Ignorer la navigation
au Sri Lanka

Mise en œuvre de la CEDAW - Responsabilité (LK0013)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national du Sri Lanka 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère des affaires féminines et de l'enfance

Institution (s) de soutien: Comité national sur les femmes, ministère du Land, ministère de la Justice; OSC liées aux groupes d'intérêt

Domaines politiques

Genre, Aménagement du territoire et de l'espace, Législation & Régulation, Législatives, Communautés marginalisées, Parlements ouverts, Participation à l'élaboration des lois, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d’exercice au Sri Lanka 2016-2018, Rapport à mi-parcours sur le Sri Lanka 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs du PGO: la participation citoyenne

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Sri Lanka a ratifié la CEDAW en 1981. Lors de la ratification, le Sri Lanka est tenu de faire rapport au CEDAW tous les 4 ans. Lors du dernier examen périodique de l'état dans 2011, où Sri Lanka avait été examiné, le CEDAW a adressé de nombreuses observations finales au gouvernement du Sri Lanka. En tant qu'État partie, le gouvernement du Sri Lanka est obligé de donner suite aux observations finales.

Dans le cadre de cet engagement, le Ministère des affaires des femmes et des enfants donnera suite à des observations finales spécifiques sur des domaines sélectionnés; Réformes du droit des personnes, égalité des sexes dans la répartition des terres domaniales, non-discrimination dans les secteurs d'emploi formel et informel. Les consultations avec la communauté augmenteront la responsabilité du ministère des Affaires de la femme et de l'enfant vis-à-vis du public et permettront aux réseaux de femmes de participer directement à l'amélioration des services publics et au renforcement de l'intégrité publique.

En fin de compte, le gouvernement doit prendre des mesures concrètes en matière de responsabilité afin de mettre en œuvre les observations finales en incluant un processus transparent et une participation civile. Les progrès réalisés grâce à une telle mise en œuvre pourraient être rapportés comme les progrès de notre gouvernement lors du prochain examen de l'État.

Organisme responsable: Ministère des affaires féminines et de l'enfance et des organisations de la société civile
Calendrier: Juillet 2016 - Août 2018 Plan de travail annuel du ministère des Affaires des femmes et des enfants comprenant un processus transparent et responsable pour la mise en œuvre de certaines observations finales de la CEDAW.
Agence chef de file du Ministère de la femme et de l'enfant
Autres acteurs

Comité national gouvernemental pour les femmes, ministère du Territoire, ministère de la Justice
Société civile, organisations de la société civile liées au groupe d'intérêt
Questions à traiter Peu de suivi des observations finales du CEDAW 2011 après l'examen étatique. L'intégration de la mise en œuvre des observations finales sélectionnées dans le plan de travail annuel du ministère assurera un processus de suivi transparent et systématique associant les organisations de la société civile intéressées. Cela garantira également une meilleure coordination entre les différents ministères pour la mise en œuvre des observations finales. Les différents ministères seront tenus responsables de la mise en œuvre de l'observation finale.
Objectif principal Accroître le niveau de responsabilité du Ministère de la condition de la femme et de l’enfant dans les réformes du droit des personnes, l’égalité des sexes dans la distribution des terres par l’État, la non-discrimination dans les secteurs de l’emploi formel et informel
OGP Challenge Améliorer les services publics, accroître l'intégrité du public
Principes OGP Transparence Responsabilité Participation du public
Jalons pour remplir l'engagement Nouvel ou en cours: Date de début: Date de fin: Égalité des sexes dans la distribution des terres par l'État
1. Un projet d'amendement à l'ordonnance sur l'aménagement du territoire est présenté au Parlement. Nouvelle mars 2017 avril 2017
2. Réunion interministérielle avec la participation du département de l'AG et des OSC intéressées sur la propriété commune dans la distribution des terres par l'État. Nouveau mai 2017
3. Réunions trimestrielles du comité, composé de représentants des ministères et des organisations de la société civile, chargé de suivre les progrès de #1 & #2 Nouveau mars 2017 août 2018

Résumé du statut de fin de session IRM

13. Égalité des sexes dans la répartition des terres domaniales

Texte d'engagement:

Plan de travail annuel du Ministère de la condition féminine et de l'enfance comprenant un processus transparent et responsable pour la mise en œuvre de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) - Observations finales (B) - Égalité des sexes dans la répartition des terres de l'État

Sri Lanka a ratifié la CEDAW en 1981. Lors de la ratification, le Sri Lanka est tenu de faire rapport au CEDAW tous les 4 ans. Lors du dernier examen périodique de l'état dans 2011, où Sri Lanka avait été examiné, le CEDAW a adressé de nombreuses observations finales au gouvernement du Sri Lanka. En tant qu'État partie, le gouvernement du Sri Lanka est obligé de donner suite aux observations finales.

[…] Les consultations avec la communauté augmenteront la responsabilité du ministère des Affaires de la femme et de l'enfant vis-à-vis du public et permettront aux réseaux de femmes de participer directement à l'amélioration des services publics et au renforcement de l'intégrité publique. En fin de compte, le gouvernement doit prendre des mesures concrètes et responsables pour mettre en œuvre les observations finales en incluant un processus transparent et une participation civile. Les progrès réalisés grâce à une telle mise en œuvre pourraient être rapportés comme les progrès de notre gouvernement lors du prochain examen d'État.

Objectif principal:

Mettre en œuvre les observations finales de la CEDAW sur l'égalité des sexes dans la répartition des terres domaniales

Jalons:

  • Le projet de modification de l'ordonnance d'aménagement du territoire 1 est présenté au Parlement.
  • La réunion interministérielle 2 s'est tenue avec la participation du département de l'AG et des OSC intéressées sur la propriété commune dans la distribution des terres par l'État.
  • 3 Réunions trimestrielles du comité, composé de représentants du ministère et d'OSC, chargé de suivre les progrès accomplis sur #1 & #2 (13.1 et 13.2).

Institution responsable: Ministère des terres et des affaires parlementaires

Institutions de soutien: Ministère de la condition de la femme et de l'enfant (MWCA); Comité national sur les femmes (NCW); Centre pour l'égalité et la justice (anciennement FOKUS Women)

Date de début: March 2017 ......... Date de fin: Août 2018

Note de la rédaction: Le texte de l'engagement a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour le texte intégral des engagements, voir le Plan d’action national du Sri Lanka, 2016 – 2018, à http://bit.ly/2wv3jXR.

But de l'engagement:

Cet engagement visait en gros à soutenir la mise en œuvre des observations finales du Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) par le biais d'activités renforçant la transparence et la responsabilisation. Cet engagement appuyait spécifiquement les observations relatives à l'égalité des sexes dans la distribution des terres par l'État.

L'engagement s'est efforcé de soutenir la modification de la troisième annexe de l'ordonnance sur l'aménagement du territoire (LDO), qui fait référence à la préférence des hommes dans la succession de terres domaniales lorsque l'intestat. Cet engagement visait également à soutenir les efforts visant à encourager le gouvernement à reconnaître la propriété commune de terres dans le cadre du LDO.

Statut

Mi-parcours: limité

L’engagement a été mené à bien à mi-parcours. Le Comité national sur les femmes (NCW), relevant du Ministère des affaires de la femme et de l’enfant (MWCA) et du Ministère des réformes foncières et parlementaires, a incorporé les projets d’amendements à la troisième annexe de la LDO et a soumis le projet au Cabinet des ministres pour approbation ultérieure (Milestone 13.1). Conformément à la procédure législative, le cabinet doit ensuite partager une version approuvée avec le bureau des rédacteurs juridiques, avant de présenter une version finale au Parlement.

À la fin de 2016, la société civile a organisé une réunion multipartite pour réformer les dispositions relatives à la propriété commune (Milestone 13.2). Cette réunion a également impliqué des parties prenantes du NCW / MWCA, du ministère du Land et du ministère public. Le ministère des Terres a confirmé qu'aucun comité multipartite n'avait été mis en place pour superviser et / ou surveiller l'un ou l'autre de ces processus (Milestone 13.4).

Fin du mandat: Limité

La mise en œuvre de cet engagement a continué d'être limitée à la fin du mandat.

Jalon 13.1: le NCW / MWCA a confirmé que les projets de modification du LDO étaient toujours au bureau du rapporteur juridique. Le NCW a organisé des consultations régulières avec de hauts représentants du ministère du Land afin d'accélérer l'adoption des modifications. Cependant, le NCW a laissé entendre que le ministère des Terres avait peu à peu détourné l'attention de la modification du LDO au profit de la création de lois sur la terre entièrement nouvelles pour remplacer le LDO. La société civile a confirmé cette impasse, soulignant que cela pourrait retarder ou retarder l'achèvement de ce jalon.

Jalon 13.2: Bien que la réunion multipartite sur la copropriété se soit achevée à mi-parcours, la fin de mandat n'a guère progressé. Le NCW a confirmé que la question de la propriété commune continuait d'être débattue lors d'un forum interne, mais a noté que le sujet était hautement contesté. Ce forum, distinct de celui chargé de surveiller les progrès des amendements LDO et de la copropriété (Milestone 13.3), comprenait des représentants du gouvernement et de la société civile et s’organisait tous les mois.

Selon le Centre pour l'égalité et la justice (CEJ), la société civile reste déterminée à assurer la reconnaissance officielle de la copropriété des terres domaniales et continue d'explorer différents moyens d'accélérer cette reconnaissance. Cela peut inclure, par exemple, l’inclusion de la copropriété en tant que critère ou composante de projets de développement financés par des fonds étrangers.

Jalon 13.3: Hormis les réunions mensuelles générales organisées par le NCW, il n’existait pas de comité officiel multipartite pour superviser et / ou surveiller l’amendement du LDO.

At-il ouvert le gouvernement?

Participation civique: marginale

Au début du plan d'action, l'ordonnance sur l'aménagement du territoire contenait des dispositions largement considérées comme discriminatoires à l'égard des femmes. En particulier, la troisième annexe de la LDO spécifiait que les filles ou petites-filles de titulaires de permis de terres domaniales n’étaient pas automatiquement habilitées à ces terres dans le cas où le titulaire de permis omettait de nommer un successeur. De même, le LDO n'a pas non plus reconnu la copropriété de terres domaniales. Une telle disposition contribuerait à garantir le droit des femmes à la terre, à prévenir les conflits familiaux et, d'une manière générale, à donner aux femmes une sécurité économique accrue.

Cet engagement visait à introduire la transparence et la responsabilité dans le processus de modification du LDO. Si pleinement mis en œuvre, l'engagement aurait nominally participation civique accrue à la prise de décision en réunissant diverses parties prenantes pour discuter de la nécessité d'amendements. Alors que le NCW organisait une réunion multipartite à cette fin, la société civile a reconnu que l'engagement n'offrait qu'un gouvernement légèrement marginal. Cela aurait été amélioré si le NCW avait régulièrement convoqué un comité multipartite pour suivre les progrès réalisés.

Toutefois, comme indiqué dans le rapport d’avancement à mi-parcours du MRI, les modifications elles-mêmes semblent aller au-delà des valeurs ou de la portée du gouvernement ouvert.

Reportés?

Le deuxième plan d'action du Sri Lanka n'a pas été publié au moment de la rédaction du présent rapport.

Bien que les composantes clés de l'engagement aient une pertinence limitée par rapport aux valeurs OGP, le chercheur en IRM a proposé des mesures dans le rapport d'étape à mi-parcours 2016-2017 IRM visant à accélérer la modification du LDO et à le rendre plus pertinent pour un gouvernement ouvert. Il s’agit notamment de: isoler l’amendement de la troisième annexe d’autres amendements contestés à la LDO; concevoir des interventions pour sensibiliser le public à l'importance de nommer un successeur clair dans la propriété des terres domaniales; et publier des informations actualisées sur la répartition des terres domaniales.

Dans le plan d'action, les jalons relatifs à la réforme du droit des personnes (engagement 12), à l'égalité des sexes dans la répartition des terres domaniales (engagement 13) et à la non-discrimination dans l'emploi formel et informel (engagement 14) sont énumérés dans un engagement unique. Par souci de clarté, ces jalons ont été divisés en trois engagements différents dans le présent rapport.

Ordonnance sur l'aménagement du territoire, n ° 19 de 1935, http://bit.ly/2DyRST0.

LBSB Dayaratne (Ministère des réformes foncières et parlementaires), interview du chercheur IRM, 19 October 2017; Swarna Sumanasekera (Ministère des Affaires de la femme et de l'enfant), interview réalisée par 13 October 2017, chercheur à l'IRM.

Id .; Shyamala Gomez (Centre pour l'égalité et la justice), interview réalisée par 27 October 2017, chercheur à l'IRM.

Dayaratne, interview.

Swarna Sumanasekera (Ministère des Affaires de la femme et de l'enfant), interview réalisée par 20 September 2018, chercheuse à l'IRM.

Id.

Shyamala Gomez (Centre pour l'égalité et la justice), interview réalisée par 29 September 2018, chercheur à l'IRM.

Sumanasekera, interview.

Gomez, interview.

Sumanasekera, interview.

Id .; Shyamala Gomez, interview réalisée par 27 October 2017, chercheur à l'IRM.

Gomez, interview. Voir aussi Sunday Times, «Un morceau de terre à appeler comme si c'était la sienne.», 6 March 2011, https://bit.ly/2DtPFVw

Gomez, interview, 29 September 2018.


Engagements

  1. Les agents de l'intégrité vont réduire la corruption et la corruption

    LK0024, 2019, Renforcement des capacités

  2. Système de déclaration d'actif

    LK0025, 2019, Anti-Corruption

  3. Augmenter l'utilisation de RTI

    LK0026, 2019, Accès à l'information

  4. Participation citoyenne en santé

    LK0027, 2019, Gouvernement électronique

  5. Campagne contre la consommation de drogue par les jeunes

    LK0028, 2019, Éducation

  6. Open Data

    LK0029, 2019, Accès à l'information

  7. Politique de soutien à l'agriculture

    LK0030, 2019, Renforcement des capacités

  8. Participation des personnes handicapées

    LK0031, 2019, aménagement du territoire et aménagement du territoire

  9. Projet de loi sur les droits des personnes handicapées

    LK0032, 2019, Législation et Réglementation

  10. Planification de la gestion des catastrophes

    LK0033, 2019, Renforcement des capacités

  11. Politique environnementale nationale

    LK0034, 2019, Environnement et climat

  12. Mise en oeuvre de la CEDAW

    LK0035, 2019, Renforcement des capacités

  13. Livraison de service locale

    LK0036, 2019, Gouvernement électronique

  14. Commentaires sur le bus public

    LK0037, 2019, Gouvernement électronique

  15. Mise en œuvre de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant de manière participative

    LK0038, 2019, Législation et Réglementation

  16. Améliorer l'accès du public aux stratégies préventives et curatives de lutte contre l'insuffisance rénale chronique

    LK0001, 2016, Santé

  17. Politique transparente visant à fournir des médicaments sûrs et abordables pour tous

    LK0002, 2016, Renforcement des capacités

  18. Performance sanitaire nationale

    LK0003, 2016, Renforcement des capacités

  19. Assurer la transparence et l'impartialité de la politique et du processus de recrutement des enseignants au Sri Lanka

    LK0004, 2016, Accès à l'information

  20. Améliorer les services du centre d'information gouvernemental (GIC-1919) pour une gouvernance inclusive, transparente, responsable et efficace, en utilisant les TIC comme catalyseur

    LK0005, 2016, Renforcement des capacités

  21. Promouvoir le concept de données ouvertes et apporter les avantages aux citoyens grâce aux TIC

    LK0006, 2016, Accès à l'information

  22. Amendements de la loi nationale sur l'environnement (NEA)

    LK0007, 2016, Anti-Corruption

  23. Conservation de la côte

    LK0008, 2016, Renforcement des capacités

  24. Protection de la flore et de la faune

    LK0009, 2016, Renforcement des capacités

  25. Système de passation des marchés transparent et responsable pour les autorités locales au Sri Lanka

    LK0010, 2016, Anti-Corruption

  26. Mise en œuvre du système d'approvisionnement des autorités locales

    LK0011, 2016, Anti-Corruption

  27. Plan de travail annuel du Ministère de la condition de la femme et de l’enfant prévoyant l’inclusion d’un processus transparent et responsable pour l’application de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW). Observations finales.

    LK0012, 2016, Sexe

  28. Mise en œuvre de la CEDAW - Responsabilité

    LK0013, 2016, Sexe

  29. CEDAW - Inclusion

    LK0014, 2016, Sexe

  30. Renforcer la participation des femmes au processus de prise de décision politique au niveau local

    LK0015, 2016, Renforcement des capacités

  31. Renforcer le cadre anticorruption pour accroître la participation constructive du public

    LK0016, 2016, Anti-Corruption

  32. Mettre en œuvre la CNUCC

    LK0017, 2016, Anti-Corruption

  33. Coordination entre les agences anti-corruption

    LK0018, 2016, Anti-Corruption

  34. La corruption et le blanchiment d'argent

    LK0019, 2016, Anti-Corruption

  35. Campagne de financement

    LK0020, 2016, Anti-Corruption

  36. Diffuser la déclaration d'actif

    LK0021, 2016, Anti-Corruption

  37. Engagement étoilé La promulgation et la mise en œuvre de la loi RTI

    LK0022, 2016, Accès à l'information

  38. Divulgation Proactive

    LK0023, 2016, Accès à l'information

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!