Ignorer la navigation
Irlande

Encourager, protéger et sensibiliser aux devoirs et aux protections des dénonciateurs (IE0015)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Irlande, Premier plan d'action, 2014-16

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Département des dépenses publiques et de la réforme

Institution(s) de soutien : Syndicats, organisations de la société civile concernées et organismes représentatifs des employeurs impliqués.

Domaines politiques

Lutte contre la corruption et intégrité, Participation du public, Protections des dénonciateurs

Revue IRM

Rapport IRM: Irlande Rapport de fin de trimestre 2014-2016, Irlande 2014-2015 Rapport d'étape sur la GIR (final)

Étoilé : Oui Suivis

Premiers résultats : exceptionnels Exceptionnel

Efficace i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : participation civique, responsabilité publique

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Communiquer et sensibiliser davantage au rôle de la dénonciation, au traitement approprié des dénonciateurs et à la disponibilité d'une protection des dénonciateurs conforme à la législation sur la divulgation protégée.

Résumé du statut de fin de session IRM

(✪) 3.5: Fonctions et protections des dénonciateurs

Texte d'engagement:

Action 3.5 - Communiquer et sensibiliser davantage au rôle de la dénonciation, au traitement approprié des dénonciateurs et à la disponibilité de protection des dénonciateurs conforme à la législation sur les divulgations protégées

Institution responsable: Département des dépenses publiques et de la réforme (DPER)

Institution (s) de soutien: syndicats, organisations de la société civile et organisations représentatives d'employeurs

Date de début: juillet 2014 Date de fin: décembre 2014

Note éditoriale: Engagement 3.5 est clairement en rapport avec les valeurs OGP telles qu’elles ont été écrites, a un impact potentiel de transformation et est mis en œuvre de manière substantielle ou complète. Il s’agit donc d’un engagement marqué. 

But de l'engagement

La législation sur la divulgation protégée (ou législation sur la dénonciation), comme indiqué dans cet engagement, fournit un cadre réglementaire dans lequel les travailleurs peuvent exprimer leurs préoccupations concernant des actes répréhensibles potentiels sur le lieu de travail, sachant qu'ils peuvent être protégés si leur employeur les pénalise whistblowing. Un tel cadre juridique complet n’avait pas été pleinement mis en place avant le plan d’action. Cette action vise donc à résoudre le problème de la pénalisation injuste en élaborant une législation sur les lanceurs d'alerte afin de protéger les travailleurs des secteurs public et privé en Irlande et, par la suite, en sensibilisant aux obligations et à la protection des lanceurs d'alerte.

Statut

Mi-parcours: Terminé

Avant la participation à l'OGP, en 2012, le gouvernement irlandais travaillait à l'élaboration d'une législation sur les lanceurs d'alerte, qui faisait partie de son programme 2011 pour le gouvernement. En juillet 2013, parallèlement aux premières consultations sur le plan d'action, le projet de loi Protected Disclsores a été lancé. Pour la première fois, un projet de loi complet a été élaboré en Irlande pour protéger les travailleurs de tous les secteurs de l'économie qui ont fait part de leurs inquiétudes quant à d'éventuels actes répréhensibles sur le lieu de travail. La Loi sur les divulgations protégées a été achevée la première année du plan d'action.

Cette loi, fortement influencée par les acteurs de la société civile, est aujourd'hui considérée comme l'une des législations les plus robustes au monde sur le sujet, comme cela a été discuté dans son intégralité dans le rapport de mi-parcours du MRI. Depuis juillet 2014, le gouvernement a mené une campagne de sensibilisation à la législation de deux manières. Premièrement, les acteurs étatiques ont informé les employeurs et les employés de la législation sur la dénonciation, fournissant des orientations sur des thèmes clés, tels que la signification d'une divulgation protégée, les points pouvant faire l'objet d'un rapport, les personnes protégées et le rapport d'un travailleur. Deuxièmement, les médias ont largement couvert la protection acquise par les travailleurs grâce à la nouvelle législation sur les lanceurs d'alerte,[Note 50: voir le rapport de l’Irish Times de novembre 24, 2015, http://www.irishtimes.com/news/crime-and-law/whistleblowers-enjoy-layers-of-protection-under-act-1.2010529  (dernier accès septembre 18, 2016)] ainsi que le ministre des Dépenses publiques et de la Réforme, Brendan Howlin, ont prononcé un discours liminaire sur cette question, comme lors de l'événement Inaugaral du Irish Whistleblowing Law Society irlandais, tenu en juillet 2015.[Note 51: Le discours du ministre Howlin à la Irish Whistleblowing Law Society s'intitulait «Divulgations protégées: la législation un an après», tenue le 14 juillet 2015. De plus amples informations sur cet événement sont disponibles sur:  http://www.lawlibrary.ie/News/Bar-Council-hosts-Irish-Whistleblowing-Law-Society.aspx (dernier accès septembre 15, 2015)]

Bien que l'engagement ait été mené à bien la première année du plan d'action, la deuxième année a été marquée par d'importantes initiatives supplémentaires prises par l'État en rapport avec cet engagement, comme le montrent l'auto-évaluation du gouvernement et les discussions avec les acteurs de la société civile. Celles-ci comprennent d’autres consultations publiques offrant des conseils sur la loi (Q3, 2015) et la recherche d’un financement de 300,000 EUR à attribuer à Transparency International, dans le but de sensibiliser le public à la question et de fournir des conseils juridiques gratuits et indépendants à ceux qui envisagent faire une divulgation protégée.

At-il ouvert le gouvernement?

Participation civique: remarquable

Responsabilité envers le public: exceptionnelle

La nouvelle législation a permis de lever un obstacle historique en Irlande, où les employés hésitaient à dénoncer les actes répréhensibles sur le lieu de travail.[Note 52: voir la page 14 de l'article de L. Kierans: http://www.cpaireland.ie/docs/default-source/Members/Publications/a-whistle-stop-tour-of-the-protected-disclosures-act-2014.pdf?sfvrsn=2  ] Un rapport de Transparency International Irlande de 2011 a souligné que l'approche sectorielle de la dénonciation en Irlande présentait de nombreuses lacunes.[Remarque: 53: une alternative au silence, rapport de Transparency International en Irlande 2011 http://transparency.ie/sites/default/files/2010_Alternative_to_Silence_Ireland_v1.pdf] Avec la nouvelle loi, la législation irlandaise est parmi les plus complètes par rapport aux autres pays de l'UE.[Note 54: https://www.eurofound.europa.eu/observatories/eurwork/articles/law-and-regulation/new-developments-in-the-protection-of-whistle-blowers-in-the-workplace] Cela impose des changements remarquables à la responsabilité publique, sur deux fronts principaux. Premièrement, compte tenu de la portée générale de la loi, celle-ci réglemente maintenant les actes répréhensibles, tant dans le secteur public que privé. Son champ d'action global permet à tous les citoyens qui travaillent de signaler des actes illicites, les protections n'étant pas limitées à des secteurs spécifiques de la fonction publique. Deuxièmement, parce que l'engagement a mis en lumière non seulement la politique en Irlande en général, mais également la politique sur le lieu de travail, les citoyens disposent désormais de meilleures possibilités d'influencer les décisions qui les concernent. Il est encore tôt, mais l'IRM a constaté qu'au moins un cas d'utilisation de la loi en dehors de la portée sectorielle de la législation sur la dénonciation avait déjà été approuvé, avec un dénonciateur qui «a allégué une mauvaise gestion financière à l'Université de Limerick».[Note 55: Sur cette voir: http://bit.ly/1K7ciAU] La loi a également mis en place des mécanismes de recours pour les employeurs licenciés ou sanctionnés pour avoir signalé des actes répréhensibles sur le lieu de travail.[Note 56: http://www.citizensinformation.ie/en/employment/enforcement_and_redress/protection_for_whistleblowers.html et un http://www.citizensinformation.ie/en/employment/unemployment_and_redundancy/dismissal/unfair_dismissal.html] Des organisations telles que Transparency International Ireland se sont engagées à continuer de surveiller de près l'application de la loi, qui continue à être appliquée. En collaboration avec le gouvernement, par l’intermédiaire du ministre des Dépenses publiques et de la Réforme, ils ont lancé en septembre une initiative visant à fournir une formation, des conseils, des conseils d’experts et des ressources en ligne afin de promouvoir des environnements sûrs pour les auteurs d’actes répréhensibles.[Remarque 57: l'intégrité au travail http://transparency.ie/integrity-work]

Reportés?

Cet engagement est complet et n'a pas été repris dans le prochain plan d'action. La mise en œuvre se poursuit comme prévu et le chercheur en GIR ne voit pas la nécessité de l'inclure dans les autres plans d'action.

 


Engagements

Open Government Partnership