Ignorer la navigation
Norvège

“Simplifier” (“Enkelt Og Greit”) (NO0038)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la Norvège 2013-2015

Cycle du plan d'action : 2013

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Le ministère de l'Administration gouvernementale, de la Réforme et des Affaires ecclésiastiques.

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

E-gouvernement, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de période Norvège 2014-2015, Norvège: deuxième rapport d'étape sur l'IRM 2013-2014

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Non

Pertinent pour les valeurs OGP : non pertinent

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Le projet gouvernemental «Simplify» a été lancé par le Premier ministre norvégien en
Février 2013. Le projet a été coordonné par le ministère du gouvernement
Administration, Réforme et Affaires religieuses, et lancé en juin 2013. Le projet était
basé sur les valeurs dans OGP, et le document final est marqué avec le logo OGP.
L’objectif principal du projet était, en coopération avec la société civile, d’identifier des domaines
questions où le gouvernement peut simplifier la vie quotidienne des citoyens.
Dans ce projet, le gouvernement a adopté plusieurs méthodes de travail:
 Dialogue entre l'Agence de gestion publique et l'administration en ligne
(Difi) et organisations de la société civile (ONG)
 Consultation entre le Premier ministre et des représentants de la société civile
société
 Dialogue entre certains ministères et le cabinet du Premier ministre
 Une boîte aux lettres électronique sur Internet où les citoyens ont pu faire
suggestions et commentaires

«Simplifier» a été élaboré par l'ancien gouvernement. Le nouveau gouvernement va
examiner ce document dans le cadre de ses efforts de modernisation du secteur public.

Résumé du statut de fin de session IRM

3. “Simplifier” (“Enkelt og greit”)

Texte d'engagement:

Le projet gouvernemental «Simplify» a été lancé par le Premier ministre norvégien en février 2013. […]

L'objectif principal du projet était, en coopération avec la société civile, d'identifier les domaines ou les problèmes où le gouvernement peut simplifier la vie quotidienne des citoyens.

Dans ce projet, le gouvernement a adopté plusieurs méthodes de travail:

• Dialogue entre l'Agence pour la gestion publique et l'administration en ligne (Difi) et les organisations de la société civile (ONG)

• Consultation entre le Premier ministre et des représentants de la société civile

• Dialogue entre certains ministères et le Cabinet du Premier ministre

• Une boîte aux lettres électronique sur Internet où les citoyens ont pu faire des suggestions et des commentaires

Ces processus ont abouti à plus de propositions 300 émanant de citoyens, d’ONG et de fonctionnaires. Différents ministères sont responsables des engagements 45. Le document «Simplify» contient des engagements 45.

DESCRIPTION D'ENGAGEMENT
Simplifier a été mis au point par l'ancien gouvernement. Le nouveau gouvernement examinera ce document dans le cadre de ses efforts pour moderniser le secteur public.

Institution responsable: ministère de l'Administration gouvernementale, de la Réforme et des Affaires religieuses

Institution (s) de soutien: Aucune

Date de début: En cours Date de fin: En cours

Note éditoriale: Le texte des engagements a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour le texte intégral de l'engagement, veuillez consulter http://bit.ly/1QlVIja.

Objectif politique

Les réponses à l'enquête nationale menée par le gouvernement norvégien sur la satisfaction des citoyens dans 2010 ont révélé une certaine insatisfaction quant à la qualité des services numériques et des processus bureaucratiques.[Remarque 16: «Innbyggerundersøkelsen», ministère des Gouvernements locaux et de la Modernisation, mis à jour en janvier 14, 2010, consulté en septembre 14, 2016, https://www.regjeringen.no/no/dokumenter/innbyggerundersokelsen/id591513/.] Cela a conduit au lancement du projet «Simplify» dans 2013.[Note 17: «Enkelt og Greit», Cabinet du Premier ministre (2013), consulté en septembre 4, 2016, http://bit.ly/1LYdm92.] Cet engagement répond aux processus politiques connexes en engageant le gouvernement norvégien à examiner un rapport produit par le ministère de l'Administration gouvernementale, de la Réforme et des Affaires religieuses. Le rapport présente des recommandations de consultations pour déterminer comment simplifier l'accès aux services publics.[Note 18: Ibid.] L'ancien gouvernement a dirigé la production de ce rapport en consultation avec les citoyens au moyen d'un blog où les citoyens pouvaient faire des suggestions.[Note 19: Décrit dans «Regjeringen vil gjøre hverdagen enklere for deg og meg», Fornyings-, administrasjons- og kirkedepartementet, consulté en septembre 9, 2016, https://www.regjeringen.no/no/aktuelt/enkler-hverdag/id731194/. ] Le blog n'est plus disponible, mais les rapports du gouvernement sur les suggestions de citoyens de 200 ont été soumis.[Remarque 20: "Enkelt og greit - 200 forenklingsforslag fra innbygggerne," Fornyings-, administrasjons- og kirkedepartementet, consulté en septembre 9, 2016, https://www.regjeringen.no/no/dokumentarkiv/stoltenberg-ii/fad/lyd-og-bilde/2013/enkelt-og-greit---200-forenklingsforslag/id717889/. ] Ces soumissions ont servi de base au rapport suivant (qui notait que plus de suggestions 300 avaient été reçues), proposant des initiatives de simplification telles que la participation des médias sociaux aux bénéficiaires d’avantages sociaux et le développement d’une infrastructure permettant de recevoir des données GPS et des images des appelants en cas d’urgence. prestations de service.[Remarque 21: "Enkelt og greit - 200 forenklingsforslag fra innbygggerne," Fornyings-, administrasjons- og kirkedepartementet, consulté en septembre 9, 2016, https://www.regjeringen.no/no/dokumentarkiv/stoltenberg-ii/fad/lyd-og-bilde/2013/enkelt-og-greit---200-forenklingsforslag/id717889/.] Bien que l'initiative ait été abandonnée avec le changement de gouvernement dans 2013, le ministère des Gouvernements locaux et de la Modernisation (KMD) note que le gouvernement actuel a lancé de nombreux projets ayant des objectifs comparables. Celles-ci sont résumées dans le domaine prioritaire du gouvernement «En enklere hverdag for folk flest» (Un quotidien simplifié pour les gens ordinaires), qui met l'accent sur la réduction au minimum des processus bureaucratiques, des réglementations et des taxes.[Remarque 22: «En enklere hverdag for folk flest», Cabinet du Premier ministre, consulté en septembre 4, 2016, https://www.regjeringen.no/no/om-regjeringa/solberg/Regjeringens-satsingsomrader/Regjeringens-satsingsomrader/enklere-hverdag/id2397849/. ]  

Statut

À moyen terme: impossible de dire des réponses du gouvernement et de la société civile

Le rapport «Simplify» contenait des recommandations du gouvernement précédent sur la simplification de l'interaction bureaucratique avec les citoyens. Le chercheur de l'IRM n'a trouvé aucune preuve de processus formel par lequel le rapport avait été «examiné».

Fin de terme: Terminé
Selon KMD, «En enklere hverdag for folk flest» comprend plusieurs activités conformes à cet engagement, telles que le projet «Time Thieves», que les rapports KMD ont répertorié sur des activités et des processus 8,000 qui «volent du temps» et produisent des inefficiences dans les processus bureaucratiques. .[Remarque 23: “Tidstyver i forvaltningen”, Agence de gestion publique et d'administration en ligne (Difi), consulté en septembre 13, 2016, https://www.difi.no/fagomrader-og-tjenester/tidstyver/.] Bien que la manière dont le rapport de l'ancien gouvernement («Simplifier») ait été «pris en compte» lors de l'élaboration de la nouvelle approche du gouvernement («En enklere hverdag…») n'ait pas été documentée et reste obscure pour le chercheur de l'IRM, cette fin de session Le rapport suppose que le rapport Simplify a été pris en compte et est au moins en partie responsable de la concordance des objectifs politiques lors de la transition du gouvernement. L'engagement est donc compris comme étant complet.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Cet engagement est censé être lié à un certain nombre d’initiatives politiques directement liées au processus du PGO. Certaines d'entre elles peuvent avoir des implications marginales pour améliorer l'accès à certains types d'informations. Par exemple, l’initiative des «voleurs de temps» a abouti à la création d’une base de données publique dans laquelle les agences publiques publient des informations sur les processus qu’elles qualifient de «voleurs de temps» et sur les efforts qu’elles déploient pour atténuer leurs effets sur les citoyens.[Note 24: Ibid. ]

Reportés?

Cet engagement n'a pas été repris dans le troisième plan d'action national du gouvernement norvégien, disponible sur le site Web de l'OGP.[Note 25: ”Troisième plan d'action de la Norvège Open Government Partnership Ministère des collectivités locales et de la modernisation, consulté en septembre 4, 2016, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Norway_2016-17_NAP.pdf.]


Engagements

Open Government Partnership