Étude de cas de Cameroun : Feowl – une plateforme de données publiques pour évaluer la fourniture d’électricité à Douala

NASA Earth Observatory - Lights off in Africa

NASA Earth Observatory

En regardant cette carte de la Terre dans la nuit publiée par la Nasa sur son site internet, une pensée peut frapper l'esprit: avec seulement quelques points de lumière, l'Afrique est littéralement le continent noir, en termes d'accès des citoyens à la consommation d'énergie civile. C'est assez paradoxal. En effet, ce n'est pas comme si le continent ne produit pas d'énergie: pétrole, uranium sont largement exportés, l'énergie solaire est une possibilité envisageable, et le potentiel hydroélectrique de l'Afrique est parmi les plus prometteurs du monde. En 2009, le taux d'électrification en Afrique subsaharienne était de seulement 30,5%, moitié moins dans les zones rurales (14,2%). Ceux qui ont accès à l'électricité souffrent d’intempestives et fréquentes coupures de courant. Si plusieurs projets sont en cours sur le continent pour augmenter la production d'énergie, aucune évaluation précise de la situation et de la demande d'énergie n’a été faite à ce jour. Comprendre, quantifier et géolocaliser les informations sur la demande d'énergie dans les grandes villes d'Afrique sub-saharienne est désormais une nécessité pour tous ceux qui veulent apporter des solutions pertinentes au problème d’énergie. Tel est l'objectif final du projet Feowl (lire fioule): Basé sur l’idée que ce qui peut être mesuré peut être changé, Feowl est une plateforme open source qui produit des données publiques fiables et concrètes sur le défaut d'électricité à Douala, la capitale économique du Cameroun.

Comment ça marche? Feowl permet à ses contributeurs de signaler les coupures de courant par SMS et Web. La spécificité de ce projet réside dans le fait que Feowl mêle méthodes crowdsourcing et méthodes de sondages pour produire les données les plus exactes et pertinentes : un panel de contributeurs est sélectionné et interrogé de manière quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle par Feowl. La plateforme interroge chaque utilisateur sur le nombre de coupures de courant dont il/elle a été témoin, et le lieu de celles-ci. Feowl est en ligne dans sa version bêta depuis le 28 novembre 2012. Pour l’instant 26 contributeurs bêta nous fournissent des informations sur leur expérience les coupures d'électricité. Feowl vise à terme 100 contributeurs, répartis sur les 5 arrondissements de Douala, afin d'avoir un panel suffisamment représentatif. Le défi pour le moment est de permettre aux citoyens d'interagir avec la plateforme par SMS, sans que cela soit coûteux pour eux. Jusqu'à présent, l'équipe a décidé de rembourser les contributions, mais l'objectif est à terme d'avoir des SMS gratuit pour les utilisateurs.

Pourquoi demander aux utilisateurs d'électricité pour d'évaluer la demande d'énergie? Il s’agit là de la première phase du projet, qui est en cours. En identifiant la fréquence, le lieu et la durée de coupures d'électricité, avec l'aide des citoyens, une première évaluation du défaut de disponibilité de l'énergie au regard de la demande sera disponible. Une seconde phase permettra de mesurer l'impact social et économique de ces pénuries: combien d'entreprises ont dû cesser de travailler à cause d’une panne de courant et quel est le coût cette absence d’activité, par exemple? Un autre aspect important qui motive l'inclusion des citoyens dans le processus: à Feowl, nous ne sommes pas convaincus par les approches « top-down », et nous pensons que dans les projets d'infrastructure en cours, les citoyens ont sans aucun doute des éléments essentiels à apporter au débat. En effet, ils savent ce qu’il en est de l'approvisionnement en électricité à Douala, et leur aide est indispensable pour faire apparaître des données qui font défaut à l'heure actuelle ou qui sont insuffisamment précises.

Comment peut-on participer? Feowl est un outil de open source, le code peut être récupéré sur github. La plateforme peut être librement réutilisée et modifiée afin de mesurer les problèmes d'électricité ou d'eau, mais aussi la qualité d'une grande variété de services publics.

Pour en savoir plus, ça se passe sur le blog Feowl.

Authors: Julie Owono
Filed Under: Champions