Ignorer la navigation

Lavage de la neige et mise sous terre, transparence de la propriété effective au Canada

Renzo Falla|

La province canadienne de la Colombie-Britannique est confrontée à un crise du logement. La montée en flèche des coûts du logement et le faible nombre de logements vacants ont entraîné une persistance du sans-abrisme et un nombre croissant de personnes risquant de le devenir.

Le problème est incontestablement visible, mais ses causes le sont moins. Une de ces causes cachées ? Blanchiment d'argent.

Argent obtenu illégalement, blanchi grâce à l'immobilier, monte frais de logement. Une commission d'experts trouvé qu'en 2019 seulement, des milliards de dollars blanchis dans la ville de Vancouver ont fait grimper les prix de l'immobilier jusqu'à 7.5 pour cent. Et ce n'est pas un cas isolé : de santé On estime que entre 43 et 113 milliards de dollars canadiens sont blanchis chaque année partout au Canada.

Le blanchiment d'argent au Canada est si répandu qu'il existe même un terme pour le désigner : déneigement.

Le lavage de la neige est assuré par des entreprises anonymes. Ces sociétés sont souvent utilisées pour blanchir de l’argent car elles permettent à de mauvais acteurs de cacher leur identité aux autorités. Transparence Internationale Canada trouvé que près de la moitié des biens immobiliers les plus précieux de Vancouver appartenaient à des sociétés anonymes. Et beaucoup de ces maisons sont vides, utilisées « comme une « banque » plutôt que comme une maison ».

Pourtant, des solutions politiques existent. Transparence de la propriété bénéficiaire– la divulgation de qui possède, contrôle ou bénéficie en fin de compte des véhicules légaux comme les entreprises – rend plus difficile pour les criminels de déplacer des fonds illicites de manière anonyme.

Le plus Open Government Partnership (OGP) peut contribuer à faire avancer ces réformes. Par exemple, le Sommet OGP 2019 au Canada a permis à la société civile canadienne de se réunir, de dialoguer et de mobiliser des dirigeants politiques de haut niveau. Le Sommet OGP au Canada a également vu le lancement du Groupe de leadership sur la propriété bénéficiaire, un groupe de pays engagés à faire beneficial ownership l’information plus accessible au-delà des frontières.

Finalement, au 2021 Sommet pour la démocratie, après des années de plaidoyer infatigable de la société civile, le gouvernement canadien engagé publiquement développer un registre des bénéficiaires effectifs d’ici 2025. Ce faisant, le Canada s’est joint à un nombre croissant de pays du monde entier déterminés à rechercher la propriété effective transparence réformes dans leurs plans d’action OGP et au-delà – de l’Arménie au Nigeria, en passant par la Slovaquie et le Royaume-Uni.

Puis, en 2022, l’équation politique a changé : la Russie a envahi l’Ukraine.

Soudain, le secret de la propriété immobilière est devenu un question politique urgente. Le gouvernement canadien a gelé les avoirs des oligarques russes et des fonctionnaires corrompus, mais ces sanctions pourraient être contournées en transférant les fonds via des canaux secrets comme des sociétés anonymes. Pour que les sanctions fonctionnent, le gouvernement devait savoir à qui appartenaient réellement ces entreprises.

En conséquence, le gouvernement du Canada a accéléré le registre des bénéficiaires effectifs et a tiré parti de l’OGP pour ce faire. Dans Plan d'action du Canada pour le PGO 2022-2024, le gouvernement engagé à mettre en œuvre « un registre public et consultable des bénéficiaires effectifs d’ici la fin 2023 ».

Le gouvernement a agi rapidement. En mars 2023, il introduit une législation visant à mettre en œuvre un registre accessible au public, consultable et disponible gratuitement, y compris des mécanismes de vérification et de validation des données, et en utilisant le Norme de données sur la propriété bénéficiaire. En juin 2023, la Chambre des communes adopté à l'unanimité le législation, l'envoyant au Sénat pour examen.

L’impact potentiel de la législation est clair. Le Mettre fin à la coalition contre le lavage de la neige appelé « un coup dur pour les blanchisseurs d’argent ». Publiez ce que vous payez Canada applaudi son potentiel à « dissuader des milliards de dollars de fonds illicites d’entrer au Canada » chaque année. Selon Transparence International Canada« Le secret canadien que les acteurs du blanchiment d'argent du monde entier commercialisent auprès de leurs clients en le qualifiant de « blanchiment de neige » touche à sa fin. »

Le Canada fait des progrès importants, mais le problème s'étend bien au-delà des frontières canadiennes. L’immobilier reste un véhicule majeur du blanchiment d’argent dans le monde. En France, un enquête récente par Transparency International a révélé que plus des deux tiers des biens immobiliers français appartenant à des entreprises sont détenus de manière anonyme. Au Royaume-Uni, des Russes accusés de corruption ou ayant des liens avec le Kremlin ont récemment investi plus d'un milliard de livres dans la propriété britannique.

En termes simples, davantage de pays doivent agir – et OGP peut les aider. Comme au Canada, la plateforme OGP et plan d'action Ce modèle peut accélérer et soutenir des réformes ambitieuses en matière de transparence de la propriété effective. En plaçant la participation au cœur, l'OGP peut également renforcer les partenariats avec la société civile et au sein du gouvernement, comme dans les provinces canadiennes. Et qu'il s'agisse de la crise du logement au Canada ou de la guerre en Ukraine, ces réformes peuvent faire la différence.

Dernière mise à jour 24 Octobre 2023

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Contenu similaire

Vignette de la Stratégie pour un gouvernement ouvert du Canada Défis et solutions

Stratégie pour un gouvernement ouvert du Canada

Le Canada rédige actuellement sa première stratégie pangouvernementale pour un gouvernement ouvert. Cela fait suite au lancement du nouveau Open Government Partnership Stratégie, que le Canada a contribué à élaborer en tant que comité directeur…

Vignette du parcours d'un avocat pour démasquer les entreprises anonymes

Le parcours d'un avocat pour démasquer les entreprises anonymes

Dans cet épisode, Andrej Leontiev nous raconte son expérience en tant qu'avocat anti-corruption et le mouvement pour la réforme de la transparence des bénéficiaires effectifs en Slovaquie et dans le monde.

Vignette pour la lutte contre la corruption : propriété effective de l'entreprise

Lutte contre la corruption : propriété effective de l'entreprise

Open Government Partnership