Ignorer la navigation
Brésil

Open Data au ministère de la justice (BR0077)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action du Brésil

Cycle du plan d'action : 2013

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Ministère de la Justice

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Accès à l'information, Open Data, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de clôture du Brésil 2013-2016, Rapport d'avancement sur le Brésil 2013-2014

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique, responsabilité publique, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

normaliser les données publiques ouvertes dans le but de gérer et de mettre en relation les informations, ce qui augmentera les possibilités d'utilisation par les citoyens. La divulgation des données gouvernementales dans un format ouvert permet l’élaboration et le suivi d’indicateurs de transparence dans les politiques publiques. En outre, il favorise le développement de solutions et d'applications de gestion et d'analyse de données ouvertes à utiliser par les organisations de la société civile, les instituts de recherche et les entreprises informatiques du secteur privé.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 3.9. Open Data au ministère de la justice

Texte d'engagement: Normaliser les données publiques ouvertes dans le but de gérer et de mettre en relation les informations, ce qui augmentera les possibilités d'utilisation par les citoyens. La divulgation des données gouvernementales dans un format ouvert permet l’élaboration et le suivi d’indicateurs de transparence dans les politiques publiques. En outre, il favorise le développement de solutions et d'applications de gestion et d'analyse de données ouvertes à utiliser par les organisations de la société civile, les instituts de recherche et les entreprises informatiques du secteur privé.

Institution responsable: Ministère de la justice

Institution de soutien: Aucune

Date de début: Non spécifié Date de fin: 13 décembre 2013

Objectif de l'engagement

L'engagement visait à normaliser les données ouvertes du ministère de la Justice. Cela visait à améliorer les indicateurs de transparence des politiques publiques et à encourager le développement d'outils permettant à la société civile et au secteur privé de contrôler et d'analyser les données.

Statut

Mi-parcours: terminé

Le ministère de la Justice a publié des données, organisé des hackathons et rendu public un plan institutionnel de données ouvertes (PDAE) qui englobe les questions stratégiques et tactiques d'une culture de données ouvertes. Le plan comprenait toutes les activités de données ouvertes menées par le ministère et définissait en détail les normes de données ouvertes adoptées, les parties responsables de la mise à jour et de la maintenance des données, ainsi que les prochaines étapes pour renforcer les données ouvertes.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Participation civique: marginale

Responsabilité publique: n'a pas changé

Cet engagement a permis d'améliorer les normes applicables aux données et aux événements du Ministère de la justice afin de favoriser la consommation et l'utilisation des données pour la responsabilisation publique. Le ministère de la Justice a été la première agence gouvernementale à publier un plan de données ouvertes. Le plan, qui a été publié dans 2014, établit des directives pour améliorer la qualité des ensembles de données publiques et propose des activités telles que la diffusion de données judiciaires et géospatiales, la formation des fonctionnaires et l'organisation d'ateliers et de concours de données. Comme le plan est supervisé par le ministère du Plan, responsable des normes de données ouvertes dans le pays, le niveau de détail et l'exactitude technique sont considérablement élevés. Onze jeux de données sont ouverts au public; au moins deux ont été mises à disposition et les autres mises à jour au cours de la période du plan d'action. Les ensembles de données, qui traitent entre autres de la protection des consommateurs, des plaintes et des accidents de la route, revêtent une importance majeure, mais font référence à une pratique déjà bien établie avant le plan d'action. En conséquence, ils ne constituent qu'une amélioration marginale de l'accès à l'information.

En ce qui concerne la participation citoyenne, le ministère de la Justice a organisé le deuxième concours d’application de données ouvertes. Selon l'autoévaluation du gouvernement, il s'agissait d'une continuation d'une activité antérieure au plan d'action, mais elle s'est traduite par de nouveaux outils de visualisation des données relatives aux accidents de la route et aux amendes. L'engagement a également utilisé des outils de consultation publique (par exemple, Participa.br), bien que la participation de la société civile ait été faible.[Note 111: Participa.br, “Plan de travail et organisation du ministère de la justice”, 15 April 2014, http://bit.ly/2nbLLMQ. ] Il convient toutefois de mentionner le partenariat établi avec le Comité de pilotage de l'Internet brésilien (CGI.br) - une institution multipartite clé au Brésil responsable de la gouvernance de l'Internet - et avec des organisations de la société civile clés telles que Open Knowledge Foundation et W3C. Brésil

Aucune activité n'a explicitement amélioré les canaux de responsabilité publique. En conséquence, le statu quo n’a pas changé en ce qui concerne cette valeur OGP.

Reportés?

Bien que cet engagement spécifique n'ait pas été reporté dans le troisième plan d'action du Brésil, celui-ci comprend un engagement à divulguer des données ouvertes sur le système pénitentiaire. Si cet engagement particulier est finalement porté, le chercheur IRM suggère d'augmenter l'accessibilité et de créer des outils de visualisation des données.


Engagements

Open Government Partnership