Ignorer la navigation
Philippines

Loi sur l'ATI (PH0029)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national des Philippines 2015-2017

Cycle du plan d'action : 2015

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Bureau présidentiel de développement des communications et de planification stratégique (accès à l'information)

Institution(s) de soutien : Congrès, Bureau de liaison législatif présidentiel ; Coalition Droit de savoir, maintenant

Domaines politiques

Accès à l'information, Droit à l'information

Revue IRM

Rapport IRM: Philippines: rapport de fin de session 2015-2017

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Non

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

L'objectif principal est de faire adopter une loi sur l'accès à l'information. L'adoption du projet de loi actuel sur la liberté d'information imposera la divulgation d'informations publiques au grand public. Le projet de loi sur l'accès à l'information (FOI) est essentiel pour institutionnaliser la transparence, car il imposera la divulgation de documents publics ainsi que les procédures d'accès à ces documents. L'adoption du projet de loi sur l'accès à l'information garantira que les efforts du gouvernement en matière de transparence deviendront la norme et pourront le rendre plus ouvert au fur et à mesure que la divulgation des données publiques sera institutionnalisée.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Résumé du statut de fin de session IRM

1. Loi sur l'accès à l'information

Texte d'engagement:

L'objectif principal est de faire adopter une loi sur l'accès à l'information. L'adoption du projet de loi actuel sur la liberté d'information imposera la divulgation d'informations publiques au grand public. Le projet de loi sur l'accès à l'information (FOI) est essentiel pour institutionnaliser la transparence, car il imposera la divulgation de documents publics ainsi que les procédures d'accès à ces documents. L'adoption du projet de loi sur l'accès à l'information garantira que les efforts du gouvernement en matière de transparence deviendront la norme et pourront le rendre plus ouvert au fur et à mesure que la divulgation des données publiques sera institutionnalisée.

Jalons:

Organiser, par l’intermédiaire de l’OGP philippin, des tables rondes / ateliers sur les dispositions de fond du projet de loi sur la liberté de l’information avec les agences pilotes dans le cadre de l’intégration de la liberté de l’information et de l’instauration de la confiance y relative, en vue de l’application de la loi sur la liberté de l’information par 2015.

Institution responsable: Bureau du développement et de la planification stratégique des communications présidentielles (accès à l'information)

Institutions d'appui: Congrès, bureau présidentiel de liaison législative; Droit de savoir dès maintenant Coalition

Date de début: 1 Janvier 2015

Date de fin: 2016

But de l'engagement

Cet engagement visait à contribuer à l’adoption de la loi sur la liberté d’information (FOI) et à relever le défi permanent de l’accès et de l’utilisation d’informations pertinentes et de haute qualité. Pour ce faire, des tables rondes et des ateliers ont été convoqués, ce qui aurait permis de créer un consensus pour faire avancer le programme d’accès à l’information.

Statut

À mi-parcours: limité

En mai 2016, les Philippines n’avaient guère progressé dans la réalisation de cet engagement. Le pouvoir exécutif, principalement par l'intermédiaire du Département du budget et de la gestion et du Bureau du développement de la communication et de la planification stratégique du président (l'agence responsable), n'a pas réussi à faire adopter la loi sur la liberté d'information, qui n'a pas été adoptée par le Congrès.

Août 20, la coalition pour le droit de savoir maintenant (RKRN) a annoncé qu'elle se retirait du Comité de pilotage, «accusant carrément le président Aquino (et les dirigeants de la Chambre des représentants)… de ne pas avoir mobilisé la volonté politique d'honorer son pacte de campagne avec le peuple pour assurer le passage de la liberté d'information. »[Note: Le droit de savoir maintenant. «Le projet de loi FOI est mort.» Déclaration publiée sur 2015 August 20. ] Bien que le projet de loi sur la liberté de l’information ait été examiné lors des réunions du Comité directeur et d’autres réunions de la société civile, cela n’a pas eu d’incidence sur le processus législatif.

Fin du mandat: limité

Le mois de juin, 23, le gouvernement a adopté un décret relatif à la liberté de l'information qui met en œuvre le droit constitutionnel du peuple à l'information. [Note: décret sur la liberté d'information. http://www.officialgazette.gov.ph/2016/07/23/executive-order-no-02-s-2016/. ] En juin 2017, le gouvernement avait progressé dans l’adoption de la loi sur la liberté de l’information en obtenant le parrainage et l’approbation des comités. Le gouvernement a également commencé à promouvoir la liberté de l'information, notamment en publiant un manuel, en créant un portail en ligne pour les demandes de dépôt et en publiant un rapport du Bureau des opérations de communication du président (PCOO). [Remarque: Auto-évaluation de fin de session de PH-OGP. Rapport. Octobre 9, 2017. https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Philippines_End-of_Term_Self-Assessment_2015-2017.pdf. ],[Note: Rapport semestriel sur la mise en œuvre du décret no. 02, par. 2016 ou le programme d'accès à l'information (FOI) du pouvoir exécutif. https://www.foi.gov.ph/resources. ] Selon le rapport d'auto-évaluation, le gouvernement considère que cet engagement est en grande partie réalisé. Toutefois, le projet de loi sur la liberté de l'information n'a pas été inclus dans la liste des projets de loi ayant la priorité commune publiée par le président et le Congrès en août 2017. 31 Août 2017. Monde des affaires. http://bworldonline.com/palace-congress-agree-target-bills/. ] Le chercheur de l'IRM a indiqué que cet engagement était limité, car le projet de loi reste en suspens, son statut au Congrès est incertain et le soutien du président est vague.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Le gouvernement a pris des mesures pour remédier à son manque de transparence et offrir aux citoyens de nouvelles possibilités d'accéder à l'information. Cela comprend l'adoption du décret, la publication du manuel FOI et le lancement du portail en ligne pour FOI. Cependant, il reste à voir si cela aura un impact sur l'accès des citoyens à l'information et à son utilisation. Les responsables du programme de l'accès à l'information de l'exécutif ont souligné que le problème de la participation d'autres agences posait problème: "Certaines agences estiment que les informations divulguées sont en quelque sorte la propriété intellectuelle", a déclaré Kris Ablan, secrétaire adjoint de l'exécutif. Programme d'accès à l'information. [Note: Certaines agences gouvernementales sont encore "réticentes" à accorder l'accès du public à l'information: responsable du palais. Juin 30, 2017. Abs-Cbn News. http://news.abs-cbn.com/news/06/30/17/some-govt-agencies-still-reluctant-to-grant-public-access-to-information-palace-official. ] Le Centre philippin de journalisme d'investigation (PCIJ) a fait état de résultats mitigés lors du dépôt de demandes via le portail en ligne: sur les demandes 503 déposées entre la fin novembre et la mi-mars, des demandes 2017 ont été refusées, 183 a été acceptée et 166 est en attente à la date du 154 Mars 17. XX [Remarque: demandes d'accès à l'information du Centre philippin de journalisme d'investigation
http://pcij.org/stories/183-denied-166-granted-154-pending/. ] XX Selon la CPJI, il a été répondu aux demandes en fonction du fait que les informations demandées avaient été classées auprès de l’agence appropriée ou non, et si l’agence fournissant les informations était inscrite au programme FOI. [Note: Ibid.] À ce jour, seules les agences 64 des agences 200 ont inscrit dans le programme. [Note: Ibid.] Cependant, un rapport PCOO de 15 June 2017 affirmait que "les agences 108 sont intégrées au portail FOI, aux départements 16, aux NGA 74 et aux GOCC 18." de la mise en œuvre de la FOI https://www.foi.gov.ph/downloads/FOI_REPORT_six_months.pdf]

D'autres rapports récents ont mis en lumière l'état de l'accès à l'information. Par exemple, la police nationale a refusé de donner à la Commission des droits de l'homme accès à des rapports détaillant des cas présumés d'assassinats extrajudiciaires sans l'approbation du président [Note: Duterte n'aurait probablement pas donné aux CDH accès aux dossiers. 9 septembre 2017. Inquirer.net. http://newsinfo.inquirer.net/929081/philippine-news-updates-commission-on-human-rights-president-duterte-drug-killings. ] Un autre exemple est la rédaction par le gouvernement dans l’état de l’actif, du passif et de la valeur nette (SALN) de certains membres du Cabinet. [Note: Réductions dans le dernier accord conclu par le Cabinet Duterte pour FOI. - PCIJ. 22 septembre 2017. Rappler. https://www.rappler.com/nation/183046-redactions-cabinet-members-saln-deal-breaker-foi-pcij. ] Comme indiqué ci-dessus, le fait que la loi sur la liberté de l'information ne figure pas parmi les projets de loi prioritaires du président est une autre indication du fait que le projet de loi ne peut pas être adopté.

Reportés?

Cet engagement a été reporté dans le prochain plan d'action. L'objectif du nouvel engagement est de faire passer la législation sur la liberté d'information, bien que les produits livrables incluent la mise en œuvre continue du décret relatif à la liberté d'information et l'utilisation du portail en ligne. Le chercheur de l'IRM recommande que les autres résultats et actions soient liés à la législation par le biais d'une concertation qui attire l'attention sur les limites de la pratique dues à l'absence de loi sur la liberté d'information. Les parties prenantes de tous les niveaux doivent faire pression sur le président et sur le Congrès pour donner la priorité à la liberté d'information. Cela inclut les médias, la société civile, les agences gouvernementales et les citoyens ordinaires. En fin de compte, cet engagement ne peut être considéré comme achevé que si la loi sur l'accès à l'information est adoptée.


Engagements

Open Government Partnership