'administration publique et dans la réglementation relative à l'après-mandat.
  6. Prestation de services publics - La Géorgie s'engage à fournir une assistance pour la création de solutions innovantes visant à améliorer la prestation de services publics.
  7. Transparence des ressources naturelles - L’Indonésie partagera son expérience en matière de renforcement de la bonne gouvernance en matière de gestion des ressources naturelles.
  8. Principes du gouvernement ouvert - Les gouvernements finlandais et mexicain appuieront la mise en œuvre des principes de gouvernement ouvert et l'élaboration du plan d'action national OGP.

S'il vous plaît voir le Version PDF de cette déclaration lire tous les détails de l'engagement de chaque pays.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!