Ignorer la navigation
Canada

Activer le dialogue ouvert et la prise de décision ouverte (CA0061)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action canadien 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Bureau du Conseil privé; Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, Participation du public, Gouvernance réglementaire

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport final au Canada 2016-2018, Rapport à mi-parcours du Canada 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : participation civique, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Activer le dialogue ouvert et l'élaboration de politiques ouvertes Pourquoi faire cela: La participation du public par le biais d'un dialogue ouvert et de processus participatifs est essentielle au succès du gouvernement. Le gouvernement du Canada reconnaît qu'une prise de décision éclairée requiert les connaissances, les points de vue, les valeurs et les compétences des experts, des intervenants et des citoyens pour informer et élaborer des politiques, des programmes et des services gouvernementaux efficaces. La consultation offre aux participants l’occasion d’expliquer comment un problème les concerne, d’identifier les valeurs sous-jacentes et de contribuer à des résultats partagés. Comment cela va-t-il se faire: grâce à cet engagement de dialogue ouvert, le gouvernement incitera les citoyens, les parties prenantes et d'autres gouvernements à participer à des processus bien conçus créant un espace de délibération et de collaboration des participants. Le gouvernement du Canada adoptera des principes communs, clarifiera les besoins et mettra en place des outils et des directives pour favoriser une plus grande collaboration par-delà les frontières organisationnelles traditionnelles.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

20. Activer le dialogue ouvert et l'élaboration de politiques ouvertes

Texte d'engagement:

Le gouvernement du Canada encouragera une participation accrue des citoyens grâce à une collaboration accrue et à la création conjointe avec le public et les intervenants dans le cadre d'initiatives gouvernementales.

Jalons:

20.1. Promouvoir des principes communs pour un dialogue ouvert et des pratiques communes dans l'ensemble du gouvernement du Canada afin de permettre l'utilisation de nouvelles méthodes de consultation et de mobilisation des Canadiens.

S'engager auprès des Premières Nations, des Inuits et des Métis afin de s'assurer que ces principes et pratiques soutiennent un engagement significatif et reflètent les relations renouvelées de nation à nation / d'Inuit à Couronne / de gouvernement à gouvernement.

20.2. Identifiez les supports nécessaires (développement des compétences, ressources, innovation technologique, par exemple) nécessaires pour exploiter pleinement le potentiel de mobilisation des parties prenantes.

20.3. Identifier et soutenir les processus participatifs entrepris par les ministères pour partager les leçons apprises et démontrer la valeur d'inclure les parties prenantes et le public dans la conception et la mise en œuvre de la politique, du programme ou du service.

20.4. Élaborer, mettre en œuvre la mesure des indicateurs et promouvoir des indicateurs pour un gouvernement ouvert afin de soutenir l'analyse comparative et l'amélioration continue.

Institution responsable: Bureau du conseil privé; Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

Institutions d'appui: Fonctionnaires, praticiens de l'engagement du public, société civile, technologie civique, citoyens.

Date de début: Non spécifié

Date de fin: Non spécifié

Note éditoriale: Le texte de l'engagement a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour un texte d'engagement complet, visitez: http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Canada_AP3.pdf.

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à améliorer l'engagement du public en formant des fonctionnaires et en mettant en place de nouvelles solutions techniques pour faciliter la communication avec le public. Il convient de souligner le jalon 20.1, qui traite des relations avec les Premières nations, les Inuits et les Métis. Cela reflète une promesse électorale de premier plan faite par le gouvernement actuel lors des dernières élections.[Note183: Un nouveau processus de nation à nation, Parti libéral du Canada. Disponible à: https://www.liberal.ca/realchange/a-new-nation-to-nation-process/.] Il reflète également une priorité majeure en matière de droits de la personne, telle qu'évaluée dans le plus récent Examen périodique universel du Canada par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.[Note184: Rapport national soumis conformément au paragraphe 5 de l'annexe à la résolution 16/21 du Conseil des droits de l'homme: Canada, 8 février 2013, UN doc, A /HRC/WG.6/16/CAN/1. Disponible à: https://documents-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/G13/108/44/PDF/G1310844.pdf?OpenElement.] Bien que cet engagement porte sur un domaine thématique important, plusieurs des jalons sont vagues avec des repères peu clairs ou même des livrables finaux. Cela limite l'impact potentiel de cet engagement à modérer. Au cours des consultations, les intervenants des Premières Nations ont également évalué que le processus avait été marqué par un manque de clarté et ont exprimé leur frustration face à la lenteur des changements.[Note185: consultation à Ottawa, 18 September 2017.]

Aboutissement

S'appuyant sur les ateliers organisés lors du Forum de dialogue ouvert et de GovMaker 2016, le Bureau du Conseil privé, en collaboration avec le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, a élaboré et publié un ensemble de principes pour les consultations et l'engagement du public (Milestone 20.1).[Note186: Ceux-ci sont disponibles à: github.com/canada-ca/welcome/wiki/Draft-Guiding-Principles-for-Consultations-and-Public-Engagement.] Pour améliorer l'engagement avec les peuples autochtones, le Bureau du Conseil privé a organisé des ateliers pour les fonctionnaires qui ont traité des stratégies d'engagement et animé un atelier avec les dirigeants des Premières Nations lors du Sommet canadien sur les données ouvertes.[Note187: voir: http://opendatasummit.ca/.] L'auto-évaluation du gouvernement fait état de progrès limités sur cette étape, mais qu'elle est dans les délais prévus. Cette évaluation semble exacte, en partie en raison du manque de spécificité dans la définition de l'achèvement de cette étape.

En ce qui concerne Milestone 20.2, le Bureau du Conseil privé a encouragé les discussions lors du Sommet canadien sur les données ouvertes et des ateliers Civic Tech Ottawa afin d'améliorer les outils de consultation en ligne et a mis au point un projet pilote de réglementation en ligne.[Note188: Voir: Lisa Fast, «A Government Minimum Viable Product - Learning from small success & small failures», LinkedIn, 15 août 2017. Disponible sur: https://www.linkedin.com/pulse/government-minimum-viable-product-learning-from-small-lisa-fast/.] Ils ont également organisé des sessions de formation pour 135 participants, ainsi que deux formations pour formateurs. Des progrès substantiels ont été accomplis dans la mise en œuvre de cette étape importante, et le calendrier est respecté.

En ce qui concerne Milestone 20.3, le Bureau du Conseil privé a commandé une étude à EKOS afin d’évaluer les opinions du public sur l’engagement et le gouvernement.[Note189: «Rethinking Citizen Engagement 2017», EKOS, 31 mars 2017. Disponible sur: http://www.ekospolitics.com/index.php/2017/03/rethinking-citizen-engagement-2017/.] Le Bureau du Conseil privé a également ajouté du matériel au site Web Consulter les Canadiens, incorporant de l'information sur les efforts de mobilisation des différents ministères.[Note190: voir: https://www1.canada.ca/consultingcanadians/.] L'auto-évaluation du gouvernement fait état de progrès limités dans la mise en œuvre de cette étape, mais que l'engagement est dans les délais, ce qui semble exact.[Note191: Le projet d'auto-évaluation pour l'engagement 20 est disponible à l'adresse suivante: http://open.canada.ca/en/mtsar/commitment-20-enable-open-dialogue-and-open-policy-making.]

L'autoévaluation du gouvernement fait état de progrès substantiels dans la mise en œuvre de Milestone 20.4, grâce au travail visant à développer des indicateurs de gouvernement ouvert dans l'engagement 5.[Note192: Le projet d'auto-évaluation pour l'engagement 20 est disponible à l'adresse suivante: http://open.canada.ca/en/mtsar/commitment-20-enable-open-dialogue-and-open-policy-making.] Cela semble exact, même s'il vaut la peine de noter que cela rend le jalon assez duplicatif de Milestone 5.3.

Prochaines étapes

La promotion de la participation civique est un aspect central du PGO. Étant donné que les jalons de cet engagement visent principalement les améliorations à long terme, il convient de poursuivre dans cette voie. En particulier, l'engagement avec les Premières Nations est essentiel car le Canada cherche à établir des relations de nation à nation après des siècles d'abus et de méfiance. Ce processus est encore compliqué par la diversité des nations autochtones représentées partout au Canada, chacune ayant sa propre culture et ses propres valeurs qui doivent être reflétées dans le processus de dialogue. Néanmoins, le statut et la situation des Premières nations du Canada constituent probablement le plus grave défi en matière de droits de la personne auquel le pays est confronté,[Note193: Outre l'importance des questions relatives aux Premières Nations dans l'Examen périodique universel du Canada, consultez le dernier chapitre national de Human Rights Watch sur le Canada à l'adresse suivante: https://www.hrw.org/world-report/2017/country-chapters/canada.] et l'engagement et la participation civique sont des conditions préalables essentielles pour progresser ici.

Le chercheur de l'IRM recommande de travailler avec les gouvernements des Premières Nations pour les aider à renforcer leurs propres capacités d'engagement civique et de participation de leurs électeurs. Bien que cela doive respecter l'autonomie des Premières Nations dans la gestion de leurs propres affaires, des offres d'assistance technique pour la mise en place de mécanismes de consultation, conformes au travail effectué par le gouvernement canadien pour développer lui-même ces processus, pourraient constituer un complément précieux.

Résumé du statut de fin de session IRM

20. Activer le dialogue ouvert et l'élaboration de politiques ouvertes

Texte d'engagement: Le gouvernement du Canada encouragera une participation accrue des citoyens grâce à une collaboration accrue et à la création conjointe avec le public et les intervenants dans le cadre d'initiatives gouvernementales.

Jalons:

20.1. Promouvoir des principes communs pour un dialogue ouvert et des pratiques communes dans l'ensemble du gouvernement du Canada afin de permettre l'utilisation de nouvelles méthodes de consultation et de mobilisation des Canadiens.

S'engager avec les Premières nations, les Inuits et les Métis pour s'assurer que ces principes et pratiques appuient un engagement significatif et reflètent les relations renouvelées de nation à nation / Inuit à Couronne / gouvernement à gouvernement.

20.2. Identifiez les supports nécessaires (développement des compétences, ressources, innovation technologique, par exemple) nécessaires pour exploiter pleinement le potentiel de mobilisation des parties prenantes.

20.3. Identifier et soutenir les processus participatifs entrepris par les ministères pour partager les leçons apprises et démontrer la valeur d'inclure les parties prenantes et le public dans la conception et la mise en œuvre de la politique, du programme ou du service.

20.4. Élaborer, mettre en œuvre la mesure des indicateurs et promouvoir des indicateurs pour un gouvernement ouvert afin de soutenir l'analyse comparative et l'amélioration continue.

Institutions responsables:Bureau du conseil privé; Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

Institutions d'appui: Fonctionnaires, praticiens de l'engagement du public, société civile, technologie civique, citoyens.

Date de début: Non spécifié

Date de fin: Non spécifié

Note éditoriale: Le texte de l'engagement a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour un texte d'engagement complet, visitez le site http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Canada_AP3.pdf.

But de l'engagement

Cet engagement visait à améliorer l'engagement du public en formant des fonctionnaires et en mettant en place de nouvelles solutions techniques pour faciliter la communication avec le public. L'engagement ferait progresser les pratiques de consultation et d'engagement, particulièrement en ce qui concerne les Premières nations, les Inuits et les Métis du Canada. L'engagement appelle à identifier des supports pour l'engagement des parties prenantes et les processus participatifs des ministères, ainsi que pour développer et mettre en œuvre des indicateurs pour un gouvernement ouvert.

Statut

Mi-parcours: substantiel

Pour Milestone 20.1, le Bureau du Conseil privé, en collaboration avec le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, a élaboré et publié un ensemble de principes pour la consultation et la participation du public.[Note169: Ceux-ci sont disponibles sur github.com/canada-ca/welcome/wiki/Draft-Guiding-Principles-for-Consultations-and-Public-Engagement.] Les ministères ont également organisé des ateliers pour les fonctionnaires sur les stratégies d'engagement et ont animé une atelier avec des leaders autochtones au Sommet canadien sur les données ouvertes.[Note170: voir la page d’accueil, 18 du Sommet de données ouvertes canadien, http://opendatasummit.ca/.] Dans le cadre de l'étape 20.2, le Bureau du Conseil privé a favorisé les discussions au Sommet canadien sur les données ouvertes et aux ateliers de technologie civique d'Ottawa pour améliorer les outils de consultation en ligne et a élaboré un projet pilote de réglementation électronique.[Note171: voir Lisa Fast, «Un produit minimum viable du gouvernement - Les leçons à tirer des petites réussites et des petites échecs», LinkedIn, 15 August 2017, https://www.linkedin.com/pulse/government-minimum-viable-product-learning-from-small-lisa-fast/.] Les départements ont également organisé des sessions de formation pour 135 participants et deux formations pour les formateurs afin de les équiper pour qu'ils dispensent leurs propres ateliers à l'avenir.

En ce qui concerne Milestone 20.3, le Bureau du Conseil privé a commandé une étude à EKOS, une entreprise de recherche en sciences économiques et sociales, afin d’évaluer les points de vue du public sur l’engagement et le gouvernement.[Note172: 'Repenser l'engagement citoyen 2017', EKOS, 31 March 2017, http://www.ekospolitics.com/index.php/2017/03/rethinking-citizen-engagement-2017/.] Le bureau a également ajouté du matériel à la page Web Consulter les Canadiens.[Note173: Voir «Consultation auprès des Canadiens», Gouvernement du Canada, https://www1.canada.ca/consultingcanadians/.] Dans le cadre de l'étape 20.4, le gouvernement a effectué des recherches sur les indices mondiaux existants et a élaboré un projet de cadre pour ses indicateurs.

Fin du mandat: Complété

Le gouvernement a atteint les quatre étapes. Cependant, il reste beaucoup à faire sur le jalon 20.1, comme indiqué dans l'auto-évaluation du gouvernement.

En décembre 2017, le gouvernement a finalisé et publié les Principes d'engagement du public (Milestone 20.1).[Note174: Voir “Principes et directives,” Gouvernement du Canada, https://open.canada.ca/en/content/principles-and-guidelines.] Cependant, l'auto-évaluation note que l'équipe gouvernementale n'avait pas les compétences nécessaires pour s'engager de manière significative avec les peuples autochtones dans un dialogue suffisamment large pour soutenir l'élaboration de principes d'engagement dans ce domaine. Sous le jalon 20.2, le prototype eRegulations est terminé et est désormais disponible sur GitHub.[Note175: le code de cet outil est disponible à l'adresse https://github.com/canada-ca/regs-consult-wet.] L'auto-évaluation du gouvernement indique également que le développement de cet outil a aidé à identifier les obstacles à la participation des intervenants en ligne et les obstacles internes à la création d'outils en ligne. Le gouvernement a également organisé des ateliers sur la conception d'approches d'engagement du public, notamment lors d'une retraite de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale le 10 avril 2018 et d'une séance de formation des formateurs pour la communauté de pratique de l'engagement du public.[Note176: Le guide de l'animateur de la journée de réflexion de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale et la présentation des diapositives de la séance de formation des formateurs ont été partagés avec le chercheur de l'IRM.]

Sous Milestone 20.3, l’auto-évaluation rapporte de nombreux cas où le gouvernement a publié les commentaires des citoyens sous forme de données ouvertes.[Note177: Pour deux exemples, voir «Données de la consultation gouvernementale ouverte: Le troisième plan biennal du Canada à la Open Government Partnership, â € ?? Gouvernement du Canada, http://open.canada.ca/data/en/dataset/8ef41d2e-9309-486a-9f9f-bfd11945a959; et «Consultation sur les communications relatives à la sécurité nationale» Gouvernement du Canada, http://open.canada.ca/data/en/dataset/5e9433bf-2334-463a-bd48-03ba53a7051c.] L'équipe de recherche sur l'opinion publique du Bureau du Conseil privé a exploré de nouvelles approches pour rendre plus facile la publication d'ensembles de données qui n'étaient pas dans des formats accessibles, en documentant l'expérience et les leçons apprises en ligne.[Note178: Voir «Canada-ca / devex», GitHub, https://github.com/canada-ca/devex/issues.] Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT) a également mis à jour la «Directive du Cabinet sur la réglementation». La directive décrit le but, la valeur et le processus de dialogue avec les parties prenantes lors de l'élaboration ou de la modification des réglementations.[Note179: voir la «Directive Cabinet sur la réglementation». Gouvernement du Canada, https://www.canada.ca/en/treasury-board-secretariat/services/federal-regulatory-management/guidelines-tools/cabinet-directive-regulation.html.] Le SCT a également publié des lignes directrices sur la réalisation de l'analyse comparative entre les sexes plus pour les consultations publiées par Condition féminine Canada.[Note180: “GBA + IN CONSULTATIONS”, GCcollab, disponible à l’adresse: https://gccollab.ca/file/download/60637 (connexion requise).] En ce qui concerne l'étape 20.4, le gouvernement a publié des articles de blog sur la mesure de l'engagement de principe, sur la confiance et les données et sur une étude d'engagement des citoyens réalisée par EKOS.[Note181: Reportez-vous à «L’engagement fondé sur des principes entraîne-t-il une confiance accrue? Gouvernement du Canada, https://open.canada.ca/en/blog/does-principled-engagement-lead-increased-trust; et «Une étude sur l'engagement des citoyens», Gouvernement du Canada, https://open.canada.ca/en/blog/study-citizen-engagement.] L'auto-évaluation fait également référence à cadre de gestion des performances référencé dans Milestone 5.3.[Note182: Voir «Rendement du gouvernement ouvert: mesurer l’impact», Gouvernement du canada https://open.canada.ca/ckan/en/dataset/f637580f-e0f7-5939-bf3f-ded35ce72d2a.]

At-il ouvert le gouvernement?

Participation civique: marginale

La plupart des étapes de cet engagement visent des améliorations à long terme. De ce point de vue, l'IRM a constaté que des travaux étaient en cours pour élaborer des indicateurs permettant d'évaluer les progrès du gouvernement ouvert au Canada, même si les résultats à court terme ne sont pas aussi visibles. Améliorer l'engagement avec les Premières nations, les Inuits et les Métis du Canada afin de refléter une relation de nation à nation / Inuit à la Couronne / gouvernement à gouvernement est un défi qui dépasse le cadre d'un seul plan d'action. En effet, ce processus multigénérationnel doit concilier des siècles de dommages. Les consultations avec les intervenants des Premières Nations ont révélé un certain scepticisme quant aux niveaux de progrès attendus dans le cadre de cet engagement.[Note183: Consultation d'Ottawa, 18 septembre 2017.] De plus, il existe des indications externes selon lesquelles les consultations entre le gouvernement et les Premières Nations demeurent difficiles.

Notamment, dans 30 August 2018, la Cour d'appel fédérale du Canada a rendu publique une décision très médiatisée contestant la construction du projet de pipeline Trans Mountain. La décision concluait que, dans ce cas, le gouvernement fédéral avait manqué à son devoir de faire participer les intervenants des Premières Nations à un dialogue «attentif, réfléchi et constructif». sur le projet.[Note184: La décision complète est disponible à l'adresse https://www.canlii.org/en/ca/fca/doc/2018/2018fca153/2018fca153.html.] Il convient également de noter que, sur la base des rapports, il semble que le jalon 20.4 était en grande partie le double de l’étape 5.3. En conséquence, cet engagement est évalué comme marginal.

Reportés?

Le quatrième plan d'action du Canada contient des engagements qui semblent compléter les indicateurs développés ici. En particulier, l’élaboration d’indicateurs d’Analyse comparative entre les sexes Plus et leur application à tous les engagements pris dans les plans d’action nationaux poursuivent ces travaux.

L'engagement auprès des Premières Nations du Canada constitue un élément important du quatrième plan d'action du Canada. En particulier, l’engagement 9 comprend des étapes clés pour développer les compétences des gouvernements des Premières Nations en matière de gouvernement ouvert et de gouvernance des données et pour améliorer les stratégies de consultation et d’engagement. Ce sont des domaines prioritaires importants, et leur inclusion est conforme aux recommandations de l'évaluation à mi-parcours de 2017 IRM du Canada.


Engagements

Open Government Partnership