Ignorer la navigation
Macédoine du Nord

Établir une plate-forme électronique (tableau de bord) avec des indicateurs pour le budget et la fourniture de services locaux (MK0076)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Macédoine, deuxième plan d'action, 2014-2016

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Ministère de l'autonomie locale

Institution(s) de soutien : Municipalités, PNUD

Domaines politiques

E-gouvernement, Engagements locaux, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Macédoine Rapport de fin de trimestre 2014-2016, Rapport d'avancement sur la Macédoine 2014-2015

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Efficace i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique, responsabilité publique, technologie

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Mettre en place une plate-forme électronique (tableau de bord) avec des indicateurs pour le budget et la prestation des services locaux

Résumé du statut de fin de session IRM

XVI. Gouvernement ouvert local: système de budget ouvert et de suivi

Engagement 6.2: Système de suivi budgétaire et de budget ouvert

S’ENGAGERment Texte : 6.2. Mettre en place une plate-forme électronique (tableau de bord) avec des indicateurs pour le budget et la prestation des services locaux.

a)    Sélection des administrations autonomes locales pilotes, des domaines de compétence locale et des services locaux dans le domaine concerné;

b)    Analyse des statistiques locales disponibles, des documents et de la législation […] et identification du [cadre] [pour la préparation de] la plate-forme prototype […];

c)     Préparation des [indicateurs budgétaires municipaux] et publication du projet de budget, et état de l’exécution du budget;

d)    Préparation d'une liste d'indicateurs pertinents pour les services locaux;

e)    Organisation du processus participatif;

f)      [Cartographie et planification de la participation des] principales parties prenantes pour chaque service […];

g)    Conception conjointe (avec les parties prenantes) d’un prototype de plate-forme électronique (tableau de bord) avec indicateurs pour la prestation d’un ou de plusieurs services locaux;

h)    Préparation du manuel d'utilisation et du manuel de maintenance de la plate-forme;

i)      Soutenir [le] processus d'audit social […] sur la base de données publiées et constamment mises à jour.

Institution (s) responsable (s): Ministère de l'autonomie locale

Institution (s) de soutien: PNUD, toutes les municipalités

Date de début: 1/7/2014      Date de fin: 31/12/2016

Objectif de l'engagement

Il s'agit d'un nouvel engagement visant à améliorer la manière dont les services sont fournis au niveau local, y compris la transparence des budgets locaux. Avant OGP, l'accès aux informations sur les dépenses budgétaires n'était disponible que par le biais de comptes trimestriels et annuels qui auraient dû être publiés régulièrement par les municipalités. Toutefois, la mise en œuvre a varié et peu d’informations ont été communiquées, même à certaines municipalités. Cet engagement visait à transformer ces pratiques en pilotant une nouvelle plate-forme pour relier les dépenses budgétaires à la prestation de services locaux et permettre la participation citoyenne à travers des audits sociaux.


Statut

Mi-parcours: limité

L’autoévaluation à mi-parcours du gouvernement et l’examen de la gestion intégrée du risque n’ont guère permis de concrétiser cet engagement. Au cours de la première année de mise en œuvre, la plate-forme électronique a été mise à l’essai dans une seule municipalité (Gevgelija). La plate-forme a présenté des données sur les indicateurs clés de la protection de l'environnement[Remarque 133: la plate-forme est disponible à l'adresse http://gevgelijazagragjanite.gov.mk/. ] à partir des zones 13 planifiées.

Pour plus d'informations, consultez le rapport de mi-parcours IRM 2014-2016.

Fin du mandat: Limité

Dans son auto-évaluation de fin d'année, le gouvernement a déclaré que cet engagement ne progressait plus, que sa mise en œuvre était limitée et qu'il avait l'intention de mettre pleinement en œuvre cet engagement lors du prochain plan d'action. L'examen des plates-formes par le chercheur de l'IRM a montré que le tableau de bord pilote mis au point pour la municipalité de Gevgelija n'avait pas été mis à jour la deuxième année ni mis à niveau pour inclure d'autres zones. Aucun des éléments spécifiques n'a été réalisé et ils ont été transférés dans le nouveau plan d'action. Le chercheur de l'IRM a interrogé plusieurs municipalités pour comprendre comment elles prévoyaient d'intégrer la participation civique. Il est actuellement possible d'envoyer des messages via la plate-forme Web, mais lorsque la chercheuse IRM l'a fait, elle n'a pas reçu de réponse. Sur les sept municipalités consultées par le chercheur IRM,[Note 134: Les municipalités suivantes ont répondu: Strumica, Veles, Shtip, Kumanovo, Tetovo, Gjorce Petrov et Bogovinje. ] deux n'étaient pas au courant de l'initiative, trois ont déclaré que l'initiative n'était jamais devenue fonctionnelle et deux ont déclaré avoir initialement installé un ordinateur pour inspirer les réactions des citoyens, mais les citoyens ont rarement fait part de leurs commentaires et les résultats n'ont alimenté aucune discussion politique.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

Responsabilité publique: n'a pas changé

Avant cet engagement, les informations budgétaires étaient en grande partie indisponibles au niveau local. Le gouvernement a décidé d'ouvrir les budgets municipaux et de lier les dépenses aux résultats obtenus en matière de prestation de services, en élaborant des indicateurs et en permettant aux citoyens de participer par le biais d'audits sociaux.[Note 135: Un audit social est un processus permettant d’évaluer les performances des municipalités et leur impact sur la société. Pour plus d'informations, voir Mia Mahmudur Rahim et Samuel O. Idowu, Réglementation de l'audit social: développement, défis et opportunités, (New York: Springer, 2015).] Par conséquent, l'engagement avait un potentiel de transformation et était considéré comme une priorité par la société civile.

Cependant, la faible mise en œuvre au cours de la première année n’a pas permis une plus grande ouverture au niveau local. L'engagement a été mis à l'essai partiellement dans une seule municipalité (sur 84) et a permis d'accroître l'accès à l'information sur les services publics et les données environnementales. Néanmoins, l'information n'a pas été mise à jour après la première vague de publication. Une initiative de la société civile, mise en œuvre avant le deuxième plan d'action national, fournissait une plate-forme Web donnant accès aux dépenses budgétaires de toutes les municipalités.[Note 136: S'il vous plaît voir: http://sledigiparite.mk/. ] Cette initiative financée par les donateurs n'a pas encore été mise à jour, mais elle montre comment un partenariat avec la société civile peut potentiellement permettre une plus grande ouverture. 

Le chercheur de l'IRM n'a pas pu trouver de preuves pour évaluer les changements dans les pratiques du gouvernement en matière de participation civique ou de responsabilité publique.

Reportés?

Cet engagement a été reporté dans le nouveau plan d'action (en tant que nouvel engagement 6.2). Le nouvel engagement vise à rendre les informations des rapports de dépenses trimestriels plus accessibles en les publiant dans un nouveau format et sur une nouvelle application. L'engagement ne précise pas si les informations seront publiées en temps réel ou si les données seront mises à jour tous les trimestres. L'un des jalons de l'engagement indique que les données seront hiérarchisées, ce qui suggère que seules certaines données des zones prioritaires peuvent être publiées. Bien que l'IRM ait recommandé des consultations pour définir les services d'audits sociaux et mesurer les impacts, le nouvel engagement ne porte que sur les données de dépenses budgétaires. Il préconise que toutes les dépenses soient rendues publiques en format ouvert et en temps réel.

De plus, les municipalités, le gouvernement et la société civile devraient consulter les citoyens pour s'assurer que l'outil est utilisé par les citoyens et constitue une plate-forme utile pour les commentaires et les consultations.


Engagements

Open Government Partnership