Ignorer la navigation
Afghanistan

Enregistrement des avoirs des fonctionnaires gouvernementaux (AF0005)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Afghanistan 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution directrice: Haut Bureau de la surveillance et de la lutte contre la corruption (HOOAC)

Institution (s) de soutien: départements des ressources humaines au sein des ministères et des agences gouvernementales, OSC, citoyens et médias

Domaines politiques

Anti-Corruption, Divulgation de l'actif, Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur la conception de l'Afghanistan 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Quel est le problème public que l'engagement traitera ?: Sur la base de l'article 154 de la Constitution afghane et de l'article 12 de la loi sur la surveillance de la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la corruption administrative, le HOOAC est tenu d'enregistrer et de publier les avoirs des hauts responsables. Cependant, un certain nombre de fonctionnaires n’ont pas rempli leur formulaire de déclaration de patrimoine pour l’enregistrement et la publication.
Un processus d'enregistrement incomplet et l'absence de déclaration et de publication dans les délais des avoirs des responsables nuisent à la performance du gouvernement, nuisent à l'accès à l'information et ouvrent les bases de la corruption administrative; Quel est l’engagement ?: Au cours d’une réunion consultative avec Open Government Partnership-Afghanistan Forum, HOOAC s'est engagé à enregistrer, publier et réviser les actifs des hauts responsables 100 qui n'ont jamais enregistré leurs actifs, qui n'ont pas respecté les obligations annuelles de mise à jour de leurs actifs enregistrés, qui n'ont pas fourni d'informations suffisantes concernant leurs actifs, et ceux qui manquent de coopération dans l'évaluation de suivi de leurs avoirs enregistrés. Les quatre grands domaines de critères susmentionnés correspondent aux critères énoncés dans la Constitution afghane ainsi qu'à l'article 12 de la loi sur la surveillance de la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la corruption administrative. Cela favorisera la transparence, l'accès public à l'information et évitera la corruption dans le secteur public.
À cette fin, le bureau doit organiser une session conjointe avec la collaboration des organisations de la société civile pour définir les priorités des hauts responsables de 100 dont les actifs doivent être enregistrés et publiés afin d’enregistrer et de publier leurs actifs. La mise en œuvre de cet engagement devrait accroître la transparence, améliorer l'accès des citoyens à l'information, prévenir la corruption et, à terme, renforcer la confiance du public dans le gouvernement. Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public? L'immatriculation et la publication des avoirs des hauts responsables réduiront les motifs d'abus de pouvoir et d'accumulation illégale d'actifs par les responsables gouvernementaux. De plus, l'engagement conduira à accroître la transparence et l'accès du public à l'information.
Afin de mettre en œuvre cet engagement, HOOAC établira une liste des hauts fonctionnaires dont les actifs ne sont pas encore enregistrés et publiés ou qui doivent être réenregistrés. Par conséquent, le bureau achèvera le processus en collaboration avec les OSC une fois que la liste aura été priorisée. Le bureau est censé donner un rôle de surveillance aux OSC et aux médias en publiant la liste sur son site web officiel. Il organisera ensuite une session de sensibilisation afin d'informer le public des avoirs des hauts fonctionnaires. La mise en œuvre de cet engagement entraînera une diminution de la corruption administrative en améliorant la transparence, la responsabilité et l'état de droit. Pourquoi cet engagement correspond-il aux valeurs OGP?: Cet engagement concerne trois valeurs de Open Government Partnership: les gens auraient accès à l'information par la publication des avoirs déclarés des hauts fonctionnaires. L'accès public à ces informations assurera et favorisera la transparence des performances du gouvernement. En outre, la mise en œuvre de cet engagement est rendue possible grâce à la participation des organisations de la société civile, et l'accès à l'information permettrait au grand public de demander des comptes au gouvernement. Informations complémentaires: Les fonds nécessaires à la mise en œuvre de cet engagement proviennent du budget du Haut Bureau de la surveillance et de la lutte contre la corruption.
Cet engagement est conforme à la stratégie anti-corruption.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

5. Enregistrement, publication et vérification des actifs de hauts fonctionnaires du gouvernement 100

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Conformément à l'article 154 de la Constitution afghane et à l'article 12 de la loi sur la surveillance de la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la corruption administrative, le HOOAC est tenu d'enregistrer et de publier les avoirs des hauts responsables. Cependant, un certain nombre de fonctionnaires n’ont pas rempli leur formulaire de déclaration de patrimoine pour l’enregistrement et la publication.

Un processus d'enregistrement incomplet et l'absence de déclaration et de publication dans les délais des avoirs des responsables nuisent à la performance du gouvernement, nuisent à l'accès à l'information et ouvrent les bases de la corruption administrative.

Lors d'une réunion de consultation avec Open Government Partnership- Afghanistan Forum, HOOAC s’engage à enregistrer, publier et examiner les avoirs des hauts responsables de 100 qui n’ont jamais enregistré leurs avoirs, qui n’ont pas respecté les obligations annuelles de mise à jour de leurs avoirs enregistrés, qui n’ont pas fourni des informations suffisantes concernant leurs avoirs, et ceux qui manquent de coopération dans l'évaluation de suivi de leurs avoirs enregistrés.

Activités marquantes et produits livrables vérifiables
  • Préparer une liste des hauts fonctionnaires dont les avoirs doivent être enregistrés et publiés
  • Donner la priorité à l’enregistrement des actifs des officiels 100 avec les OSC et publier la liste des hauts responsables 100 via le site Web HOOAC et les médias.
  • Envoi des formulaires d'actifs aux hauts responsables 100 pour qu'ils les complètent et les rassemblent
  • Publier les actifs enregistrés de chacun des hauts responsables de 100, tels que complétés par HOOAC, qui les diffusera sur leur site Web.
  • Mise en place d'un mécanisme de surveillance du processus de révision des actifs conçu conjointement par HOOAC et les organisations de la société civile. Ce mécanisme garantira la participation de l'OSC au processus d'examen des actifs.
  • Achèvement de l'examen des actifs des responsables 100 avec surveillance des OSC sur la base du mécanisme établi ci-dessus. Un résumé de l'examen achevé dans le cadre des lois sera préparé, publié et diffusé conjointement par HOOAC et les organisations de la société civile.
  • Organiser des campagnes de sensibilisation du public 5, qui incluent, sans toutefois s'y limiter, les OSC, les médias, les institutions universitaires et les organisations de jeunesse, sur la manière d'accéder aux conclusions de HOOAC. ”

Date de début: janvier 2018

Date de fin: Août 2019

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte complet du Plan d’action national pour l’Afghanistan, voir: https://www.opengovpartnership.org/commitment/05-registering-assets-of-government-officials

Contexte et objectifs

Le but de cet engagement est d’enregistrer, d’examiner et de publier les actifs de hauts fonctionnaires 100 qui n’avaient pas déjà enregistré leurs actifs conformément à la déclaration de patrimoine annuelle.

Malgré l’existence de la loi sur l’enregistrement des avoirs, un certain nombre de hauts fonctionnaires n’ont toujours pas déclaré leurs avoirs. Comme souligné dans le plan d'action OGP-A, cela peut avoir un impact négatif sur l'accès des citoyens à l'information et paver les bases de la corruption administrative. Le Haut Bureau de la surveillance et de la lutte contre la corruption (HOOAC) s'est engagé au cours de la dernière décennie dans des efforts visant à sensibiliser le public et à enregistrer les actifs de ses agents. Néanmoins, le processus s'est déroulé lentement en raison du manque de volonté politique. Au cours des neuf dernières années, HOOAC a enregistré 9,000 cas de déclarations de patrimoine individuelles émanant de hauts fonctionnaires. En revanche, pendant une période initiale de six mois sous le gouvernement d'union nationale après la promulgation de la loi, le HOOAC a enregistré des cas d'individus susceptibles de déclarer des avoirs sous 14,000, en raison du ferme soutien du président Ghani et des pressions exercées par la communauté des donateurs, comme la Banque mondiale. Depuis les débuts de 2018, le HOOAC a cessé d'exister en tant qu'organisme public indépendant et a été fusionné avec le bureau du procureur général (AGO). En tant que tel, le mandat d'enregistrement des actifs relève de la nouvelle direction de l'enregistrement et de la vérification des actifs des agents publics depuis février 2018. Ce changement n'a pas été reflété dans le plan d'action.

L'Afghanistan a ratifié et publié la loi sur l'enregistrement et la diffusion des avoirs des agents publics dans les chapitres 3 et les articles 16 dans 2017. En plus de régir l'enregistrement et l'enregistrement des avoirs, la loi vise à identifier les personnes qui abusent de leur position officielle à des fins personnelles et pour prévenir la corruption. L’article 4 concerne la création de l’agence d’exécution, à savoir la Direction de l’enregistrement et de la vérification des avoirs des agents publics (la Direction), située au sein du bureau administratif du président (AOP). La loi oblige tous les agents publics, en particulier ceux qui occupent des postes plus élevés, tels que ministres, vice-ministres et membres du Parlement, à enregistrer leurs biens et ceux de leurs proches parents (par exemple, père, mère, épouse / mari et enfants) à chaque exercice.

Cet engagement est pertinent pour la valeur d'accès à l'information du PGO, car le public aura la possibilité d'accéder à des informations sur les actifs enregistrés de hauts responsables du gouvernement. L'engagement est également pertinent pour la participation citoyenne car il est censé donner aux organisations de la société civile la possibilité de surveiller les activités de la Direction dans le processus de révision des actifs. Bien que les responsables publics et les OSC interrogés pour ce rapport aient soulevé cet aspect comme l'un des points de tension. Les organisations de la société civile ont manifesté leur volonté de participer davantage au processus, Le responsable gouvernemental a déclaré qu'en raison de la confidentialité et de la sensibilité du problème, il ne pouvait pas partager d'informations avec les OSC et le public avant la fin du cycle de vérification.

L'engagement est en grande partie vérifiable, bien que l'étape décisive concernant le mécanisme de collaboration entre le gouvernement et les organisations de la société civile ne soit pas claire. Considérant que la participation des OSC à ce processus est un élément crucial, il est nécessaire de clarifier davantage le rôle des OSC pour mener à bien cet engagement.

Le chercheur de l'IRM estime que l'impact potentiel de cet engagement est modéré, car il entraînerait la déclaration publique des avoirs détenus par de nombreux hauts responsables qui avaient toujours résisté à cela. Bien que l’enregistrement des avoirs d’individus 100 puisse sembler un petit nombre, compte tenu des critères établis par l’engagement, il pourrait en fait créer un précédent important en matière de transparence. L'absence de mécanisme de conformité et / ou de vérification si les formulaires de déclaration ne sont pas soumis limite l'impact potentiel de l'engagement sur la transformation; l'engagement ne traite pas des raisons pour lesquelles l'enregistrement d'un actif n'est pas suivi conformément à la loi.

En outre, avec la création de la nouvelle direction et dans le cadre de l'engagement actuel, l'enregistrement des avoirs des agents publics a pris un sérieux élan. Il est important de noter que bien que le potentiel de l'engagement soit modéré, l'impact de ses résultats dépendra de la capacité du gouvernement à appliquer la vérification ou à résoudre tout refus de la part des hauts responsables sélectionnés par 100 de soumettre leur déclaration de patrimoine. forme.

Prochaines étapes

Le chercheur IRM suggère la poursuite de l'engagement au prochain plan d'action. En fonction de la manière dont l'engagement est mis en œuvre, le prochain plan d'action pourrait s'étendre à l'enregistrement des actifs d'un plus grand nombre d'agents publics et incorporer d'autres éléments:

  • Le prochain plan d'action pourrait définir plus clairement la procédure à suivre pour engager les OSC dans le processus de vérification des déclarations de patrimoine. Cet exercice nécessite la confidentialité du côté gouvernemental chargé de collecter des informations sur les avoirs des individus. Une procédure est donc justifiée, permettant au gouvernement de spécifier dans quelle mesure les organisations de la société civile peuvent avoir accès à ces informations, à quelle phase elles peuvent intervenir, dans quelles conditions précises, etc. Le manque de clarté sur le rôle des organisations de la société civile, d'une part, et l'incapacité du gouvernement à partager des informations sensibles liées à cet engagement, d'autre part, ont été évoqués comme un point de tension par les deux parties prenantes interrogées par le chercheur de l'IRM.
  • Des mesures de sécurité spécifiques pourraient être envisagées pour les personnes qui participent à cet exercice, tant pour les représentants du gouvernement que pour les représentants de la société civile. Selon le responsable gouvernemental qui a été interrogé par le chercheur de l'IRM, les personnes qui mettent en œuvre cet engagement sont menacées, mais il n'existe aucune mesure de sécurité pour les protéger. À tout le moins, ils devraient recevoir un numéro de téléphone d'urgence.
  • Le prochain plan d'action pourrait prévoir un mécanisme de responsabilité publique clair permettant de sanctionner ou de traiter les cas de non-présentation des déclarations de patrimoine. En plus de créer un canal ou une plate-forme accessible où les citoyens pourraient surveiller plus efficacement le processus de déclaration de patrimoine. À titre d'exemple, l'AOP pourrait créer un portail permettant aux citoyens d'interagir directement avec les responsables de la direction afin de signaler des cas de possession potentiellement suspecte.
Plan d'action national, Open Government Partnership Afghanistan (OGPA), 2018-2019. Consulté en janvier 22, 2019, à partir de https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/09/Afghanistan_Action-Plan_2017-2019_EN_UPDATED.pdf
Entretien personnel, expert, enregistrement et vérification des avoirs de la Direction des agents publics, 22 octobre 2018, Kaboul.
Ibid.
Ibid.
IGoA, ministère de la justice. (2017). Loi sur l'enregistrement et la diffusion des avoirs des agents publics. Récupéré le novembre 22, 2018, de http://law.acku.edu.af/fa/download/file/fa/22871/75026
Entretien avec Skype (suivi), directeur, Organisation pour la démocratie et le développement en Afghanistan, 4 novembre 2018, Kaboul et Italie; Entretien de suivi avec Skype, directeur du plaidoyer et de la communication, Integrity Watch Afghanistan, 13, décembre 2018, Kaboul et Italie.
Entretien personnel, expert, enregistrement et vérification des avoirs de la Direction des agents publics, 22 octobre 2018, Kaboul.
Ibid.
Entretien personnel, expert, enregistrement et vérification des avoirs de la Direction des agents publics, 22 octobre 2018, Kaboul; Entretien avec Skype (suivi), directeur, Organisation pour la démocratie et le développement en Afghanistan, 4 novembre 2018, Kaboul et Italie; Entretien avec Skype (suivi), directeur du plaidoyer et de la communication, Integrity Watch Afghanistan, 13, décembre 2018, Kaboul et Italie.
Entretien personnel, expert, enregistrement et vérification des avoirs de la Direction des agents publics, 22 octobre 2018, Kaboul.

Engagements

  1. Réviser la loi sur le recrutement et les pouvoirs des procureurs généraux

    AF0014, 2019, Anti-Corruption

  2. Réviser la loi sur le gouvernement local

    AF0015, 2019, Législation et réglementation

  3. Créer une commission anti-corruption

    AF0016, 2019, Anti-Corruption

  4. Projet de loi sur la propriété véritable

    AF0017, 2019, Anti-Corruption

  5. Portail de traitement des documents législatifs

    AF0018, 2019, Renforcement des capacités

  6. Suivi de l'éducation par les OSC

    AF0019, 2019, Gouvernement électronique

  7. Élaborer un système de plainte électronique pour le gouvernement local

    AF0020, 2019, Renforcement des capacités

  8. Réformer et renforcer les données sur l'éducation

    AF0021, 2019, Accès à l'information

  9. Participation à la budgétisation locale

    AF0022, 2019, Ouverture fiscale

  10. Système de collecte électronique des revenus

    AF0023, 2019, Renforcement des capacités

  11. Co-créer un curriculum universitaire

    AF0024, 2019, Éducation

  12. Système de promotion de la réforme des policiers

    AF0025, 2019, Gouvernement électronique

  13. Cadre de surveillance pour les grossistes en médicaments

    AF0026, 2019, Gouvernement électronique

  14. Surveillance des centres de santé privés et publics

    AF0027, 2019, Gouvernement électronique

  15. Participation au budget national

    AF0028, 2019, Ouverture fiscale

  16. Justice ouverte pour la lutte contre la corruption

    AF0029, 2019, Anti-Corruption

  17. Plan d'autonomisation des femmes

    AF0030, 2019, genre

  18. Création du Grand Conseil des femmes

    AF0031, 2019, genre

  19. Mécanisme de partenariat public dans le processus d'inspection

    AF0001, 2017, Renforcement des capacités

  20. Loi sur le traitement, la publication et l'exécution des documents législatifs

    AF0002, 2017, Législation et réglementation

  21. Les tribunaux pour lutter contre la violence à l'égard des femmes

    AF0003, 2017, Accès à la justice

  22. Conseils de partenariat public-policier

    AF0004, 2017, Renforcement des capacités

  23. Enregistrement des avoirs des fonctionnaires

    AF0005, 2017, Anti-Corruption

  24. Schéma d'établissement d'une entité d'accréditation de services de santé

    AF0006, 2017, Renforcement des capacités

  25. Politique nationale d'amélioration urbaine

    AF0007, 2017, Infrastructure et transport

  26. Politique de protection des femmes en situation de conflit et d'urgence

    AF0008, 2017, Ouverture fiscale

  27. Plan de surveillance de la société civile pour l'éducation et l'enseignement supérieur

    AF0009, 2017, Éducation

  28. Plan pour la création d'un comité mixte chargé de superviser la mise en œuvre de la stratégie anti-corruption

    AF0010, 2017, Anti-Corruption

  29. Renforcer le mécanisme d'information dans les agences gouvernementales 60

    AF0011, 2017, Accès à l'information

  30. Mise en place de contrats ouverts

    AF0012, 2017, Accès à l'information

  31. Participation du public aux projets du réseau routier

    AF0013, 2017, Infrastructure et transport

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!