Ignorer la navigation
Danemark

Portails de dénonciation anonymes pour les employés du système de justice (DK0070)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Danemark 2019-2021

Cycle du plan d'action : 2019

Statut : Actif

Institutions

Institution chef de file : le ministère danois de la Justice

Institution(s) de soutien : L'unité responsable des différents dispositifs de dénonciation dépend de l'autorité. - Le ministère danois de la justice : l'unité de numérisation de l'affaire - le procureur général : le procureur général danois, l'unité de protection des données - la police : la police nationale du Danemark, l'unité d'inspections et de contrôles - le service danois de sécurité et de renseignement : Section Juridique - Le Service Pénitentiaire : La Gestion et la Communication de l'Inquiétude – à partir du 1er janvier 2020 La Section Juridique de l'Inquiétude

Domaines politiques

Anti-Corruption, E-gouvernement, Justice, Justice ouverte, Police et correction, Prestation de services publics, Protections des dénonciateurs

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception du Danemark 2019-2021

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, responsabilité publique

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement : en attente de l'examen IRM

Détails

Quel est le problème social que l'engagement traitera?
Un certain nombre de cas, comme celui du Tibet, ont conduit à réfléchir aux outils qui pourraient être déployés pour aider à mettre en lumière des informations sur les situations critiques au sein des autorités afin qu'elles puissent être traitées de manière appropriée. La mise en place de systèmes de dénonciation au sein du ministère danois de la justice augmentera la probabilité que des informations de cette nature soient rendues publiques, contribuant ainsi à une culture d'ouverture.

Qu'est-ce que l'engagement implique?
L'engagement implique la mise en place de dispositifs de dénonciation au sein du parquet, de la police, du service danois de sécurité et de renseignement (PET), du service pénitentiaire et du ministère de la justice. Les employés des autorités concernées peuvent utiliser les régimes. Le dispositif peut également être utilisé par les partenaires avec lesquels les autorités sont engagées dans une collaboration plus permanente ou formalisée, et leurs employés. Des informations peuvent être communiquées sur des problèmes graves qui sont importants pour la manière dont les autorités s'acquittent de leurs tâches. En règle générale, les informations peuvent être signalées via un portail électronique de dénonciation, où il sera également possible de communiquer avec les dénonciateurs qui ne souhaitent pas révéler leur identité.

Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème social?
La mise en place de systèmes de dénonciation, dans lesquels des informations peuvent être rapportées sans révéler votre identité et où les autorités peuvent également communiquer avec des dénonciateurs anonymes pour faire la lumière sur l'affaire, rendra plus probable que les employés ou les partenaires exprimeront leur inquiétude concernant les comportements critiquables au sein des autorités, sans craindre de conséquences négatives en ce qui concerne leur emploi. Cela rendra plus probable la découverte d'erreurs et d'omissions de la part des autorités, augmentant ainsi le niveau des services fournis par les autorités.

Pourquoi cet engagement est-il pertinent pour les valeurs OGP?
Les systèmes de dénonciation rendront plus probable que les employés et les partenaires puissent communiquer des informations sur les situations critiques au sein des autorités, contribuant ainsi à une culture caractérisée par la transparence et l'ouverture. L'engagement contribue à accroître la responsabilité publique. La mise en place des systèmes de dénonciation ouvrira une voie permettant de communiquer des informations sur les situations critiques au sein des autorités. Cela augmentera la probabilité de découverte d'erreurs et d'omissions, augmentant ainsi le niveau des services fournis par les autorités.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

7. Programmes d'alerte au sein du Ministère danois de la justice

Objectif principal

<< L'engagement implique la mise en place de systèmes de dénonciation dans le ministère public, la police, le service danois de sécurité et de renseignement (PET), le service pénitentiaire et le ministère de la Justice. Les employés des autorités concernées peuvent utiliser ces programmes. Le programme peut également être utilisées par les partenaires avec lesquels les autorités sont engagées dans une collaboration plus continue ou formalisée, et leurs employés. Des informations peuvent être signalées sur des problèmes graves qui sont importants pour la manière dont les autorités exécutent leurs tâches. En règle générale, les informations peuvent être communiquées via un portail électronique des lanceurs d'alerte, où il sera également possible de communiquer avec les lanceurs d'alerte qui ne souhaitent pas révéler leur identité. " (26)

Milestones

  • Rapports en cours concernant les programmes d'alerte au sein du ministère danois de la Justice

Note éditoriale: Pour le texte complet de cet engagement, veuillez consulter le plan d'action du Danemark à l'adresse https://digst.dk/media/21659/ogp-nap-2019-2021-english.pdf, Pp 23-25.

Évaluation du rapport de conception de l'IRM

Vérifiable:

Oui

Pertinent:

Accès à l'information, responsabilité publique

Impact potentiel:

Moderate

Analyse des engagements
Cet engagement vise à introduire des mécanismes de protection des lanceurs d'alerte au sein du ministère danois de la Justice. Les objectifs de l'engagement incluent la protection des employés contre les conséquences négatives lorsqu'ils soulèvent des préoccupations légitimes de mauvaise gestion au sein des autorités ciblées, grâce à l'utilisation de canaux de signalement anonymes. Par conséquent, cela devrait conduire à une augmentation du signalement de ces cas et ainsi améliorer les services des autorités publiques. Cet engagement précède la directive de l'UE sur la dénonciation, qui est entrée en vigueur le 16 décembre 2019 et oblige tous les États membres de l'UE, y compris le Danemark, à transposer ses dispositions dans leurs systèmes juridiques et institutionnels nationaux d'ici décembre 2021. (27) Cela comprendra la protection obligatoire des lanceurs d'alerte pour les entreprises privées et les institutions publiques, et exigera des employeurs qu'ils informent les employés de la fonction et de l'objectif des mécanismes de dénonciation. (28) Cet engagement répond à une recommandation du rapport de conception de l'IRM pour le plan d'action 2017-2019. (29) Cependant, il convient de noter que cet engagement en particulier ne s'applique qu'aux autorités au sein du ministère de la Justice et ne constitue pas une introduction générale de systèmes de dénonciation ou de législation au Danemark, qui se déroule actuellement en dehors du cadre de l'OGP.

L'engagement est pertinent par rapport à la valeur OGP de la responsabilité publique car il fournit aux employés du ministère de la Justice, y compris les parties externes, des canaux anonymisés pour signaler les fautes ou la corruption sans subir aucune forme de répercussion. Ces canaux seront principalement composés de portails en ligne au sein des autorités responsables qui protègent l'identité des personnes qui souhaitent faire part de leurs préoccupations. Cette agence entreprendra ensuite une analyse initiale conformément aux directives officielles et évaluera si une affaire relève ou non du mécanisme de dénonciation avant qu'une enquête effective puisse avoir lieu. (30) En outre, l'engagement appelle à un rapport annuel en ce qui concerne les dispositifs de dénonciation, ce qui est pertinent pour la valeur OGP de l'accès à l'information.

Avant cet engagement, la protection des lanceurs d'alerte n'était obligatoire que dans certains secteurs, par exemple le secteur financier. L'introduction de systèmes de protection des lanceurs d'alerte (c'est-à-dire des systèmes tangibles et des lignes directrices permettant aux lanceurs d'alerte de signaler les abus) dans la sphère du ministère de la Justice est une réponse directe aux cas antérieurs de faute au sein des autorités publiques chargées de l'application des lois. Plus particulièrement, le soi-disant «cas du Tibet» en 2012 a été témoin de l'obstruction à une manifestation de citoyens devant des responsables chinois sur la base d'ordres illégitimes de la police. Bien qu'ils aient connaissance d'une telle inconduite, de nombreux policiers ont hésité à faire part de leurs observations à la direction jusqu'à plusieurs années après l'incident. (31) En outre, la culture de travail danoise se caractérise par un niveau élevé de confidentialité et le principe du devoir de loyauté des employés. Cependant, les employés du secteur public ont dû subir de longues procédures judiciaires dans les cas où ils ont violé la confidentialité dans le but de signaler des pratiques inacceptables. (32)

L'introduction de programmes d'alerte au sein du ministère de la Justice est un ajout remarquable à la culture du travail public au Danemark. Le développement d'une culture de dénonciation appropriée au sein du ministère de la Justice pourrait contribuer à réduire les cas de corruption tout en contribuant à la sécurité juridique et au bien-être des travailleurs. La société civile danoise a salué l'introduction de systèmes de dénonciation comme moyen de mieux garantir la sécurité et les droits fondamentaux des employés grâce à des canaux d'enquête sécurisés et anonymisés. Il existe cependant des inquiétudes concernant le manque de participation des employés à la conception des programmes, ainsi que la mesure dans laquelle les enquêtes potentielles seront menées par des acteurs indépendants. (33) En outre, selon un représentant de la société civile interrogé, l'ambition de l'engagement est limitée si l'on considère que le Danemark est déjà tenu de mettre en œuvre la directive de l'UE susmentionnée sur la protection des lanceurs d'alerte. Le représentant a également souligné qu'il était important de faire connaître les programmes d'alerte par des efforts de diffusion et des séminaires pour illustrer leur légitimité en tant qu'outil de responsabilisation. (34)

Sur la base des discussions susmentionnées sur la mise en œuvre des dispositifs de dénonciation, le chercheur de l'IRM recommande au ministère de la Justice:

  • Donner à la société civile l'accès aux rapports annuels et la possibilité de les commenter;
  • Entreprendre des campagnes de sensibilisation plus larges pour les employés dans le but de garantir une perception constructive des dispositifs de dénonciation.
(26) Agence danoise pour la numérisation, «The Danish OGP National Action Plan 2019–2021», https://digst.dk/media/21659/ogp-nap-2019-2021-english.pdf
(27) Transparency International, Une chance vitale pour la protection des lanceurs d'alerte, https://www.transparency.org/en/blog/a-vital-chance-for-whistleblower-protection
(28) La directive s'applique aux entreprises de plus de 50 salariés et aux communes de plus de 10.000 2021 habitants. Conseil de l'Union européenne, "Bedre beskyttelse af whistleblowere: Nye EU-regler træder i kraft i XNUMX", https://www.consilium.europa.eu/da/press/press-releases/2019/10/07/better-protection-of-whistle-blowers-new-eu-wide-rules-to-kick-in-in-2021/
(29) Agence danoise pour la numérisation, «The Danish OGP National Action Plan 2019–2021», https://digst.dk/media/21659/ogp-nap-2019-2021-english.pdf
(30) Ministère de la justice, «Fælles retningslinjer for whistleblowerordningerne på Justitsministeriets område, 3 août 2020.
(31) «Rigspolitichef Åbner Whistleblowerordning til betjenet efter Tibet sag», 15 juin 2018, https://www.dr.dk/nyheder/politik/rigspolitichef-aabner-whistleblower-ordning-til-betjente-efter-tibet-sag
(32) Changement de direction, «Protection des lanceurs d'alerte au Danemark», 2018, https://www.changeofdirection.eu/assets/briefings/EU%20briefing%20paper%20-%20Denmark%20-%20english.pdf
(33) Association danoise des avocats et économistes, "Whistleblowerordninger på vej i hele staten", https://www.djoefbladet.dk/artikler/2019/2/whistleblowerordninger-p-aa--vej-i-hele-staten.aspx
(34) Entretien avec Marina Buch Kristensen, Transparency International Danemark, 24 avril 2020.

Engagements

Open Government Partnership