Press Release / Communiqué de presse: La Réunion Régionale Africaine du PGO commence!

Want to read this press release in English?

Communiqué de presse

Réunion Régionale Africaine du PGO

L’Afrique du Sud s’engage fermement sur la transparence financière pendant que les leaders régionaux du gouvernement et de la société civile se rassemblent

Le Cap, Afrique du Sud – 5 mai 2016. Plus de 500 participants de haut niveau venant des organisations de la société civile, du secteur privé, du milieu universitaire, d’organisations multilatérales et de gouvernements ont prévus d’assister aux deux journées de la Réunion Régionale Africaine du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), le 5-6 mai au Centre des Conférences, Century City au Cap, sur le thème « Un Gouvernement Ouvert pour le Développement Durable de l’Afrique.».

« Etant l’une des initiatives mondiales visant à développer une plus grande confiance relationnel entre les gouvernements et la société civile, PGO a déjà pu faciliter d’importants changements en un laps de temps relativement court, » a dit Ayanda Dlodlo, la  Sous-Ministre de la Fonction Publique et de l’Administration de l’Afrique du Sud. “En tant que actuel co-président du Comité de Pilotage du PGO et un des leaders du gouvernement ouvert en Afrique, l’Afrique du Sud est ravie de profiter de cette occasion pour présenter un Plan d’Action National comprenant un engagement à créer un registre public des propriétaires réels, afin de protéger l'intégrité et la transparence des systèmes financiers mondiaux et des marchés publics.”

Également à l’ordre du jour des discussions au cours de la réunion seront la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable à travers la plate-forme du PGO, les flux financiers illicites, la transparence des contrats et de marchés publics, les données ouvertes en Afrique, le soutien des jeunes dans le gouvernement ouvert, et l’amélioration de l’accès à la justice sur le continent.

Mukelani Dimba, Directeur Exécutif du Centre consultatif sur la démocratie ouverte (Open Democracy Advice Centre, ODAC) et élu récemment au poste de co-président du Comité de Pilotage du PGO (aussi bien que la Géorgie, tous les deux pendant deux ans à partir du 1 octobre) a commenté sur les données du Mécanisme d'Evaluation Indépendant (MEI) du PGO qui montrent que, alors que la région africaine est souvent la plus ambitieuse dans ses engagements, elle est actuellement la moins susceptibles de réaliser leur mise en œuvre. « J’espère que, grâce aux Réunions telles que celle-ci et aux outils tels que le Plans d’Action National du PGO, les dirigeants africains se rendront compte qu’il leur faut plus de participation citoyenne pour réussir à créer et mettre en œuvre les changements exigés, afin de relever les défis pressants de notre continent, y compris le triple défi de l’inégalité, de la pauvreté, et du chômage. »

Fondé par huit gouvernements, y compris l’Afrique du Sud, et neuf organisations de la société civile lors d’un événement parallèle aux Nations Unies en septembre 2011, le PGO compte actuellement des centaines d’organisations de la société civile et 69 gouvernements, dont dix en Afrique : le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, le Libéria, le Malawi, la Tanzanie, la Tunisie, le Sierra Leone, et l’Afrique du Sud.

Notes to Editors

1. A propos du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert:

Créé en 2011, le Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) est une initiative multilatérale qui rassemble à ce jour, dans une gouvernance collégiale, 69 pays membres ainsi que des ONG et représentants de la société civile.

Le Partenariat s'attache, au niveau international, à promouvoir la transparence de l'action publique et son ouverture à de nouvelles formes de consultation et de participation citoyenne, à renforcer l'intégrité publique et combattre la corruption, et à utiliser les nouvelles technologies et le numérique pour renforcer la démocratie, promouvoir l'innovation et stimuler le progrès. Depuis la création du Partenariat, plus de 2500 engagements en faveur du gouvernement ouvert ont été pris par les États membres. www.opengovpartnership.org

2. A propos des Réunions Régionales du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert

Les représentants de gouvernements, du milieu universitaire, de la société civile, du secteur privé, et des organisations multilatérales se rassemblent afin de discuter de leurs expériences du gouvernement ouvert, et de partager les meilleures pratiques et les développements majeurs, plus particulièrement dans la région concernée. Les réunions offrent une occasion pour les réformateurs de se concerter et souvent de catalyser les actions, par exemple avec les lancements de Plans d’Action National.

3. Suivre les développements les plus récents de la Réunion Régionale Africaine :

 

MEDIA CONTACT

Open Government Partnership Support Unit

Dietlind Lerner, directrice de communication

dietlind.lerner@opengovpartnership.org

 

Authors: OGP Support Unit
Filed Under: OGP News